Renault Twingo 3 : l’oeil de Floriane (épisode 1)

Mister Fréour est à la manœuvre ce soir sur P.O.A.  Le Premier ministre a convié Floriane, Madame la Ministre de la Féminité, à prendre le volant de la nouvelle Renault Twingo 3 lors d’une petite balade parisienne afin de connaitre ses premières impressions. Il est intéressant  de suivre le processus de découverte de Floriane de la Twingo 3, ou comment, en bagnolarde avertie, elle hiérarchise ses besoins. Précisons que Madame la Ministre souhaite acheter une nouvelle voiture, une citadine de préférence. Son regard sur la Renault Twingo 3 est donc loin d’être anodin.

(Découvrez l’essai de la Renault Twingo 3 par Patrice Vergès)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26 commentaires au sujet de « Renault Twingo 3 : l’oeil de Floriane (épisode 1) »

  1. Mustang98

    Je suis à peu près sûr, qu’une version Bacara, avec sellerie cuir et plastiques supérieurs moussés, siérait divinement à Mme la Ministre !
    Et puis virer ces bandes autocollantes et les remplacer avantageusement par les mêmes peintes jusque dans les fentes des ouvrants… Ce serait bien plus joli et pas fatalement beaucoup plus cher ! Sans compter que ça fait bosser nos artisans :0)
    Cela dit, comme Chapman, rien n’égalera la Twingo et son Cléon 1,2L, épicétou !

  2. FL

    Cette petite propulsion moteur arrière serait amusante:

    Allégée au maxi (sans banquette à l’arrière)
    Avec 180cv et un arceau
    Carrossage négatif à l’arrière
    En bleu ou jaune
    Avec 2 bandes blanches

    On appellerait ça la Twingo Gordini 2.0 et ça se vendrait comme des petits pains

  3. Mat

    Excellente vidéo! Cette Twingo est haute, très haute, TROP haute, ce qui rend ses proportions disgratieuses. Le hayon en verre à l’images des 107 / C1 fait cheap. Concernant l’écran, nous en revenons toujours au même, il serait plus judicieux de ne pas en mettre plutôt que de mettre des technologies qui se faisaient sur les tablettes il y a 4 ou 5 ans… La 500 est tellement plus chic et sexy.

  4. Antoine Franc

    La version essayée ici est une « Edition ONE », série spéciale de lancement, équipée du 3 cylindres turbo 90 ch.
    Vrai que la III est loin de la I au niveau esprit et way of life mais elle apporte quand même de la fraicheur et de l’originalité dans cette catégorie

    1. Thierry

      Merci, moteur que j’ai sur une Roumaine, et je trouve sa sonorité tout a fait agréable.

  5. Designland

    D’accord avec le jugement assez professionnel de Floriane. Le « sticker » qui fait très autocollant :o) est en effet un pauvre artifice pour casser la silhouette trop haute.
    L’écran est l’objet d’une autre légende urbaine exprimée par Floriane. Il y a (pour faire simple) deux technos d’écrans : le résistif (qui résiste et c’est son principal défaut) et le capacitif. Sur nos smartphones, c’est du capacitif. Dans la Twingo, c’est du résistif, non pas pour que ça n’aille pas trop vite ni trop loin, mais parce que c’est un composant nettement moins cher pour Renault ! Ben oui, le « capa », ça coûte… trop cher pour une Twingo. Je suis quasi-sûr que le bac à légumes était une idée (géniale ?) pour plaire aux filles. Genre : je jette tout mon foutoir dedans et je récupère le tout en renversant tout dans mon sac. Raté :o)
    Le plastique moussé : on s’en fiche un peu, non ?

  6. Orjebin Jean-Paul

    Lorsque je suis monté à l’arrière de cette Twingo 3, j’ai eu une impression de claustrophobie pénible, la conception massive des dossiers de siège avant forme un mur qui isole les passagers.
    Il me parait possible de dessiner des sièges à la fois fins, légers et confortables, les constructeurs aéronautiques le font.
    Pourquoi ne pas profiter du moteur à l’arrière pour proposer un petit coffre supplémentaire a l’avant, cela réglerait le problème de surchauffe du coffre arrière et permettrait aux normands de transporter sans risques la motte de beurre achetée à la ferme.

  7. LouMascoun

    Cette version est effectivement plus légère grâce aux stickers qui cassent la masse horizontalement.
    Mais c’est surtout les inserts plastiques sombres autour des arches de roues qui allège la proportion, réduisent visuellement les portes-à-faux et donnent l’impression d’avoir des plus grandes roues.
    C’est flagrant sur cette photo:
    http://www.netcarshow.com/renault/2015-twingo/1600×1200/wallpaper_34.htm

    Ce maquillage est utilisé par de nombreux constructeurs (Mini, C30, et tous les SUVS)

    1. Lambert Alan

      C’est vrai que les entourages noirs qui parcourent le bas de caisse rendent plus « mince » la voiture. D’ailleurs ces derniers étaient personnalisables sur la C30 (c’était plus un changement de nuance que de couleur à proprement dit)

  8. Benjamin C

    moi je l’aime bien cette nouvelle twingo. C’est vrai que le concept originel est quelque peu chamboulé, mais les clins d’oeuil au passé me plaisent bien. Notamment l’architecture du moteur arrière qui rappelle la 4cv et tant d’autres. La vue arrière me fait même penser à la r5 turbo (j’attends avec impatience la version RS). Ce qui est sur, c’est que les genes Renault sont bel et bien là et mis en évidences…

    Je suis tout à fait d’accord avec votre remarque, sans les bandes, de profil, elle a des proportions bizarres…

  9. Thierry

    Très sympa votre reportage …. c’est bien, c’est vrai quand il n’y a pas le monsieur au cheveux gris de la France éternelle …. nannnh je déconne !
    Par contre un truc sympa, donnez nous au moins avant de partir la motorisation de cette auto ? c’est le 70 ou le 90 que vous trouvez sonore ? et la finition/prix ça permet de juger plus sérieusement non ?
    Merci en tout cas pour votre regard neuf …. je ne cesse de le dire ! Mais c’est un plaisir ce cliquer sur vos nouveaux reportage à chaque fois.

    PS – Ce n’est pas le monsieur également aux cheveux gris qui anime Turbo qui a été l’un des tous premiers à dire que la chaleur serait néfaste aux courses dans le coffre ? je me demande ….

  10. Christophe BONNIN

    « Ce n’est pas possible d’avoir du plastique moussé sur une voiture comme ça ».

    1990, Toyota Starlet 1000 XL, Prix d’environs 52 000 francs. La planche de bords était recouverte d’un plastique moussé d’excellente qualité.

  11. Guillaume D.

    J’ai le même problème visuel concernant la hauteur de la Twingo. Plus que sa hauteur intrinsèque, c’est le ratio hauteur (importante)/largeur (étroite) qui laisse un peu perplexe. Pour le reste, n’ayant pas encore eu l’occasion de l’essayer, je m’en remets à POA 😉

    1. Thierry

      Du même avis, en fait maintenant qu’on commence à en voir dans les rues, elle me donne cet effet, chose que je n’avais pas remarqué dans le show room de la concession.

  12. Piat Georges

    Pas vraiment géniale cette Twingo 3…
    Et pourtant, j’en vois partout dans la Vallée de Chevreuse… Cela m’échappe un peu !

  13. Daniel

    Ehhh !
    Une Renault sur POA et présentée par Mr le PM !!!
    Je ne l’ai pas essayé mais monté à l’intérieur et j’ai été vraiment emballé, par cette conduite haute, et l’impression « d’espace » malgré la taille, mais je rejoins Floriane, ces coloris et cette forme entourant le compteur, pouah !
    Mais son design extérieur est vraiment réussi, on dirait une vraie voiture, par contre la smart, c’est un jouet ou une voiture sans permis, quoique, j’en ai vu des vraiment belles !

  14. Bastien

    Mon petit coup de gueule : Les voitures françaises et les poignées de portes…
    Quel dommage de voir les mêmes poignées sur cette Twingo 3 que sur une vieille Clio 2…
    Idem chez Peugeot : quelle horreur de reprendre les poignées de porte de 206 sur une 508 GT flambant neuve, tout ça pour gagner quelques euros…

  15. NIKO

    L’analyse de Mme la Ministre et de Monsieur Fréour est très juste : c’est pas une voiture apaisante.
    Y’a plein de détails relous comme le capot qui tient avec une ficelle, la banquette arrière trop droite, etc
    J’étais monté dedans à l’arret et elle ne me donnait pas envie de la conduire.

  16. Chapman

    J’ai beaucoup d’indulgences pour Renault en général parce ce sont souvent effectivement des voitures à vivre ( comme dit le slogan) et même si on peut discuter le design ou certains matériaux voir leurs mécaniques, ce sont en général de bonnes voitures prévenantes et pratiques…..
    Mais alors là, je me demande quelle mouche les a piqué d’appeler cette auto  » Twingo  » tant elle se situe à l’opposé du concept original de 1993.
    J’en ai possédé une, basique, pendant près de dix ans et ce fut une longue histoire d’amour. Mais je pense que jamais cette nouvelle mouture ne pourra rendre le quart des services que nous a rendu notre petite  » Cléon »
    Bref, je suis très déçu….