Quelle voiture d’aujourd’hui sera culte dans 30 ans ?

Voilà la question du dimanche matin que se pose le quatuor POA composé…
↓🚗↓ de Floriane Brisabois, Julien Rosburger, Cédric Fréour et Renaud Roubaudi. Chaque dimanche matin, POA se pose la question de savoir quelle voiture pour…, un jeu auquel vous pouvez participer en votant à la fin de la vidéo en cliquant en haut à droite. Bon dimanche à tous.

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Quelle voiture d’aujourd’hui sera culte dans 30 ans ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre

    Je salue les choix de nos observateurs mais en ce qui me concerne c’est incontestablement le Land Rover Defender dans sa version revival de 2018. Floriane aurait peut-être raison de dire qu’il ne s’agit que d’une resucée d’un modèle existant, mais c’est une renaissance (en petite série) d’un modèle définitivement arrêté et complètement atypique et so british.
    Et qu’il s’agisse de série I, II, III puis Defender ils sont tus cultes à leur manière.
    Mais, vive l’ Alpine !

    Répondre
  2. Ju44

    Excellent choix du Président, la Morgan… ça fait quasiment un siècle qu’elles sont cultes!

    Pour ma part j’aurais choisi la TVR Griffith, le modèle 2019 qui va relancer (et pour longtemps j’espère), la démoniaque marque de Blackpool.

    Mais s’il fallait n’en retenir qu’une parmi les choix, ce serait l’Alpine. Simplement car elle est vraiment réussie. Et c’est plaisant de se dire que pour une fois, le remake vaut la peine d’être regardé!

    Répondre
  3. Jean-Paul Orjebin

    Je ne m’attendais pas au choix du Président, la Morgan est tellement marginale et injustement oubliée. J’en possède une récente (millésime 2017) est en effet, l’imaginer telle qu’elle est dans trente ans alors qu’elle est déjà aujourd’hui très décalée par rapport à la production actuelle pourrait en faire un objet culte.
    Pour ma part j’aurais voté pour l’Alpine.

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Spontanément je vous aurais balancé la Tesla Modèle S. Celle qui bouscula l’ordre établi Et fit vaciller des empires. Mais dans trente ans, à la vitesse où vont les choses, elle apparaitra rudimentaire à bien des égards.
    Or l’humanité possède cette bizarrerie mémorielle d’adorer le lendemain ce qu’elle détestait encore hier, d’encenser collectivement ce qu’elle s’apprêtait à lyncher en place publique la veille.
    Voilà pourquoi je crois qu’un bon TDI injecteurs pompes, de chez Volfsburg (littéralement la ville du loup), un bon poêle à Mazout boosté par son turbo à géométrie variable, le tout monté aux petits oignons dans une Golf Das Auto klassiche wunderbar, devrait parfaitement faire l’affaire dans trente ans, date à laquelle, si je ne bouffe pas déjà Les pissenlit par la racine, je ne conduirais probablement plus. Ach.

    Répondre
  5. Pierre_

    Je choisis la Peugeot 407 coupé. Rare et très réussie. Je l’ai visitée chez mon garagiste il y a un an.
    Une belle Auto dont on se souvient.
    Pour une citadine, sans forcer la réflexion, je propose Clio et Twingo. Elles marquent toutes deux notre époque.

    Répondre
  6. Marc B

    Dans 30 ans le pétrole sera plus rare et sûrement beaucoup plus cher. Dans les voitures actuelles, celle qui auront le plus l’ADN des dinosaures seront celles avec 12 cylindres et parmi celles-là les Ferrari auront probablement une place à part. Une 812 superfast ?

    Une voiture culte peut aussi s’entendre comme populaire…La coccinelle, la dernière en cabriolet…Je vote pour une cox cab…

    Répondre
  7. Neufcentdixespada

    Si on se réfère aux « films cultes » , ce sont parfois des films qui n’ont pas forcément eu un grand succès à leur sortie en salle… alors si on transpose au monde de l’auto … la renault 14(!)

    Répondre
  8. Dubby Tatiff

    A mon avis, il faudrait penser aux Twingo et aux Dacia. Ces voitures extrêmement populaires deviendront culte pour toute une génération.

    Répondre
  9. Fabrice

    La première Tesla, le roadster sur base Lotus. Pour que la passion de la voiture reste intacte, il faut que tout change pour que rien ne change comme dirait le Guépard. Ou le Jaguar si vous préférez….

    Répondre
  10. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Mon vote ira à la Morgan ,quant a l’ALPINE, j’étais hier sur le Tour Auto sur une petite route entre BBEAUMONT eu Auge et Villers sur Mer, j’ai vu passer les 110 première version et celle d’aujourd’hui et franchement je suis d’accord avec Mme la Ministre, la première mouture est telement réussi que c’est comme si JAGUAR voulait sortir une nouvelle E TYPE, à par le nom ce n’est pas aussi beau, il manque l’histoire.
    Quant à mon choix personnel , ce serait une Alfa Roméo BRERA coupé ou cabriolet parce que ses lignes sont sublimes et que c’est un vilain petit canard de la marque .
    Et aussi peut être parce que la marque n’existera plus , enfin je ne le souhaite pas!!!.
    Pascal.
    Et vive POA et la belle automobile.
    Rendez vous au 26 Mai, je serai de la fête, à bientôt et bon dimanche.

    Répondre
  11. COMMANDANT CHATEL

    Oui, l’Alpine est un très bon choix… maintenant que sera la circulation dans 30 ans ?
    Aura-t-on encore le droit de conduire soi-même ?
    Y aura-t-il des poches de résistance dans le Vércors ? (j’imagine des maquisards cachant leurs automobiles et les sortant la nuit)…
    Je n’aime pas de léfaitisme, mais je crains que nous soyons une espèce en voie de disparition…
    Les derniers aventuriers des temps modernes.
    Bon dimanche (sous vos applaudissements).

    Répondre
    1. Thierry

      Un peu comme le commandant, et étant du même âge que lui nous n’aurons certainement plus le droit de conduire !

    2. Amok

      La résistance existe déjà dans certains endroits, enfin d’une manière parfois un peu particulière.
      Pendant des années des habitants de l’ïle d’Ouessant, refusant de soumettre leurs voitures antédiluviennes au contrôle technique, ne les sortaient pas en juillet et août, au moment où des gendarmes sont plus particulièrement présents pour la sécurité des touristes (non, on ne rit pas ! ).
      Par contre, hors saison, ils les utilisent selon leurs besoins, assez limités compte-tenu de l’exiguïté de l’archipel.
      Et tout le monde s’en trouve très bien.