Un long trajet en électrique : possible ?

Le duo POA a réalisé un aller-retour, Paris – Pernay,  le mardi 22 janvier 2019, en Kia e-Niro électrique, soit 277 km aller et 277 km retour.
↓🚗↓
Découvrez  comment les opérations de charge sur différentes types de bornes ont tourné au fiasco à répétition. La météo, neige et température frôlant les zéros degrés n’ont pas aidé, mais de force est de constater qu’aucune des 6 bornes de recharges testées n’a fonctionné correctement.

 

L’avis des Petits Observateurs !

100 commentaires au sujet de « Un long trajet en électrique : possible ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Olivitis

    Bonsoir à tous, poa c’était bien mieux avant, être obligé de subir deux annonces publicitaires pour 26 minutes de vidéo …
    Désolé. Je préfère visionner d ‘autres chaînes avec moins de pub
    Go poa quand même

    Répondre
  2. Pierre G

    Je ne crois pas à l’avenir de l’électrique avec ces formes de recharge, déjà il n’y a pas d’entente entre les constructeurs pour les prises les bornes, porsche travaille à cela dans son coin , tesla dans un autre système,etc
    Par contre, et ce sera cela l’ avenir, il existe déjà un liquide chargables en électricité qui est au point, avec lequel on fera le plein d’un réservoir dans le même temps qu’un plein de carburant. Au constructeur et aux pétroliers de pousser ce projet, mais y at il la volonté politique de le faire? Tant que le pétrole et son lobbying fera le jeu, peu de chance que ça aboutisse !
    Moi je m’imagine toujours un week end de grand départ en vacances avec des millions d’automobilistes sur l’autoroute qui s’arrête tous en même temps pour faire leur recharge de batteries à la station….impossible

    Répondre
  3. Stan

    Le froid et l’électrique …

    Le froid exceptionnel présent actuellement aux Etats-Unis fait de gros dégâts dans les rangs des voitures électriques. De nombreux propriétaires ont rapporté des chutes importantes de capacité des batteries et des problèmes plus handicapants encore, comme l’impossibilité d’ouvrir les portes.

    Le problème du froid extrême touche tous les véhicules, qu’ils soient thermiques ou électriques. Si les premiers peuvent s’adapter avec des huiles moteur spécifiques, les seconds n’offrent que très peu de solutions pour contrer les effets du froid, en particulier sur l’autonomie. Cela ne concerne que très peu les propriétaires de véhicules thermiques dont la portée d’un plein ne change pas énormément, mais c’est le nerf de la guerre des conducteurs d’électriques.

    Aux Etats-Unis, récemment, avec des températures allant tutoyer les – 30°, il est normal de voir des dégâts dans les rangs des électriques. A l’arrêt, sans utilisation, les Tesla Model 3 et autres Chevrolet Bolt voient leur autonomie fondre toute seule, les batteries ne supportant pas ces grands froids.

    Certains propriétaires de Model 3, notamment, ont reporté des autonomies ayant toutes les peines du monde à dépasser les 200 km en conditions réelles, quand, en réalité, la berline en offre plus du double. Evidemment, ce problème n’est pas isolé à Tesla, mais ses clients sont souvent ceux qui communiquent le plus sur les réseaux sociaux.

    Ces mêmes réseaux où l’on observe un autre problème, d’ordre pratique : l’impossibilité d’accéder à son véhicule, la faute à une poignée de porte gelée. Sur la Model 3, notamment, elle est en effet encastrée dans la portière. Et avec le gel, elle ne sort plus, et il faut alors dégeler cette partie de l’auto pour actionner la poignée.

    Des aléas de la vie lors des périodes de grands froids qui ne sont toutefois pas des surprises pour des populations comme les Canadiens, voire certains Norvégiens, qui subissent déjà des températures très négatives.

    @+
    Bonne route
    Stan

    Répondre
    1. Franck

      Par temps froid ou par grand froid il es possible avec une Tesla de préchauffer l’habitacle avant de pénétrer a l’intérieur, suffisamment a l’avance pour que les poignées de portes et les joints se libèrent du givre ou de la glace dont on peu toujours entrer dans son véhicule. Mais voila cela a un impact très important sur la capacité des batteries et on peu perdre jusqu’à 50 km d’autonomie

    2. pacific10

      en ce qui concerne les portes collée par le gel pas besoin d’avoir des t° de -30 ou – 50 cela survient aussi par – 5 et pour combattre cela pas besoin de prechauffer il suffit d’appliquer du talc sur les joint deportiere cela chasse l’humidité et en plus cela lubrifie le joint sans les désavantages de l’huile cil.

    3. Photobruno

      @Stan « …et il faut alors dégeler cette partie de l’auto pour actionner la poignée. »‘
      Comme dans « les Bronzés font du ski », avec le puritanisme américain cela va être compliqué !
      Dans Paris pas de problème Idalgo a déjà installé des uritrottoirs, en cas de contrôle il suffit de lui dire que
      c’est le modèle perfectionné, tout électrique.

    4. Nabuchodonosor

      Elon a pensé au coussin péteur mais pas aux cuvettes de poignées de portières en forme d’urinoir…
      Ah le con !

      Award du design 2019 : Cette cuvette urinoir de poignée, assortie d’un petit réservoir permettrait récupérer le précieux liquide en vue de la fabrication de l’Adblue® qui dépollue si merveilleusement le diesel, transformant les NOX en vapeur d’eau et azote inoffensifs…
      😉
      Nabu Mc-Gyver.
      En France on a pas de pétrole mais n’empêche que ça bout dans la cafetière.

    5. Franck

      Oui, bien sur pour les joints, mais pour les poignées retractables d’une Tesla bloquées par la froid, a part le préchauffage il n’y a rien d’autre pour le moment et encore ça ne fonctionne pas toujours parfaitement( pour rester dans domaine acceptable )

  4. bdam

    La seule solution viable, c’est la voiture électrique… à hydrogène. Mais ça, la France a beaucoup de mal à le comprendre. Avec 500 km d’autonomie rechargés en 5 mn, il suffira de 600 stations H2 sur le territoire français pour réaliser un maillage viable. À comparer avec les 70 000 stations de recharge électrique habituellement estimées pour le véhicule à batteries.
    Ha, et j’oubliais : une pile à hydrogène cogénère de la chaleur, alors pour le chauffage, en thermocouplage, ne vous inquiétez pas, aucun impact sur votre autonomie pour les longues nuit froides 🙂

    Répondre
  5. Grégoire

    Donc à mettre dans le coffre :

    gants +sur veste +bonnet pour l’hiver & tong, short, tee shirt pour l’été, cette climatisation qu’il faut couper pour arriver sans serrer les fesses, c’est juste risible!
    pied de biche, au cas où… pour ouvrir les fichues trappes malgré tout
    cage avec pigeons voyageurs, pour prévenir la famille et les gestionnaires des réseaux
    téléphone chargé à donf
    patience à toute épreuve à donf aussi

    La voie s’ouvre à peine, vous êtes avec quelques autres, de nouveaux aventuriers!
    J’ai ri, mais pas trop, on ressent clairement votre souffrance, comme si vous étiez embarqué en calèche, avec de mauvais chevaux et un mauvais équipage…

    D’ici peu, si l’électrique perdure, tout cela sera mis aux archives des débuts.

    Merci poa de vous exposer aux dures réalités de la vie, pour nous faire vivre les affres du XXI siècle.

    Répondre
  6. HUBART Guy

    Bonsoir, Qu’est-ce que j’ai ri, et encore il n’y avait as personne avant eux branché sur les bornes.Et il faut tout de même savoir que j’ai une smart électrique. Pliez en deux ! Il faut aimer le café.

    Répondre
  7. HUBART Guy

    Bonsoir, Qu’est-ce que j’ai ri, et encore il n’y avait personne avant vous branché sur les bornes.Et il faut tout de même savoir que j’ai une smart électrique. Pliez en deux ! Il faut aimer le café.

    Répondre
  8. Gluon de la voiture

    Quel superbe morceau de bravoure! Deux malades, fiévreux et épuisés qui se perdent dans les méandres de la recharge de voiture électrique. C’est du POA pur jus: la vie, la grippe et la subjectivité. Mais surtout c’est une véritable approche d’amateur: passionnée et dilettante.
    Pour le moment l’électrique est encore une énergie réservée à quelques « premiers de cordées », informés et acceptant le coût de l’apprentissage et de l’expérience. En fait, comme pour l’informatique des années 90, il y a les Apple (Tesla) et les Windows (tous les autres). Les Tesla, chères, désignées jusqu’à l’excès et contrôlées par le constructeur même après la vente, mais qui fonctionnent parfaitement et simplement avec leur environnement à la Apple de l’époque. Les autres, tout aussi avancés techniquement, parfois plus, mais qui ne s’intègrent à aucun écosystème spécifique, ouvert à toutes les possibilités, mais nécessitant de se documenter, de bricoler et de creuser dans les forums pour choisir et ne pas se tromper comme dans l’illustration parfaite de la loi de Murphy que fut votre périple.
    Vous avez été héroïques et ridicules, sages et ignorants: sublimes, forcément sublimes… 🙂

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Très beau texte et parallèle éclairant Monsieur Gluon de la voiture.
      Quelle serait donc l’étape suivante ? L’arrivée d’un Dell qui assemblera les composants des plus offrants et offrira ses nouveaux hybrides électriques sur la toile à la planète entière ?
      Le sieur Nabu sans particules qui vous salue bien bas.

  9. eladso

    bravo et merci à POA pour ce reality check….des opérateurs multiples incapables de délivrer un service (bornes en panne, sans débit constant… sur un réseau réduits..,des aires de station service équipés dont les pétroliers se désolidarisent car ce n’est pas leur business..(interview de la station Shell), nos amis livrés à la merci des plate forme télé opérateurs certainement installées dans des pays exotiques ….et qui demande au client immobilisé d’envoyé un mail (trop fort).imaginons si il y avait eu plusieurs véhicules souhaitant recharger en même temps..Près de7 heures d’immobilisation du véhicule…
    moralité cessons de nous prendre pour des jambons le VE c’est limité à la zone urbaine…. l’hybride et la pile à combustible seront des solutions mieux adaptés….l’avenir va être plein d’imprévus..

    Répondre
  10. JFR

    Hallucinant! Je suis stupéfait… MERCI POA pour avoir partagé avec nous cette expérience.
    Sans condamner le tout-éléctrique (ou la pile à combustible) qui ont de beaux jours devant nous, on voit à quel point il est difficile de faire évoluer et d’adapter notre éco-système à ces nouveaux concepts et modes de mobilité. Il a fallu presque quatre-vingt ans à nos pays développés pour construire un maillage d’infrastructures routières permettant la liberté et la mobilité en voiture, il faudra donc logiquement des dizaines d’années pour adapter cet environnement et ces infrastructures aux nouveaux types de mobilité (voitures electriques, autonomes, car-sharing).
    Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, nous vivons la deuxième révolution automobile et c’est tout simplement passionnant. Cela dit il convient de garder la tête froide et à mon sens, les véhicules éléctriques ne remplaçeront jamais les véhicules à moteur thermique et nous aurons pendant longtemps une cohabitation saine et assumée de voitures hybrides et de véhicules 100% électriques, autonomes ou pas. Les uns seront invités à évoluer sur des parcours urbains aux infrastructures adaptées et aux vitesses réduites, les autres pourront offrir une plus grande liberté et seront adaptés aux trajets de liaison inter-urbains.
    En attendant, votre reportage permet de remettre un temps soit peu les pendules à l’heure: nous ne sommes qu’à l’ère jurassique des nouvelles mobilités du futur et c’est logiquement normal que ça bafouille un peu. Encre merci à vous!
    GoPOA

    Répondre
  11. Pierre_

    Deux journalistes enquêteur de POA:
    _Nous avons testé pour vous un produit en condition réelle d’utilisation_
    Un reportage qui met le doigt sur une grande escroquerie. Intéressant pour les maires de nos communes.
    Du journalisme d’investigation. Ce documentaire est à envoyer sur les chaînes de grande écoute.
    Un bilan sans appel et une question simple. Comment ce produit a t il pu être validé**?
    **Il semble qu’on est arraché les pages traitant du protocole d’essai _Comportement du Produit aux Intempéries_
    Vite le debrief, puis démarrer une enquête au près du constructeur. Va y avoir du sport!
    L’odyssée sur la route de deux reporters courageux.
    Merci POA.

    Répondre
  12. Marc B

    Ah oui, notre beau nucléaire zéro émission…sauf qu’on ne sait pas comment démanteler une centrale et il y en a qui doivent fermer. On a également des difficultés à sortir de terre nos nouvelles centrales EPR…j’imagine d’ailleurs qu’elles sont construites sans émissions, Tesla doit fournir des batteries à toute la chaine de fabrication, les caterpillars, ceux qui font la cuve etc. Les lignes hautes tensions et transformateurs sont sûrement mises en place sans pétrole…
    A mon avis l’uranium (qui ne pousse pas en France) est également extrait du sol sans pétrole et acheminé en France sur des voiliers…

    En tout cas on sait déjà que le prix de l’électricité en France est en dessous de son coût réel. Avec les gilets jaunes ils ont gelé l’augmentation qui était prévue.

    Un parc majoritairement électrique sous 10 ans c’est pour moi de la science fiction, je serais même surpris que les parts de marché deviennent majoritaires sur le neuf sous 10 ans.

    La technologie de batterie n’est pas encore à maturité pour balayer le thermique. Les temps de charge sont trop longs. Cela fait 10 ans qu’on nous promet la révolution en termes de batteries…Mais elle n’arrive toujours pas…heureusement pour Tesla…Imaginez la valeur résiduelle de leur voiture le jour où on pourra charger en 2 minutes…

    On manque de pragmatisme, des citadines essence en ville et on respirerait déjà mieux. Et encore je parle de moteurs essences d’il y a quelques années qui émettent un peu plus de CO2 mais très peu de particules fines. Encore une ineptie des normes européenne qui demandent l’impossible aux ingénieurs et finissent par être contre productives au niveau santé (pour gagner un peu de CO2 en réel on rejette plus de toxines en sortie)

    Et je le regrette parce qu’une Tesla dual motor ça doit être sacrément agréable à conduire, motricité, couple et puissance disponible de suite et phénoménaux…

    Répondre
    1. Laurent FIGNON

      Bonjour Marc B,

      La Norvège a prévu de ne plus vendre le moindre véhicule à moteur thermique en 2025 avec à cette date 100% de véhicules à zéro émission vendus. Dès aujourd’hui l’electromobilié atteint 35% en Norvège.
      Extrait d’un article paru sur le site « équilibre des énergies » le 9/10/2018
      « Il faut dire que la Norvège n’a pas lésiné sur les infrastructures. Les usagers trouvent des bornes de recharge à peu près partout. Sur le réseau routier et autoroutier, des bornes ont été installées tous les 50 km. En ville, la recharge est gratuite. Chaque place de parking de l’aéroport d’Oslo est équipée d’une prise. Les exemples de la sorte sont multiples. Le pays compte 2 032 stations de recharge et 8 778 bornes de recharge, dont 7 794 publiques et gratuites. « La France doit développer ses infrastructures et aller vers des infrastructures de charge interopérables et facilement utilisables. Nous devons lever les freins liés au prix, à l’autonomie et à la recharge des véhicules électriques », ajoute Antoine Weil, Chef du département Marketing produit chez Volkswagen-Audi. »

      Concernant la production d’électricité, le monopole de notre entreprise nationale et son engagement dans le tout nucléaire plombe les innovations.
      Extrait article paru sur « Science et Avenir » le 4 janvier 2019.
      « Les énergies renouvelables sont devenues en 2018 les principales sources d’énergie en Allemagne devant le charbon et représentent 40,4 % (tout type confondues) de la production nationale d’énergie, selon une étude rendue publique jeudi 3 janvier 2019 par l’institut des sciences appliquées Fraunhofer. L’Allemagne, qui a décidé d’abandonner le nucléaire d’ici 2022 et prévoit une sortie ordonnée à plus long terme de l’énergie au charbon (38% de la production en 2018), prévoit que les énergies renouvelables représenteront 65% de sa production totale d’ici 2030. L’étude de Fraunhofer montre que la production d’énergie solaire, éolienne, de biomasse et hydroélectrique a augmenté de 4,3% l’an dernier pour représenter 219 térawatt-heures (TWh) d’électricité. »
      En France je crois qu’en 2018 cette même part d’énergie renouvelable est de 15% en 2018 avec un objectif limité de 30% en 2030.
      Je réside dans le sud-est ; 300 jours de soleil par an et quasiment pas de panneaux ou tuiles solaires partout autour de moi ; dommage. Tjrs dommage aussi pour toutes ces résidences « de luxe » construites dans les années 1970, qui sont de véritables passoires énergétiques et qui consomment depuis tjrs un max d’energie pour le chauffage… et maintenant aussi en été pour la clim !

    2. Marc B

      Pour la Norvège c’est un pays à fort pouvoir d’achat et je dirais, culturellement, peut être plus disposé à accepter certaines contraintes ou règles. Sincèrement je pense que ce n’est pas une exemple transposable au reste du monde.
      Quant à l’électricité renouvelable, on ne bosse peut être pas assez dessus en France…ou bien on a mieux estimer la problématique globale. N’oublions pas que les énergies renouvelables sont inconstantes et lorsqu’il y a un creux de production, l’Allemagne importe notamment de l’électricité nucléaire Française…Facile de résoudre les problèmes comme ça !

      Les défis sont encore très grands en Europe pour garantir une facilité de circulation en VE. Encore une fois j’espère qu’ils seront relevés mais ayant l’impression que le retard est énorme, que les caisses sont vides, ce que montre ce reportage me semble mieux correspondre à nos moyens du moment. Déployer des panneaux solaires et des éoliennes à grande échelle en France en accompagnant ça d’un réseau de superchargeurs, ça demande un investissement important et au passage des rejets de CO2 phénoménaux mais c’est un pari sur l’avenir…(et il faut certainement remettre la main au porte monnaie tous les 30 ans…).
      Cela dit ça créerait de l’emploi, allez, lançons les grands travaux !

      C’est passionnant mais qu’est-ce que ça avance lentement, par contre pour culpabiliser le bagnolard thermique là ça dégaine plus vite que son ombre à coup de loi et taxes, il faut dire que c’est aussi simple que de tirer une chasse d’eau….jusqu’à ce qu’un gilet jaune crée un bouchon.

      Je crois que le transport c’est 17% du bilan carbone planétaire. La bagnole du particulier doit alors peser quelques % du total. La norvège devrait aussi se fixer un objectif de zéro viandes dans les repas à 2025…Et aussi zéro chocolats, cette denrée baisse indirectement l’absorption de CO2 à cause de la déforestation liée…
      Et j’en passe.

      Il faudrait une politique vendeuse plutôt que répressive. Car la voiture électrique c’est agréable, c’est ce côté qu’il faut mettre en avant quitte à les taxer à l’achat pour financer l’enrichissement de l’infrastructure. Hors c’est le contraire qu’on fait…L’état dépense de l’argent pour la vente de VE alors qu’il aurait besoin d’en percevoir… (et qu’on ne me dise pas que ce sont les malus des ford mustang qui financent le bonus, les caisses sont déjà vides, on emprunte un peu plus chaque année…)
      C’est vrai que s’il y avait 10.000 euros d’éco participation à ajouter au prix d’une Tesla ça commence à faire cher….70K ! Finis les cadeaux de la Model S avec le réseau de charge offert…

    3. Franck

      La Norvège a fait beaucoup pour inciter a l’acquisition et l’usage d’un VE, notamment par l’exemption de nombreuses taxes et impôts sur ces VE (25% sur les taxes d’importation, gratuité des péages de toutes sortes ainsi que des règles de circulation propre aux VE ) sans compter un tarif du KW très attractif pour une électricité d’origine très majoritairement hydraulique..
      L’installation d’un très grand nombre de bornes de recharge, surtout en agglomeration, avec la fourniture parfois gratuite.
      En contre partie les VT sont lourdement taxés pour dissuader les potentiels acquéreurs.
      Néanmoins les problèmes de réseaux de recharges existent car leurs installations n’a pas suivi l’accroissement du parc VE (près de 34% des ventes) donc on se retrouve parfois avec des files d’attente a proximité des bornes car beaucoup d’entre elles se trouvent obsoletes en capacité pour des véhicules dont la technicité a évolué plus vite que celles des bornes. La grande majorité des déplacement en VE se font en ville ou a proximité donc il faut pouvoir disposer d’un très grand nombres de bornes puissantes et rapides dans ces zones.
      Si la Norvège a decider de supprimer la circulation des VT dès 2025 il y a comme un petit problème, c’est aussi dans cette période qu’elle compte supprimer tous les avantages fiscaux liés aux VE. C’est sans doute une idée qui intéresse la France…une fois que le parc VE sera bien développé et captif, car pour les reste la Norvège est un peu atypique et son modèle n’est pas facilement transposable a des pays beaucoup plus grands et qui ne sont pas autosuffisants énergiquement pour financer ses infrastructures..
      Il y a une chose qui m’interpelle, les Norvégiens sont de plus en plus critiques sur les avantages et bienfaits de la mobilité tout électrique, mais ont il le choix ?

    4. joelMX-5

      Ce reportage et les commentaires rendent le sujet passionnant : merci à POA et aux petits observateurs.

      Trois remarques me viennent à l’esprit :
      1-La Norvège n’a pas un réseau routier aussi étendu que le notre et qui est en partie difficilement praticable en période hivernale. Le climat en hiver a d’ailleurs d’autres conséquences sur les organismes humains au point qu’une grande majorité de la population vie au sud. Résultat, divers problèmes se posent pour équiper les viles de bornes de recharge pour les habitants vivant en appartement.
      2-La gratuité des péages, c’est terminé
      https://www.dhnet.be/conso/auto-moto/la-voiture-electrique-victime-de-son-succes-en-norvege-59d277c7cd70461d2665ee6a
      Pour avoir été en vacances en Norvège, la guide nous disant que les voies de circulation réservées au VE, jadis fluides, sont désormais plus encombrées que les autres voies.
      3-Une des solutions est de proposer des alternatives aux déplacements quotidiens. Le vélo par exemple : c’est bon pour la santé et le mental. Cycliste assidu depuis de nombreuses années, je vous l’assure.

  13. Stephane.nc

    Merci à Laurent Fignon; Guillaume et Frederic à Montréal pour leurs interventions très justes et précises à mes yeux du moins. Et bravo POA pour ce reportage qui ne manquera pas d’alimenter les anti VE qui pourtant pour beaucoup d’entre eux dans 5 ans auront franchi le rubicon comme celles et ceux qui ne comprenaient pas l’intérêt d’un smartphone en juin 2007 (c’est compliqué , la batterie ne tient pas , pour surfer sur internet l’écran est petit, un téléphone c’est fait pour téléphoner et Nokia fait ça très bien …) et qui ne concevraient pas de vivre sans aujourd’hui. Même chose à venir pour la voiture autonome j’en fais le pari.
    Quelques points en vrac (radoter encore et encore ….)
    Le froid est l’ennemi de l’autonomie mais Björn Nyland vit en Norvège et sa chaîne. YouTube atteste qu’un bon réseau de recharge prime et pallie cela. Sans compter les milliers de canadiens et d’americains vivant dans des contrées où les températures sont franchement plus froides qu’en Savoie qui utilisent leur Tesla sans problème sur de longues distances. D’autant qu’elles motricent très bien c’est aussi l’intérêt de l’électrique qui de plus en montagne n’agresse pas nos nasaux ( ce qui y vivent ou y vont souvent me comprendront).

    Tesla…Musk a tout pigé.
    Il faut un écosystème pour développer l’électrique. Quand on voit des anglais, des norvégiens, des danois à mégeve, à saint Gervais, Monaco avec leur Model X qui t’expliquent tranquillement que traverser l’europe en famille n’est pas un problème….certes ils ne vont pas dans le trou du cul de l’europe où il n’y a pas de superchargers….ni de réseau 4G ni de wifi…..
    https://www.tesla.com/en_EU/supercharger

    France tristesse.
    On a de l’electricite Nucléaire. On émet très peu de CO2 et ce qui est émis est principalement du aux transports ( pétrole). L’electrique permettrait à nos constructeurs de compenser leur démission sur les grosses motorisations thermiques qui ont fait la gloire des teutons (avec la publicité que constituent leurs autoroutes à tronçons de vitesse libre souvent saturés), même si la majorité des voitures allemandes sont vendues avec des moteurs équivalents en puissance à ceux des concurrents ( Renault fournit même des DCI à Mercedes). Et bien on n’est pas foutu de s’equiper correctement en infrastructure de recharge. Peut être qu’un peu moins de technocrates ( les fameuses lettres magiques E N A X qui garantissent de belles carrières en toute impunité et sans prendre le moindre risque) et plus d’entrepreneurs ne nuirait pas à notre beau pays qui est bien parti pour foirer la rupture électrique. Sodetrel ça rime avec Minitel…tant que le contribuable paie…le bon argent du contribuable qu’attendent d’ailleurs PSA et Renault qui demandent une infrastructure de recharge plus étendue. Mais que n’ont ils structuré un réseau quitte à le mutualiser avec des concurrents? Une Start up y parvient en moins de 10 ans sur plusieurs continents. Certes il faudrait pour cela avoir une vision, du talent , et ne pas uniquement raisonner en cash flow à court terme, cost killing et délocalisations. Mais bon on en revient aux 4 lettres magiques précitées. Les allemands commencent à réagir. Ils ont beaucoup à perdre les champions de l’industrie du XX siècle. Faudra que POA parle des batteries un jour…..où est l’europe?

    En tout cas je garde ma Zoe en attendant la Model 3 (qui met un lustre dans la vue des concurrents ).

    Répondre
    1. PhareOuest

      La Norvège ce petit pays avec ses 4,4 millions d’habitants à peine, s’est hissée en quelques années au rang de troisième exportateur mondial de pétrole et deuxième de gaz. C » émirs Norvégiens » peuvent-être vertueux avec la manne financière du pétrole et du gaz…..

  14. damien

    Les échanges sont sacrément tendus.
    Ce jour, j’ai fait un Paris-Orléans-Paris, sans escale, sans refaire le plein, en diesel euro 6. Pas politiquement correct, c’est certain. Mais tellement simple. Si un plein avait été nécessaire, je ne me serai pas vraiment angoissé. Pour être politiquement correct, j’aurai juste râlé sur le prix au litre. Drôle d’époque.

    Répondre
  15. ques

    je n’y connaissais rien à l’electrique, mais en lisant les explications très claires de Laurent et Guillaume, avouez tout de même chers Renaud et Julien, que vous vous y êtes pris comme des boy-scout de première semaine (pour ne pas dire comme des manches de pioche) en connaissant aussi mal le mode de bon fonctionnement de ces bornes Ionity qui requière une carte bleue et une appli pour smartphone et non cette carte improbable dont un farceur vous avais munni. Quand aux recharges dans les bleds paumés qui ne délivrent que du 7 facturé au temps, c’est une arnaque à faire marrer le TESLA’iste moyen.

    Répondre
    1. ques

      le badge chargemap c’est un coup de Fréour ! On sait qu’il aime bien se marrer, l’ocaz était trop belle !

    2. Laurent FIGNON

      Ce qui est terrible dans roadtrip c’est qu’il porte indirectement (mais massivement) préjudice à un de premiers VE (relativement) abordable de qualité, qui offre des prestations globalement très sensiblement supérieures aux versions hybride et hybrides rechargeables de ce même modèle, que ce soit en terme de tenue de route, de confort ou de performances ; le Kia e-Niro (et son cousin le Hyundai Kona électric lui aussi nettement supérieur à toutes ses variantes thermiques).
      Que peut-on craindre que le quidam qui visionne ce reportage ne retienne finalement ?
      – Que ce e-Niro est impossible à recharger…
      – Que pour conserver son autonomie, il faut rouler en mode eco+ à 90km/h et sans chauffage à se geler les roubignoles, alors que des étapes de 250-300km sont parfaitement possibles sans se traîner et avec du chauffage avec ce véhicule sur autoroute.

      Ce roadtrip ne fait en réalité que mettre en évidence la TOTALE inadaptation en France du réseau de rechargement électrique rapide (à 50kW), confié à EDF (via SODETREL) l’absence de bornes de rechargement ultra-rapides (100kW ou plus) si on excepte les 2 stations Ionity (16 bornes en tout) disponibles en France.
      Nos politiciens nous expliquent que l’augmentation de taxes sur le gazole c’est pour l’ecologie et le bien de la planète, mais on aimerait que cette manne financière soit réinjectée dans le développement de réseau de rechargement de carburants alternatifs (bornes électriques de rechargement ultra rapides, mais aussi réseau de stations de recharge pour les véhicules à hydrogène).

      J’espère que nos amis de POA dans leur débriefing aborderont bien ce problème et l’archaïsme du réseau français de station de recharge électrique.
      Les voitures électriques de qualité, abordable, pouvant devenir l’unique véhicule du foyer sont là et/ou vont débarquer en nombre dans moins d’un an (E-Niro, Kona, DS3 CrossBack, 208, Zoe 2, Leaf E+ 3.0 et j’en oublie).
      Un an pour construire un réseau de qualité (en France) c’est mission impossible… Et c’est d’autant plus rageant pour nos constructeurs nationaux qui entrent dans la danse…

      Nb :
      Je ne parle pas ici volontairement de TESLA totalement hors concours, car son patron ayant compris avant tout le monde qu’un véhicule électrique ne peut devenir l’unique véhicule d’un foyer qu’a condition d’avoir un réseau de supercharger développé, performant et fiable, a dépensé sans compter dans la création de ce réseau qui permet à ses clients de voyager sans trop de soucis à travers toute l’europe, bien aidé par un gps performant qui indique OÙ s’arrêter et PENDANT combien de temps recharger, pour rejoindre en toute sécurité et dans le plus grand confort le supercharger suivant le long du parcours prédéfini…

    3. Franck

      Je ne crois pas que le visionnage de ce reportage puisse mettre en cause la qualité de ce VE qui effectivement est réelle pour un tarif plus attractif que ce qui existait jusqu’à present a ce niveau de performance. Je me doute que la plupart a fait la part des choses et que ce qui en ressort c’est bien la mauvaise qualité du réseau de recharge en France, responsable pour ce roadtrip des aventures glaciales de nos amis.
      Je crains malheureusement que le dit réseau soit encore pour trop longtemps au dessous du niveau souhaité pour permettre des déplacements électriques sur de grandes distances. C’est déjà assez pénible a la longue, même avec une Tesla et son réseau, de devoir traverser la France avec sa petite Famille a bord, alors avec les nouveaux VE qui arrivent sans presque rien changer pour les recharges je n’ose pas y penser. Et c’est bien dommage, car ils deviennent une alternative intéressante comme ce Kia e-niro particulièrement réussi.
      Ce qui m’inquiete davantage pour le futur, c’est la fiscalité que les têtes pensantes de Bercy nous concoctent pour compenser le manque a gagner sur le parc thermique en diminution car du coté santé de la planète c’est juste un bon prétexte mais le cadet de leurs soucis…

  16. Lieutenant Columbo

    Euuh s’cusez, bonsoir M’sieurs Dames, Lieutenant Columbo (?)*
    En analysant les documents épars sur son bureau (Voir prépa du road-trip), j’ai immédiatement compris que notre PM ne serait pas du voyage en raison de l’émotion soudaine qui allait le submerger. Il ne le savait pas encore mais il allait en effet de tirer le gros lot de l’#AudiDuckRace grâce à la duckbox achetée à vil prix au 48, Place du Marché St Honoré, à savoir une journée de pilotage en Audi R8 ou RS sur circuit…
    Mais voilà ce qui m’amène M’sieurs Dames, c’est ma femme qui me tanne pour que je lui ramène le précieux canard… Depuis qu’elle l’a vu, elle ne dort plus… Et du coup, moi non-plus. Alors si vous pouviez faire quelque chose pour elle, enfin pour nous, M’sieur ?
    Vous savez ce qu’on dit hein ? Ce que femme veut…
    Columbo

    *( ?) = M’sieurs Dames, sachez que je ne suis pas le pseudo de Peter Falk mais le vrai Columbo, enfin le faux juge d’instruction Porphiri Petrovich du roman de Fiodor Dostoïevsk, vous suivez ?

    Répondre
    1. Laurent FIGNON

      @ques,

      Merci ques,
      J’avais bien compris que monsieur TANNÉ faisait référence à mon nom… et non je n’utilise pas de pseudo, lui non plus d’ailleurs.
      Concernant votre pronostic « l’électrique, il faut laisser ça aux autres… pour encore 10 ans au minimum », je crains que nous n’ayons pas le choix car :
      1- Le diesel est « politiquement OUT ».
      2- Les véhicules actuels à essence voient leur coût d’usage (et leur émission de CO2 en condition réelles) exploser par rapport à leur équivalent diesel.
      3- Le prix des carburants fossiles va continuer d’augmenter…
      4- L’hydrogène qui ne sera jamais avant longtemps adapté à toutes les tailles de véhicules (cf interview du patron de Hyundai France sur POA qui l’explique très bien)
      5- Le E85 qui est une totale stupidité écologique et éthique ; utiliser des terres agricoles pour fabriquer du carburant alors que tant d’habitants de notre petite planète meurent de faim, et le vendre à coût de subventions bidons ; il fallait oser !

      Donc sauf à penser que « conduire un véhicule individuel » devienne un luxe que seul les plus $ pourront se payer ; il va bien falloir y passer et probablement bien plus vite que ce que que l’on peut croire.

  17. fan2POA et de VE

    Votre reportage est clairement fait pour avoir de l’audience, c’est réussit ! Auriez vous laissé vos neurones à Paris ? J’espère que vous les avez retrouvé en revenant.

    Vous avez mis le doigt où ça fait mal, la qualité de fonctionnement des bornes qui laisse à désirer, les multiples badges incompatibles entre-eux, les vitesses de charges qui rendent incompréhensible la vitesse de remplissage de la batterie, le non paiement par CB qui rend tout compliqué, le froid qui fait mal aux os et aux VE. Bref 100% de réussite. Bravo pour votre courage et abnégation.

    Par contre je vous demanderai une faveur, c’est de faire le même trajet dans des conditions plus normales, et en l’ayant préparé correctement. Mettez en avant les charges réussies, te temps passé et le prix payé. Moi qui roule tous les jours en VE, je n’ai pas de galère comme les vôtres. Vous nous devez bien ça :=).
    Quoiqu’il arrive, je serai toujours fan de POA !!!

    Répondre
  18. Laurent FIGNON

    @ Jean Francois TANNÉ
    AUCUNE suffisance dans mon propos, mais pour ma part dans mon précédent message, un correcteur orthographique de l’iPad qui part en sucette puisqu’il m’a notamment remplacé tous les « kWh » par des « kW/h » et je m’en excuse.
    1- Les bornes du réseau TESLA rechargent en courant continu à 120kW pour l’instant et bien plus dans les prochains mois ; 350kW sont pour demain (et ce n’est qu’une étape).
    2- Les bornes Ionity sont prévues à terme pour recharger en Courant Continu à 350kW et déjà fonctionnelles à 100kW. La recharge sur E-Niro et Kona est actuellement bridée (par logiciel) par le constructeur à 50kW.

    Je pense que vous n’êtes jamais allé examiner les installations de rechargement TESLA et IONITY et c’est bien dommage…

    3- Bien sûr qu’on ne recharge pas DIRECTEMENT en courant alternatif. MAIS QUASIMENT toutes les voitures électriques modernes ne peuvent recharger qu’a 7kW sur ce type de bornes AC… sauf la ZOE actuelle (certains modèles en fonction du moteur choisi) et les Tesla qui disposent (en option pour certains modèles anciens) d’un convertisseur à bord pour recharger à 22kW.
    4- La recharge chez Ionity est bien forfaitaire avec un coût proche de celui proposé par EDF dans un abonnement domestique ; 0,18 euros / kWh dans le cas d’une recharge complète sur e-Niro et Kona équipée de la plus grosse batterie.
    5- Le type de borne installé en centre ville par EDF (WIIIZ et consort) est une innommable absurdité. L’objectif d’une borne publique est de favoriser le turnover des véhicules avec des recharges (vraiment) rapides. Avec des recharges limitées pour 90% des modèles de véhicules électriques à 7kW sur ces bornes AC, l’échec est assuré, soit du fait du coût de recharge (paiement au temps passé qui rend le tarif du kWh totalement prohibitif) soit de « voiture ventouse » qui ne quitteront la place qu’une fois leurs grosses batteries chargées.

    Accepteriez-vous qu’une pompe de station service débite le E95 à raison de 1l toutes les 10 minutes ? Alors pourquoi laisse-t-on les collectivités territoriales se faire arnaquer par EDF à raison de 11.000 euros pour des bornes AC qui ne satisferont personne ?

    Pour le reste monsieur TANNÉ, votre (?) après mon nom est totalement inopportun.

    Merci

    Cordialement

    Laurent FIGNON

    Répondre
    1. ques

      le (?) c’est par rapport au regrétté double vainqueur du tour de France cycliste, il suppose que vous utilisez un pseudo, ce qui est plutot conseillé dans les conversations « publiques ».

  19. Nabuchodonosor

    Oh que oui moi aussi j’ai partagé l’angoisse de nos deux baroudeurs dévoués, goûté à leur sarcasmes comme autant de tentatives d’évacuer la pression, je me les suis même gelées lorsqu’ils avaient froid, mouais enfin bref, dans l’esprit vous comprenez… J’ai mouillé le maillot en regardant leur périple, et me dis ne concluons pas trop vite, sachons raison garder et saupoudrons cette épopée d’une petite pincée d’objectivité.

    Toutes ces bornes, toutes ces prises, ces abonnements aïe, aïe, AÏE !!!

    Rappelons simplement pour contrebalancer le débat, que dans l’ancien monde, il nous faut toujours reconnaitre le bon carburant, discerner lequel choisir pour épancher la soif de notre belle.

    Car entre le SPB95, le SPB 98 E5, le SPB95-E10, le Super éthanol E85, le Gazole B7, le Gazole B10, le Diesel synthétique XTL, le Gaz Naturel Comprimé CNG, le Liquéfié LNG et le Gaz de Pétrole Liquéfié LPG (je vous fais grâce de l’Hydrogène H2), nous n’avons que l’embarras du choix.
    Mais il est vrai que nous nous y sommes peu ou prou habitués…

    Un trajet sans autoroute, sans point de corde pour aller au plus court, nous rendre à destination au plus vite, des haltes réparatrices pour l’auto, pour le corps et l’esprit, et-bien moi ça me rappelle les voyages d’antan. On savait quand on partait, moins quand on arriverait.

    Alors si la modernité permet de reconquérir un peu ces territoires ruraux oubliés, de panser les plaies de ce grand pays délaissé, d’être une lueur d’espoir sur le chemin, un petit café, un petit resto par ci, un humble gite, un bon lit par-là, une causerie, une tranche de rigolade parfois, une chaleureuse poignée de main souvent, je me dis que cette modernité-là peut être un mal pour un bien.
    😉
    Nabu désespérément optimiste.

    PS : Un mot de réconfort au Premier Ministre, doublement souffrant.

    Répondre
    1. Marc B

      Pas faux, l’aventure est aussi une forme de plaisir en voyage. Ne pas savoir quel jour la dépanneuse emmènera sa Tesla à son superchargeur le plus proche pendant qu’on se transforme en autostoppeurs qui cherchent un petit hotel pour la nuit assorti d’un bon restaurant pour reprendre des forces…

      Si on part dans ce mode là alors il ne peut y avoir que des bonnes surprises ! La vraie vie c’est aussi qu’on reprend le boulot lundi…

  20. Franck

    Quand on pense que ce périple a été réalisé avec un VE de dernière génération avec une autonomie annoncée correct, on est loin du compte pour les trajets au long courts. En France (mais pas que) quelque soit le protocole utilisé pour accéder aux bornes, on est toujours confronté a des indisponibilités de toutes sortes et a un service virtuel….

    Répondre
  21. Ju44

    Bravo pour votre courage et surtout votre patience… J’ai bien cru que vous alliez finir en train ou à l’arrière d’une dépanneuse!

    Quand on voit la complexité des systèmes de recharge, entre le nombre de prises différentes, les moyens d’abonnements et d’identification variés sur les bornes, les bugs en supplément et le temps que ça prend, c’est très proche d’une usine à gaz! Et vu le stress occasionné, malgré la sérieuse préparation de votre road-trip, ça ne donne vraiment pas envie d’acheter ces joujous à piles!

    En tout cas j’observe que dans l’équipe il y en a un qui a du pif, n’est-ce pas Monsieur le Premier Ministre? Toujours partant pour les innovations et l’électrique, il a su éviter avec brio cette belle galère! Peut-être avait-il peur de devoir pousser la voiture sous les invectives de ses collaborateurs pour rentrer à Paris? 😉

    Egalement je note un détail qui n’en n’est pas vraiment un : Les consommations des véhicules électriques, et donc leur autonomie, devraient être annoncés selon des cycles où tous les systèmes de sécurité fonctionnent à plein régime. J’entends par là les phares, le système de désembuage/dégivrage et le chauffage, ainsi que les essuie glaces! Car là franchement ça ne rime à rien que de faire de l’autoroute sous la neige et sans chauffage, en ne voyant rien au travers des vitres, dans des conditions d’inconfort et d’énervement totales! Manquerait plus que les phares et les essuies-glaces s’arrêtent car les piles sont vides! A une époque où l’on nous casse les pieds pour la sécurité et le moindre kilomètre heure au dessus des limites, c’est un non sens absolu!

    Bref cet essai me conforte dans l’idée que l’électrique c’est parfait pour la seconde voiture, celle qui permet de faire tous les jours 70km aller-retour pour le travail et les courses, sur un parcours maîtrisé et sans surprises, et que l’on recharge tranquillement en rentrant chez soi le soir. Car même sur le côté écologique de l’opération j’émets des doutes, entre les batteries à la fabrication polluante et au recyclage compliqué, ainsi que l’électricité qui dans notre beau pays est fabriqué par des centrales nucléaires, je ne sais pas si le tout est véritablement bénéfique pour la planète!

    Quant au côté économique, lorsqu’on apprend dans la vidéo que le coût de charge en électrique sur autoroute est de 8€ au 50km, soit 16€ les 100km… C’est juste énorme!
    Et Monsieur le Président à peut-être fait le calcul : si on prend en compte la consommation d’une XJ40 sur autoroute et à 130km/h (environ 10 à 11 litres au 100 pour la mienne en 4.0l), cela revient sensiblement au même coût de roulage. Mais certainement pas au même confort, ni à la même zénitude!

    De là à se demander « Mais il est où le progrès? »…

    Répondre
    1. Laurent FIGNON

      Le cycle WLTP est parfaitement réaliste pour les véhicules électriques. Il suffit de lire tous les autres essais des Kia Niro et Hyundai KONA…
      Le coût de recharge n’est pas de 8euros pour 50km.
      Si nos amis s’y étaient pris « normalement » avec la borne Ionity (cad en payant avec leur smartphone), ils auraient payé 8,00 euros pour la recharge (tarif unique quelque soit la quantité de kW/h récupérée. Soit sur ce véhicule 8,00 euros pour 450 km en conduite usuelle, 300km sur autoroute a 110km/h et plus de 600km en ville tjrs en mode eco (avec le chauffage).
      Enfin pas d’accord quand vous évoquez le « sérieux de la préparation du voyage » ; je suis désolé.
      Quand on envisage un voyage de ce type :
      1- connaissant la susceptibilité du réseau SODETREL, on s’equipe d’une carte SODETREL (et pas chargemap) ;
      2- on apprend à utiliser le CRO (et de savoir le passer à 12A),
      3- on sait que sur une borne AC de 22kW/h quasiment tous les véhicules modernes qui acceptent des recharges rapides à 50kW ou 100kW ne rechargeront qu’a 7kW, et que comme sur ces bornes EDF (ou ses filiales) facturent la recharge au temps passé et pas au kW/h chargé, les recharges pour TOUS les véhicules électriques (hors Zoe) sont hors de prix…
      4- on programme ses étapes de manière à rester sur une fourchette 20% – 80% du niveau de charge de la batterie (pour optimiser la vitesse de charge sur bornes rapides). C’est à dire en faisant des recharges rapides de 20-30 minutes toutes les 2h00.

      Si vous souhaitez vous mettre dans des conditions identiques avec un moteur thermique, je vous propose de prendre un véhicule qui ne roule qu’au E85, de partir sans un euros en argent liquide en poche et avec une simple carte Amex comme moyen de paiement (rarement acceptée comme moyen de paiement en station service).

      L’objectif de ce reportage est à mon sens avant tout de montrer à quel point le réseau de recharge français est obsolète et inadapté en terme de facilité d’accès (multitude de Pass alors que tout le monde attend simplement un paiement par carte de crédit et au Kw/h chargé) et ce malgré les milliers de bornes installées dans toutes les communes par EDF, bornes 22kW qui hormis pour la génération actuelle de ZOE ne permettent de recharger les véhicules électriques qu’à 7kW et coûtent 11000 euros LA borne à chacun des contribuables. Pour exemple plus d’un million d’euros pour l’installation de 95 de ces bornes dans l’agglomération Cannes-Grasse-Antibes…

      La voiture électrique ne se développera que si IONITY étend rapidement son réseau de bornes de recharges rapides en courant continu (à plus de 100kW), qu’il est entretenu aussi bien que celui de TESLA, que le paiement se fait par carte de crédit (ou application smartphone), et que la facturation se fait soit comme actuellement « à la recharge » (8,00 euros par recharge quelque soit la quantité de kw/h récupérée) ou au kw/h chargé. Malheureusement le « monopole » d’EDF bloque tout développement intelligent de ce type de réseau.

    2. Jean-François TANNE

      Le commentaire de Laurent Fignon (?) est insupportable de suffisance. Je cite « on sait (sic) que sur une borne AC de 22kW/h quasiment tous les véhicules modernes qui acceptent des recharges rapides à 50kW ou 100kW ne rechargeront qu’a 7kW. » Nonobstant le jargon, déjà, je ne savais pas qu »on chargeait en AC. Et puis, ça existe une recharge à 100kW ? C’est la consommation de tout un quartier! Sous 500V DC, ça ferait du 200 Ampères : ça ne passe dans aucun câble/prise.

    3. Marc B

      Julien a foi dans la technologie, c’est un peu le geek POA, je pense qu’il a préparé le voyage de manière sérieuse à partir des informations contractuelles que fournissent chargemap et ses partenaires…
      Laurent FIGNON a sûrement raison, il y a toujours moyen de faire mieux. Mais ce reportage a une vertu qui en fait effectivement une des meilleures vidéo POA ; il nous fait ressentir l’angoisse de l’automobiliste électrique. Le pare brise embué et la limitation de vitesse. Un vendeur de Leaf m’avait expliqué que mon trajet pour aller voir mes beaux parents sans recharger sur place nécessiterait de rouler sous la vitesse légale et de couper la clim, cela sort de la bouche d’un vendeur. Je pense que c’est ça la vraie vie des longs trajets en automobile : l’angoisse, l’attention permanente, la calculette, choses que l’autopilote Tesla ne règle pas. Et puis au final un même trajet fait faire plus de Km et prends plus de temps.
      L’électrique c’est intéressant pour les citadins qui font un petit tour en campagne proche de temps en temps….D’ailleurs n’est-ce pas la majorité d’entre nous ? C’est juste que quelque fois par an on apprécie la liberté de pouvoir faire 1000 km pour un WE ou des vacances…

  22. Laurent

    Cette aventure me conforte dans mon avis que l’électrique sera utilisable quand on se traînera pas les kilos de batteries qui se chargent en 10h et qu’on fera le plein en 5 min avec l’hydrogène.

    Répondre
  23. Frankreich

    Quel enfer ! C’est pas prêt, c’est tout
    Ce qui m’emmerde, c’est que je n’y connais rien à toutes ces histoires d’abo, de cartes, de câbles, d’appli et je reçois une hybride rechargeable dans quelques semaines. Va falloir m’y mettre mais je sens que ça va bien me saouler.
    Au moins je ne serai pas planté

    Répondre
  24. Francois

    Bonjour,
    Quelle vidéo hilarante excepté pour les acteurs. J’espère que M. Freour aura un mot d’excuse valable…Bravo Monsieur le Président pour avoir gardé votre calme, votre humour et le bon sens des commentaires, c’était très pro. Du POA pur jus pour un road trip ou la quête du jus ressemblait a une chasse préhistorique pour une incertaine et périlleuse nourriture quotidienne occupant l’essentiel du temps.
    Francois

    Répondre
  25. kris

    Fré-our!!!! Fré-our !!!! 🙂
    (« jambier » la traversée de Paris–Jean Gabin)

    Juda :-))

    Je m’suis bien marré aussi. Merci à vous.
    Vivement le live du Lundi!!

    Répondre
  26. Etienne

    Bravo pour cette video !! Quelle rigolade !!

    Je note que la batterie de la caméra a lache avant celle du Niro…il fallait la mettre en charge dans le Niro…nan je blague…

    Et Mr Freour qui devait finir de configurer son A4 Allroad sur le configurateur Audi, au chaud.

    En fait je n ai pas d avis sur la voiture électrique, que des interrogations : est ce économique (je me réfère au message de Julien qui dit au debut de la video que le kwh etait cher) ? Que fait on en cas de pic de consommation ? Est ce reserve a un usage de commuting ? Les autres pays ont ils une meilleure infrastructure ? Est vraiment safe de rouler a 90km/h sur l autoroute avec de la buee ?

    Refaites la meme video avec un Wrangler JL en ne passant que par les RD, calcul de consommation a l appui…

    En tout cas merci pour cette video, bravo POA et bravo Mr Le President et Julien car vous etiez elegamment vetus durant ce trajet (ca change des vlogeurs en survet) et ca rend POA vraiment a part.

    Répondre
  27. Marc B

    Il y a un reportage POA en Tesla, ça se passait mieux mais on voyait bien qu’il faut « réfléchir », qu’il faut faire des détours, que la charge prends du temps.
    Le problème c’est qu’on ne se sent moins libre que dans un véhicule thermique, on surveille la vitesse, le chauffage ou la clim et surtout on surveille l’autonomie.
    Le réseau est donc loin d’être adapté, même en Tesla. Par contre quand les toutes les pompes essences seront remplacées par des superchargeurs, il n’y aura plus de débats…
    Je n’y crois pas trop car il faudrait un tel parc de batterie…je ne sais même pas si on a ce qui faut sur terre pour équiper tout le monde en Tesla…

    Répondre
  28. Yves

    Quel régal, j’ai bien rigolé. J’ai admiré votre zénitute durant tout le reportage. J’en conclus que c’est la seule façon de s’en tirer sans péter une durite. Toutes ces heures à attendre dans un environnement pas franchement joyeux, quelle engeance. J’imagine la même situation avec des enfants en bas âge ou l’arrière-grand-mère. De plus, au niveau sécurité, il y a à redire, car avec la buée sur le pare-brise et l’énervement qui doit poindre, tout ça ne va pas dans le bon sens. Il faut être zen et surtout hyper organisé; et même là, en faisant tout juste, c’est la galère. Quitte à transporter des kilos en pagaille (batteries), moi j’y attellerait une caravane pour mieux assurer le coup. J’ajouterais que pour moi, les accélérations foudroyantes aux péages, c’est ridicule. Si on pouvait limiter le « calibre » de la « mécanique » pour gagner de l’autonomie, ce serait judicieux. Ne pas oublier que le conducteur doit être ZEN. Il ne doit en aucun cas être un bagnolard.

    Répondre
  29. Dubby Tatiff

    Génial, bravo. Quel enfer.

    Ceci étant dit, j’ai le souvenir d’avoir vu une vidéo d’un propriétaire de Tesla S nous raconter un voyage Paris-Allemagne en deux jours avec une nuit d’hôtel en tentant de nous justifier que tout ceci est parfaitement normal et que ce voyage était un ravissement de tous les instants.

    Thuriféraire …

    Répondre
  30. Arnaud T

    J’ai passé une très bonne soirée en votre compagnie. C’est très étonnant cette grande variété de prises et de systèmes, je me demande même comment on en est déjà arrivé à une telle pagaille. Heureusement que vos smartphones étaient bien chargés…

    Répondre
  31. Huiledecannes

    Un reportage qui fait froid dans le dos !
    Bon j’ai bien compris que l’électrique c’est pour la ville, pour un trajet de plus de 500 bornes c’est pas encore au point.
    Par contre cela serait bien de refaire le match en Tesla, vu que c’est la routière électrique, je serais curieux de voir la différence avec leurs super chargeurs.
    Juda Fréour n’a qu’à s’y coller !

    Répondre
  32. Stéphane

    mais quel périple!!! Vous auriez mis moins de temps en 4L ou en 2cv et vous auriez eu plus chaud aussi.
    Sincèrement, a part acheter une Tesla et ses superchargeurs, je ne vois pas l’intérêt de voyager en électrique, trop angoissant, trop de contraintes et puis le coût de 8€ pour 13kw soit 50 km d’autonomie (une électrique consomme à peu prés 25 kw/100km sur autoroute), ça fait du 16€ au 100km…

    Répondre
  33. Thierry

    Trop drôle votre périple !
    Par contre utilisateur d’un véhicule électrique j’ai vraiment l’impression que vous avez tout fait pour que cela rate … d’un autre côté cela donne du grain à moudre aux détracteurs de ce type d’energie, qui ne se gênent pas pour déverser leur bile à dose de « moi avec ma Xsara Hdi ! » MDR …
    Cédric lâcheur !. tu vas prendre cher au prochain CG !!!

    Répondre
    1. raoul volfoni

      c’est sur que le discours des adorateurs de l’électrique lobotomisé qui ne s’en servent que pour aller au Mc Drive le weekend et parfois dans un coup de folie vont chez Ikea à 50 kms lui il est plus objectif « MDR »
      le problème de l’électrique et de ses utilisateurs c’est qu’ils sont comme les clients d’Apple, persuadés que le produit qu’il achètent hors de prix est le st Graal de la technologie à la disposition du bobo moderne mangeur de quinoa ……….
      j’aimerais bien que Thierry ou un autre défenseur inconditionnel de la fée électricité refasse le même trajet avec son auto pour nous démontrer qu’ils s’y son prit comme des manches !
      on va attendre longtemps je pense « MDR »

    2. Thierry

      Mon cher Raoul il va être difficile de vous expliquer quoi que ce soit …. vous intervenez (x fois) en vomissant sur les utilisateurs d’Apple, d’Ikea, ou de restauration américaine, tout en étant persuadé que cette Kia sera obsolète et inutilisable dans 10 ans !
      Revenez faire un tour sur POA dans 2 ou 3 ans et on en reparlera peut-être avec de vrais mots.

  34. Guillaume D.

    Comme le mentionne Guillaume, il y avait certainement moyen de mieux faire, mais il est toujours facile de critiquer à postériori, il est vrai.
    Le problème principal vient peut-être du fait que vous êtes parti trop confiant avec Chargemap (probablement trop influencé par le slogan de la marque), qui est une super initiative, mais qui a ses limitations étant géré par un « petit » opérateur privé. Entre parenthèses, abetterrouteplanner ne me semble pas vraiment user-friendly, mais bon…

    Bref, tout cela n’enlève pas les points que vous soulevez:
    – service client inexistant (ou, à minima, inefficace)
    – pas de protection contre la pluie (à vous faire regretter les odeurs des vapeurs de diesel…)
    – même arrivé à une borne, c’est la loterie. Et encore, vous avez eu de la chance dans votre malheur, les places n’étaient pas squattées par un vilain véhicule thermique (c’est pourtant assez régulier…).

    Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’essayer ce e-Niro récemment, en 204 ch. Je ne m’attarderai pas sur le prix élevé, mais plutôt sur le confort de conduite:
    – le chauffage est très efficace et ce, quelques secondes après le démarrage, alors qu’il faut généralement attendre plusieurs longues minutes avec un véhicule thermique
    – malgré le poids, les 200 chevaux répondent bien présents lors des accélérations, c’est un plaisir de redémarrer à un péage ou de s’insérer dans le trafic.
    – le véhicule est très agréable à conduire en ville et en extra-urbain: le silence n’a pas de prix
    – grâce au niveau de freinage régénératif ajustable aux palettes très facilement, on conduit quasiment uniquement avec la pédale de droite avec un minimum d’anticipation. On s’y fait très vite et cela donne une conduite cool, confortable pour les passagers, tout en augmentant l’autonomie de la voiture
    – sur autoroute, c’est bof, c’est à peu près aussi bruyant qu’un véhicule à moteur thermique, sans compter que l’autonomie fond à vue d’oeil…

    Si on prend l’exemple Paris-Tours, je ne suis pas sûr qu’un trajet N20/N10 ne soit pas aussi rapide que d’emprunter l’A10, d’autant plus qu’il me semble, si j’ai bien compris, vous n’avez pas beaucoup rouler à 130 km/h, mais plutôt dans les 110 km/h voire 90 km/h en mode Eco+ (se faire constamment coller le derrière par les camions et doubler par les autres 130 km/h, c’est pas super comme sensations…). Si on prend en plus le temps perdu pour les recharges… Si ça se trouve, en empruntant les nationales uniquement, vous n’auriez pas eu de problèmes d’autonomie (beaucoup de freinages régénératifs lors des traversées d’agglomérations et vitesse maxi de 90 km/h) et donc pas besoin de faire d’arrêt pour recharger! A réfléchir…

    Enfin, dernier point, pour la recharge, il vaut mieux recharger lorsque les batteries sont vides, vous gagnerez plus d’autonomie en autant, voire moins de temps. Il faut prendre l’exemple d’une bouteille d’eau vide qu’on remplit: au début, on met le robinet au débit max et sur la fin, on réduit le débit pour éviter que ça déborde. Et bien, la recharge d’un VE, ça fonctionne sur le même principe! Donc la première recharge que vous avez faite le matin (je sais que vous l’avez faite pour essayer le fonctionnement de la carte et vous rassurer) n’était pas la plus appropriée.

    Voilà, en tout cas, très chouette reportage qui montre que le chemin du VE est encore long! Mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’y intéresser.

    Répondre
    1. raoul volfoni

      bref une voiture faite pour faire des trajets peri-urbains domicile travail de plus ou moins 60 kms aller retour en se trainant dans le bouchons et en fuyant toutes voies rapides ou autoroutes tout ça vendu à un prix délirant +/- 45 ke
      super cet avenir hors de portée de 95 % de la population dans l’état actuel des prix et de l’incapacité technologique à répondre aux besoins des vrais gens de la vraie vie mais bon il se trouvera toujours des gens pour défendre ces autos …….
      ma vieille BX de 1989 roulera encore et aura plus de valeur que cette Niro qui dans 8 ans tombera en lambeaux avec 30 kms d’autonomie à pleine charge !

  35. Bullitt06

    Mais quel enfer ! Bravo pour le remake de la grande vadrouille 2019 , ça fait longtemps que j ai pas rigoler devant une vidéo comme ça et bravo pour la patience Renaud ! Imaginez un peu un départ en vacances avec les enfants et le chien .en tout cas monsieur le premier ministre a du flair , il a dû sentir le plan galère . Super super reportage .

    Répondre
  36. raoul volfoni

    la vraie vie ! mais bon il ne faudra peut être pas vous étonner d’être « blacklistés » de certaines présentations presse ou d’essais de modèles électriques tellement ce reportage édifiant va à l’encontre du discours ambiant frôlant l’intox nous expliquant que ces voitures à l’autonomie WLTP « énorme » peuvent soit disant couvrir quasi l’ensemble des usages d’une voiture thermique …..
    dans les fait si on à 20 h devant soit, la patience de rouler à 90 sur l’autoroute sans chauffage et le vaccin contre la grippe ça peut s’envisager sinon courage fuyons ces autos qui en plus sont vendues à des prix délirants ……….

    Répondre
  37. Aginda

    Quelle leçon d’humanité,impuissante devant une technologie pourtant simpliste,mais rendue complexe par des imbéciles.Ce soir je commande ma nouvelle caisse,1t6 de confort,qq centaines de chevaux,10 à 12 l aux cent,et ce sentiment de vivre les derniers bonheurs avant la fin des mondes.

    Répondre
  38. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    En un mot c’est GÉNIAL! !!!
    J’ai adoré. …
    Un seul regret l’absence de FREOUR.
    Qu’est qu’il a du prendre au retour de nos deux compères, j’aurai pas voulu être à sa place.
    Vive POA et GOPOA.
    Pascal

    Répondre
  39. Frédéric à Montréal

    Alors là, la meilleure ou l’une des meilleures vidéos de l’histoire de POA.
    Du comique, du tragique, de la vraie vie.
    D’abord, mes félicitations à Renaud, qui garde son sens de l’humour jusqu’à la fin, ou presque.
    La première question qui me vient à l’esprit, et je vais faire hurler ceux qui me liront… mais prenez-le avec un grain de sel.
    Est-ce l’électrique, ou est-ce la France?
    Parce que le type à la station qui fait des grands discours dans le vide mais qui finalement s’en fout totalement et vous laisse dans la merde, les bornes à l’apparence hyper-moderne et très design qui sont allumées mais ne s’ouvrent pas ou ne fonctionnement pas, le service clientèle au téléphone qui prend ça à la légère, qui est qui est au mieux incompétent et vous dit d’envoyer un courriel… incroyable quand on n’a plus d’autonomie et qu’on est totalement à la merci de la borne…
    Je suis rassuré en lisant le commentaire de Guillaume… en fait, vous n’aviez sans doute pas la bonne carte, ou vous n’utilisiez pas le bon moyen…
    Est-ce que Cédric a saboté votre voyage, auquel cas on comprend bien qu’il ne soit pas venu? 😉
    En tout cas, même si les bornes semblent avoir été installées par les compagnies pétrolières pour dégoûter les gens de l’électrique, ce reportage est en fait une publicité pour Tesla: les superchargeurs sont là, on connaît le débit, on connaît la disponibilité, et ça marche. Et n’oubliez pas que les premiers ont été installés en… 2012. Quand même fou quand on y pense!
    Bravo pour cet épisode, très très fort!

    Répondre
    1. Stan

      Oui assurément une des meilleures vidéo …
      Quelle aventure !
      En TESLA S l’an dernier en plein été, un ami est arrivé tout transpirant lors d’un TOULOUSE / VALENCE (il a dû lui arrêter la clim pour être certain d’arriver…)
      @suivre…
      Bonne route
      Stan

  40. Asmartex

    Oh putain quelle galère, je dois dire que si c ‘était arrivé à d’autres, j’aurais pu me dire « c’est parce qu’ils ne sont pas doués » mais là non, ce n’est pas ça : vous avez préparé le truc, vous êtes fin connaisseurs de la chose. Gageons que le quidam lambda serait tombé en rade au bord de la route et aurai fini dans une dépanneuse ou un hôtel miteux…. Ma femme voulait remplacer son Captur mazouté par une fée Zoe nucléaire. Pas sûr que se soit une bonne idée.

    Répondre
  41. chapman

    Un grand numéro de POA. Merci messieurs, honte au premier ministre.
    Nous comprenons bien que le premier problème est la charge, disponibilité et puissance. Vous n’avez pas beaucoup parlé de la consommation réelle de la voiture compte tenu de la température et des accessoires (essuie glace, phares, chauffage).
    Il y aurait une enquête à faire dans les pays du nord de l’Europe ou semble t il l’électrique prend doucement mais sûrement la place du thermique. Le réseau est il vraiment performant et pourquoi ?
    Il va vous falloir du temps pour vous remettre. Un petit tour en C6 bien chauffée monsieur le président ?

    Répondre
  42. Patrick

    Ah les bornes CorriDoor…. Comme dirait feu Jean-Pierre Coffe, c’est de la M….e ! Un tarif abusif (plus cher, on ne peut pas trouver), une borne qui fonctionne sur quatre, et encore, quand elle délivre la puissance annoncée sans s’arrêter au bout de quelques minutes….
    A fuir comme la peste !
    Quand à la carte Chargemap, elle a l’avantage d’essayer de fonctionner avec plusieurs fournisseurs mais elle surfacture la note finale.
    Cher gouvernement, je pense que vous comprenez pourquoi Tesla a de l’avance avec son réseau de superchargeurs…
    Allez, je vous propose de refaire votre trajet à l’occasion avec un habitué de l’électrique… Quand Julien sera calme et détendu !

    Répondre
  43. raoul volfoni

    ENORME vidéo ! 45 ke pour se pourrir la vie dés qu’on va plus loin qu’acheter le pain au bout de la rue !
    voila la vraie vie avec ces autos de merde ………….
    mention spéciale aux acteurs très drôles, sans doute une des meilleures vidéos et la plus drôle de POA ces dernières années bravo !

    Répondre
  44. Marc B

    Très intéressant cette immersion dans la vraie vie…La deuxième, guère plus concluante que la première à Paris en Leaf de mémoire…
    L’électrique semble plus adapté aux citadins qui peuvent recharger chez eux…La Tesla lourde et encombrante ne colle pas vraiment au concept citadin. Le mythe des superchargeurs Tesla toujours disponibles et toujours fonctionnels tombera sûrement si le véhicule se vend…Dans le cas contraire la marque disparaitra…
    Je ne suis pas convaincu que la voiture présentée revienne moins chère et soit plus écolo que sa version essence…

    Répondre
  45. Miata-Boy

    Edifiant ! Quel régal de suivre, bien au chaud dans son canapé, votre épopée surgelée au pays des volts capricieux…
    La longue marche vers le tout électrique en est encore au stade youpala !
    Go POA !

    Répondre
  46. Guillaume

    Bonsoir l’équipe, vous partiez d’une bonne intention, mais vous avez raté votre essai:
    – sur les bornes Ionity, il suffisait d’un téléphone portable et d’une carte bleue. Vous auriez rechargé en très rapide.
    – au domicile de vos amis, il fallait appuyer sur le bouton du boitier, vous seriez monté en 12A, et auriez rechargé plus vite
    – sur les bornes 18kW, ce sont des bornes courant alternatif, le Niro charge en 7kW en alternatif, c’est normal, c’est dans les spécifications. Ce sont des bornes destinées aux VE ne possédant pas de charge en courant continu, comme la Zoe.

    Surement mal informés, un peu de malchance, trop focalisés sur le badge chargemap alors qu’il suffit d’un portable et d’une CB (chargemap vous prend des commissions à chaque fois).
    Refaites l’essai en sachant cela, et vous mettrez 2 fois moins de temps.
    Sinon, pour préparer un long parcours, c’est https://abetterrouteplanner.com/ qu’il faut utiliser. Il prend en compte votre véhicule, et adapte vos arrêts aux puissances de charge et bornes compatibles.

    Longue vie à POA, et j’espère que vous referez l’essai et reviendrez sur cette première mauvaise impression.

    Répondre
    1. Laurent FIGNON

      Bonsoir Guillaume,
      Magnifique et pertinent commentaire…
      Effectivement ne pas réussir à effectuer une charge sur une borne Ionity, comme dans ce reportage il fallait oser le faire. Surtout lorsqu’on voit le QR-Code visible sur la borne durant le reportage… TOUS les utilisateurs de véhicules électriques réclament depuis des lustres des bornes d’accès ne dépendant pas de cartes RFID avec un paiement de la recharge au kW/h. Ionity offre mieux : un paiement possible sans carte RFID avec une simple App sur son smartphone et une recharge au forfait (8 euros la recharge)
      Effectivement, comment ne pas être étonné de constater qu’aucun des deux protagonistes ne possède suffisamment son sujet, pour savoir aussi que la quasi totalité des bornes de rechargement dites rapides à 22kW sont des bornes AC conçues pour quasiment un seul modèle de véhicule capable d’en tirer partie, la RENAULT ZOÉ, tous les autres VE « modernes » (cad adaptés aux longs trajets) ne pouvant recharger qu’a 7kW sur ces bornes.

      On peut juste espérer que dans le débriefing de ce test grandeur nature ces points seront bien soulignés, tout comme l’état catastrophique de l’ex reseau SODETREL d’EDF aujourd’hui appelé IZIVIA, dont la pertinence et la performance sont à l’image de notre électricien national, c’est à dire en dessous de tout…

      On peut enfin espérer qu’un nouveau roadtrip soit effectué en empruntant des routes dans un pays voisin mieux pourvu en réseau de recharge rapide moderne (au hasard l’Allemagne) pour comprendre le retard français et le scandale sans nom (et dont tout le monde se moque alors que les sommes engagées – cad NOS impôts – sont considérables) de l’installation de bornes de rechargement AC par les Conseils Régionaux sous l’influence d’une nouvelle filiale d’EDF WIIIZ, bornes obsolètes avant même leur première utilisation.

  47. MF67

    L’aventure c’est l’aventure !
    Quel périple ! Tout au long de cet épisode, on est tenu en haleine, se demandant si vous alliez ou non réussir à franchir de nouveau le Périph’, sans être tombés en panne sèche… On comprend votre stress !

    L’électrique me semble être une bonne solution…pour la ville ! J’avoue être un peu refroidi quant aux possibilités de faire de longs trajets sans avoir recours au pétrole raffiné… Dommage, vraiment ! Espérons que les bornes puissent continuer d’évoluer, pour que le service qu’elles rendent soit équivalent au service promis !

    Répondre
  48. Bonnin Christophe

    Excusez moi… mais je n’ai jamais autant rigolé devant une vidéo POA que celle ci (même celle du frein à main de la MX5 ne m’a pas autant fait rire).

    Et j’imagine déjà le débriefe de lundi… avec un Fréour, frais comme un gardon, expliquant face caméra que l’électrique, c’est l’avenir… tandis qu’en retrait, Renaud et Julien se lancent des regards noirs pour finalement s’entendre implicitement sur la seule solution qui s’impose… étrangler le premier ministre en plein live !!!

    Non… mais en vérité… dites nous que cela ne s’est pas passé comme cela ? Vous avez scénarisé la journée ? J’ai cru a un moment donné qu’on allait voir Julien pousser la voiture sur les derniers mètres pour l’amener sur la dernière bornes. Cela dit… vous avez eu de la chance quand même… A chaque fois, les bornes étaient libres. Cela aurait pu être pire, finalement.

    En tout cas, félicitation… J’espère que vous allez exploser les scores de vues avec cette vidéo !

    Bon… Maintenant que l’électrique est mort et enterré, on va pouvoir parler des vrais solutions… Et si on travaillait enfin sur la voiture thermique légère qui consomme du 2L/100 ? Je ne comprends toujours pas pourquoi on n’a pas commencé par çà.

    Répondre
  49. Franck

    Oups ! Alors là c’est la totale.. Vous avez cumulé en une journée les soucis que l’on peut rencontrer habituellement, mais presque tous dans la même journée ça fait beaucoup pour les nerfs et c’est a vous dégouter de rouler en VE.
    Le vrai plus quand on roule en Tesla, ce n’est pas l’autonomie surtout sur autoroute, c’est les super chargeurs qui sont facilement identifiables a 90% fonctionnels et gratuits pour les anciens possesseurs et de toute façon très simple a utiliser, même s’il faut parfois faire un sacré détour pour y accéder ( la voiture gère parfaitement tous ces paramètres ) Ceci dit les temps de charges sont souvent plus longs que prévus surtout avec des temperatures trop basses ou trop élevées.
    En dehors des agglomerations il y a encore pas mal de boulot pour que l’utilisation d’un VE se fasse sans vivre un film comme le votre… et on n’aborde pas encore le sujet des couts de recharge qui vont croissant…
    C’était un tres bon reportage comme seul POA sait le faire , la vraie vie, un grand moment pas super cool pour Julien et Renaud j’en conviens mais tellement amusant quand on est bien au chaud face a son écran.

    Répondre
  50. John_Smith

    Edifiant mais très instructif. J’ai souffert avec vous dans ce périple absolument palpitant et sûrement générateur de stress . Si l’on impose pas aux gestionnaires de bornes de recharge un système de recharge unique, avec règlement possible par CB et une normalisation des prises, l’électrique sur moyen/long trajet restera longtemps une sacrée galère (pas la bonne carte, pas la bonne prise, borne hs, etc) et on parle là d’un simple allez-retour de 500kms que n’importe quelle auto thermique moderne avale d’une traite.
    Heureusement que vous n’aviez pas 1000 bornes à faire …..

    Répondre
  51. Michel SICARD

    C’est ce qu’on appelle un périple !!!
    Je soupçonne le président d’etre le « chat noir » de l’équipe (voir les pbs de carburation avec la BRISTOL)

    Heureusement que vous n’avez pas essayé un Paris – Marseille

    Répondre
  52. Robinson

    Le full électrique est trop flippant! Et je ne vois pas en quoi trainer 500kg de batteries serait écolo. A la limite, je choisirai une hydride non rechargeable et flexfuel (bio-éthanol).

    Répondre
  53. COMMANDANT CHATEL

    Si le but de cet épisode était de nous donner envie d’acheter une auto électrique, c’est… comment dire ?
    Parfaitement concluant ou l’inverse, je ne sais plus.
    Sinon, vous m’enverrez Fréour au Ministère… j’ai deux mots à lui dire.

    Répondre
  54. PhareOuest

    Bonsoir,
    merci beaucoup messieurs pour se bon moment, ça donne vraiment envie…de ne surtout pas acheter un véhicule électrique.
    Merci encore et bonne soirée au coin du feu!

    Répondre