Retromobile 2019 : 50 Nuances de Grey

Comme chaque année lors de Retromobile ( 6-10 février 2019) aura lieu la vente aux enchères de voiture de collection organisée par Artcurial. POA lève le voile sur La Grey Collection que nous présente Pierre Novikoff, le directeur général de Arcurial Motorcars. Quatre automobiles emblématiques, toutes grises, desiderata de son propriétaire, homme d’affaires parisien, dont :

• 1966 Ferrari 275 GTC Estimation 2,3M € – 2,6M € Une des deux 275 destinées à des amis personnels d’Enzo Ferrari. Comme sa sœur, vendue en 2012 par Artcurial Motorcars, elle est frappée d’un numéro de châssis ‘GTC’. Particulière, quasi-unique, elle est présentée avec sa certification Ferrari Classiche et complètement restaurée.

• 1966 Ferrari 250 Lusso Estimation 1M € – 1.3M € Restaurée en totalité par la Carrosserie Lecoq, elle se trouve dans un état rarissime.

• 1962 Aston Martin DB4 Série V Estimation 900 000 € – 1,1 M€ Vendue neuve à Paris chez Mirabeau, cette rarissime DB4 série V possède toutes les qualités les plus recherchées : matching numbers, conduite à gauche, restaurée et Vantage d’origine ! James Bond utilisait ce modèle précisément.

  • 1992 – Ferrari 512 TR

 

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Retromobile 2019 : 50 Nuances de Grey »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Cà c’est un beau cadeau de Noël !!!!
    Il n’y a pas de mots , mais c’est spendide avec une une petit faible pour la 250 GT LUSSO.
    Cela me donne l’envie de me rendre au salon Rétromobile en février prochain.
    Merci POA
    Pascal

    Répondre
  2. Nabuchodonosor

    Passé un certain chiffre, on n’est plus dans le joujou.
    Pour mettre la main sur ces merveilles, à part tirer la loterie ou collectionner les jetons de présence, j’vois pas…
    Et le père Noël, j’y crois plus.
    D’ailleurs, il était sur un rond-point l’autre matin, sa hotte semblait vide, il avait l’air déNabusé…
    Ce qui me fascine en revanche c’est le hangar.
    Son ossature en porte-à-faux constituée de poutrelles d’acier tridimensionnelles ménageant cette gigantesque porte coulissante en façade pour accueillir les coucous en maintenance.
    Il doit être le fruit de l’Architecte-Ingénieur Vicariot et de ses sbires à la croisée des années 50 et 60, lorsque le développement d’Orly battait son plein et que les Constellations ou les Starliners y déversaient leur flots de V.I.P.
    C’est décidé, pour Noël, je suivrai les conseils de Gilbert, ♪♫ oui j’irai, dimanche à Orly, sur l´aéroport, on voit s´envoler des avions pour tous les pays. Pour toute une vie, y a de quoi rêver, un jour, de là-haut, le bloc vingt et un, ne sera qu´un tout petit point ♫♪.

    Joyeux Noël à tous les Petits Observateurs ainsi qu’a notre gouvernement préféré.
    #GoPOA
    😉

    Répondre
  3. Jean-Francois BERTRAND

    Encore de belles trouvailles pour le duo de choc Novikoff et Lamoure! Chapeau !
    Les téléphones vont fondre, les chéquiers s’autodetruire, les cartes de crédits passer directement de l’état solide à l’état gazeux…

    Répondre
  4. Huiledecannes

    Il manque seulement une Facel dans une splendide livrée grise et je sors mon chéquier pour les 5 !!!
    C’est beau de pouvoir rouler avec ces merveilles, et bravo au propriétaire, faire le tour auto avec cette sculpture, je ne pense que le nouvel acquéreur va plutôt la mettre sous cloche…

    Répondre
  5. Francois

    Bonjour,
    Du très bon, de l’excellent…c’est du POA…
    Dans ce hangar avec toutes ces merveilleuses machines…cet avion mythique….je les voudrais toutes… Pour le moment je n’ai que ce même gris pour mon carrosse et une énorme passion de bagnolard..
    Francois

    Répondre
  6. Stéphane.nc

    Du bon POA « canal historique », avec de sublimes classiques ( oulala cette DB5!!!!!!)
    Une petite madeleine de Proust pour vieux « Poiste », et le souvenir que les Ferrari ont été terriblement belles et désirables quand il y avait encore des designers au service du cavallino rampante.

    Répondre
  7. chapman

    Moi c’est le DC3 dans le fond qui fait battre mon cœur. J’ai une passion irraisonnée pour cet avion.
    Je redescend sur terre. Pour moi ce sera la « Lusso » et son sublime tableau de bord.

    Répondre