La DS3 Crossback en fait-elle trop ?

Visitez avec nous le Mondial de l’Automobile 2018 à Paris et découvrez les 20 voitures à ne pas manquer cette année en compagnie de POA avec Cédric Fréour, Julien Rosburger et Renaud Roubaudi.

L’avis des Petits Observateurs !

24 commentaires au sujet de « La DS3 Crossback en fait-elle trop ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lynx

    Il faut arrêter de donner le micro à M. Fréour sur DS… M. Fréour ne peut pas accepter qu’une voiture haut de gamme ne soit pas allemande et une Audi en particulier. C’est un problème connu sur beaucoup de journalistes français, et le drame derrière ça, c’est que derrière cette très bonne voiture, il y a des gens, pas en costume et petit foulard, mais en bleu de travail qui vont « pointer » le matin… Alors évidemment, cette voiture a probablement des défauts, je ne demande pas une admiration béate devant « les œuvres de DS ». Mais j’aimerais que les journalistes français puissent nous faire des commentaires et des comparatifs sans préjugés, les plus impartiaux possible, et surtout ne pas rentrer dans une DS en disant : mouais ben c’est bien pourri chez Audi c’est mieux. Audi à ses points forts, DS à les siens. J’étais un fidèle de POA et voilà une grosse année que je ne consulte votre site que ponctuellement, et je remarque que malheureusement les remarques sont toujours les mêmes… C’est vraiment dommage, nous devrions être ravi d’avoir une marque avec l’ambition de se faire une place là où nous ne sommes plus depuis longtemps. Merci malgré tout pour vos vidéos 🙂

    Répondre
  2. Joachès

    Je suis d’accord avec le Président Roubaudi, c’est trop bling-bling, un peu trop massif, mais DS à osé et s’est amélioré par rapport au DS7. Ils ne sont pas encore au niveau d’Audi, mais Audi à mis 30 ans pour en arriver où ils sont aujourd’hui. Il faut saluer l’effort mais ne pas relâcher la pression. Car Carlos Tavares sait et le dit qu’il faut attendre 20 à 30 ans avant de voir s’ils ont réussis avec DS. Conscient de cela on peut penser que tant qu’il sera là il va continuer à donner des moyens et demander à ce que DS progresse encore et encore. Il faut le saluer pour sa détermination et sa persévérance. Car on a bien souvent tendance à abandonner trop tôt ou ne pas mettre assez de moyens ou mal calibrer la chose. Et il faut le saluer pour vouloir redonner à la France une marque de luxe en automobile.

    Répondre
  3. 24heures (X350)

    Ces poignées de portes, pour les avoir manipulées ce soir, me laissent perplexe…
    Il faut appuyer dessus pour les faire sortir, puis les tirer pour ouvrir la porte. Soit 2 manipulations, contre 1 seule avec les poignées classiques.
    Où est le progrès?

    Répondre
    1. stco

      C’est parce que vous n’aviez pas les clés sur vous.
      L’usage normal, c’est qu’avec les clés en poche, les poignées sortent automatiquement à votre approche.
      J’imagine que la manipulation d’appuyer dessus est une solution alternative des fois que la première ne fonctionne pas.

      Mais je vous l’accorde, ce n’est pas à considérer sous l’axe du progrès. C’est du « luxe », donc par définition inutlie en terme d’ergonomie 🙂

  4. Learch

    On va me dire d’aller faire une cure en Suisse mais la face avant m’a fait penser à la face avant de la GS (une vision très moderne de la GS, boursouflée… avec les 3 nervures sur le capot, la forme de la calandre, la barre horizontale chromée, embryon rescapé de l’ancien pare-chocs tout chrome de l’ancienne)
    https://i36.servimg.com/u/f36/12/32/32/33/biroto10.jpg
    Du coup ce serait encore un clin d’oeil à Citroën alors que DS est censé être une marque à part, on continue dans le fouillis embrouillé pas clair…

    Sinon, intérieur trop bling bling. Peut-être idéal pour la cible…

    Et pourquoi ne pas avoir reculé l’aileron de requin à la jonction porte AR/custode AR ?

    Excellente conclusion de notre Président.

    Répondre
  5. eric

    Ce ressemble a un joli bonbon.
    Si en plus on peut avoir les ceintures de sécurités de couleur, rouge par exemple avec le blanc ou autre……
    Elle peut trouver son public sur le cote girly.
    Apres elle doit être pratique et logique utiliser tous les jours.

    Répondre
  6. Toitoine

    J’ai aperçu dans la vidéo le staff de la direction du produit de Renault en plein benchmark !
    Cela aurait été intéressant d’avoir leur avis sur cette DS3

    Répondre
  7. MF67

    Je vais être franc: je la trouvais assez moche en photo, mais finalement elle n’est pas si laide, elle n’est pas belle, mais elle est assez originale, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ca me plait.
    Je trouve Monsieur le PM un peu dur avec DS, certes il reste encore quelques points à améliorer, mais je trouve qu’une bonne partie du chemin est fait: Jamais il y a 10 ans je n’aurai imaginé une telle voiture française !
    Ma satisfaction sera encore plus grande lorsque DS aura enfin présenté une vraie Berline Routière digne de ce nom, suffisamment statutaire et originale, pour que la marque puisse enfin porter fièrement ce nom si exigeant !

    Répondre
  8. Francois

    Bonjour,
    Notre président résume assez bien la proposition DS, une exubérance un peu tardive mais du travail de qualité pour des produits intéressants ce qui a le mérite de sortir des sentiers battus et re-battus et d’avoir le plaisir de se sentir différent, décalé… On aime ou pas mais DS ne laisse pas indifférent et c’est déjà important.
    Même si notre premier ministre peut sembler partial et trop critique, je trouve que c’est necessaire. Pour augmenter le niveau de qualité il faut toujours être hyper pinailleur et ne rien laisser passer…sinon tout se degrade…comme sur les Audi…
    DS se veut différent et l’affiche haut et fort alors il faudrait aussi pour plus de cohérence que son SAV et surtout son service client ne copie pas ce qui se fait chez les marques Premium …de très mauvais exemples…

    François

    Répondre
    1. Laurent F

      Notre Président évoque en effet une exubérance tardive à une époque où le terme de décroissance devient de plus en plus une évidence.
      Mais pourquoi faire rimer « décroissance » et « tristesse » ?
      – La décroissance ce peut être aussi de se loger dans un appartement plus petit quand on n’a plus de charge de famille, « petit » mais luxueux et donc $ (si on en a les moyens).
      – La décroissance ce peut être aussi se décider à habiter proche de son lieu de travail plutôt qu’à 100km…
      – La décroissance ce peut être aussi acheter tous les 4 ans un smartphone très $ mais qui durera au minimum 4 ans…
      – La décroissance ce peut être enfin de s’acheter un petit véhicule dont la taille est adaptée à ses besoins sans renier un maximum de luxe. Là où Audi s’égare avec la nouvelle A1 ( on se croit revenu à l’epoque de l’Audi 50), DS propose une alternative séduisante avec la DS3 CrossBack.

      On lit partout des commentaires du type « comment peut on mettre 41000,00 euros dans cette DS3 alors qu’une DS7 a cet tarif en offre plus ? ». Et bien peut-être parce que hormis un luxe et une ambiance identique entre les deux véhicules, pour certains la DS7 sera notoirement trop grande pour ne pas être gêné sur les trajets quotidiens.

      La clef du succès pour DS3 CrossBack viendra de la qualité du confort et des qualités routières qu’elle va offrir. Si elle upgrade les standards de la catégorie (comme l’a fait la 308) ce sera un énorme succès…

  9. Clément

    J’attendais beaucoup de la qualité de finition intérieure de cette DS3. L’aspect formel du tableau de bord est propre à la marque, chacun ses goûts donc ! Pour ma part ça manque de consistance, un tableau de bord de C4 cactus me semble être une bien meilleure base pour travailler du matériau décalé (cuir, surpiqûres, nubuck, tissu…) et aiderait à apprécier ces matériaux.
    Sur la video, notamment sur le modèle avec intérieur blanc, le cuir me semble grossièrement fini : des plis entre les coutures sur le haut des sièges avant, même le cuir du volant ne semble pas être tendu uniformément… Jeu de lumière ou réalité ?

    Répondre
  10. ques

    oui, dès qu’on gratte un peu les plastiques, dès qu’on tortille les boutons, ça raye, ça craque, ça grince, et on paye tout ça très cher en neuf, surtout sur les allemandes (j’ai vu un accoudoir central de classe S de 10 ans qui tenait plus, des sièges de jaguar usés….), c’est que la bagnole, de la grande série, les françaises restent raisonnables en cout d’entretien, elles sont aussi fiables que les concurrentes, DS c’est la montée en gamme classique d’une firme européenne qui veut préserver ses marges, Nestlé a fait le coup avec Nespresso, tout le monde fait ça, c’est la seule voie, le marché appréciera.

    Répondre
    1. wood

      Oui alors pour les françaises raisonnables en coût d’entretien, ça c’était avant. Je vous invite à lire l’avant dernier numéro d’autoplus à ce sujet.
      Mon père à un budget révision plus élevé sur sa 308 que moi avec ma série 3 chez BMW et pourtant le moteur est deux fois plus gros sur la mienne (donc plus d’huile). La raison ? Une révision/an chez Peugeot (et un prix de plus en plus élevé) contre une tous les deux ans chez BMW…

  11. Frankreich

    L’analyse du PM me semble pour le moins teintée d’une grande part de subjectivité en effet, mais ce qui est le cas de beaucoup de monde quand il s’agit d’automobile. Ceux qui ont définitivement considéré qu’Audi est le top de la qualité intérieur le placent à tout bout de champ, quand bien même l’évidence du contraire leur serait démontré. Je me souviens être monté dans la génération précédente d’A6 (celle sans les écrans un peu partout), censée être le top du top du top, et avoir découvert le plastique dur et sur-abondant qui entourait l’acoudoir central, là où les mains se portent souvent. Certes certains boutons font un joli clic-clic, mais ce plastique très plastoc faisait vraiment tâche. Dans ma volvo de l’époque, concurrente de cette A6 (XC70), la qualité était bien supérieure (notamment) à cet endroit précis. Ca n’empêchera jamais un Mr Audiman en goguette de créer ses critères sur-mesure pour placer toujours au top le même.
    Cette subjectivité devient un running gag et vous vous en amusez ce qui le rend finalement sympa

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      attendez de visionner l’Audi A1 par Mister Fréour….vous serez surpris de sa grande décéption

    2. FRANÇOIS DENIS

      Disons que la mauvaise foi et la subjectivité ont elles aussi leur limite! M. Fréour est partisan Audi mais a visiblement lui aussi ses limites!
      Comme tout fan on est parfois prêt à faire l’impasse sur certains défauts mais n’empêche pas de ne pas tout accepter!
      Cela dit tout comme il est important de dire que M. Fréour n’a pas le monopole de l’avis sur les premiums et l’objectivité parfaite, il est aussi bon de montrer qu’en effet, il accepte la remise en question et peut changer d’avis ce qui est important en automobile mais aussi dans la vraie vie!