Marché automobile 2018 : Découvrez nos pronostics pour le premier semestre !

Quels modèles connaîtront le succès en 2018 ? Quels autres devraient souffrir ? Quelles marques auront le vent le poupe ? Et quelles autres devront faire des efforts ? Pour la première fois, POA sort sa boule de Crystal ! Sous la houlette de Jean Pagezy et en partenariat avec PCA Services, notre expert marché automobile que vous connaissez désormais bien décrypte les enjeux proprement inédits de cette première moitié d’année (notamment l’entrée en vigueur des nouvelles normes d’homologations WLTP) et pronostique – d’ores et déjà et entre autre chose – la consécration des systèmes Plug-In-Hybride pour les gros SUV… Cela s’appelle mouiller sa chemise.

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « Marché automobile 2018 : Découvrez nos pronostics pour le premier semestre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Amok

    Intéressant. Curieux de s’être trompé sur le Toyota C-HR, mais c’est bien de le reconnaître. Ce n’est pas si fréquent et cela correspond bien à l’esprit POA.
    Une question me vient en visionnant cette vidéo : qui me parle du marché de l’occasion ? Quelle est son évolution récente ? Quelles sont les motivations d’achat ? Le prix, la fiabilité, le coût d’entretien, les rejets de CO2/Nox, la durée de détention… Peut-on faire de la prospective en la matière ?

    Répondre
  2. Philippe

    Au dela des evidences (impact fiscalite, C4 cactus vs Golf, croissance de la lld), les pronostics de M.Pagezy semblent très influencés par son gout personnel. Certes Volvo plait parce que c’est une alternative discrete aux premiums allemands (de l’access premium) , qui sont d.ailleurs plus chers, mais le XC40 manque d’atouts serieux face a un 3008 par exemple. Pour ce qui est du DS7, on verra mais le reflexe cocardien va jouer en sa faveur dans les GE et les PME, qui boudent le koleos et la talisman . Reste Alpine… je donne ma langue au chat, la voiture est bien née mais 50000 euros pour une renault , ca reste un challenge ! Et on le sait, à ce niveau de prix, les acheteurs sont prudents

    Répondre
  3. Frankreich

    C’est intéressant, mais je trouve que ce regard sur le marché presque exclusivement Premium est une déformation liée au métier de Jean. J’avais tenté une LLD sur un Espace, ça me coûtait plus cher qu’un X5 pourtant 20KE plus cher en prix d’achat. Ainsi, avec cette montée en puissance des LLD/LOA dans le mix du marché, on ne parle plus que de marques premium car elles reviennent à peine plus chères que leurs équivalentes généralistes.
    Cela étant, parmi les succès de l’années, les SUV généralistes type 5008/Kodiaq auraient mérité de figurer aussi.
    Alfa également..
    Enfin en ce qui concerne DS7, le succès ou non ne dépendra pas seulement du produit, mais aussi de la perception de la marque sur le marché. Après une entrée en fanfare avec le carton DS3, DS marchait sur l’eau mais n’a pas eu les moyens de suivre ce coup d’éclat qui est resté un coup d’épée dans l’eau. Là il y a un véhicule par an qui est annoncé, dont des porteurs comme DS3 Crossback, DS4. L’actu autour d’une marque est mobilisateur pour le client.
    DS7 a de quoi séduire mais sans doute plus à l’achat qu’à la location, car les prix à l’achat deviennent débiles pour les premiums (dont Volvo), alors qu’avec la valeur de revente (qui continue de faire gonfler la bubulle) supposée, ça passe très bien. Et dans la vraie vie, tout le monde ne veut pas de LLD/LOA. Heureusement, c’est une vaste escroquerie pour qui ne roule pas beaucoup. A 15 000km par an, je ne vois vraiment pas qui va changer de véhicule tous les 3 ans, et supporter de tels coûts, plus les coûts cachés (ceux qui interviennent le jour de la restitution du véhicule lorsqu’on inspecte votre véhicule et qu’on vous retranche 500 euros de la valeur de revente pour toute bosse ou éraflure). Bref, en LLD, je vois bien un flop DS dans l’année, mais pour l’achat ce n’est pas dit. Le côté surchargé, c’est vous qui le dites, les commentaires qui accompagnent des essais étrangers de DS7 disent en grande partie le contraire, elle semble souvent très bien perçue esthétiquement. Et surtout (au moins au plan de l’intention), les gens semblent heureux de disposer d’une alternative au trio allemand avec Volvo et Alfa.

    Répondre
    1. Stéphane.nc

      Ne pas trop s’emballer sur la magie de la LLD qui autorise une montée ne gamme grâce à des valeurs résiduelles gonflées sur les premiums
      BMW a pris une grosse claque lors de la dernière crise avec un parc de VO (saisies suite impayés aux USA) qui l’a fait tanguer dangereusement.
      Quid de la valeur résiduelle avec les évolutions à venir? Pas de souci, faites un transfert du risque vers l’organisme de financement nous dit on dans la vidéo. En finance le risque c’est le mistigri, et il n’y a pas de repas gratuit en économie. Bref les pots cassés doivent être payés et au final les loyers bisounours et le business model attaché à la LLD seront ils viables dans sa forme actuelle lors du prochain collapse?
      Un article (parmi tant d’autres) traitait une partie du sujet il y a peu
      http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/les-subprime-l-autre-visage-du-boom-auto-aux-etats-unis-14-01-2015-1896465_683.php

      Toujours le même sujet traité par de nombreux économistes (dont Krugman dans ses chroniques du NY Times) : concentration des revenus et du patrimoine qui contracte la demande avec en face une industrie qui doit utiliser ses capacités de production : la dette est employée massivement pour permettre de maintenir le pouvoir d’achat et faire tourner la machine jusqu’à ce que la bulle pète….
      Quant aux premiums vendues massivement en LLD cela interpelle. D’un côté on beugle contre le coût des salariés (qui avec leurs revenus peuvent faire tourner les usines) et de l’autre on se paie des caisses qui valent 2 ou 3 fois le coût d’excellentes caisses généralistes pour offrir le même service (rouler à 130 Km/h).

      Mais bon tout était déjà dit (chanté) entre deux guerres

  4. Georges Piat

    J’aime beaucoup center genre d’infos, J’attends le prochain. Un truc que j’aimerais savoir, qui remplacera les SUV ? Mais j’anticipe !

    Répondre
  5. Stéphane.nc

    Je ne sais pas de quoi sera fait 2018 mais cette nouvelle ravit l’Alfiste que je suis resté

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-01-04/alfa-romeo-bets-big-on-america-and-wins?cmpid=socialflow-facebook-business&utm_content=business&utm_campaign=socialflow-organic&utm_source=facebook&utm_medium=social

    Allez, la partie n’est pas définitivement perdue contre les chevaliers teutoniques même si Elon a du mal à délivrer sur Model 3

    Répondre
    1. Pascal DeVillers14

      Bonsoir Stephane,
      Alfiste également, je suis l’heureux propriétaire d’un coupé BRERA, je crois bien qu’Alfa Roméo va bien tirer son épingle du jeu en 2018 avec le couple de l’élégant STELIO et la belle GUILIA en attendant le break et puis le coupé bien sûr.
      Alfa Roméo l’art de rouler autrement.
      Pascal

  6. François

    le choix des véhicules pour les flottes d’entreprises repose principalement sur des critères financiers ce qui se comprend, donc en fonction des offres des loueurs on peut avoir une bonne idée du succès de certains modèles….
    Le poids des différents critères pour le choix des particuliers est plus délicat pour predire le succès des ventes….il y a heureusement des surprises avec certains modèles….et cela apporte un vent de fraicheur dans un univers ou on veut tout rationnaliser…..j’aime toutes ces voitures qui sortent des modes et du politiquement correct

    Répondre
    1. Pascal DeVillers14

      Bonjour François,
      je suis parfaitement de votre avis sur ce point , c’est vrai que les critères pragmatiques et financiers des entrprises conduisent forcement à une uniformatisation du choix et du paysage automobile pour bonne partie des véhicules présents sur nos routes . Pour les particuliers c’est different bien que certains critères comme l’image de marque ou la facilité de revente soient des critères non négligeables dans la prise de décision sur l’acquisition d’une voiture. Malheuseusement c’est un peut dommage cela conduit certaine marques à disparaitre comme récement encore Rover et Saab etc… qui proposait des voies differentes .
      Pascal

  7. Pascal DeVillers14

    Bonsoir à tous ,
    Concernant les futurs Best sellers pas de vrais surprises dans le diagnostic ,les SUV toujours en pôle position et des marques premium en particulier Volvo qui surf sur la déclinaison réussie de sa nouvelle gamme.
    Or SUV peu d’alertantive au succes sauf peut être notre Alpine!…
    Je veux bien car j’aime beaucoup cette voiture et son concept basé sur la chasse au kg ,mais qu’en même tous ceux qui ne veulent pas ou bien n’ont pas les moyens de rouler en SUV ne vont pas acheter une Alpine pour trois raisons, la polyvalente du véhicule,le prix et enfin la cadence de production limitée. Alors quoi ?? ??
    Une question subsidiaire aurait été intéressante à poser à M.PAGEZY, qu’elles seront les tops des ventes pour les flottes d’entreprise et pour les ventes aux particuliers.?
    Je parle de cela car j’ai entendu ce matin à la radio que les formules low cost de DACIA sont plébiscitées par les particuliers français. Et personnellement je comprends la réussite de ce succès ,des voitures pas si bas de gamme que ça, faciles à vivre et qui font le job au quotidien.
    Pour les flops pas de surprise non plus , la Cactus seconde version a perdu tout le piquant de la première génération qui va devenir par la même une bonne affaire en occasion et quant au DS 7 , à oublier pour son style balourd.
    Question énergie , finalement le bons sens des utilisateurs s’impose , utiliser le bon véhicule selon son besoin au bon endroit . Pas de raz de marée électrique et essence et pas d’extinction du diesel mais un juste rééquilibrage des énergies.
    Il faut noter le chapitre intéressant de la fiscalité orientée qui conduit à devoir faire des choix d’acquisition irrationnels.
    Enfin concernant le financement , la règle des 1% de la valeur d’achat pour le loyer est intéressante mais la location qui offre certains avantages reste pour le particulier un choix à bien réfléchir selon son utilisation du véhicule et pour cela le conseil d’un expert serait bien utile.
    Encore un reportage bien intéressant dans l’ensemble.
    GOPOA et bonne année 2018.

    Répondre
  8. Christophe BONNIN

    A la question des futures flops, les C4 Cactus II et DS7 sont (malheureusement) des évidences.

    Sur les tendances à venir, le VW Tiguan II à cartonné dés sa sortie. Je pense qu’on a clairement notre réponse à la question de l’impacte du DieselGate sur l’image marque de VW. Question qu’on se posait il y a un peu plus de 2 ans : La réponse, c’est aucun.

    Dans le reportage, on peut entendre quelque chose qui s’approche de « La fiscalité , dans certain cas, incite à prendre des décisions qui ne sont pas rationnelles ». Je pense qu’on n’a encore pas idée à quel point cette fiscalité toute entière est loin de ce qu’il aurait fallu faire. Peut être que dans quelques années seulement, on se demandera encore pourquoi, en 2018, personne n’a eu l’idée simple de lourdement taxer tout véhicule de plus d’une tonne (véhicules électriques compris) ? Pourquoi n’y a t’il pas eu de consensus pour imposer la voiture à 2L/100 (évoquée miraculeusement en 2013/2014 mais visiblement complètement oubliée depuis car non portée politiquement) ? Les tendances évoquées dans le reportage (du SUV, donc du « toujours plus de produit ») montrent encore à quel point toute l’industrie automobile et les clients eux même se moquent des enjeux énergétiques qui nous attendent au tournant et de façon inéluctable.

    En toute fin d’année, Stéphane.nc (merci à toi) à indiqué un lien très intéressant sur un entretien de Jean Marc Jancovici. Je ne connaissais pas jusque là. C’était dans les commentaires de l’article « la Voiture Équitable : Fair Car Project© » de Mickaël Oualid. L’originalité du discours de Mr Jancovici repose sur le lien entre la physique et l’économie. Je ne peux que vous recommander de vous documenter sur le sujet qu’il porte.

    Dans l’actualité de ce jour, une autre tendance apparaît. La statistique de la voiture la plus vendue en France aux particuliers en 2017 révèle la Dacia Sendero. Hé oui… la voiture proposée dans le premier épisode du « dernier bagnolard » sur POA en Septembre 2017 !!! Le cauchemars est il en train de se réaliser ? lol. En tout cas, il s’agit de l’un des rares modèles de voitures du marché capable de descendre sous la Tonne pour certaine de ses versions. Actuellement, le meilleur élève en matière de poids reste Suzuki (marque souvent bien notée chez POA).

    Bonne année 2018 à tous.

    Répondre
    1. chapman

      Je vois que vous avez « digéré » comme moi les propos passionnant de M. Jancovici. Je me joins à vous pour remercier Stéphane n.c pour le lien et encourager à découvrir les travaux de ce brillant polytechnicien.
      Bien à vous.

  9. Kerimian

    Très bon reportage et très intéressant.
    Je suis un peu surpris de l’accueil du DS7. D’accord les goûts et les couleurs ne se discutent pas, d’accord il a un design un peu chargé mais il faut insister sur les technologies qui sont embarquées dans cette voiture. Il faut se rappeler dans quelle situation était le groupe PSA en 2010!!! Après je ne cherche pas à défendre Citroën mais je pense que l’on pourrait s’attarder un peu plus sur les progrès.
    Même si ce n’était pas à proprement parlé le sujet je voulais exprimé ma pensée.
    Merci encore pour ce reportage, très bonne année à toute l’equipe de POA.
    Go poa

    Répondre
  10. chapman

    Je ne commenterais pas sur le marché de la location qui ne me concerne pas vraiment mais je souris à la surprise du CHR de Toyota. Même si je ne suis pas particulièrement enthousiaste de ce design typé manga, je suis très heureux d’un retour du clivant dans le monde automobile.
    Rien ne me déprime plus que de confondre une VW avec une Opel, une Peugeot, une Volvo ou encore une Mercedes. Je veux bien que ce soit les ordinateurs qui décident mais quand même, il y a encore moyen d’avoir une personnalité esthétique tranchée de nos jours…..et ça fait du bien.
    Il est tout à fait étourdissant de voir à quel point les pronostics pour l’avenir sont délicats et sur du très court terme. Nous revenons de loin!
    Pour moi qui ait toujours privilégié l’essence plutôt que le mazout, je suis très triste de vois les prix de mes favorites grimper en flèche en occasion….ça devient difficile de faire de bonnes affaires.

    Répondre
  11. Thierry

    C’est sympa ça …. je suis (sans être un professionnel comme ce monsieur) de son avis avec deux trois nuances.
    La surprise pour moi, aura été en 2017, le succès du 3008, pas vraiment de son avis sur Volvo, mais avec lui pour les doutes sur C4 Cactus et DS7, mais là, il faut dire que nos constructeurs français ont tout fait pour nous mettre dans le doute avec ces deux produits !

    Répondre