Quel avenir pour la voiture de collection ? Itw d’Alain Guillaume, Pdt de la FFVE.

La voiture de collection est-elle l’avenir de l’automobile ? Pour le savoir, Renaud Roubaudi interviewe à bord de la C6 Présidentielle Alain Guillaume, Président de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE). Alain Guillaume nous explique les avantages de posséder une carte grise de collection et les conditions d’obtention. Il nous présente le poids économique du secteur, ainsi que les menaces et les opportunités qui pèsent sur les collectionneurs européens.

L’avis des Petits Observateurs !

22 commentaires au sujet de « Quel avenir pour la voiture de collection ? Itw d’Alain Guillaume, Pdt de la FFVE. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Paslier jean-yves

    bonjour merci pour cet excellent reportage .

    mais il me reste une question en tant que utilisateur d’un véhicule de collection ! pourquoi les contrôles techniques n’ont pas vignettes pour cinq ans ? ce qui éviterais des explications aux contrôles routiers pas toujours simple a faire comprendre !

    merci de m’apporter une explication

    Répondre
  2. La Rochefoucauld

    Question: Mr Guillaume affirme que la carte grise de collection fait apparaître le véhicule comme « partie du patrimoine » et , cependant, il n’est pas soumis à l’ISF. N’y a t’il pas contradiction ?

    Répondre
    1. Jef Simca

      Patrimoine au sens noble : « Témoin du patrimoine technique national ». Pas « patrimoine fiscal » !

  3. eric

    Bonjour a tous,

    excellent reportage !
    Quelle claque aux reportages auto traditionnels que l’on voit a la TV !!!
    Merci POA

    J’ai forwarde votre reportage a mon club d’anciennes 🙂

    Eric

    Répondre
  4. DavidC

    Un bon reportage à la POA ! Je suis dans la même situation que notre cher Président. Je suis propriétaire d’une Alfa Romeo spider de 1977 (elle a elle aussi bientôt 40 ans et toutes ses dents) avec une carte grise normale. La nouvelle réforme du contrôle technique applicable en avril prochain m’inquiète et va peut être m’inciter à effectuer le changement.
    J’attends avec impatience des infos sur ce sujet.

    Encore bravo et longue vie à POA !

    Répondre
  5. Frédéric

    Vraiment très intéressant, merci ! J’ai appris beaucoup de choses et surtout mieux compris l’intérêt de la carte grise collection. En revanche, je suis extrêmement surpris par les kilométrages annoncés pour ces autos : 1000 kms par an, c’est vraiment très très peu.

    Répondre
  6. Michel Bovani

    Malgré un degré de préparation vraisemblablement important, une véritable spontanéité se dégage de cette interview ma foi très instructive. Une fois de plus, POA ne déçoit pas : bravo !

    Répondre
  7. Mustang98

    Super itw du Pdt de la FFVE ! Y’a pas à dire, POA fait très fort en cette rentrée…
    Mais quid des « restomod » comme on dit aux Zétazunis ??? En effet, je trouve dommage que l’on refuse à nos anciennes des améliorations sécuritaires, je pense notamment aux freins à disques, bien plus efficaces que des tambours pour la sécurité des uns et des autres…
    Allez un p’tit devoir de rentrée…
    Vous avez 4 heures !

    Répondre
    1. Martinez

      Ils se protégent tout simplement. Il faut savoir qu’en France les normes et les restrictions font suite à la pression du lobby des assurances qui sont toutes puissantes. Cela dit, une immatriculation carte grise collection quand la voiture est strictement d’origine.. puis faire une restomod après coup pour avoir un véhicule plus efficace et sécurisant.. et faire expertiser pour l’assurance. Pour l’instant, la FFVE n’ira pas vérifier les freins ou le faisceau électrique pour délivrer o unon l’attestation… Beaucoup de ceux qui roulent en répliques ont une CGC obtenue avant de faire les modifs pour la transformer en réplique.. Et la question c’est , en cas d’accident, quel attitude adoptera l’assurance ? Donc, une restomod avec expertise ne pose pas de problème à mon avis.

  8. Hugo

    Ah la C6 !! Pourquoi le fait qu’elle soit diesel soit un probléme pour le passage en collection dans l’avenir ??

    J’adore la progressivité de la mise en roulis dans les virages et lors des changements d’appui. J’ai vu une vidéo d’un essai dynamique de cette voiture avec quelques prises de vues sur circuit et je trouve qu’elle est d’une grande élégance dans cet exercice. Elle inspire la force tranquille, l’équilibre parfait, l’aisance…

    Citroën devrait tout simplement continuer de faire cette voiture à la demande. Elle n’aurait à revoir que la technologie embarqué et les trop nombreux boutons sur la planche de bord. Cette dernière pourrait être un peu épuré et rendue plus glossy et sensuelle. On pourrait lui mettre un volant monobranche a moyeu fixe gainé de cuir et de bois de rose. Un affichage 100% tête haute directement sur le pare brise y compris le GPS ferait son apparition. Elle pourrait être produite à la main en petites séries et devenir la Rolls française ultra luxueuse. Elle serait alors une nouvelle vitrine technologique ou les ingénieurs inventeraient le summum de la suspension « à la Citroën » pour qu’elle puisse passer sur un dos d’âne a 100 km/h sans renverser une tasse de café pleine à raz bord et posé sur la planche de bord… lol !!

    Répondre
  9. Mat Ador

    Un grand merci à Messieurs les Présidents et Monsieur le Premier Ministre et Premier Chauffeur-interviewer Bi-Présidents, pour cette rencontre moelleuse au creux des fauteuils de la C6 présidentielle, qui a retenu tout mon intérêt. Par ailleurs, j’ai trouvé Monsieur Guillaume fort passionnant.

    Si je crois avoir à peu près saisi la problématique exposée par Monsieur Guillaume :
    Comment agir pour que, les véhicules dits de collection, bénéficiant d’arrangements administratifs et fiscaux eu égard à leur statut de patrimoine roulant, puissent à l’avenir conserver quelques de leurs avantages cependant que se profile une masse de véhicules pré-trentenaires éligibles à ce statut et qui, s’ils y parviennent, menaceraient par leur trop grand nombre, l’équilibre précaire précédemment trouvé ?

    Je n’ai malheureusement pas bien saisi son pourquoi ?
    Est-ce :
    1°) Parce que la démographie automobile de la fin des années 80 début des 90’ fût d’une telle ampleur et/ou que nombre de ces autos issues de ce baby-boom avec ou sans carte grise existent encore, que l’on craigne un raz de marée d’inscription dans les registres du véhicule de collection ?
    2°) Parce que les véhicules à compter de cette époque furent malheureusement plus consensuels que leurs ainés, donc moins remarquables et de fait moins représentatifs d’un patrimoine à préserver ?
    3°) Parce que les susdits menus arrangements actuellement accordés et compte tenu de l’ambiance autophobe régnante attisée sans cesse par des annonces liberticides au prétexte de la lutte contre la pollution et les incivilités routières, laissent craindre un tsunami d’autos postulantes à ce titre par des petits malins qui voient là tout l’intérêt à les y réfugier et que cette vague scélérate signifierait la fin de l’exception ?
    4°) Une combinaison de 1ent au 3ent ?

    A vous lire…

    Répondre
  10. Dubby Tatiff

    Je ne possède pas de voitures anciennes et je ne pense pas en posséder un jour car je n’ai pas de goût prononcé pour cette activité.
    Toutefois je me dois de signaler que j’ai regardé deux fois cette interview car elle regorge d’informations intéressantes et bien présentées.
    Pour ma part, vous pouvez continuer à nous faire bénéficier d’interview de cette veine.

    Répondre
  11. Chapman

    C’est drôle de penser que d’anciennes voitures  » laissées pour compte » en prime à la casse, jupettes, baladurettes etc… Se retrouvent après une forme de purgatoire à devenir un élément de croissance et générer un tel chiffre d’affaire !
    Pour ce qui est de la « collectionabilté » des autos mazoutées, même si en mon for intérieur je partage ce manque d’empathie pour ces mécaniques sans noblesse, il faut reconnaître que certains modèles risquent de disparaître si le diesel est exclu de la catégorie.

    Répondre
  12. Pascal MOORE

    Merci au Président de LA FFVE pour nous informer des droits et usages des collectionneurs de véhicules de collection. Merci à POA de nous offrir cette ouverture sur le sujet précis de la voiture de collection. Très intéressant.

    Répondre
  13. Christophe BONNIN

    Quelle plaisir de retrouver le confort de la C6 présidentiel. On s’y sent comme à la maison. Faudrait trouver une solution pour cacher les petits trous dans le ciel de toit arrière. Cela se voit pas mal sur la vidéo. 🙂

    J’étais, moi aussi, resté sur l’idée de la restriction géographique des cartes grises de collection. Je ne connaissais pas l’existence de la FFVE. Donc, j’ai appris des choses.

    Super entretien.

    Répondre