Salon de Pékin 2016 : la visite continue

Mister Fréour était au Salon de Pékin 2016 pour POA. Il a fait son choix parmi des centaines de nouveautés et il nous ramène quelques perles exclusives dont la Tesla Modèle S, le Mazda CX4, la Mercedes Classe E version longue, la Volkswagen Magotan et la Phideon.

Mazda CX4

Tesla S facelift 2016

Mercedes Classe E version longue

Volkswagen Magotan & Phideon

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Salon de Pékin 2016 : la visite continue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    MAZDA, c’est vraiment la belle surprise du salon !
    Ce CX-4 est franchement très réussi…
    Comme VOLVO, MAZDA doit son salut en raison du divorce d’avec FORD !!

    Répondre
  2. Vince Marten

    Cédric, il ne faut pas être désolé de ne trouver que des qualités à ce CX4, c’est effectivement un de plus beaux SUV coupé et merci du coup de projecteur sur Mazda, petit constructeur généraliste, si mal connu en France.

    En cinq ans, la marque, mal en point après son divorce d’avec Ford, renouvelle seule sa gamme, attaque de nouveau segment avec des véhicules au design efficace et aux technologies radicalement différentes des grands constructeurs et ça marche.

    Pendant ce temps là Alfa Roméo, telle la Belle au Bois Dormant attandant son prince charmant, peine à retrouver de sa superbe, c’est rageant.

    Comme quoi, la sacro sainte « taille critique » n’est pas une fin en soi et finalement, en économie, comme en amour, ne vaut il pas mieux être seul que mal accompagné.

    Répondre
  3. Navigator84

    Volkswagen (comme Toyota ou Honda) a deux partenaires en Chine : SAIC (basé à Shanghai) et FAW (basé à Changchun) et construit une double gamme en parallèle, qui se font concurrence plus qu’elles ne se complètent.
    Ainsi SAIC-VW produit et vend les Polo, Santana, Lavida, Lamando, Passat (version US), Touran et Tiguan. FAW-VW produit et vend les Jetta, Golf, Bora, Sagitar, Magotan (Passat européenne rallongée), CC et Golf Sportvan.
    A cela VW ajoute un 3e réseau de distribution pour ses modèles importés : Up!, Beetle, Golf SW, Scirocco, Golf R, Passat SW, Sharan, Touareg, Transporter/Multivan.

    Cette double gamme explique le nombre de berlines présentent dans le catalogue VW. Ainsi la nouvelle Phideon coiffera la gamme SAIC-VW.

    Mercedes n’a pas que rallongé sa nouvelle Classe E. Il y a eu un gros travail réalisé sur la partie arrière avec l’ajout d’une troisième vitre latérale. En Chine, les Classe E et S version courtes n’y sont pas vendues.

    Il y a de nombreuses Tesla à Pékin ou Shanghai du fait de la politique extrèmement incitative des gouvernements locaux dont notamment l’obtention des plaques d’immatriculation facilitée. Primordial dans ces villes où les nouvelles plaques sont accordées, au compte goute, soit par tirage au sort ou par enchères comme à Shanghai (où le prix moyen est de 10.000€). Shanghai qui donne gratuitement celles-ci quand on possède un modèle électrique.

    J’espère que Mr le Premier Ministre a apprécié son séjour à Pékin. Et peut-être à l’année prochaine à SH !

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Merci pour votre commentaire Navigator84.
      Comme vous m’avez l’ait bien éclairé je me permet de vous demander si Mazda, Tesla et Mercedes ont un joint-venture en Chine où s’ils importent, et dans ce cas, quels sont les taxes appliquées sur le véhicule ? Enfin, d’une manière générale savez vous ce que représentent les taxes autos en Chine ?
      A vous lire.
      Nabucurieux

    2. Navigator84

      Mazda produit depuis de nombreuses années en Chine, via deux JV. La première avec FAW (découlant de la première JV de Mazda avec la province de Hainan. JV devenue la marque Haima et la JV FAW-Mazda) qui produit les 3 générations de 6, le CX-7 et le monospace 8 (3e génération de MPV au Japon).
      La seconde JV est avec Chang’an – créée du temps où Mazda avait des liens avec Ford (Chang’an étant partenaire de Ford et Volvo) – produit les deux dernières générations de 3 (4 et 5p) et le SUV CX-5.
      Le CX-4 sera produit par FAW-Mazda.

      Mercedes produit des véhicules en Chine depuis 2006 au sein de la JV Beijing Daimler Chrysler (devenue depuis Beijing-Benz). Elle produit actuellement les Classe C (normale ou longue), Classe E longue, GLA, GLK et GLC. Tout le reste de la gamme est importée (exception faite du SL 65 AMG – le Classe R semble y être encore vendu). La marque a aussi une JV pour ses utilitaires Vita/Viano et Sprinter avec Fujian Auto et une autre avec un constructeur du nom de Xinkai Auto.
      Mercedes avait créé une JV avec FAW en 1987 pour produire la W123 berline et limousine. Mais a arrêté un an plus tard et moins de mille exemplaires de produits.

      Pour Tesla, il ne s’agit que d’import.

      Concernant les taxes à l’importation, je ne connais pas les chiffres exacts. Mais ils diffèrent selon le type et la cylindrée du véhicule importé. Et aussi du pays où le véhicule est produit.

      Après les marques du HDG gonflent au maximum leur tarif . Margent qui passent mieux une fois diluées avec les taxes dans le prix final. C’est pourquoi l’importation parallèle (depuis les USA) se développe. Tesla a été beaucoup plus raisonable (et a communiqué sur ça).

    3. Navigator84

      Pour donner une idée des taxes, voici quelques prix catalogue :
      – Mercedes GLS 350d : env. 145.000 €
      – Lamborghini Aventador : env. 880.000 €
      – Rolls-Royce Wraith : env. 640.000 €
      – BMW M3 : env. 135.000 €
      – Ferrari 488 GTB : env. 460.000 €
      – Lexus RC : env. 66.000 €
      – Porsche 911 Carrera : env. 180.000 €

    4. Nabuchodonosor

      Merci pour vos précisions fort instructives Navigator84, je comprends mieux pourquoi nous sommes si perméables aux produits chinois… Doit-on craindre, ou se réjouir, en Europe, pour les années qui viennent, de l’arrivée massive d’autos fabriquées en Chine ?

    5. Navigator84

      Il y a dix ans, tout le monde tremblait contre la vague supposée de voitures chinoises et on a vu ce que cela a donné …
      Maintenant est-ce que cela peut arriver ? Peut-être. Mais pas forcément de la part des constructeurs chinois mais des entreprises étrangères qui produit là-bas. Volvo exporte déjà sa version longue de la S60 aux USA. GM va vendre le Buick Envision produit en Chine, aux USA dès l’été prochain ainsi que la version hybride de la Cadillac CT6.

      Pour les constructeurs chinois voulant (et surtout pouvant) sérieusement s’attaquer aux marchés européens, ils feront comme les Japonais ou les Coréens : ils ouvriront des usines à l’intérieur ou à proximité de ces marchés. SAIC (avec MG en Angleterre) ou Great Wall (en Bulgarie) ont déjà commencé.

    6. Nabuchodonosor

      Cela me rappelle un discours de Louis Schweitzer, il y a une quinzaine d’années, qui expliquait Billancourt, pardon, bille-en-tête aux français, via le J.T de 20h00 je crois, qu’avec Logan, il ambitionnait ni plus ni moins de conquérir les marchés émergents; Nous connaissons tous la suite de l’histoire…

      Ma question était : « Doit-on craindre, ou se réjouir… de l’arrivée massive d’autos fabriquées en Chine ? » Car comme pour les exemples que vous citez aux USA, ce seront probablement des modèles de marques occidentales qui seront importés, d’où les stratégies que nous voyons se dessiner de la part de certains groupes, cette fois conçus et réalisés avec des capitaux chinois et de la main d’œuvre sinon chinoise, disons d’Asie du Sud-Est… Et pendant ce temps là, ici, nous passons notre temps a faire, défaire et refaire une pelote appelée « loi travail »…