Réflexion de nuit en Hyundai Genesis (épisode 1)

La nuit tous les chats sont gris et les Coréennes sont belles….

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

14 commentaires au sujet de « Réflexion de nuit en Hyundai Genesis (épisode 1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. joël

    POA ne se refuse rien : le Premier Ministre en heure de nuit doit couter une fortune vu l’épaisseur de l’enveloppe 🙂

    Pour revenir au sujet, l’image d’une marque dans le HDG est longue, très longue. Personnellement, si j’avais le choix et le budget, je n’achèterai pas une Genesis.

    Répondre
  2. Franckreich

    C’est assez drôle de voir que les marques asiatiques – pour arriver sur un marché où ils ne sont pas reconnus ni légitimes, prennent de façon pragmatique le benchmark absolu et le pompent sans vergogne, pour commencer à creuser leur sillon. Lexus, Infinity, Acura, désormais les coréens et sans doute demain les chinois ont procédé ainsi. En France où nous ne sommes pas plus légitimes en HDG, nous faisons systématiquement l’inverse, en cherchant le décalage car on veut que ça marche du premier coup. Si DS fait la DS5, ce n’est pas pour faire de la figuration mais pour en vendre des palettes. Vel Satis, Citroën C6, XM, etc… ont toujours fonctionné ainsi. Deux stratégies, et pour le moment, seule celle des asiatiques, plus humbles que nous pour le coup, a donné des résultats.

    Répondre
    1. Latimus

      Concernant la DS5, il me semble que l’objectif de Citroën/DS n’était justement pas « d’en vendre des palettes » (c’est je crois ce qu’avait dit Floriane Brisabois dans une POA au Salon de Francfort…). Les objectifs de ventes étaient relativement mesurés, l’important étant surtout de se faire connaître et d’avoir une bonne image…
      Je préfère de toute façon l’attitude décalée (à une époque, peut-être que ce n’est plus vrai en 2016) des constructeurs français. La Vel Satis était intéressante (un vrai salon à l’intérieur !) mais ses horribles yeux de poisson et sa face avant ne l’ont pas aidée…

  3. Benjamin

    Les coréennes, c’est pas mon truc, mais je pense que cette Genesis n’est pas inintéressante. Elle a notamment un profil sympathique qui révèle une architecture technique comme je les aime et comme toute berline dite « premium » devrait avoir. C’est à dire, moteur en position longitudinale et centrale avant, propulsion ou 4rm. Les roues avant sont en avant du moteur. Ça donne l’impression que le port à faux avant est quasi nul et que la distance entre l’arrête de la portière avant et la roue avant est immense. Pour moi, ce détail architectural est essentiel et la fait concourir avec les plus grandes.
    Ils ont tout compris les coréens^^, reste l’image de marque et ça sera parfait.

    Répondre
  4. Guillaume Darding

    L’ambiance lumineuse bleutée est magnifique, très bien trouvée. Le tableau de bord ne m’emballe pas plus que ça (à voir en réalité…). A l’arrière, l’espace a l’air princier, ça donne envie d’y poser son séant!

    Répondre
  5. Frédéric à Montréal

    Un point positif: pas de diesel…
    Je cherche, je cherche… Je n’en vois pas d’autres!
    Mais vidéo amusant, qui va sans doute le devenir encore plus!

    Répondre
  6. Hugo

    Super reportage comme toujours. Et Paris de nuit c’est juste magnifique… Moi cette planche de bord m’a directement fait penser à une 508. Sauf ce bouton de warning sorti de nulle part.

    Répondre
  7. Eric

    Effectivement, l’effort de Hyundai est louable mais à vouloir copier le « trio allemand » il y a malgré tout des lacunes technologiques comme par exemple un GPS connecté (via SIM embarquée), des écrans multimédia dans les appuie-têtes….

    Étonnant de constater également que ce V6 rejette 270 g/km de CO2, ce qui rajoute 8000 € à une voiture qui est vendu 68950 € (même tarif en Allemagne). Drôle de politique commerciale venant de Hyundai Europe car aux USA le modèle équivalent est disponible pour 32500 € (41450 $). Car quel futur propriétaire (ou locataire) va dépenser une telle somme en Europe pour cette premium coréenne ? Quelle sera la décote d’une telle voiture dont la marque n’a pas encore acquis les mêmes lettres de noblesses que le fameux « trio » ?

    Répondre
  8. alfaborg

    C’est beau une ville la nuit… Belle ambiance pour l’essai de ce modèle incongru.
    Et si à force de vouloir ressembler à tout, on ne ressemblait finalement à rien ? C’est un peu la maxime qui vient en découvrant ce vaisseau-amiral coréen.

    Répondre
  9. Philippe

    Abondance de biens ne nuit pas ? Hyundai nous prouve magistralement le contraire, c’est la fête du slip, plus on en met dedans, plus on croit être équipé …

    Dommage, la ligne générale de la voiture change et n’est pas si mal mais l’intérieur …. surement un cas école à étudier dans les écoles de design pour expliquer tout ce qu’il ne faut pas faire. Complètement à coté de la plaque, passons aussi sur le volant Smoby …..

    Au poids, l’engin devrait se revendre un bon prix.

    Répondre
  10. Laurent de Lille

    Aucun doute, c’est coréen, samsung procédé de la même façon pour les téléphones.
    On regarde ce qui se fait ailleurs et on copie en mode cheap.
    Aucune originalité dans ces réalisations mais ça se vend… Tout fout le camp ma brave dame.

    Répondre