Caselani Type HG : Esprit Citroën est tu là ?

Découvrez le petit observateur Pierre qui nous présente son Caselani Type HG, une évocation du légendaire Type H de Citroën fabriqué sous licence en Italie sur base de l’utilitaire Citroën Jumpy.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Caselani Type HG : Esprit Citroën est tu là ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mat Ador

    Pierre, j’admire votre enthousiasme. J’aimerai savoir ce que disent les assureurs à propos de ce véhicule « double peau » lorsque viendra le temps des petits bobos ? Aïe…

    Répondre
    1. Amney

      Bonjour,

      Je suis assureur et j’assure 5 Jumper Caselani de livraison pour le compte d’un client. Il faut effectivement prévoir une extension aménagement du véhicule pour que le kit Type H soit garanti en cas de sinistre.
      Ce qui est valable pour tous les kits carrosserie, les hard top sur pick up….
      Bien sûr il faut que ce soit des éléments homologués par le constructeur.
      On ne prendra pas en charge un aileron pelle à tarte artisanal sur une clio tuning 🙂

  2. GilR107

    Hello POA,
    J’en ai vu un autre il y a peu de temps dans la circulation et je me suis pris à rêver que CITROEN travaillait sur un proto sans renier ses ancêtres !
    Très sympa et réussi ! Bon coup de crayon. L’esprit est préservé et même si on sent un peu l’habillage quand on rentre dans l’analyse, ce n’est pas bien grave.
    Imaginez une 2CH dans le même esprit également, au catalogue officiel CITROEN cette fois. Plutôt que toutes ces horreurs kitch actuelles qui encore une fois donnent l’impression que les dirigeants de CITROEN prennent leur clientèle pour des enfants attardés ou friands de « design » de mauvais goût ou de voitures jetables.

    Répondre
  3. Philippe

    J ai decouvert ce type de fourgon sur le bon coin lorsque je cherchais un type jumper h2l2 donc beaucoup plus gros que le modele présenté mais le prix m a laissé sur place. On etait a plus de 50000 euros.
    Pour info l equivalent normal sans negocie c est dans les 34000 euros.
    Là 40000 euros pour un jumpy c est juste enorme. Normalment avec ristourne ca vaut dans les 25000. C est que de la tole.
    Le prix affiché des utilitaires n est jamais appliqué. C est toujours 20 a 30% de discount.
    Mais si j avais pu c est sûr que j aurais pris ca
    Imaginez l image pour votre boite que ca apporte. Vous cartonnez.
    Peut etre le prochain. Mais si citroen limite a 200 exemplaires (une vraie connerie pour moi) ca risque d etre bientot terminé

    Répondre
  4. Pierre

    J’adore, avec toutes les marques du groupe Stelantis, peut être que M.Tavares aurait l’idée d’incorporer une nouvelle branche « type H » aux cotés de DS, ALFA, LANCIA et MASERATI? J’ai aperçu en Bretagne un « Caselani » en version camping-car, gris foncé, surélevé, ça changeait franchement son allure.

    Répondre
  5. Neufcentdixespada

    La version van aménagé avec toit relevable est à tomber !! L’équivalent français d’un vw transporter t1 (véhicule très à la mode de nos jours) , sans les désagréments d’un moteur très poussif et bruyant et d’une conception technique très datée .

    Répondre
  6. Pierre_

    Pierre est un artiste, customiser un jumpi, éclater des crustacés, pourquoi pas après tout.
    Faire se retourner les badauds avec un attelage aussi original, gare au tour de rein et entorse aux cervicales.
    Pas mal pour un kiné il me semble !
    Merci Pierre pour votre présentation.

    Répondre
  7. Chapman

    Bon alors, nez de cochon c’est le fourgon Peugeot D3A, D4B. Il ressemble effectivement au fameux TUB mais plus du tout au type H.
    Ensuite, Pierre est merveilleux de passion et d’enthousiasme et je viens de passer un excellent moment en votre compagnie.
    Pour finir je crois que je ne dépenserais pas un kopeck pour m’acheter cette camionnette et je ne pense d’ailleurs pas que Citroën ait tord de ne pas inscrire ce véhicule à son catalogue. Le côté petite série suffit amplement il me semble à satisfaire les quelques volontaires.

    Répondre
    1. Jean-Michel KAGAN

      Merci pour la rectification, le type H n’a jamais été surnommé « nez de cochon », c’est bien le D3 ou D4 de chez Peugeot qui avait ce surnom

    2. PhareOuest

      Le Type H apparaît en 1948, successeur du TUB, en fait du TUC (évolution du TUB qui avait abandonné le moteur de la 7 pour le 1911 cm³ de la 11), mais le nom du Citroën TUB ou Tube a été, dans la culture populaire, associé au Type H.