2500 km en Ford Nugget Plus, c’est la Van Life

La Van Life en Ford Transit Custom Nugget Plus est-ce possible? Julien Rosburger de POA essaye le nouveau van aménagé pour un road trip de 2500km en France !

L’avis des Petits Observateurs !

9 commentaires au sujet de « 2500 km en Ford Nugget Plus, c’est la Van Life »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Neufcentdixespada

    L’engouement pour ce type de véhicule fait qu’ils sont vendus très cher, presque autant que ceux appartenant à la catégorie supérieure en terme de taille(à savoir les fourgons aménagés). Alors si vous n’êtes ,comme moi,pas sûr de la pertinence de votre achat,testez avant sur un gros week-end. C’est ,toujours grâce au succès de la chose,devenu assez facile,puisque pas mal de loueurs s’y sont mis.

    Répondre
  2. Phil Verce

    Je me souviens de vacances dans les Hautes-Alpes dans un j7 aménagé, il y a 40 ans ! Le véhicule était merdique, peu fiable et poussif mais quel sentiment de liberté à l’époque ! Nous campions le long des torrents et personne ne venait nous emmerder. Les choses ont hélas changé, bien souvent en raison d’incivilités de camping-caristes et aussi à cause de l’engouement pour ce type de vacances.
    Personnellement, je ne renouvellerais pas ce genre d’expérience aujourd’hui. Pas envie de me retrouver sur un de ces parkings à camping-cars ! Et puis, il y a aussi l’insécurité dans certaines régions.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Même souvenir en J7 gris, aménagé maison, mais en 1974 sur les routes du Languedoc puis le long de la Costa Brava jusqu’à Barcelone…
      Un énorme sentiment de liberté grandit alors en moi qui ne me lâche plus depuis…
      😉

  3. Georges Piat

    Merci pour ce reportage vraiment très objectif. Westfalia équipait déjà les combi d’autrefois.
    En fait, ça fait rêver au salon du camping car mais en réalité…
    Un peu comme la voiture électrique !!

    Répondre
  4. Mat Ador

    On comprend à travers votre expérience, que toutes les communes et notamment les plus touristiques d’entre-elles, ne sont pas très favorables loin de là, à cette « mobilité habitable ». Que leur outil de gestion passe plus par la restriction des emplacements voir des stationnements que par une bonne information de l’accueil…

    Avant, il y avait la caravane et les choses étaient simples, on allait au camping. Mais avec le développement du camping-cars de toute taille, jusqu’à celui réduit à un gros monospace, les choses se compliquent, sans compter que là-dedans il y a le touriste, le saisonnier (dread root à chien) et les gens du voyages… Difficile pour un édile de faire un distingo, alors qu’il est beaucoup plus facile d’interdire…

    Il s’agit d’une grave erreur car tous méritent d’être accueillis, ce, fonction de leurs attentes et de leurs moyens bien entendu. Car désormais s’y ajoute le télétravailleur qui peut, en dehors des vacances scolaires, voyager toute l‘année…

    Les constructeurs et les aménageurs sur châssis-cabines on fait preuve d’imagination, on en attend un peu plus des élus, notamment ceux qui chassent à tout va la mobilité en ville, comme à Paris paradoxalement le plus grand site touristique de France… Cherchez l’erreur.

    Répondre
  5. bedford60

    très instructif!
    camping-cariste depuis 1981(!) j’ai une perception inverse de celle de Julien.Question d’âge…
    à cette époque il fallait s’approvisionner en eau dans les cimetières, les toilettes publiques ou les jardins publics(avec un bidon de 15l!),vider les toilettes dans les wc publics et les eaux usées dans les égouts.Pas génial pour l’environnement
    Aujourd’hui il est très facile de passer plusieurs semaines en véhicule de loisirs en France car des structures d’accueil sont disponibles quasiment partout et permettent de faire les services sans souci
    la France est un des pays les mieux équipés dans ce domaine,contrairement à la rumeur que rapporte Julien et que j’ai souvent entendu de la part de nouveaux pratiquants .Encore le privilège de l’âge (privilège dont je me passerais volontiers!)
    perso, nous préparons notre itinéraire avec le guide vert d’une marque de pneumatiques et les haltes avec une application géniale « park4night » réalisée par des camping-caristes Rouennais
    concernant les difficultés éventuelles de stationnement
    deux remarques: il est vrai que le pourtour méditerranéen n’est pas toujours très accueillant ainsi que le 64 et la Corse(nous n’avons jamais voulu y aller pour cette raison) ce qui peut s’expliquer par la très forte pression touristique dans ces régions, par le comportement peu citoyen d’une minorité de camping-caristes,mai aussi par la propension de certains maires à se considérer comme les souverains absolus d’un état indépendant. Les règles de stationnement sont définies de manière très précise par le code de la route…qui ne fait aucune distinction entre les camping-cars et les autres véhicules de moins de 3.5t affectés au transport de personnes(ligne J catégorie M1 sur la carte grise)..Tous les panneaux interdisant le stationnement aux seuls camping-cars sont donc illégaux(ce qui n’empêche pas les fabricants d’ proposer à leur catalogue…) Une interdiction doit être motivée par des contraintes de longueur ,de largeur,de hauteur ou de poids;un maire peut aussi réglementer le camping;celui-ci peut aussi être interdit dans un site classé;Julien en a fait l’expérience.
    Quant au confort un peu spartiate d’un van et comment y remédier , je suggère à POA d’essayer le X150 de la marque Challenger s’ils peuvent en obtenir un .Un bon compromis?

    Répondre
  6. Voyage,voyage................

    La vérité…………et la réalité! Bien vu Julien.
    Expérience à peu pres similaire pour moi et la « van life » si attirante, devient une suite de contraintes
    un peu pénibles.
    Donc…….dix jours au fin fond de la Lozère au mois de février, parfait, mais pour une semaine en Aout en
    bord de mer, bof!
    D’ailleurs, les « Vanlifers-Youtubers », nous font rever dans des pays aux dimensions importantes, là ok, ce
    genre d’engin prend tout son intéret.
    Ceci dit, je me vois bien adopter ce style de vie à l’année dans le cadre d’une retraite, les contraintes d’intendance
    devenant le quotidien, avec sans doute l’expérience facilitant les choses. Pour le véhicule, un chassis long type Sprinter,
    bien équipé, bonne autonomie avec douche et toilettes!!!!
    Bonne route

    Répondre
  7. Pierre56

    Ce sont les seules « voitures » qui sont de bons placements, un véhicule de 2 ans avec 20000 kms se vend actuellement le prix du neuf….sans attendre 12 – 16 mois de délais de livraison pour certaines marques !!!! La folie Van Life. Les bonnes questions sont posées dans le reportage, prendre un fourgon déjà rehaussé permet une utilisation toute saison et au final peut être plus de liberté, le format toit pliable remplace l’auto principale (et en plus sans malus contrairement aux gros monoplaces)!

    Répondre