Souvenirs d’Autos (335): de l’utilité des portières

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Chapman is back ! Après nous avoir régalé avec les douaniers et sa DS, un grand moment comique (https://www.petites-observations-automobile.com/2021/03/souvenirs-dautos-320-vraiment-rien-a-declarer.html) le voici de retour.  Attention, la chute est… vous verrez bien !

Au début des années 80, j’ai eu ma période DS. Après une ID 19 de 63, une ID 20 de 68, je m’attaquais au Graal. La DS 21 injection électronique Pallas. Mais comme je n’avais pas beaucoup de sous (même si objectivement ces autos ne valaient rien), je m’arrangeais avec un amateur de stock car pour qu’il me cède à vil prix, une Pallas ex-préfecture de l’Ain, sans carrosserie.

Le voilà qui arrive de bon matin avec la belle toute nue sur sa remorque. Je m’attelle sans attendre au démontage de ma 20 pour cacher les vilains dessous de ma « nouvelle » 21. En effet, si la carrosserie originale était abîmée, les dessous n’étaient pas bien beaux non plus.

L’état du fond de coffre par exemple, donna lieu à un passage mémorable à la douane de Saint Julien en Genevois (voir le précédent SDA).

Bref, le déshabillage de mon ancienne monture fût rapide, plus que le remontage et ses inévitables alignements. À présent toute nue, ma 20 me donna une idée saugrenue.

C’est que ça doit la changer titine d’être ainsi délestée de ses oripeaux. Et hop, à peine l’ID (hin hin) a-t-elle germée dans mon cerveau fou que je monte (très facilement) à bord, met en route et démarre en trombe, direction, un vaste champ derrière la maison.

Je confirme ! une modeste ID 20 pourtant assez placide d’ordinaire, se révèle beaucoup plus vive sans toute sa tôlerie. Et me voilà, cramponné à mon volant, zigzagant dans les herbes folles, découvrant des accélérations dignes du modèle supérieur.

Soudain me prend l’envie d’observer le travail de la suspension.  Je me penche alors en me tenant fermement au volant, la main à « midi » et j’ai à peine le temps de voir ma roue avant monter et descendre avec dignité qu’une taupinière plus élevée que les autres secoue la direction et d’un coup, le volant qui me retenait à bord, m’éjecte d’une vive rotation à droite.

Après un roulé-boulé assez douloureux (surtout pour l’égo) mais non létal, je vis le « squelette » finir doucement sa course, sur l’élan, dans un roncier qui bordait la parcelle.

Je connais depuis lors la véritable utilité de la portière.

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…  Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (335): de l’utilité des portières »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre_

    Des copains ont fait la même chose, il y a bien longtemps, avec une deux 2CV ouverte aux quatre vents, tout comme votre auto Chapman. C’est génial. Il y aurait même des ailes bricolées en papier qu’on essaierait de voler. Tester ses invention, c’est le génie et la fougue de la jeunesse.
    Merci Chapman.

    Répondre
  2. Mat Ador

    Depuis l’attentat du Petit Clamart on savait qu’elle pouvait rouler sur 3 roues.
    Grâce au SDA de Chapman, on sait dorénavant qu’on peut aller beaucoup plus loin dans l’effeuillage de sa déesse…
    🙂

    Répondre
  3. John Steed

    Plus de fond de coffre, ni ailes, capots ou portières et maintenant plus de pilote…
    Sacré Chapman, rien ne vous arrête pour prouver votre bonne foi à la frontière :
    NON, NON… RIEN A DÉCLARER, Chef !!!

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Eh oui Chapman, « light is right » était peut-être la devise secrète de votre DS qui, non contente de se voir allégée de quelques tôles décida soudainement de se passer de la charge de son pilote, comme un cheval fougueux désarçonne son cow-boy d’une ruade au rodéo…
    L’expression consacrée serait « prendre la porte » mais en l’occurrence, la carcasse dépouillée vous ayant congédié sans avertissement avant de finir sa course dans les roses, je dirais que l’expression appropriée est « faire ceinture », d’autant que si vous l’aviez bouclé les choses n’auraient pas pris fâcheuse tournure…
    Rappelons nous : Un petit clic vaut mieux qu’une grande claque !
    😉

    Répondre
    1. Chapman

      C’est vrai qu’avec une ceinture j’aurais eu moins de choses à raconter mais j’étais encore assez rétif à cet accessoire à l’époque.
      ;-D

  5. Georges Piat

    Effectivement, cela aurait pu bien mal se terminer cette affaire ! Un vrai rescapé oui ! Elle touche au sublime cette anecdote…
    Dans l’excellent film « Quelques messieurs trop tranquilles » il y a une une DS qui termine « à poil » dans une mare aux canards. A voir absolument, c’est du Audiard dans le texte. Rien que pour André Pousse qui sort : « J’voudrais parler au responsable… »

    Répondre
    1. Chapman

      Ah oui, c’est un film que je peux revoir autant de fois que je veux. Je pleure de rire à chaque rediffusion. En plus de la DS qui finit dans l’eau, l’autre voiture de la poursuite est une Simca 1500 break dont j’ai possédé également un exemplaire et dont je garde un merveilleux souvenir.

  6. Stephane

    Une question :
    sur la photo sous l’aile arrière vous avez une protection ?
    Je possède une ID et cet élément n’est pas présent, s’agit il d’une option ?
    merci pour votre retour
    bonne journée

    Répondre
    1. Chapman

      Cher Stéphane, j’ai glané cette photo sur Internet et s’il s’agit de la copie conforme de ma belle à l’époque, telle qu’elle m’est apparue dans son plus simple appareil, ce n’est tout de même pas elle. Je faisais fort peu de photos à l’époque et je n’ai que de rares clichés de mes autos.
      Pour revenir à votre question, je crois que cette « protection » n’est pas d’origine. Sur la dizaine de DS de toutes époques que j’ai possédé, aucune n’avait cette particularité. Ce n’est que beaucoup plus tard que les constructeurs ont trouvé cette astuce pour éviter à la boue de s’accumuler dans les recoins de la carrosserie.

    1. Stephane

      Bonjour
      Merci pour cette réponse
      effectivement pour éviter la boue et les problèmes de corrosion
      Pour info pour les prochains acquéreurs, veillez à démonter l’aile (2 minutes, 1 vis et une chaussette sur le parechoc) et vous verrez si l’automobile est saine
      Bonne journée et merci encore pour vos superbes rubriques