SM2A, notre Singer à la française. Il refait des SM et des Maserati de A à Z mieux que neuf

Avec plus de 30 ans d’expérience dans la restauration et l’amélioration des Citroën SM, des Maserati Bora, Merak, Khamsin, Indy, la société SM2A de Jean-Michel Gallet possède un savoir faire et une expertise unique dans le paysage français et européen du « restomod ».

De l’allègement de la carrosserie à l’utilisation de nouveaux matériaux, de l’optimisation des moteur en passant par l’augmentation des puissances, SM2A pratique du sur mesure pour offrir une fiabilité de voiture moderne, tout en optimisant les performances d’époque. Un savoir faire qui ne doit rien au hasard puisque SM2A (re)fabrique et usine sur place la plus part des pièces de ses moteurs ce qui permet un contrôle qualité exceptionnel et une totale maîtrise de la chaine de valeur, tant en matière de qualité, de coût et de délai.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « SM2A, notre Singer à la française. Il refait des SM et des Maserati de A à Z mieux que neuf »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Classico

    Proprement époustouflant ! Du professionnalisme de très haut niveau. Et comme souvent dans un tel cas, une personnalité attachante authentique et directe : nul besoin de « se la jouer », il suffit de laisser s’exprimer la passion et la compétence.
    Effectivement, le développement de la SM n’a jamais pu aller à son terme à l’époque en raison bien sûr de contraintes budgétaires. Et une fois encore, un essai vers une production haut de gamme française (et même en réalité franco-italienne sur ce coup-là) s’est terminé prématurément.
    Pour revenir à Monsieur Gallet, j’ai été impressionné par la qualité de restauration et amélioration de la SM Tissier à 10 roues que je croyais disparue. S’il ne s’agit pas de passion çà !!!.
    Un très grand Bravo aussi à POA qui en deux épisodes nous régale. Merci à tous.

    Répondre
  2. Theo

    Chapeau bas ! Pour tout : la compétence hors pair de J.M. Gallet et son enthousiasme, POA qui nous gratifie de deux épisodes extraordinaires avec un plaisir non dissimulé..!

    Répondre
  3. Neufcentdixespada

    Mais quel bonhomme ce Jean Michel… j’ai pensé au film « les démons de Jesus » ,quand il a parlé de sa jeunesse de « blouson noir » à cheveux longs. Les mi -voyous ,mi -manouches sédentarisés ,interprétés notamment par Patrick Bouchitey y sévissaient en DS… sinon Messieurs ,vous avez un peu laissé de côté votre grauer Panzer,subjugués que vous étiez par les trésors de ce temple automobile, et avouez que vous avez failli oublié de repartir avec , au profit d’ une des pensionnaires de ce lieu extraordinaire,non?

    Répondre
  4. Thierry

    Si un jour une JS2 venait à intéresser sérieusement l’équipe, vous me faites signe, j’ai connu quelques anciens de l’équipe Ligier

    Répondre
  5. François P

    Merci POA pour ces merveilleux moments de pure passion qui rendent heureux. Les explications de Monsieur Gallet sont un régal pour tous les techniciens bagnolards, avec lui et son équipe on sait que le rêve peut devenir realité.

    Répondre
  6. Pierre_

    Jean Michel est capable de mettre bout à bout toutes les technologies pour ses réalisations.
    _On n’a pas vu le bureau d’étude !?
    _Si, c’est Jean Michel voyons !

    Répondre
  7. Nabuchodonosor

    Et le feu du quatorze juillet continue d’illuminer le ciel et de crépiter dans ma tête…
    J’en veux une (pour le jour où je serais de nouveau un homme libre) !
    Mille mercis à POA ainsi qu’à Monsieur Gallet.
    😉

    Répondre
  8. Chapman

    Vous l’avez dit président, c’est le POA des origines. On aimerait que ça dure encore et encore. Cet épisode me ramène à votre voyage au Canada ou vous aviez rencontré de sacrés « furieux » aussi. Je place ce nouvel épisode parmi les grands moments et me donne curieusement envie de me repasser les épisodes du musée de Mulhouse avec le vieux mecano et la Rolls.
    J’y vais tiens!

    Répondre
    1. Christophe

      Exact! Le POA des origines. Le seul qui m’intéresse. Ils ont rencontré un vrai professionnel. Un vrai passionné de voiture. Pas fait un reportage inutile sur des plastiques moussés!

  9. Oliver

    Lors de mon précédent commentaire, j’avais écrit que je m’enivrais des paroles de Jean-Michel. Bon, ça y est, je suis bourré !!! Quel personnage.
    Je reste en admiration totale devant ce savoir faire, cette rigueur, cette perpétuelle recherche de l’excellence. Du très haut niveau!
    Merci POA pour ces deux vidéos.

    Répondre
  10. hnaillon

    Quel plaisir de voir des hommes heureux. Entre Jean-Michel Gallet et Renaud Roubaudi la même joie, le même plaisir de faire l’exact métier qu’ils voulaient faire. Et merci POA pour être ce passeur de passions

    Répondre