Opel Manta GSe ElektroMOD 🇩🇪 le passé a de l’avenir

Par Patrice Vergès. En convertissant une Manta des années 70 à l’électrique tout en la rajeunissant esthétiquement, deux designers français de chez Opel ont réalisé un joli coup de publicité

 On est libre de penser ce que l’on veut de la Manta GSe qu’on peut considérer comme un concept-car en forme de clin d’œil au passé. Conçue en première période de Covid et successions d’annulation de salons, sa réalisation a dû coûter à Opel  dix fois moins cher qu’un concept-car traditionnel. En revanche, il a dû rapporter  dix fois plus de surfaces rédactionnelles puisque de nombreux articles et émissions télé auto l’ont déjà largement évoquée. Au plan purement média en faisant parler de la marque Opel, le pari est déjà largement gagné.

Restomod plus Retrofit

Quelques sorties de cette Manta au sein de la circulation ont montré l’intérêt que cette voiture suscitait auprès des passionnés. Du coup, certains propriétaires de Manta A devenue rares songent à la solution du retrofit. Restent   les modifications esthétiques à apporter mais Opel ne s’interdit rien au cas où… .

 POA a déjà largement évoqué le phénomène du retrofit qui consiste à électrifier des voitures à moteur thermique. Le restomod est au contraire une tendance qui apporte une technologie d’aujourd’hui à des véhicules d’hier liée souvent à un léger et subtil rajeunissement esthétique. L’Opel Manta GSe  ElektroMOD est un cocktail de ces deux tendances réalisées par deux designers français de chez Opel ; Pierre-Olivier Garcia qui s’occupe de la direction artistique de la marque de Rüsselsheim bien avant que PSA l’absorbe et Quentin Hubert responsable de la stratégie.  Des passionnés qui respectent énormément le passé de la marque au blitz. D’où l’idée de partir d’une Manta A dont l’esthétique signée par l’équipe de Georges Gallion avait fait l’unanimité en son temps davantage que la B. D’avoir choisi ce modèle n’est pas aussi innocent que cela puisque la marque au Blitz a récemment publié le rough très stylisé d’une future Opel électrique pour 2025 qui reprendrait ce nom.

 

Opel Manta GSe ElektroMOD -La Manta GSe concilie la tradition et l’innovation –

 

La face avant Vizor s’inspire de celle du Mokka. Les pare-chocs ont été supprimés

Manta 1973 d’occasion

Il a fallu acheter une Manta d’occasion de 1973, la déshabiller entièrement pour la remettre en état puis la rajeunir esthétiquement aux codes de 2021 tout en restant fidèle à l’esprit des années 70. Si la face avant inédite dite Pixel Vizor inaugurée par le Mokka, l’arrière se rapproche davantage de l’original même si les pare-chocs ont été supprimés. Au niveau des jantes, volontairement, ils sont restés à des dimensions modestes de 17 pouces mais chaussées de pneus de 205 de large à l’arrière pour être plus proche des 13 pouces d’origine alors qu’il est fréquent que les concept-cars soient chaussés en 22 pouces !  Des jantes Ronal dont le dessin m’a un peu heurté mais qui pourrait être, d’après Pierre-Olivier, celui de futures Opel. La voiture a été repeinte au nouveau jaune Opel plus vif que le précédent tandis que tous  les chromes ont été recouverts de noir . De même que le capot à l’instar des les Opel sportives des seventies et si les rétroviseurs d’origine ont été conservés, ils ont été « aérodynamisés » à l’aide d’une petite coque.

Bien posée sur des voies élargies, la voiture a de l’allure bien que toujours un peu haute sur pattes comme l’originelle. Néanmoins sa suspension a été pourtant abaissée et modernisée de même que son freinage. Rappelons que cette voiture a le droit de rouler puisqu’elle a été homologuée par le TUV.

« Lorsque nous l’avons montrée à Georges Gallion, il a été très ému, d’autant que dans la face avant Pixel Vizor où on peut faire passer visuellement un message, nous avions écrit son nom  » raconte Pierre Olivier Garcia qui est un fervent lecteur de POA.

 

C’est Opel qui a lancé en 1966 la mode du capot noir mat qui évitait aux rallymen les rayons de soleil et de mieux placer l’avant sur la neige. La Manta a repris ce gimmick

Place à la modernité avec l’adaptation du double écran digital du Mokka. Le volant a conservé son dessin d’époque

Moteur électrique de 147 ch

 L’intérieur fait appel a de la récupération moderne avec un double écran digital repris au Mokka que nos designers ont intégré dans la planche de bord d’origine. Les sièges proviennent d’une Adam S mais le volant est toujours d’époque comme le levier de vitesses puisque la boîte à 4 rapports a été conservée.

 Parlons mécanique, si l’ont peut parler ainsi. Le 4 cylindres thermique a laissé la place à un groupe électrique fourni par un spécialiste du retrofit. Fort de 147 ch (108 kW),  il est alimenté par un e grosse batterie de 31 kWh placée derrière la banquette arrière. En moyenne, la Manta GSe offre 200 km d’autonomie avec une batterie rechargeable en 4 heures, c’est amusant, par une prise cachée par l’ancien bouchon d’essence.

Si la nouvelle est plus lourde de 200 kilos que l’ancienne, elle marche pourtant plus fort grâce au couple maous-costaud de 255 Nm de son moteur électrique. « On peut carrément démarrer en 4eme » nous ont expliqué ses créateurs qui avouent s’être fait plaisir. Nous aussi en la découvrant.

 

Jantes Ronal de 17 pouces seulement chaussées de pneus de 195 à l’avant et 205 à l’arrière

 

Doubles feux rouges à leds dans le style de ceux de 1970

Avec le couple costaud du moteur électrique, la Manta GSe peut démarrer en 4eme !

Le bloc thermique a laissé la place à un moteur électrique de 108 kW (147 ch) 

Les auteurs français du concept ; à gauche Quentin Hubert et à droite Pierre-Olivier Garcia

Opel a dû racheter à un particulier une Manta 1973 qui a été entièrement reconstruite

Opel Manta-e Concept _Rough de la future Manta électrique qui sera évidemment moins outrageusement bodybuildée que celle-ci

 

L’avis des Petits Observateurs !

5 commentaires au sujet de « Opel Manta GSe ElektroMOD 🇩🇪 le passé a de l’avenir »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mat Ador

    Non, le Passé n’a pas d’Avenir.
    Seul l’Avenir en dispose à l’exclusivité de tous autres.
    Toutefois, l’Avenir sera promis à un bel Avenir que s’il s’appuie sur le Passé.
    L’Histoire est chargé de le démontrer.
    🙂

    Répondre
  2. Bruno Jullien

    Moi je la trouve sexy, et cela me donne envie de voir si l’on ne peut pas en faire de même avec la GT.

    Ce concept est une alternative à la mise à la casse de véhicules pas assez cotés, tout en donnant du boulot à des techniciens de haut niveau.

    Répondre
    1. FredG

      les roues qui « dégueulent » des arches, pas de pare-chocs, un spoiler : ça fait « t.n.ng de bas étage »
      une calandre lisse et plate, alors que c’est justement la profondeur et l’épaisseur des 4 phares ronds, de la grille chromée.. qui faisait son charme sportif
      Oncle Pat’ , au secours !
      Seuls les feux arrières, sont respectés (revisités mais respectés)
      L’intérieur rattrape le coup :
      Le tableau de bord du Mokka signe sa modernité (l’ancien n’avait rien de significatif à mon sens),
      l’alcantara apporte de la douceur.
      Et le volant ! aaaah une merveille

      Et pour finir, un nom de coupé réutilisé pour un concept suv… C’est comme le Mustang Mach-e : je ne comprend pas
      Je préfère encore un Mokka qui assume ce qu’il est…