Matra Bagheera : 3 places de front et un look d’enfer

Découvrez le petit observateur Laurent qui nous présente sa Matra Bagheera X seconde série qui complète sa collection avec la Talbot Matra Rancho.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Matra Bagheera : 3 places de front et un look d’enfer »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. caouine

    Bonjour
    il me revient le souvenir d’un essai en tant que passager d’une bagheera modèle 74 ou 75. passé 130/140, le nez commençait à chercher sa voie …
    Sinon, il me semble que es coques acier de la dernière centaine d’exemplaires construits ont été galvanisés, alors, partez en chasse !

    Répondre
  2. JCBLYON

    Fin des années 70 : En vacances chez un de mes oncles à Chamonix, je découvre que, big boss chez Matra (division espace), il s’est fait prêter pour l’été une magnifique Bagherra jaune, lui, qui, père de famille, quinqua déjà bien avancé, fume des Gitanes et roule en 504 diésel dans le civil – Il se fichait complètement des signes extérieurs de « statut »- . Il me propose de tester la bête, et nous voilà partis pour un aller-retour Chamonix-Le Fayet…La vache. Le tonton complètement déchaîné au volant, la voiture qui colle à la route, le vrombrissement du moteur dans l’habitat, et cette vision ras du sol..Je n’ai jamais oublié cette unique expérience ! Mais, réflexion faite, on a jamais du dépasser le 90 ! (quelques années plus tôt, il m’avait offert pour Noël une superbe Matra 530 télécommandée (avec volant sur boîtier et le câble gainé de plastique qui le reliait à l’engin). Ca allait moins vite quand même.
    (une autre histoire à propos de mon oncle « matracien »: Son N+1, JLL en personne, lui ayant fait un jour comprendre que sa 403 grisâtre faisait un peu « tâche » sur le parking de Vélizy, pas assez « djeun » quoi, il est allé aussi sec s’acheter une 504 !

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      La même,ou presque… début des années 80 ,j’ai quinze ans,je fréquente le Club d’Astronomie de l’Université de MANS (héhé, le lieu a son importance). Il y a là ,les mardis soir ,quelques savants Cosinus (on ne disait pas Geek!) ,des étudiants en sciences ,des profs de physique… bref ,on cause pas trop bagnoles !! Et un soir ,fin de sceance,en sortant ,que vois -je dans le noir sur ke parking ? Une Bagheera ,bleu ciel . Et voilà qu’arrive Bertrand,vingt cinq ans,geek de compétition ( il aurait pu jouer sans se forcer le premier de la classe qu’on adore ennuyer dans toutes ces séries pour ados). « C’est la mienne !! « Qu’il me dit »Tu veux faire un tour?… Et là ,le gazier se métamorphosa en Pescarolo/Pironi/Lafitte dès les premiers tours du moulin .Ce fut d’abord la rocade pour rejoindre la route de Tours au niveau du Tertre Rouge, et ensuite la folie sur les Hunaudieres ,Mulsanne, jusqu’à Arnage ,sur la partie toujours accessible du « circuit des 24 »… tout cela sans dépasser 130/140 ,mais ça me changeait de la 504 L de mon père et c’était ma première expérience en « sportive « …. Sacré Bertrand,heureusement qu’il n’avait pas les moyens de rouler en Porsche,je ne serais peut-être pas là pour ce souvenir d’auto pirate ( mes respects confus ,commandant)

  3. Phil Verce

    Elle n’a pas trop mal vieilli. Le seul détail que je n’aime pas du tout: les doubles liserés sur les côtés des pare-chocs. Atroce et inutile détail comme on savait en faire à l’époque !

    Répondre
  4. Pierre_

    Un copain en posséda une au début des années 80 mais de couleur jaune, et il me semble que le coloris clair renvoyait mieux les formes, le profil et tout le rendu-sport de la belle. J’ai eu l’occasion de faire quelques voyages à bord puisque nous étions d’un village très proche et bidasse dans la même ville d’Ambérieu.
    Je me souviens de l’originalité de ces trois fameuses places à l’avant c’est évident, du confort, mais surtout de la frime totale (et sympathique) lorsque nous sortions de la bagnole.
    Un souvenir marqué oui, que cette Bagheera au village. Oups! Pardon Commandant.
    Une voiture unique. Bravo Laurent.

    Répondre
  5. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Merci pour cette boîte à souvenirs, pour moi c’est aussi bien que la DELOREAN de Marty MC Fly pour remonter le temps et retrouver les années de mon adolescence.
    Le combiné de compteurs à une ressemblance avec celui des R25.
    Pascal

    Répondre
  6. Chapman

    C’est clair que la première version du tableau de bord était plus spectaculaire. Les Simca étaient des voitures épatantes et Matra bonifiait encore les qualités intrinsèques de ces autos. Je suis épaté des chiffres de vente de la Baghera. C’est vrai qu’on les a vues longtemps.
    Je me souviens m’être approché dans une casse auto d’un exemplaire jaune qui semblait encore pimpant. Les dessous, châssis, planchers, étaient en dentelle. C’est le piège des voitures en résine.
    Merci à Matra man pour la présentation de ce bel exemplaire X déjà désirable à son époque.

    Répondre
    1. LAURENT

      Merci pour votre message !
      Effectivement, les dessous de la mienne ont survécu à la corrosion, malgré un châssis non galvanisé (qui le sera sur les Murena qui lui ont succédé).
      Laurent