Laurent Schmidt redessine l’Audi e-Tron GT pour Audiman

 

POA rencontre le YouTuber Laurent Schmidt qui nous livre son point de vue sur l’Audi e-Tron GT. Laurent s’amuse à imaginer le design d’une version Allroad qu’il dessine devant nous sur sa palette graphique ↓🚗↓ Laurent réponds également aux questions de POA à propos de sa manière de travailler et la différence entre le design et le jeu qui consiste à « imaginer » des design « sans contraintes ».

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « Laurent Schmidt redessine l’Audi e-Tron GT pour Audiman »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Georges Piat

    Très sincèrement, j’ai l’impression d’avoir déjà vu cette voiture, l’effet Porsche peut-être. L’avant-garde ? Pas si sûr…
    C’est beaucoup moins époustouflant qu’à l’apparition d’une Ghibli en 1970, par exemple. Ou même d’une Fiat X1/9 !

    Répondre
  2. Etienne

    Je ne vois rien d attractif dans ce produit. Je trouve la ligne hyper torturée. Le produit est très cher.

    Franchement le véhicule électrique n est pas prêt de me faire envie avec ce type de proposition.

    Le hasard fait que j ai vu en circulation la Kia Ioniq 5 qui m a beaucoup plus plu.

    Je trouve que les 3 constructeurs allemands font des produits tellement vus et revus que même leurs propositions électriques ne m attirent pas.

    Sinon il me semble qu une partie du roulage a été fait en Moselle, entre Arnaville et Noveant !! Je sais que Laurent Schmidt vit dans l Est, mais j ignorais que c était dans cette partie de la Moselle que je connais très bien.

    Répondre
  3. Pierre_

    Rencontre et échange très intéressants.
    J’ai découvert Laurent et ses vidéos il y a quelques mois. Une approche du sujet _la bagnole, par un ‘dessineux’.
    A noter que le genre est rare sur la toile dans ce domaine il me semble. Une immersion dans un bureau d’étude par le team POA serait intéressant.
    Cette voiture en impose, mais tout élec. je passe mon chemin.

    Répondre
  4. Thierry

    Je ne connaissais pas ce garçon, moi qui vient du monde du dessin industriel il y a si longtemps, comme j’aurai aimé maitriser une tablette en lieu et place de mes Rotring !
    Cette voiture est assurément une belle voiture, mais elle ne déclenche rien chez moi, tout comme la Porsche.
    C’est drôle mais dans mon subconscient c’est Tesla qui a inventé la voiture électrique, et les autres maintenant qui copient …
    Alors je préfère de loin l’originale, et ne suis pas le seul quand je vois les ventes de ce premier semestre et la performance du groupe Californien.

    Répondre
    1. Mat Ador

      C’est cela, ils donnent ce sentiment de courir derrière au point d’en oublier leurs principes et de ne pas s’apercevoir qu’ils plagie éhontément le modèle…
      Tout comme vous Thierry, j’ai débuté en grattant du calque, ma dextérité à la lame de rasoir me permettait de corriger jusqu’à 5 fois avant de faire le trou dans un calque de 200 grammes, j’étais le roi du Rotring 0,18. C’était avant que le DAO ne balaie tout… Voyez cependant, la créativité qui devrait être exacerbée par ce merveilleux outil s’en trouve au contraire appauvrie par la conversion des choix qui tendent vers une uniformité de convenance, planétaire… Clairvoyant, Musk a emballé sa technologie de rupture dans un écrin sommes toutes assez banal. Les suiveurs, qui ne lui arrivent pas à la cheville, font à mon sens l’erreur d’imiter le paquet, laissant à penser qu’ils y sont parvenus… Mais en automobile on n’est plus à une tromperie près…
      🙂

    2. Thierry

      Mat Ador merci pour ce message … tutoyons nous entre collègues !
      Ça va être difficile de rêver « automobile » dans les années futures …
      Beaucoup, énormément de reportages sur POA sont du monde d’avant.
      J’ai vu en situation « de rue » la dernière Hyundai Ioniq 5 je crois qu’eux aussi on tout compris, comme Elon.

    3. Pierre_

      Les rotring ! une plaie, une perte de temps considérable. Il nous était impossible d’achever un dessin de pièce ou d’outillage (pour la plasturgie). Alors je vous dis pas le jour du bac… une belle gamelle !
      Je côtoie des dessinateurs au quotidien à la boite et échange sur les plans de pièce, l’outil-dessin d’aujourd’hui est incomparable. Que dire de la lame de rasoir, oui en effet, ou encore de la collection de crayons HB et autres mines pour le fameux Critérium tout aluminium.