Volvo 850 Break R 🇸🇪 🏁 700 000 km et toujours une patate d’enfer !

Par Patrice Vergès. Malgré ses 700 000 km, la Volvo 850 R d’Erick accélère encore comme une fusée boostée par les 240 ch de son 5 cylindres 2,3 l turbocompressé

La R se distinguait par son becquet plus imposant, sa carrosserie surbaissée et des belles jantes de 17 pouces à 7 bâtons

Le break R était équipé d’un aileron situé sur le toit. Le diamètre de l’échappement sport très musical est imposant

Autant extérieurement qu’intérieurement, son break 850 R de 1996 laisse deviner quelques rides.  » Le compteur annonce seulement 628 000 km mais il a cessé de fonctionner pendant 3 ans. Elle doit approcher les 700 000 km  » avoue son propriétaire.

La 850, c’est son daily pour rouler au quotidien. S’il aime cette Volvo qui lui avait tapé dans l’œil lors de sa sortie, il préfère les américaines dont il a comptabilisé une soixantaine de modèles dont 5 Cadillac, 10 Chevrolet et quelques Mustang. Pas facile de rouler en ville avec ces monstres de presque 2 tonnes, plus de 5 mètres de long avec des V8 de parfois plus de 6 litres de cylindrée.  Son break suédois est bien plus pratique surtout avec son crochet de remorque et son volume intérieur qui lui permet d’enfourner un stère de  bois pour alimenter sa cheminée.

Le cuir qui recouvre le volant laisse deviner  qu’il a été serré entre des mains pendant 700 000 km !

Un 5 cylindres de 2318 cm3, 20 soupapes, turbo donnait 240 à 250 ch selon la boîte de vitesses

Achetée 1000 euros il y a 10 ans

 » C’est une voiture achetée il y a 10 ans. D’origine suisse, son moteur avait été changé à 400 000 kilomètres accouplé à une boîte de vitesses automatique comme je voulais. Je l’ai payée seulement 1000 euros et hormis un changement d’échappement remplacé par un sport au plus gros diamètre, je n’ai fais aucun frais dessus. Tout fonctionne à bord sauf la clim. Si je l’apportais chez Volvo pour la réparer, ça me coûterait au moins 5 fois le prix de la voiture » explique Erick en riant.

 La Volvo 850 qui prenait la suite de la 740 est née en 1991, produite jusqu’en 1997 où sa dérivée la S et V70, lui succéda. Elle innovait sur deux points principaux avec le passage à la traction avant et sa motorisation modulaire à 5 cylindres extrapolée du récent 6 cylindres de la 960. On peut dire, excepté la 460, que c’était la première Volvo qui tenait bien la route et surtout se révélait amusante à conduire. Avec son essieu arrière à micro-braquage, la 850 était vive dans ses réactions. Elle était bien plus excitante que son physique de parpaing le laissait supposer. J’étais sorti de son essais plutôt séduit par ses qualités dynamiques et la tonicité de son 5 cylindres de 2,5 l de 170 ch qui, en prime, produisait une belle mélodie rauque propre à cette architecture de moteur.

Sièges électriques chauffants recouverts de cuir craquelé par le temps et le kilométrage

Le cuir du pommeau de vitesses a rendu l’âme. Boîte à 4 rapports seulement avec deux types de programmes ne supportant que 330 Nm contre 350 en mécanique

R pour Racing

Au fil des années, la gamme 850 s’étoffa avec des versions moins puissantes de 150 ch mais aussi plus musclées.  Puis avec l’aide du motoriste Porsche, d’abord, avec une version turbo 225 ch, puis une série limitée TR boostée à 240 ch pendant 30 secondes et enfin en 1996 la type R comme celle d’Erick dont le 2,3 l fut poussé à 250 ch contre 240 en boîte automatique. Ce 5 cylindres également décliné en 4 cylindres, fut monté sur les Renault Safrane quand les deux marques se rapprochèrent en vue d’un futur mariage qui capota avant la nuit de noce.

Produite 18 mois seulement,   outre son moteur turbocompressé à 20 soupapes, double arbre, de 2,3 l de cylindrée contre 2,5 l pour l’atmosphérique, la R comme la T5- R se caractérisait par son châssis surbaissé de 2 centimètres, ses belles jantes à 7 bâtons de 17 pouces, son becquet de toit, son équipement exceptionnel pour l’époque. A cause de son prix astronomique, elle ne fut produite qu’à 6800 exemplaires, la majorité en break.  Avec la boîte auto, elle coûtait, il y a 25 ans, 326 000 francs, soit le double du prix de la berline 850 GLE 2 litres. Soit plus de 75 000 euros actuels !

Le break pouvait accueillir 7 personnes grâce à ces deux places de secours

260 km/h, 628 000 km à l’odomètre qui s’est arrêté pendant 3 ans

Un moteur explosif

Je me souviens aussi de l’essai de la R au moteur carrément explosif qui m’avait fait toujours douter de sa puissance un peu pessimiste à mon avis. Malgré son âge canonique, dans le grondement rauque de son échappement sport, la 850 R d’Erick avale encore goulûment le paysage et freine aussi fort qu’elle accélère. Certes, aux claquements secs des suspensions un peu sèches, on perçoit que le châssis a déroulé des kilomètres. De même, à l’intérieur, les cuirs du volant et du pommeau de vitesses et des sièges laissent voir l’usure du temps.

En revanche,   malgré son kilométrage, le 5 cylindres de 240 ch avoue encore une pêche d’enfer donné 250 km/h avec le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes en son temps.

 » Sur autoroute, personne n’imagine que ce vieux break tout carré peut offrir de telles accélérations. Parfois, quand je perçois un conducteur un peu trop agressif derrière moi, j’appuie pour lui montrer comment elle accélère encore ! Je sais que la première grosse panne lui sera fatale, mais en attendant je prends beaucoup de plaisir à son volant ».   Un rapport prix-plaisir explosif, aussi !

Avec 4,72 m, le break ne mesurait que 5 cm de plus que la berline. S’il parait si long, c’est parce qu’il est bas comparé aux véhicules actuels

Erick possède encore une dizaine de voitures dont quelque américaines qu’il affectionne

En 1994, Volvo a engagé des breaks 850  dans le championnat anglais BTCC des voitures de tourisme

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Volvo 850 Break R 🇸🇪 🏁 700 000 km et toujours une patate d’enfer ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Neufcentdixespada

    M’enfin… peut-être une brique ou une boîte à chaussures, mais tellement plus de personnalité que ces Volvo xc /suv récentes(au fait , Ronan Rocher,nous avons officiellement le même prénom,mais vous, vous êtes passé du côté obscur de la force , à savoir celui des suv). Je signerais bien pour la génération suivante, un vrai coffre fort

    Répondre
  2. Etienne

    Merci pour cet article sur la Volvo 850 !!

    J étais enfant quand elle est sortie et c est elle qui m a fait aimer la marque.

    Elle a inaugure le SIPS qu on retrouve encore sur les Volvo actuelles.

    L éventail de moteur était dingue, je me souviens d un 5 cylindres de 126cv en entrée de gamme.

    J ai une préférence pour la S70/V70 qui est encore d actualite d un point de vue esthétique.

    Je me souviens des magnifiques sièges en velours d un exemplaire en exposition dans une concession…

    Deux ans après mes parents ont acheté une S60 2.4l 170cv avec le 5 cylindres…

    Répondre
  3. Pelletier

    Merci pour votre partage ! Quel plaisir de pouvoir re-découvrir cette auto géniale je me rappelle avoir voulu en acheter une en occasion il y a quelques années et pour des raisons de raison je l’ai pas fait et ça restera un gros regret. Bref… En tout cas merci

    Répondre
  4. Patrice Verges

    Suite à quelques commentaires sur cet article que j’ai partagé sur d’autres groupes, je précise que l’écusson n’est pas un écusson Ferrari mais un sigle Volvo avec un Elan bondissant qui est un clin d’œil à celui de la firme au cheval cabré

    Répondre
  5. Mat Ador

    J’adore son rats look mais vous ne nous dites pas mon oncle comment le cousin Erik soudoie le C.T pour qu’elle continue à être du voyage…
    Euh, la cravache sur le tableau de bord, c’est pour lui faire cracher quelques chevaux supplémentaires ?
    🙂
    Mat Ador, el gadjo

    Répondre
  6. Thierry

    700.000 Kms mais deuxième moteur, le titre est trompeur !
    Vous avez remarqué la place prépondérante de ces anciennes Volvo dans nos séries télé ?
    (HPI par exemple, audience 10 millions ! la Stagiaire il me semble aussi sur France TV)
    Le Commandant Chatel grand spécialiste entre autre du petit écran, pourrait nous éclairer ??

    Répondre
    1. Chapman

      Vous avez raison Thierry, ces autos, surtout en version break, sont très utilisées au cinéma. Elles veulent dire quelque chose de leur propriétaire…… Mais quoi?
      Moi j’ai un faible pour la 240 avec son robuste 2,3l turbo. ….. Allez savoir pourquoi. ?

    2. Thierry

      Chapman on m’avait raconté une fois qu’aux USA les Volvo étaient l’exemple type de la famille votant Kennedy … en France ?

    3. Chapman

      Moi j’ai loupé une place de cadre dans une grosse entreprise parce que ma Volvo ne faisait pas assez dynamique. Mes futurs collègues étaient déjà tous passés chez BMW. Au début des eighties Audi n’avait pas encore pris la place qu’elle a aujourd’hui.

  7. Stéphane CVS

    Merci pour ce bel article…… dommage néanmoins qu’on ne puisse pas entendre le son magique du 5 cylindres …..

    Répondre
  8. Nabuchodonosor

    Volvo et le break sont intimement liés et cette 850 aux côtes extra-carrées et aux feux arrières verticaux sublimait le mariage.
    La plus méditerranéenne des suédoises : Il semble me souvenir que c’est accompagnée de ce slogan qu’elle apparaissait pleine plage en rouge vif dans les magazines autos que l’on s’arrachaient à l’époque. J’ai failli signer un bon de commande pour une neuve avant de me rétracter et me réorienter vers une Audi break à cause, j’ai honte de l’avouer aujourd’hui, de ses compteurs mécaniques à rouleau qui faisaient désuets face à ceux à affichage électroniques… Quel con !

    Répondre
    1. Fils de Pub

      C’était en 1991. Volvo voulait ajouter à son image éculée de robustesse et de sécurité, la vigueur latine qu’il lui manquait ainsi qu’une touche de design raffinée et dépoussiérante.
      Si le modèle shooté sur fond de campagne toscane était bien rouge, ce n’était pas un break mais une berline.
      Sinon, bien vu !

  9. JBB

    bravo et merci pour ce portrait, ces portraits devrai je dire, d’un homme et d’une voiture. this is a car!!! quant à la dernière photo, extra.

    Répondre
  10. Pm

    Merci Renaud et à tout l’équipe pour cet article…

    Cette 850 fait partie des voitures qui m’ont fait le plus rêver… j’aimerai tant en trouver une en bon état…

    Répondre