Souvenirs d’Autos (330) Mc Gyver en BMW M3

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Merci à Franck le musicien de nous faire partager ce moment de bon sens mécanique.

2015.

J’avais une petite amie qui habitait dans une petite bourgade près de Lyon.  Mon lieu de résidence étant Villeneuve-Loubet, nous nous organisions un à deux week-ends par mois pour faire le trajet afin de nous voir.

Soit, je me rendais à Lyon, soit elle descendait dans le sud. Quand je prenais la route pour aller la retrouver, j’empruntais la route Napoléon au volant de ma BMW M3 de 1987. C’était alors toujours un régal de rouler avec cette voiture sur les routes des alpes du sud.

Un jour, lors d’un de mes trajets Villeneuve-Loubet – Lyon, et je ne sais plus pour quelle raison, je décidais de passer par l’autoroute A8 direction Aix en Provence, puis la remontée de la vallée du Rhône.

Et c’est là qu’il m’arrive une mésaventure hors du commun : Toujours un œil rivé sur les manos de température (avec une voiture cet âge, il faut toujours rester vigilant), je m’aperçois, à hauteur d’Orange environ, que l’aiguille de température d’eau est dans le rouge.

Je n’avais pourtant pas sollicité ma monture, puisque par souci d’économie de carburant avant tout, je roulais à 120km/h depuis mon départ. À la première aire de repos, la boule au ventre, je m’arrête afin de d’ouvrir mon capot et observer si une quelconque durite de refroidissement a lâché. Rien de tout cela, aucune vapeur d’eau nulle part, pas de liquide refroidissement au sol… rien d’anormal.  Puis, après une observation plus approfondie, je me rends compte que la patte qui tient l’alternateur, et qui permet la tension de sa courroie est cassée en deux !

La courroie n’était pas perdue, et continuait à entraîner la pompe à eau, mais pas dans les conditions optimales. J’aurais pu faire appel à l’assistance prise en charge par mon assurance, mais l’idée de gâcher mon week-end par une procédure de rapatriement à mon domicile ne m’enchantait guère.

Aussi, je décidais de trouver une solution de réparation provisoire afin de reprendre la route. Après tout, il suffisait simplement de repositionner l’alternateur dans la bonne position pour que la courroie soit tendue et entraîne correctement la pompe à eau. Idéalement, il m’aurait fallu avoir une petite sangle d’arrimage, avec laquelle j’aurais entouré l’alternateur et fixé à la grosse boîte à air située juste au-dessus.

Mais je n’avais pas de sangle, pas de corde… rien de toute cela. En fouillant dans mes affaires et mes bagages, mon choix se porta alors sur les lacets de mes chaussures…

En effet, les lacets de mes converses ont été suffisamment longs et robuste pour repositionner l’alternateur, tendre la courroie et ainsi entraîner la pompe à eau. Je repris ainsi l’autoroute, et à 110km/h, j’ai pu arriver jusqu’à Lyon…

 

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (330) Mc Gyver en BMW M3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Alain

    Merci Franck de cette histoire.

    Tout comme Chapman, je ne l’aurai pas imaginée avec une M3 ! Fusse-t-elle en E30… Et il faut voir le problème et trouver la solution…

    Je suis certain qu’un peu plus loin, vous avez mis des bananes dans la boite de vitesse ? 🙂

    Une histoire très sympathique, bravo à vous et encore plus bravo pour cette auto mythique et devenue presque trop chère même juste pour la regarder…

    Bonne journée
    Alain

    Répondre
  2. Georges Piat

    L’avantage des voitures sur lesquelles on peut encore bricoler…
    Parce que maintenant, on peut mettre des mocassins !
    Merci pour ce moment vécu, fantastiques ces « souvenirs d’auto ».

    Répondre
  3. Mat Ador

    « Allo chérie ? »
    « J’aurais un peu de retard, rien de grave, rassure-toi.
    Je t’appelle depuis le camion plateau qui me dépanne, enfin je suis exactement dans la voiture juste au-dessus… Et… j’ai une belle vue sur la campagne environnante…
    Chérie ?… Ne raccroche pas, hein… Ce soir je penserai bien à toi depuis la chambre du Formule 1 prise en charge par la compagnie…
    Allo chérie, tu es toujours là ?… Allo ? »
    Eh oui, tout le monde ne s’appelle pas Mc Gyver… Merci Franck.
    🙂 🙂 🙂

    Répondre
  4. Chapman

    J’avais déjà entendu des dépannages de ce genre sur des 4L ou des 2cv mais là…. Une M3! Chapeau. La Super grande classe aurait été de rafistoler avec une paire de bas mais ça aurait mis la puce à l’oreille de la jeune femme.
    Merci pour cette aventure.

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Une belle histoire d’amour qui se noue autour de lacets qui conversent entre la route Napoléon et l’Autoroute du soleil.
    😉
    Merci pour ce beau SDA à Franck Mc Gyver, mes respects du vendredi à qui vous savez, et une pensée émue aux 229 k d’abonnés YT qui ne peuvent en profiter.

    Répondre