La nouvelle C4 est-elle une véritable Citroën ?

Renaud et Julien partent au volant de la nouvelle Citroën C4 pour aller à Tours rencontrer Alexandre Guirao (classic auto invest) qui possède une Citroën Xantia. L’occasion de parler confort et suspension en comparant ↓🚗↓ la suspension hydropneumatique et la suspension à double butée hydraulique.

 

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « La nouvelle C4 est-elle une véritable Citroën ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre

    J’ai une C4 II blue HDI 100 CV de 2018 en finition millenium. Je ne sais pas si la C4 II est une vraie citroen, mais elle est super confortable, son petit diesel est parfois un peu juste en charge « vacances », mais consomme entre 5,2L l’été et 5,4 l’hiver en conduite mixte. Elle a même android auto et apple-car play. Et 30L de coffre en plus. Et un tableau de bord en plastique moussé. Elle fait le Job.
    On lui a bcp reproché d’être trop classique, mais l’avantage, c’est qu’elle vieillit plutôt bien et je trouve qu’elle ne jure pas dans le paysage. pas sur que dans 10 ans, les possesseurs de cette c4II puissent en dire autant.
    Du coup, si citroen, c’est l’innovation, alors j’ai un souci. Quand je regarde la définition d’innovation sur Wikipedia, j’ai : « L’innovation est la recherche constante d’améliorations de l’existant ». La voiture que vous présentez est plus cheap, n’offre pas plus de connectivité, a un coffre plus petit. Je ne parlerai pas de la consommation, mais s’il fallait regarder du côté du diesel, elle est plus haute et plus lourde. Prêt à parier que malgré le moteur plus récent, elle ne consommera pas moins. A part le dessin tarabiscoté, elle est où l’innovation?

    Répondre
  2. Sylvain

    Très bonne vidéo, comme toujours. Alors ma première impression n’était pas très positive, mais ma deuxième…non plus. Un empilement erratique de détails stylistiques n’est pas nécessairement synonyme d’harmonie et d’équilibre, cette C4 en est la plus parfaite démonstration. « Interpeler les gens », pourquoi pas, mais là, ce n’est pas un cadeau. Mon ami agent Citroën, alors que nous étions perplexe en l’observant, m’a lâché… »Eh bien, il va falloir la vendre celle-là ! » SUV à moitié, berline à moitié, coupé à moitié,…
    Effectivement, le manque d’argent est criant dans cette conception qui retient les « miettes » concédées par Peugeot. Autre point, mais commun avec le groupe et partagé avec d’autres constructeurs, la prolifération de trois cylindres est gênante (bon, une exception pour la Yaris GR…). Ces motorisations sont creuses (faible cylindrée qui oblige à attendre l’appui du turbo) et mal adaptées à une boite auto qui exige de la souplesse mécanique, le tout dans un bruit désagréable dès que l’on prend un peu de régime moteur. Pour l’intérieur, là encore la superposition de détails appuyés (chevrons, textures…) n’est pas forcément synonyme d’harmonie, comme le Président l’explique parfaitement, et le tout laisse une impression de « foutoir »…

    Répondre
  3. Karim

    Excellent, merci pour votre reportage. J’aime beaucoup cette C4 : comme CX et XM quand elles sont sorties, elle m’a flashé immédiatement, la toute première fois que je l’ai vue. Son style est très typé Citroën, en l’occurrence très équilibré et harmonieux avec un long empattement, un porte-à-faux arrière court, une ligne de toit inclinée, un arrière fabuleux. Elle contraste avec l’ennui et la banalité qui caractérise la majorité des voitures du segment C (et pas que). Ayant eu 2 Xantia (hydractives, donc un peu plus fermes) et essayé cette nouvelle C4 en Puretech 130, je vous donne mes impressions. Comme sur C4 Cactus II, son confort ne m’a pas bluffé (contrairement au C5 Aircross), même si elle est très confortable dans l’absolu (ses roues de 18 pouces nuisent probablement à sa filtration). Il lui manque le moelleux de l’hydropneumatique. Reprendre mon actuelle C5 II juste après l’avoir conduite a clairement fait la différence. Et par rapport à la Xantia, beaucoup plus proche en taille, la différence est moins nette qu’avec une C5, mais il y a aussi quelque chose de plus en Xantia : l’incomparable effet tapis volant. Par contre les sièges de cette C4 m’ont étonné en bien, ils sont encore meilleurs que ceux de C4 Cactus II, et, surtout, du C5 Aircross, étonnamment trop courts : combinés à une suspension malgré tout très réussie, ils permettent à la voiture d’être qualifiée de confortable, surtout par rapport à ses concurrentes du segment C, comme la 308 beaucoup plus ferme (j’allais écrire tapecul, mais d’autres sont pires), ce que vous avez également constaté. Même remarque que vous sur l’impression d’engoncement : la ceinture de caisse est trop haute, le tableau de bord aussi (c’est beaucoup agréable en C4 Cactus avec sa planche de bord basse, et surtout en C5 II, plus inclinée). Mais j’aime bien ce tableau de bord angulaire, tendu, avec des ruptures qui ne donnent pas l’impression de faire face à du plastique envahissant. Et je me fiche des petits détails de finition mineurs en parties basses (on ne regarde pas en bas de toute façon). Bref, en digne Citroën, elle a du caractère, cette C4, et je lui souhaite le succès qu’elle mérite !

    Répondre
  4. Philippe

    Plus ca va plus citroen fait de l electromenager roulant. Ca coche un maximum de case, on fait un emballage qui permet de se rappeler que c est la marque citroen et on met en vente.
    Cette voiture n a pas d âme. C est une assemblage de plein de concept et au final ca ressemble a rien. Bien que de 3 quart avant avec cette couleur elle est sympa. La meme sans etre surélevée aurait été top et aurait consommé un litre de moins sur autoroute.
    J ai vraiment du mal avec l interieur. Ca ressemble a l interieyr des japonaises que j ai toukours trouvé fade.

    Répondre
  5. Chapman

    Ah la nouvelle C4…… Oui mais.
    🙁
    Je crois que l’analyse d’Alexandre Guirao est la meilleure. Une certaine absence de liberté.
    Pour Julien, je crois qu’on peut dire que Citroën avait fiabilisé son système hydraulique et que le passage à ce nouveau système à double butée n’est qu’un compromis permettant de présenter un ersatz de « confort Citroën » à moindre frais. Citroën est devenue la marque low cost du groupe, les idées géniales fusent mais pas le pognon.
    Quand au passage de dos d’âne, je trouve qu’au contraire, l’effet coup de raquette est pire qu’avec une voiture plus raide.
    M’enfin, je ne suis guerre objectif, ma Citroën à moi, et pour toujours, c’est la DS. Na !

    Répondre
    1. ques

      effectivement, il y a longtemps que Cirtroen avait fiabilisé sa suspension hydraulique, présente dès le milieu de gamme avec la GS puis la BX. Son confort ne se comparait qu’à celui des autres voitures à suspension hydraulique, à savoir Rolls Royce et Mercedes (avec la suspension ABC de ses « très » haut de gamme) . Mais mettre de l’hydraulique sur du moyen de gamme (C4, C5x) aujourd’hui serait comme servir caviar, foie gras ou champagne tous les jours à la cantine sur le menu à 4 €. Pas rentable ! donc effectivement, on fait une imitation moins cher avec les suspensions à butée hydraulique, c’est comme le pâté ou le mousseux, c’est pas mauvais mais c’est pas le top non plus.

  6. Dubby Tatiff

    Ma première réflexion est que j’ai habité pendant 15 ans dans un village à 6 km de votre point de départ et que j’ai travaillé à proximité à la RNUR (la Régie Nationale des Usines Renault) … que j’ignorais l’existence même de cette église. Ce qui me plonge, je ne vous le cache pas et je suis presque sérieux, dans des abîmes de perplexité liturgique.
    Ma deuxième réflexion découle de la première et concerne l’importance pour l’Homme de percevoir une certaine forme de permanence rassurante dans son environnement. Une église se doit d’être Romane ou Gothique car c’est ce que l’on nous a appris à l’école. Si elle n’est ni l’une, ni l’autre, il nous faut du temps pour assimiler son existence.
    De là à faire un parallèle avec le culte bagnolard et le dessin de la nouvelle C4 …
    Mais je ne voudrais pas ni blasphémer, ni faire de l’exégèse de comptoir.

    … M’enfin quand même, la Golf, c’est rassurant finalement et on comprend pourquoi 😉 🙂

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      Dubby,à l’occasion ,venez faire un tour à Concarneau,une église ,façon Basilique Sainte Sophie d’Istanbul(en plus petit ,et ayant beaucoup souffert) y fut mise à terre et remplacée par un bunker de béton censé représenter la coque d’un bateau à l’envers…. vous seriez surpris !

    2. Dubby Tatiff

      Merci pour l’info, cher Neufcentdixespada. Je viens d’aller faire un tour sur le net afin d’y trouver des photos.
      A leur vue, je crois que le commentaire le plus approprié est : Mon Dieu !

    3. Nabuchodonosor

      L’église date de 1927…
      On savait que les petits observateurs commentateurs ici présents étaient d’un certain âge pour ne pas dire d’un âge certain.
      Mais de là à ce qu’il soit canonique…
      Dubby Tatiff : En tant que doyen de notre confrérie, par la sainte nénette nous vous faisons chevalier des l’ordre des petits POA.
      Respect.
      😉

  7. PhareOuest

    Et oui, la vieille Xantia fait encore référence pour le confort de roulement. Il y a bien longtemps que les productions de marque aux chevrons ne sont plus des Citroën, juste des PSA. La C4 avec ses lignes torturées et surchargées ne sont pas heureuses et vieilliront sans doute très vite. Pour le tableau de bord ce n’est pas mieux. Quand à vos commentaires, ça sent quand même la méthode coué: « Elle ne laisse pas indiffèrent, elle fait le job », « Elle ne laisse pas indiffèrent, elle fait le job » « Elle ne laisse pas indiffèrent, elle fait le job »……..

    Répondre
  8. COMMANDANT CHATEL

    En regardant ces images et vos commentaires intéressants… je me dis « que ça doit être compliqué de créer une nouvelle auto qui plaise au plus grand nombre…
    Trop moderne, c’est trop… Pas assez moderne, c’est pas assez… Entre les deux, c’est trop entre les deux… c’est sans fin ».
    Les commentaires sont parfois négatifs… parfois positifs… mais ils ressemblent quand même beaucoup à un robinet d’eau tiède.
    André, si tu mentends !

    Répondre
  9. Leparisien17

    A vous écouter tant le Président que Julien et merci pour vos commentaires, c’est la voiture « Oui mais ».. vous avez du le dire une dizaine de fois
    Pour moi, la messe est dire. Plutôt que d’aller sur le configurateur comme proposé par Julien je suis allé sur un site de mandataire et on voit deja 19% de remise. Pour une voiture à peine sortie cela fait mal.

    Répondre
  10. Francois P

    Elle ne laisse pas indiffèrent et elle ne ressemble a rien de connu donc sur ce point c’est bien une Citroën.
    Elle a des petits trucs qui agacent au premier coup d’œil mais qui a l’usage semblent finalement assez cohérents comme souvent sur une Citroën
    Pas une joie extraordinaire dès les premiers tours de roues mais elle se révèle parfaitement a la hauteur des attentes au fil des kilomètres au point de se faire oublier a l’usage comme les Citroën savent le faire sur les longues distances.
    Merci Renaud, merci Julien de nous avoir fait partager vos réflexions sans langue de bois sur cette auto qui devrait trouver son public .
    Bravo POA qui comme cette C4 montre qui est possible de faire diffèrent, innovant et qualitatif avec moins de moyens que beaucoup d’autres

    Répondre
  11. Etienne

    Merci pour la vidéo, j adore ce type d essai !!

    Je partage l avis de Julien, depuis le début je lui trouve un truc que je ne sais pas expliquer et qui me plaît. Et finalement je crois que c est l absence d agressivité et de sportivité qui me plaît. Bravo de miser sur le confort, la simplicité, le positionnement prix.

    Le seule reproche c est peut être l expression de la face avant un peu triste.

    Détail amusant, je n ai pas vu de C4 en Île de France. Mais des que je vais en province, j en croise.

    Je crois avoir lu qu elle se vend mieux que prévu.

    Répondre
  12. François P

    Élisabethville, c’est marrant de choisir cet endroit où on croise plus souvent une Renault qu’un Citron pour commencer un road trip pour valider l’identité d’une Citroën.
    L’usine Renault n’à peut etre plus d’avenir, la ville proche meurt à petit feu.,.. Demain c’est Poissy et ses environs qui vont régresser.. L’évolution de l’automobile n’à rire de souriant,..
    ..

    Répondre
  13. Touringske

    Une étrange église dans une étrange ville, ancienne cité balnéaire au plan radio-concentrique, située en bord de Seine à l’emplacement d’un château et de son domaine. L’église Sainte-Thérèse-de-l’enfant Jésus est construite en béton armé. Elle est l’œuvre de Paul Tournon et date de 1927. La société ayant financé le lotissement juste après la première guerre étant franco-belge, la ville fut édifiée au nom de l’amitié entre les deux pays, ce qui explique notamment la toponymie : Astrid, Louvain, Liège, … et puis bien sûr Elisabeth, Ypres, Dixmude rappelant l’histoire récente et douloureuse.
    Bref, un décor des plus insolites pour une voiture qui ne l’est pas moins : bien vu POA, c’est notamment pour cela qu’on vous aime.

    Répondre
  14. Nabuchodonosor

    C’est très intéressant que vous débutiez votre reportage dans une cité-jardin à deux pas de Flins parce que précisément la cité-jardin est née de la révolution industrielle, qui verra naître l’automobile, celle-là même que l’on cherche à chasser de la cité aujourd’hui…
    Pour faire court, la cité-jardin c’est l’ancêtre et le modèle à l’horizontale de l’unité d’habitation de Le Corbusier qui sera ensuite malheureusement dévoyée en barres à chemin de grue qui forment ces paysages urbains de grandes banlieues. La cité-jardin est avant tout un modèle d’habitat social bien pensé, promu par le patronat dans le but d’offrir à sa main d’œuvre abondante des conditions de vie sociales et sanitaires élevées, ce faisant en lui ouvrant des perspectives d’accroissement productif…
    Pour édifier la cité-jardin, les premiers architectes-urbanistes ont dû partir, d’une page blanche.
    😉

    Répondre
  15. Eric

    Bonne analyse du Président en particulier la thèse de la page blanche, merci. julien insipide comme d’habitude, pas merci.
    Sympa de revoir la Xantia, j’ai eu pendant 3 ans la même en phase 1, celle de mes parents, ultra confortable.

    Répondre