Ce que vous ne savez pas sur le concept Dacia Bigster 🇫🇷

 

Renaud Roubaudi interview Yann Jarsallé, responsable design chez Dacia à propos du concept Dacia Bigtser, une sorte de Duster XXL.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Ce que vous ne savez pas sur le concept Dacia Bigster 🇫🇷 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Francois P

    Pas mal du tout, l’extérieur possède une très belle cohérence sans doute plus que la base de Captur dont il semble issu….mais chut quelqu’un a trop parlé… J’espère que l’intérieur ne gâchera pas cette excellente impression avec des écrans minables aux fonctionnalités ubuesques.

    Répondre
  2. Phil Verce

    Je suis comme Julien, j’achète !
    Ce Bigster, c’est un vrai pavé dans la mare ! A l’heure ou presque toutes les voitures se ressemblent, il propose autre chose sur le plan esthétique et peut-être, soyons fous, une autre philosophie de l’automobile. Je m’explique; l’esthétique est certes très travaillée mais elle a quelque chose qui me fait penser à un Meccano. Elle me rappelle aussi, toutes proportions gardées, le premier Range Rover. Il y a un côté brut, pas de chrome, peinture satinée, qui séduit. A la fois ostentatoire dans le côté provocant (gageons que les écolos purs et durs le détesteront) et simple mais pas simpliste. Pour aller au bout de la logique, il conviendrait que les aménagements intérieurs soient dans la même veine; évolués mais épurés, confortables et rustiques.
    Le segment B c’est exactement ce que je recherche pour compléter mon coupé et ma citadine pour pouvoir rouler confortablement à quatre et aller chiner sans retenue, stationner partout sans craindre pour les boucliers ou les portières, pouvoirs changer facilement et pour pas cher les éléments de carrosserie endommagés.
    2025 ? Ça va être long !

    Répondre
  3. Mat Ador

    Des influences de Jeep dans le dessin général et le Strip de Las Vegas sur sa calandre, un peu de Volvo dans le profil du hayon et du Range-Rover par cette crosse qui souligne puis remonte devant la portière tel un schnorkel.
    Heureusement, comme disais un commentateur sportif, heureusement que Dacia n’a pas été puiser dans les influences de son passé. Vous imaginez l’exercice en prenant comme base la Dacia 1300 ? Une histoire à réveiller la Securitate !
    🙂 🙂 🙂

    Répondre
  4. Neufcentdixespada

    Une caisse qui nous met de bonne « hummer »… reste à savoir les prix et malus (parfois très lourds ,rapportés au prix d’achat) et voir le modèle de serie , pour lequel on espère un confort acoustique supérieur à celui du Duster(en version Diesel)

    Répondre
  5. hnaillon

    Deux propositions radicalement opposées pour un même public: Les classes moyennes supérieures urbaines.

    L’une, purement citadine dans une ville où il devient compliqué de rouler et de se garer dehors qui va trouver comme concurrent toutes les autres mobilités douces (Bus électrique, tram, vélo électrique, voituer électrique en auto-partage…).

    L’autre, véhicule familiale unique pour quitter la ville, revenir à la campagne avec un imaginaire clairement exprimé dans ce concept car: Le monde est dur mais Dacia vous protège, vous et vos proches.

    Le Bigster est la voiture à vivre d’un monde anxiogène, tel qu’il est perçu aujourd’hui.
    La 5 est un souvenir de la parenthèse enchantée, patte d’eph et consommation débridée, voiture à vivre dans le passé.

    C’est le monde d’après qui va décider de ce que doit être une « voiture à vivre » demain: Pimpante et insouciante ou solide et protectrice.

    Il y a un véritable exercice sociologique à faire, POA, avec ces deux propositions. Mais ce sont clairement les deux concepts car les plus intéressants du moment car ils sont au-delà de la bagnole et nous raconte deux histoire d’un à venir en suspend.

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Deux vidéos le vendredi en dessert de notre SDA hebdomadaire. Waow, POA c’est du lourd. Merci les gars, et de plus vous avez fait du bon boulot.

    Ce n’est pas chose courante mais pour une fois il convient aussi de remercier la Covid19 sans qui ces vidéos intimistes ne seraient probablement pas. Dans le monde d’avant, les concept-cars s’appréhendaient sur les salons internationaux en jouant des coudes pour attraper une image au travers d’une foule de gens surexcités, au milieu desquels le designer ou le responsable produit rabâchait un discours huilé pour l’occasion en un temps plus que compté.

    Là, on prend le temps de comprendre les motivations et les interrogations du groupe de travail ce qui nous permet de réagir posément en reprenant au besoin telle ou telle séquence. Et comme l’on sait que, s’agissant de concept-cars, l’exercice sera lu et décortiqué, c’est gagnant pour le prospect (Les observateurs), gagnant pour le média (POA) et gagnant pour le développeur (Renault-Dacia).

    S’agit maintenant de ne pas dire trop de c…

    Je vois deux marques : L’une qui cherche à se renouveler en exhumant de son passé des heures perçues aujourd’hui comme glorieuses, comme d’autres le firent avant elle non sans un certain succès (Fiat 500, Mini…), et l’autre qui performe et fonce droit vers un avenir qui lui semble tout promis. Le paradoxe est que le discours du premier cherche à nous vendre le produit qui n’en n’est pas encore un, ce qu’il fait très bien d’ailleurs, quand le second n’a même pas besoin de le faire tellement le concept transpire son envie d’aller bouffer Jeep tout cru…

    Renault remâche son bas de gamme quand Dacia qui occupe déjà la place vise carrément vers le haut, un haut de gamme qui lui n’a jamais réussi à Renault.

    Dacia avait cassé les codes en 2004 avec la Logan qui était une familiale comme l’était la 4L ou la R8, populaire vendue à bas prix (lisez Low-Gamme), et non une citadine comme la
    R5, inventée par Renault oui mais après Fiat et Mini, à qui elle allait faire de l’ombre. Le cannibalisme était en marche… Ce Big-Ster (lisez Big-Mac) va tout bouffer !
    😉
    Nabu Low-Quace

    Répondre
  7. Chapman

    Mon beau frère qui n’est jamais en retard d’une connerie, dit d’un air supérieur et méprisant, Dacia c’est des voitures de merde pour les pauvres.
    Si on part de ce postulat stupide mais sûrement partagé par nombre de snobs en tout genres, je prévois un afflux important de miséreux coprophages et un beau succès à ce « Bigster » que je trouve très bien nommé. J’espère que la marque va garder cette dénomination qui signe bien, à la fois l’origine du dessin, et le projet de passage à la gamme supérieure.
    Bravo! Comme le dit Julien, bon ben là, je roule en Dacia!

    Répondre
    1. Thierry

      J’ai roulé en Dacia il y a 6 ou 7 ans, je sais j’ai écouté parlé dans mon dos …
      mon dieu elle a perdu son travail !
      Ils doivent pas être bien financièrement !
      J’en passe et des meilleurs …

      Et bizarrement c’est quand les gens étaient passagers que les réflexions devenaient sympa !
      Ah mais il y a de la place
      Ah oui c’est pas plus bruyant que ça
      C’est plastique mais ça fait solide en fait …

  8. Thierry

    Julien besoin de toi !
    Il n’y a que sur votre chaîne YouTube que ce défaut est flagrant, à la coupure publicitaire, la vidéo ne redémarre pas au niveau de la coupure … bref il manque des paroles ! La logique voudrait que la coupure ne gâche pas et ce n’est pas le cas.
    Sinon oui elle est sympa cette bagnole.

    Répondre