Aiways U5 : pas de GPS, pas d’Android auto, pas de personnalisation, un choix osé

L’Aiways U5 fait le choix de ne pas proposer de GPS, ni Android Auto ni de personnalisation des écrans. Julien nous explique ce que cela implique.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Aiways U5 : pas de GPS, pas d’Android auto, pas de personnalisation, un choix osé »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. LaCigogne

    L’idée du « bouton » pour ouvrir toutes les fenêtres et le toit ouvrant est excellente pour évacuer la bulle de chaleur quand on a garé sa voiture au soleil.
    Je me demande toujours pourquoi ces systèmes d’IHM n’ont pas de configuration multi-niveau avec un simple interrupteur rotatif :
    -Novice avec uniquement les fonctions de base nécessaires à la conduite sans sous-menu ou juste une ou deux pages de défilement sur l’écran principal.
    -Expert avec la possibilité d’accéder à l’ensemble des fonctions via une multitude de sous-menus.
    -Geek avec toute la vapeur et la possibilité de paramétrer le moindre pixel.
    -Old-school ou Nostalgie avec uniquement des représentations de compteurs Jaeger et faux interrupteurs à leviers sur les écrans.
    -Ultra Light (Black Panel) avec uniquement Vitesse, Alerte et jauge Batterie.
    Quand on loue la voiture, on n’a pas le temps de lire un manuel de 300 pages pour apprendre à se servir de l’interface.

    Répondre
  2. Thierry

    C’est vrai qu’avant …
    Mais c’était avant !
    Je ne me souviens plus comment j’organisais mes voyages et mes réservations ? Fax ? Courrier … il y avait donc une vie avant Booking ???
    Oui on écrivait aux offices de tourisme !

    Il m’arrive encore d’acheter une carte Michelin avant d’aller découvrir un pays, je ne sais pas si vous avez remarqué la galère, la boutique officielle des cartes Michelin c’est Amazon en fait, tout comme les guides verts. Pas de chance, les anciens guides verts avaient plus de charme que les nouveaux, notre dernier séjour dans le Massif de l’Eifel (en Allemagne) avec le guide de la RFA peut en témoigner.
    Je ferai mon possible pour acheter des autos avec des compteurs classiques, avec le moins d’écran possible, mais j’avoue je suis un accro à mon Iphone !
    Mais je ferai surtout mon possible pour acheter de la fabrication Européenne !

    Répondre
  3. Neufcentdixespada

    Désolé ,je ne regarderai point,l’auto est assez catastrophique comme ça, et même avec le meilleur gps du monde(dont,personnellement ,je n’ai absolument pas l’utilité ) , le rattrapage ne se fera pas

    Répondre
  4. François P

    Durant plus de 40 ans j’ai arpenté professionnellement la France et ses pays frontaliers sans l’appui d’un GPS et cela ne m’a pas pas perturbé même si je reconnais qu’il peut être parfois une bonne béquille.
    Aujourd’hui tout déplacement devient compromis sans l’apport du sacro saint GPS qui pourtant est loin d’être toujours de bon conseil.
    Ce toujours plus technologique ne vas pas, loin s’en faut, dans le sens de plus de liberté, je trouve même que nous en devenons esclaves. Nous nous laissons enfermer petit à petit…

    Répondre
  5. Bdhy

    Incroyable ces commentaires, je m’attendais presque à entendre le bruit de connexion du minitel ou d’un modem RTC !
    Perso J’ai une bète Renault (pas haut de gamme / prémium) d’1 an équipée du Easy-Link connecté, avec androïd / carplay et synthèse de la parole, le tout qui marche bien et paramétrable dans presque tous les sens.

    Répondre
  6. Chapman

    J’ai presque poudré quand Julien à dit que dans smartphone et gps on ose plus prendre sa voiture…. Après j’ai compris que c’était pour programmer son voyage électrique.
    Je persiste à faire mon vieux ronchon, tout ces écrans me gênent, me tirrent l’oeil, je les éteints la nuit pour regarder dehors.
    Comme je suis tout de même de mon siècle à défaut d’être du millénaire, j’installe mon téléphone sur un support Aliexpress sur la grille de l’aérateur et selon le parcours et le temps passé au volant, je me sers du gps si je cherche une adresse précise, je mets en veille une appli qui m’a averti de la présence de radars quand je m’éloigne des routes que je fréquente au quotidien et si le trajet est long, j’écoute la musique qui est dans mon téléphone ou l’application radio de mon choix parce que finalement la couverture réseau est meilleure que la FM.
    Après m’être débarrassé de ma moderne invasive et sentencieuse, je roule avec une antiquité sans écrans et reste moderne quand même avec ma petite hybridation et ma vignette criter1.
    Petite dédicace à Jean Pagesi lorsque la voiture prend la parole pour presque lui intimer l’ordre de cesser sa conversation téléphonique. Il a suffit à mon ex (auto) d’afficher ce message désapprobateur sur l’écran central pour que, dès le lendemain, elle se retrouve en annonce sur the good corner.
    Sans regrets.

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      Cher Chapman ,nous avons ,je
      Pense,les mêmes valeurs automobiles,bien le bonsoir chez vous

    2. Chapman

      Bonsoir Neufcentdixespada. Oui, nous sommes quelques uns sur POA à chérir le premier symbole de l’automobile, la liberté. Celle ci, en ces temps troublés, est bien mise à mal.