500 km d’autoroute avec la première Volvo 100 % électrique ⚡️🇸🇪, ça donne quoi ?

 

500km sur autoroute en Volvo XC40 recharge, Possible ? Un mini roadtrip électrique, avec Cédric Fréour et Julien Rosburger direction Nantes .

Au menu; M.Nemeth pour un secret de design suédois, mais aussi un interview de Turbo M6, deux bornes Ionity plus tard, c’est au tour de Ronan Rocher de donner son avis sur ce XC40 électrique. 🔌 Lien Carplug : Borne mobile Juice Booster https://bit.ly/3gsBk2d

L’avis des Petits Observateurs !

40 commentaires au sujet de « 500 km d’autoroute avec la première Volvo 100 % électrique ⚡️🇸🇪, ça donne quoi ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. HNaillon

    Il serait peut-être temps de comprendre que pour un Paris-Nantes le meilleur véhicule est…le TGV. Vous pensez encore, et seulement bagnole, pas mobilité.

    Un taxi électrique en bas de chez vous, l’essentiel du trajet en TGV et à l’arrivée, un véhicule de location… électrique, bien chargé, pour les escapades autour de Nantes, que vous rapporterez à la gare et que vous rebrancherez avant de reprendre ce véhicule allant à 350 km/h où vous pouvez lire, confortablement installé dans votre fauteuil (et même dormir sans danger)

    Le véritable changement de paradigme est là, pour les constructeurs aussi. S’ils se pensent »architectes de la mobilité », ils peuvent nous vendre de nous rendre d’un point A à un point B sans émission de polluant ou de CO2. Pas de fabriquer des SUV de plus de 2t avec 500km d’autonomie pour faire « comme une voiture thermique ».

    Répondre
  2. Olivier

    Les difficultés survenues dans ce road trip, sont liés à la voiture (un SUV !) qui consomme beaucoup sur autoroute (28 kWh/100 kms), et au manque de bornes de recharge rapide (sans parler des tarifs prohibitifs Ionity lorsque que l’on a pas un véhicule du consortium).
    Une Tesla model 3 à une autonomie de 350 kms (20 kWh/100 kms) sur autoroute à vitesse réglementaire et avec chauffage ou climatisation. C’est l’avantage des berlines qui sont beaucoup plus aérodynamiques.
    Par ailleurs, avec 800 superchargeurs Tesla répartis sur 90 stations en France (6 000 SC sur 600 stations en Europe), parfaitement entretenus, réservés uniquement aux véhicules de la marque, je ne suis pas stressé par la panne sèche et je n’ai pas besoin de jongler avec tous ces cables-adaptateurs. Tesla l’a très bien compris et c’est ce qui fait sa force.
    Pour le quotidien, je parcours 100 kms/jour. Tous les soirs, je branche la voiture dans mon garage sur une borne de 7 kwh (32A monophasé) que j’ai faite installer. Cela me prends 2 minutes, je récupère ce que j’ai consommé en moins de 3 h et j’ai toujours une autonomie suffisante pour un imprévu.

    Répondre
    1. JB

      C’est en effet ce que je retiens de ce reportage: Tesla garde pour le moment une sacré longueur d’avance avec son réseau de recharge.

  3. FGaudin

    Le modèle présenté est à 62300 € (hors aide de l’Etat). Et pour cette modique somme impossible de faire un Paris Nantes sereinement. (Il aurait été bien de calculer le prix au KM de la conso)
    Tout ça n’a absolument aucun sens.
    Alors le tout électrique, oui, pour des trajets du quotidien simples, et réguliers, et pas besoin de 400 ch ??? C’est délirant.
    Pour qui veut rouler loin, même l’hybride est contestable car il faut transporter les batteries, lourdes. Et par conséquent, défavorables en CO2 (malgré des chiffres normalisés très favorables car produits pour des petites distances, hors conso thermique).
    A quand un bilan fouillé sur l’intérêt de l’électrique dans POA ?

    Répondre
  4. Ju44

    Ça dit que c’est top à l’usage, mais pas pleinement utilisable… À quoi bon être au 21ème siècle pour se farcir des préparations de road-trip dignes des années 30, à prévoir les arrêts au stand, les auberges, les mécaniciens proches de son chemin…. La bagnole c’est la liberté… Celle-ci en a autant qu’un chien en laisse !

    Quant au fait qu’en cas de problème, ne pas être certain de pouvoir compter sur sa bagnole car elle n’est pas chargée ou pas suffisamment, alors qu’elle est vendue à peu ou prou 50k€ voir carrément plus, pour moi ça n’est simplement pas entendable. D’autant plus inentendable que la solution du range-extender comme sur la Bmw i3, ou l’Opel Ampera était quand même fort bien adaptée!

    Répondre
    1. Bdhy

      Eh oui !
      Cà me rappelle les journaux De Dion des années 1905-1907 que j’avais trouvé chez mon grand-père, on trouvait dedans des « réclames » :
      « Avec le pont De Dion une vidange nécessaire seulement tous les 500Kms ! » … autres temps !

  5. JL

    Je souscrits à tous les commentaires sur les inconvénients pratiques de l’électrique qui condamnent de facto ce mode de propulsion pour qui considère l’automobile comme un outil de progrès et de liberté. Et vu la lenteur avec laquelle l’autonomie des ces véhicules s’améliore et le réseau de recharges se développe, rien de probant n’est à attendre dans ce domaine avant longtemps. La vraie question est : comment peut-on encore soutenir que le VE représente la meilleure alternative écologique au thermique. Je m’explique. Plus personne ne conteste que les VE ne sont réellement adaptés qu’aux courts trajets du quotidien (souvent réservés à la 2ème voiture des ménages qui en ont les moyens). Par ailleurs, leur bilan carbone (plombé par leur conception très énergivore sans parler du recyclage des batteries) nécessite de beaucoup rouler pour se justifier et s’équilibrer avec celui des véhicules thermiques équivalents (en moyenne 50000km). Du coup, quelle part du parc de VE atteindra cet équilibre vertueux sans encombre et sans trop de perte financière pour ceux qui auront investi dedans ? Car n’oublions pas que la longévité des batteries dépend de l’utilisation qu’on en fait, ce qui n’est pas écrit sur le front de leur propriétaire. Voilà qui augure de bien des déconvenues sur le marché du VE d’occasion.. Bref, considérant que les hybrides de tous poils (onéreux, lourds et très polluants en usage réel) dont bientôt hors jeu avec la disparition de l’encouragement fiscal qui les a boostés notamment auprès les entreprises, autant dire que l’hydrogène dont la technologie avance à grands pas représente à grande échelle la seule alternative au thermique. Voilà, c’est dit.

    Répondre
    1. LaCigogne

      L’hydrogène demande trois fois plus d’énergie primaire pour faire rouler une voiture que du full électrique, et cela, même à partir d’électricité dite verte.
      En plus, la solution principale pour produire l’hydrogène est le vaporeformage du gaz naturel (produit pétrolier) où l’on récupère une molécule d’hydrogène pour dix molécules de CO2!!! L’électrolyse est quant à elle hors de prix (15 euros/100 km).
      L’hydrogène est l’un des gaz les plus dangereux du monde à manipuler surtout lorsqu’il est hautement compressé ou liquéfié. La molécule d’hydrogène est tellement petite qu’elle traverse même le métal. Le tout est hautement explosif et sa manipulation est normalement laissée à des professionnels. Surtout pas à un candide qui fait habituellement son plein de gasoil avec la clope au bec. Ce petit geste du quotidien deviendra automatiquement mortel si l’hydrogène devient la norme en automobile.
      La durée de vie d’une pile à combustible n’excède pas les 100 000 km avant d’être remplacée. Le système de PAC avec ses réservoirs, sa pile, ses batteries tampons (parce qu’il faut quand même des batteries), son moteur et sa transmission représente tellement de volume que pour une Toyota Mirai de 5 m de long, l’habitabilité n’excède pas celle d’une Yaris.
      Quant à l’analyse de cycle de vie incluant la fabrication et le recyclage, c’est bien le full électrique (qui n’est certes pas parfait) qui bat à plat de couture toutes les autres technologies (surtout l’hydrogène qui est une véritable usine à gaz). Quand une voiture thermique est constituée d’environ 8 000 références de pièces en moyenne, une électrique n’en a que 4 500. Ça, c’est par contre plutôt dommage pour l’emploi, mais c’est un autre sujet.
      L’hydrogène est la marotte des Européens qui pensent avoir perdu la guerre des batteries, mais c’est une chimère pour occuper nos ingénieurs (qui adorent ce qui est compliqué) à grand coup de subventions européennes (7 milliards).
      Les premières batteries sodium Graphène (malheureusement chinoise) entrent dans la danse cette année, et là, c’est une révolution, avec des recharges de quelques minutes sans chauffe ni risque de vieillissement prématuré pour la batterie.
      Maintenant, il faut espérer que l’état (ou l’Europe) va enfin se réveiller et organiser intelligemment et dignement l’installation des bornes de recharge dans l’hexagone. Au lieu de distribuer 7 milliards d’euros à toutes sortes de chasseurs de subventions pour cette ineptie d’hydrogène, il ferait mieux d’installer des bornes dans les cours des restaurants, en plus ça les aiderait vraiment à sortir du pétrin dans lequel ils sont.

  6. Neufcentdixespada

    Je vais faire court . Chez nous ,Bretons, pas d’autoroutes payantes. Et pas de bornes Unity (je viens de consulter quelques sites) … ceci explique t il cela? Si oui , peut -on en déduire qu’en voiture électrique, on se doit de prendre les autoroutes ( la où elles sont le moins efficientes ??), ce qui augmentera bien sûr le budget voyage… à méditer

    Répondre
  7. Mat Ador

    Au début des seventies je me souviens parfaitement, on disait qu’en l’an 2000 les bagnoles voleraient.

    En pleine adolescence alors et des rêves plein la tête, j’y croyais dur comme fer. Tout le monde y croyait, d’ailleurs comment en eût pu-t-il être autrement puisque nos parents, ceux de la génération précédente, avaient vu se concrétiser leurs propres rêves et les hommes marcher sur la lune.

    A six ans d’intervalle, deux crises pétrolières vont modérer les ambitions, les américaines perdre leurs appendices spatiaux et rétrécir, tandis que sur le vieux continent on va chasser le gaspi et mazouter à l’économie en rejetant des fumées noires, jusqu’à, pense-t-on alors, que les réserves s’épuisent…

    Puis, durant deux décennies, l’électronique va insidieusement envahir les autos, les rendre plus fiables, plus sûres et plus vertueuses pendant que des alliances vont se nouer qui verront les modèles s’aseptiser, s’uniformiser et le plaisir de conduire fondre comme les points sur le permis du même nom à grands coups de flashes répresseurs autant que dépresseurs.

    Au passage du millénaire, la révolution se fera ailleurs. Le monde qui venait de se familiariser avec les souris va commencer à vivre avec internet et découvrir le téléphone portable.
    Quelques années après la claque monumentale du 11 septembre, Al Gore après avoir été défait par G.W Bush Jr. réveillera les consciences avec la vérité qui dérange. C’est véritablement là qu’un certain Elon Musk va sortir du bois, bouleverser toute l’industrie automobile, pétrolière, financière, et redonner des rêves de mobilité à nos jeunes, comme ceux qui scintillaient hier encore au creux de nos pupilles.

    Quinze ans ont passé, les serveurs n’ont plus de limite, le cloud par la 5G nous connecte et nous rapproche plus que jamais, la Chine est le nouveau leader et une pandémie mondiale plus loin je lis encore ici bien des réticences de la part de ceux qui demeurent complaisant avec le vieux monde d’avant.

    Avons-nous une mémoire ?
    Aucun de nous n’aurait d’amour pour ses enfants qu’il ne voudrait les voir s’épanouir demain, dans ce monde qui leur tend ses bras ?

    Répondre
  8. Vincent

    C’est mignon le drapeau suédois côté gauche.
    Mais vu le proprio de Volvo, il faudrait aussi un drapeau chinois sur le côté droit.

    Répondre
  9. M'sieur SVP

    Bonjour à Toutes et Tous !

    400 Chevaux pourquoi faire ?
    Ce n’est pas spécifique à ce véhicule, mais je m’interroge sur cette course à la puissance.

    Mon kangoo II de 2008 avec ses 85cv et ses (bientôt) 350000 km me transporte confortablement au quotidien quelque soit la distance.
    Certes, sa finition est rustique, son insonorisation perfectible et ne saurait être comparée à celle d’un XC40…
    Avec un plein, je peux faire, en conduisant comme Monsieur le Premier Ministre, sagement, près de 1000km, sans devoir attendre une recharge…

    Ne vous méprenez pas, j’apprécie le luxe, les finitions cossues, bref, les belles bagnoles, mais je ne comprends pas pourquoi, dans cette course à l’économie énergétique on produise des véhicules toujours plus puissant ?

    La Honda Insight présentée dans un autre reportage se contente de 83cv.
    Au fil des générations, les Prius ont vu leur puissance diminuée.

    Alors pourquoi, sous prétexte « d’électrifier » un véhicule faut-il monter en puissance alors que le couple disponible immédiatement pourrait être mieux utiliser/rentabiliser ?

    Simple argument marketing ?

    Dites-moi ce que vous en pensez ?

    Merci, bonne continuation !

    Répondre
    1. Bionel

      En fait faire beaucoup de chevaux en électrique c’est pas tellement plus cher. Rien à voir avec le thermique.
      Donc vu que les VE sont chers à cause de la batterie autant donner plein de chevaux.

  10. François P

    C’est bien le VE, c’est super bien, hyper bien et tellement mieux pour la planète….
    Voilà ce que mes enfants et petits enfants me rabachent à longueurs de discussions sur la mobilité, eux qui changent d’auto à chaque derniere évolution….
    Ils ont Tesla, Honday, Nissan et vont sûrement precommander la plus top qui va sortir…
    Mais ils viennent m’emprunter mes « vieux » VT qui ont de 5 a 10 ans et qui font au minimum 700 km entre chaque plein voire beaucoup plus car  » Tu comprends, on a plus de 1000 km à faire alors avec les tous petits c’est juste pas supportable.,.., et avec les bornes on n’est pas sûr là où on va…Ah dis donc Papy n’oublies pas de charger notre voiture pour notre retour….  »
    Mais à part ça je ne dois pas avoir un comportement « éco-responsable »…. On en reparlera dans quelques années….. Je les ecouterai d’en haut…
    Bonne route à tous et prenez du plaisir…

    Répondre
  11. Nabuchodonosor

    Prendre des baffes ne vous apaisera donc jamais, il faut comme dans l’évangile selon Saint Matthieu que vous tendiez l’autre joue.

    Pour reprendre la parabole qu’évoque Saint Dominique dans son émission lorsqu’il feint de vous découvrir, je crois que pour votre part, à force de tentatives infructueuses vous ne voyez plus que la paille qu’il y a dans l’œil de l’électrique et vous oubliez la poutre qui entrave le thermique depuis de si longues années… Et, contre toute attente, vous offrez, chemin faisant, un véritable éclairage sur l’avance technologique, la maitrise de l’écosystème et finalement la vision divinatoire d’Elon, sur l’avenir de la mobilité, sur l’avenir tout court.

    De là-haut, un sympathique spationaute à bord de SpaceX, doit apprécier.
    😉
    Nabu, à deux doigts de signer son bon de résa.

    Répondre
  12. Etienne

    Sympathique ce XC40, surtout dans cette couleur vert sauge qui change du blanc ou noir. Par contre, Mr le Premier Ministre, le cuir clair qui sied si bien aux Volvos n est pas disponible sur le Recharge.

    Pour résumer :
    – Avec un XC 400 Recharge de 400cv on roule moins vite qu avec un T3,
    – On fait 2 arrêts pour un Paris Nantes (je le fais d une traite avec un monospace essence et il me reste 200kms d autonomie sur place). Peut être a nuancer car vous avez fait un détour ?
    – On espère que le bornes de recharge fonctionnent (pas d alea avec une pompe a essence),
    – On s interroge sur la vitesse de charge (pas d alea avec un plein d essence),
    – Tout ça avec un véhicule qui coûte 10K€ de plus qu un thermique.

    Vous ne parlez pas du coût de la recharge, notamment sur les stations d autoroute. Ca serait intéressant d inclure cette réflexion dans vos vidéos car au début de l electrique il était toujours mis en avant le faible prix de la recharge électrique…

    Répondre
  13. Josel

    C’est quand même une vaste blague! C’est pas demain que les gros rouleurs avec des rendez vous à honorer de mettront à l’électrique. Il serait intéressant de connaître le temps passé à la charge sur la durée totale du trajet. Comme dit Cédric « faut pas être attendu en électrique » et les câbles, les calculs, les incertitudes… Pourriez-vous nous rappeler le prix de cette deuxième voiture?

    Répondre
  14. Patrick

    Pour la dernière infructueuse: Il y a un bouton Reset sur les bornes Tesla dans les hôtels… Qui résout les rares problèmes des VE d’autres marques.
    Bonne route !

    Répondre
  15. Francois P

    Encore un trip bien sympathique avec POA.
    Quelques observations personnelles sur les VE :
    Toujours cet impératif d’un contrôle continu du trajet et de l’autonomie en fonction des infrastructures de recharge
    Toujours cette petite angoisse avec la disponibilité et le fonctionnement des bornes.
    Toujours se trimbaler avec tout ce merdier de câbles pas toujours accessibles dans le coffre hyper chargé
    Toujours cette capacité de batterie vraiment utilisable de 80 à 20%
    Toujours des temps de recharges beaucoup plus longs que prévus et aussi moins efficaces
    Toujours ce sans gêne croissant des utilisateurs de VE qui profitent de leur visite aux amis ou la famille pour recharger leur carosse,… Ils leurs demandaient 10 euros avant avec leur VT pour participer au plein ?
    Oui, je me sens un peu grognon

    Répondre
    1. Audi e tron SPORTBACK55

      Je ne connais pas encore d’utilisateurs de VE qui consomme pour 10 € en passant chez des amis.
      Cela correspondrait à 77 kwh, soit environ 29 h sur une prise domestique classique de 10 A en « passant « chez des amis.
      A moins que les amis possèdent comme moi une wallbox pour leur propre voiture et la mette bien volontiers à leur disposition. Mais sinon on peut aussi leur facturer, s’ils déjeunent avec nous, l’électricité du four et l’eau des toilettes.

    2. Philippe O.

      Bonsoir,

      Totalement d’accord avec vous François P.

      Je rajouterai une seule chose :
      « Toujours débourser au moins 50 000 euros pour pouvoir rouler en électrique »

    3. Etienne

      Audi etron Sportback, l exemple de François P sur la recharge chez des amis est à mettre en parallèle avec le thermique : vous ne demandiez / demandez pas à votre hôte de vous mettre qqes goutes de diesel ou d essence dans votre réservoir…ce n est pas tant le coût que la démarche qui demontre une fois de plus la contrainte du full électrique.

      Il est vrai que quand on a une voiture qui s appelle « etron » il serait gonfle de faire payer l eau des toilettes (☺)

  16. Scan

    Super épisode, vous avez été drôlement plus classe avec Turbo qu’ils ne l’ont été avec vous.
    Je réagis aux deux recharges nécessaires pour aller de chez Philip Nemeth jusqu’à Nantes. Pour un tel trajet, n’auriez vous pas mis le même temps sur le réseau secondaire avec une seule recharge ? Pour le dire autrement, que pèse le temps de la seconde recharge par rapport à la perte de temps qu’il y aurait à passer sur le réseau secondaire, où la consommation de la bêbête est probablement divisée par au moins 2 !
    Si l’électrique redonne sa place au réseau secondaire et au « temps de voyager », ça lui donne aussi du capital sympathie. Entre cheminer tranquille dans la France éternelle, et attendre dans le bruit d’une aire de repos asceptisée que la batterie veuille bien se recharger, mon choix est fait.

    Répondre
    1. Thierry

      C’est exactement ça ….
      Tu prends une électrique et deux membres de l’équipe POA et tu as l’impression qu’ils font tout pour foutre en l’air l’expérience !!!
      On part à 100% de charge
      Routes secondaires à 80/85 kmh
      Couper la clim est d’une stupidité sans nom en restant à 110 !
      Bref … juste de quoi faire les comiques

    2. Bdhy

      Bonjour,
      raisonnement faux : à mon avis il est impossible pour l’instant de trouver des bornes de recharge rapide sur le réseau secondaire, donc on se retrouve obligé de se rabattre sur des bornes paumées dans des zones industrielles ou sur des parking de super-marché … et d’attendre plus d’1h !

    3. Etienne

      Thierry et Scan, vos commentaires démontrent donc qu on ne peut pas faire avec une full électrique ce qu on fait avec un thermique.

      Et l histoire du 20/80, c est également un truc qui n arrive pas avec un simple réservoir d essence.

      Au passage, cette vidéo demontre a mon avis une grosse erreur de Volvo (marque que j adore) : miser sur le SUV alors que l électrique s en sort bien mieux avec l aérodynamique d une berline.

    4. Thierry

      Pardon pour le raisonnement faux, juste un utilisateur d’électrique depuis bientôt 4 ans, en étant à 350% persuadé que ce n’est pas la solution pour les grands voyages, mais parfait dans bien des cas ! Je constate juste de 130 sur autoroute c’est à bannir, et que c’est voué à l’échec du voyage ! Et que couper la clim et rouler à 110 encore une fois aberrant, c’est pareil avec une essence qui bip sur sa fin de réserve, on passe à 85 et on prie …

    5. PhareOuest

      500km par le réseau secondaire, très mauvaise idée. Pratiquement pas de bornes de recharge rapide et il n’est pas rare que les autres soient déjà utilisées ou ne fonctionnent pas. Mais il y a également les centaines de rond point, les ralentisseurs de toutes sortes, les zones limitées à 30km/h….etc. Faire une longue distance sur le réseau secondaire est devenu un enfer, et je ne parle même pas de la fatigue supplémentaire. Si l’argument de la protection de l’environnement était réel, mais malheureusement ce n’est qu’une fable du Père Noël, qui ne fait que déplacer la pollution ailleurs.

    6. Thierry

      Le débat sur l’électrique c’est presque parlé avec des antivax ou des gilets jaunes …

      Passons alors, dommage pourtant.

  17. Chapman

    La vérité, je vous le dit, il y a encore des gens qui se trompent de pistolet de carburant alors que tout est standard. Comment peut on s’imaginer que le vulgum pecus (dont je fais partie) va s’y retrouver dans ce m….dier de fils et de prises à la c…n.
    Cédric l’a dit, on peut être vulgaire.
    😉

    Répondre
  18. Bionel

    Bon côté recharge, il y a une grande amélioration par rapport à vos précédentes aventures électriques. Il a même pas plu quand vous chargiez…c’est fou quand même. 🙂 les traditions se perdent.

    Par contre c’est sur que la la Volvo format boîte à chaussure, c’est pas idéal pour l’autoroute en particulier. Mais elle a vraiment pas l’air efficiente par rapport à une ID.4 avec une batterie à peu près similaire.

    Une bonne voiture électrique pour les longs trajets, c’est une bonne aérodynamique, un moteur efficient (avec un Battery Management System (BMS) bien travaillé , une batterie suffisamment grosse et une recharge rapide avec une courbe suffisamment plate jusqu’à 80%. Il faut tout ça pour avoir de bons résultats.

    Répondre
    1. Chapman

      Vous avez raison bionel, il y a certainement de nombreux kilowatts qui partent inutilement pour pousser fièrement cette calandre contre le vent relatif.
      Le cx doit être l’obsession pour être efficient.

    2. Lacigogne

      Chapman
      Plus précisément le SCX qui est la donnée aérodynamique la plus importante.
      Et c’est là que les SUVs sont particulièrement mauvais, le maître couple étant souvent complétement délirant.
      Alors que leur CX est souvent finalement assez honnête, mais sans être extraordinaire non plus.
      Les constructeurs ne dispensent plus ces chiffres depuis quelques années et on comprend pourquoi.
      Certains donnent encore parfois un CX quand ça les arrange, ce qui est assez trompeur pour le client.

  19. CBi

    Passe encore en France, on a le nucléaire pour se donner bonne conscience. Mais à l’étranger, faire tout ce cinéma pour au final faire tourner des centrales à charbon…

    Répondre
    1. CBi

      Merci Bionel, je n’avais pas ces chiffres en tête ils sont effectivement impressionnants, même si les bons résultats du début de 2020 sont apparemment dus à une conjonction de facteurs météo favorables. Je reste néanmoins dubitatif sur l’adéquation du tout électrique sur une voiture à vocation de grande routière. Seul Tesla semble parvenir à résoudre l’équation, et ça serait sans doute l’opportunité d’une émission POA, maintenant que le gouvernement à une bonne expérience de l’électrique = un road trip en Tesla S.

    2. Philippe

      Ah ouai le charbon ne represente que 20% de la prod mais ca représente combien des emissions de particule, nox etc de l allemagne. Regardez les cartes de ces polluants au niveau europeen. On habite dans l oise avec le flux de nord est on prend leur pollution en pleine face depuis des semaines.