Nouvelle Peugeot 308 🇫🇷 3/3 le logiciel de l’i-cokpit est-il enfin à jour ?

Le trio POA, Renaud, Julien et Cedric, découvrent la nouvelle Peugeot 308 ( troisième génération). Ils interrogent Nicolas Fouquereau , Design Architecture IHM écrans chez Stelantis, qui nous explique les ↓🚗↓ nouvelle interface homme-machine et les nouvelles fonctionnalités de l’i-cockpit de cette nouvelle Peugeot 308 qui vise sans complexe d’être au top des écrans.

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Nouvelle Peugeot 308 🇫🇷 3/3 le logiciel de l’i-cokpit est-il enfin à jour ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre

    C’est surtout la fiabilité des technologies embarquées …qui sont la p’upart du temps catastrophiques chez Psa.!
    Le choix d’economies se manifeste !
    Quand à la lisibilté des compteurs numeriques…..c’est toujours confius visuellement et loin des productions germaniques !

    Répondre
  2. Neufcentdixespada

    Fidèle aux 308 sw depuis 2014 ,(pour l’instant la troisième) j’apprecie vraiment de prendre son (petit) volant que ce soit pour les dix bornes de départementale pour aller au boulot,pour me rendre en une heure dans notre « phare Ouest « (pointe du raz, presqu’île de Crozon…), ou encore pour traverser la France en empruntant le minimum possible d’autoroutes , MAIS une question turlupine le vieux c.n que je deviens doucement mais sûrement : y a encore un lecteur cd??(attention,j’ai pas dit lecteur de cassettes !!) Le reste peut ne pas être de la dernière génération ,du moment qu’il y a un gps ( l’actuel me suffit amplement) et un ecran pas placé a la va-vite comme une tablette qu’on aurait oubliée sur le tableau de bord,je m’en fous…

    Répondre
  3. Arnaud T

    Moi non plus, je n’aime pas tous ces écrans mais l’idée de personnaliser ses compteurs est séduisante. Une fois ses réglages enregistrés, peut-on conduire en éteignant complètement les deux écrans de droite ? Je suis persuadé qu’un jour, on personnalisera même son éclairage diurne, en sélectionnant un « regard » traduisant son humeur du jour. Gentil, méchant, tranquille, avenant, distant, discret… Et puis, pourquoi ne pas changer la couleur de sa carrosserie d’un simple tapotage, hein. De la couleur en hiver, du blanc nacré l’été.

    Répondre
  4. Theodoric

    « J’ai déjà appuyé sur pas mal de boutons »…J’aime bien Julien, mais voilà, cette phrase est symptomatique de cette dérive « homme-machine » qui évacue la tenue de route (pourtant, Peugeot, et j’ai une 508 et une 308 récente) et surtout les moteurs, devenus des moulins à café efficaces mais sous contrôle… Néanmoins, je suis curieux de cette présentation.

    Répondre
  5. François P

    C’est vrai qu’a l’usage l’I-cokip n’est pas si mal et sans doute cette évolution ravira les aficionados des écrans en tous genres. Je n’accroche toujours pas pour toutes ces fonctions et informations qui n’apportent rien à la conduite et son plaisir et qui sont une source de distraction préjudiciable à la sécurité…
    Ok je suis d’une autre époque… Je sors..

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      L’époque est au masque, indubitablement j’ai l’impression que ces écrans et leurs fonctions futiles permettent aux constructeurs de masquer leur carence technologique, on ne parle plus de moteurs, de performance, de confort, de tenue de route, de solidité, de qualité de fabrication, bref de ce qui fait l’essentiel selon moi d’une auto, on détourne toute notre attention sur ces écrans et leurs foutues fonctions aussi infinies qu’inutiles…

      C’est bien beau de pouvoir configurer à l’envie, je comprends que si je laisse ma petite fille vingt minutes dans la voiture pendant que je fais la queue chez le boulanger, je risque de retrouver mon tableau de bord dans un désordre tel qu’il m’oblige à repasser illico chez le concessionnaire pour un reset salvateur…

      Soit je ne trimballe plus les gosses de mes gosses, soit je choisis une autre auto pour vivre. C’est vite vu.
      ;-(
      Nabu, ronchonnons en cœur les gars !