Honda Jazz hybride 🇯🇵 la bonne surprise après la déception de la Honda E

Julien Rosburger a roulé plus de 1000 km au volant de la Honda Jazz hybride de 2021, il livre son verdict à Renaud Roubaudi et Cédric Freour.

L’avis des Petits Observateurs !

23 commentaires au sujet de « Honda Jazz hybride 🇯🇵 la bonne surprise après la déception de la Honda E »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Francois P

    Julien nous livre un essai très sympathique d’un véhicule dans l’air du temps et a la tarification plutôt abordable. Nul doute qu’il saura trouver sa clientèle. Comme beaucoup ici j’ai opté pour des véhicules moins évolués ou j’ai encore l’impression que c’est moi qui manage l’ensemble comme je l’entends.
    Mais c’est bien de savoir que des deplaçoires comme ça existent.

    Répondre
  2. Nabuchodonosor

    On sent de suite un Julien haletant, pantelant, qui, nous faisant part de ses démons nocturnes, s’approche de sa proie du jour avec un appétit non feint : Fausse route c’est le masque sous lequel il s’adresse à nous qui l’empêche de respirer… Raah, la barbe !

    Et puis, sur la route de son grand Est natal cela va beaucoup mieux, sous un blizzard glacial on le voit slalomer gaiement entre les camions et les congères, bas les masques il est à l’aise, de retour dans son élément.

    Il neige, le régulateur est perdu, Julien ne fait rien l’auto accélère bravant la limite autorisée affichée sur l’écran. Julien reprend alors la main, enfin le pied mais pousse la belle dans ses derniers retranchements, au diable la conso, chez POA on ne rigole pas, l’essai doit, quoi qu’il en coûte, être transformé. La Nippone prend une vitesse folle sans boite de vitesses mais en passant les rapports comme avec une boite de vitesse manuelle, la main de Dieu sans doutes, puis à l’écran la roue crantée s’enlève, revient, on n’entrave que dalle mais on l’aime bien notre Julien National, avec lui on ne voit pas le temps passer et les mille bornes seront très vite avalées…

    Retour à Paname. Le pilote de port monté à bord, Cédric qu’on a reconnu malgré le masque, prend maintenant le volant et se faufile dans les grandes artères envahies qui sont devenues de petites artères qui pullulent de boutons comme un sapin de Noël, on n’entrave toujours que dalle mais on sent que la Place Saint-Georges où nous attend le Prez’ n’est plus très loin. L’excitation grandit.

    Statutaire sous le Pierrot de Carnaval, Monsieur Loyal avance masqué, la Jazz s’immobilise sur une portion de trottoir bien trop courte sous le panneau de sens interdit, comme si Paris venait de se signer.

    Le verdict tombe : Julien achète.

    Il n’y aura pas de blues dans la banlieue de Mulhouse :
    Quand la Jazz est, quand la Jazz est là…
    La Java s’en, la Java s’en va…
    😉

    Répondre
    1. Mat Ador

      Quand la Jazz est là, la Honda E s’en va :
      C’est du moins la conclusion qu’en tire POA, un peu courte à mon sens, comparant deux modèles d’une marque.
      Accordez-moi qu’il aurait été idiot pour Honda de mettre sur le marché deux modèles totalement concurrents, prêts à se cannibaliser…
      L’une est un utilitaire ludique quand l’autre est un jouet utile. La Jazz est un petit monospace à tout faire, la E est une citadine branchée à destination des beaux quartiers. La Jazz dort partout quand la E a besoin d’un espace privé à défaut d’un garage. La Jazz peut être la seule auto du foyer quand la E sera la seconde voiture. Elles s’adressent bien évidemment à deux publics différents.
      POA a voulu rattraper l’affaire, mais à part son autonomie, qu’est-il reproché d’autre à la E, décortiquée par le trio gouvernemental alors que Julien fût seul dans la Jazz, épaulé certes l’espace d’un instant par le Premier Ministre ?
      Il est paradoxalement des inconditionnels de la marque qui, se rendant en concession pour essayer la E, repartiront à bord de la Jazz. Ceci ne signifie pas pour autant que les deux autos soient comparables, mais peut-être ne veulent ils pas tout simplement changer de crémier.
      🙂

    2. Fils de Pub

      Comme dirait Marcel Béliveau, l’une est « Surprise sur Prise » et l’autre « Surprise sans Prise ».

  3. Laurent

    Merci à Julien pour cet essai d’une voiture accessible financièrement, super fonctionnelle et dans les besoins de bien plus de gens que les mamouth de la route rechargeable. La preuve, il achète 😉 Bravo !
    Même si je n’aime pas les boites CVT pour justement l’effet moteur qui mouline (peut être à tord), cet essai de me donnerait envie de revoir ma position avec ce concept tri modes de propulsion.
    Je suis surpris que le président, le 1er ministre et l’expert technologie ne fasse pas de lien avec l’Opel Ampera que vous connaissez pourtant ? https://www.petites-observations-automobile.com/2019/05/opel-ampera-10-ans-davance.html.

    Répondre
    1. Virois 91

      bonsoir laurent,
      Bin oui mais OPEL, PSA, Stellantis…. J’sais pu… fin bon, y z ont décidé de ne pas la vendre en France.
      En Belgique, Hollande,Suisse… et dans les pays nordiques, oui, mais pas nous donc … ?

  4. Thierry

    Bon je ferais peut-être mieux de ne rien écrire mais, j’aime pas cette voiture … en plus ce soir je viens d’apprendre qu’elle simule, non je ne peux lui faire confiance. Marrant votre reportage, il ne me semble pas que vous aillez cassé la petite Honda e ?? Pas plus que ça du moins.

    Répondre
    1. Philippe

      Pareil. On parle que conso, ecran etc. Ces deplacoirs m ennuie et quand je vois la verticalité du montant de pare brise je me demande si ce n est pas un utilitaire.
      Cette voiture m ennuie. Profondément.
      Clairement j achète pas. On se fait deja assez ch*** alors si en voiture on doit se faire aussi…

  5. Robinson

    Il ne reste pas beaucoup d’endroits dans Paris pour ce genre de reportages, on est condamné à tourner en rond entre les Invalides et le Grand Palais! Pour la place Saint-Georges ça reste assez limite, il faut cela soit filmé le matin pour éviter les incidents! La petite Honda me plairait bien si elle avait un design plus aguichant.

    Répondre
    1. Philippe

      Encore !! On a deja supprime vos precedents messages ca ne vous suffit pas ? Arretez avec votre haine. Allez sur les forum de caradisiac pour ca

    2. Thierry

      Alors jeune homme, posez-vous sur canapé on va examiner ce qui ne va pas chez vous ? Vous êtes refoulé ? Vous avez un soucis une jalousie sous-jacente ??? Ah c’est ça vous aimeriez porter la barbe et vous êtes imberbe ! Je comprends…

  6. Chapman

    Après avoir tenté l’aventure d’une voiture moderne pendant un an avec une C5 aircross dont j’ai redouté et finalement pas supporté la prise de pouvoir sur ma conduite (start ans stop, maintien dans la ligne, freinage préventif et cerise sur le gâteau, message désapprobateur quand on utilise le téléphone plus de dix minutes) je l’ai revendue pour revenir à mes amours d’avant. J’avais possédé et adoré une Jazz 1 vers la fin de la décennie 2000, j’ai jeté mon dévolu sur une Jazz 2 mais hybride ce coup là, pour être un peu à la mode quand même.
    Résultat, je l’adore comme ma première et me jetterais volontier dans les bras de cette dernière mouture si j’étais certain qu’elle ne me reproche pas ma façon de conduire….

    Répondre
    1. Michaël

      Vos écrits me rassurent et je me sens moins seul.
      J’ai eu la même expérience que vous, certes avec une voiture différente mais le résultat est le même. Au bout d’un an et demi avec une voiture un peu trop intrusive à mon goût, je suis revenu à la simplicité… que c’est bon.

    2. Hondaman

      J’avais aussi une Jazz Hy et j’ai voulu changer. Mais soyez en certain, hélas, et malheureusement, elle couine à la moindre faute !!!
      Ceci dit quand on fait plus de 800 kms avec un plein (pour 40 l de réservoir), on relativise !

    3. Chapman

      Cher Hondaman, votre pseudo vous signale comme amateur de cette drôle de marque, si peu diffusée en France et pourtant si attachante. Je suis navré sans être surpris par ce que vous dites des intrusions techniques reléguant le conducteur à la place de l’élève indiscipliné dont il faut tenir la main pour obtenir les pleins et les déliés de l’écriture à la plume sergent major.
      Je ne suis pas contre les voitures à la conduite particulière auxquelles il faut s’habituer. Mes vieilles DS m’avaient en leur temps demandé une certaine accoutumance. Les boîtes CVT de nos jours ont leur détracteurs et demandent aussi une forme d’apprentissage pour en obtenir le meilleur.
      Si votre nouvelle Jazz se contente de couiner, on peut dans doutes lui couper le sifflet. Mais donne t elle des coups de volants et des coups de freins à votre place?

    4. Hondaman

      Oui elle « donne », enfin elle corrige la trajectoire plutôt. C’est assez déroutant quand on est pas habitué à la chose ! Mais effectivement on a la possibilité de déconnecter, à chaque démarrage, car elle ne mémorise pas la manip.
      Si je veux retrouver une conduite plus « à l’ancienne » j’ai le HR-V, cette Jazz est la voiture de Madame ! Mais sur le prochain HR-V (hybride), m’est avis que l’on va retrouver les mêmes cris à l’intérieur 😉 C’est le progrès, dit-on !!!

    5. berlo

      Pareil ici, ma femme à une Jazz 2 Hybride et c’est notre voiture principale vu que je n’ai qu’un utilitaire à côté. On l’aime bien aussi, ça va être la voiture qu’on gardera le plus longtemps probablement.
      C’est notre première Honda, ce n’est pas très sexy mais très bien fait. Notamment l’espace à bord, la praticité (rangements, banquette) et la surface vitrée importante. Quant à la boite CVT, on s’y fait bien, c’est une autre façon de rouler, en douceur.
      La nouvelle n’a pas de toit vitré comme la 2, c’est dommage. Je n’ai pas essayé mais les principaux défauts semblent en partie corrigés (bruit de roulement, confort des suspensions), ça promet. En revanche, j’ai essayé la Yaris 4, gros progrès, mais je me suis senti très confiné avec les surfaces vitrées réduites et le gros tableau de bord, j’ai du mal avec cette mode.

  7. Calle 13

    Mr Fréour, le pied léger en hybride cvt, sinon oui, le moteur se réveille et ronfle ! Par contre bien résumé : la belle inconnue, un bon outil, le bon copain, c’est ça le concept de la jazz depuis le début.
    Julien le roi du mille-bornes ! Les dernières cvt simulent des passages de vitesses pour mieux amadouer les conducteurs latins que nous sommes, sans être plus efficaces pour autant.
    On se doutait bien qu’elle allait vous plaire après la déception de la Honda e. Dommage que vous nous fassiez pas plus le comparatif avec d’autres hybrides (Yaris, Clio), électriques (Zoé, 500) ou thermiques de taille équivalente, bien qu’il n’existe plus rien en comparaison (minispace)…

    Répondre
    1. Hondaman

      Ce n’est pas une CVT dans cette Jazz. C’est un système à 1 vitesse. Le problème avec la CVT, il faut la conduire un moment pour apprendre à l’apprivoiser ! J’ai pas dis à l’aimer !
      Mais pour une hybride (Jazz 2, Civic Hy…) il y a pas mieux ! Cool Raoul, voila la devise avec une telle boite !