Nouvelle DS4 🇫🇷 elle va vous surprendre !

Découvrez avec nous la nouvelle DS4 2021, avec en interview Thierry Métroz directeur du style de DS Automobiles

L’avis des Petits Observateurs !

59 commentaires au sujet de « Nouvelle DS4 🇫🇷 elle va vous surprendre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Burgunder1962

    Merci pour ce reportage, vous prenez le temps de la découverte et vous êtes axés design, ça change de la concurrence 😉

    Une question qui me taraude régulièrement : les commodos de cette DS4 semblent êtres strictement les mêmes que ceux qui sévissent sur tous les modèles PSA depuis la 307, cad depuis plus de 15 ans. Il en est de même chez VAG. À croire que moderniser un commodo et l’adapter au design d’une nouvelle voiture est un investissement bien plus énorme que changer la carrosserie ou le moteur. Pourtant, ces commodos font leur âge et leur rondeur tranche avec la grammaire visuelle acérée de DS. Quelqu’un.e peut-il.elle m’éclairer ? Merci d’avance.

    Répondre
  2. Bobino

    Comme d’habitude , très bon reportage.
    Mais, c’est bien d’interviewer le patron du Style mais on le voit partout et il a un peu les chevilles qui enflent, Thierry.
    Ne pouviez vous pas interroger les stylistes qui travaillent tous les jours sur leurs projets. Eux, savent aussi bien si ce n’est mieux que leur boss, le travail accompli.

    Répondre
  3. Etienne

    Le premier ministre a sans doute raison en disant que c est peut-être le modèle phare chez DS. Et ce dans un segment qui en a besoin tant les modèles actuels sont fades (Serie 1, classe A, Golf…).

    Cette DS4 me donne envie d aller la voir en concession. Et l interieur est superbe.

    Elle me semble moins baroque que les DS7 et DS9.

    Répondre
  4. Arnaud T

    Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la nouvelle C4 : un peu berline, un peu SUV, un peu coupé avec une carrosserie très travaillée. Je suis également agacé par cette avalanche de termes anglais. Mais je ne crois pas que ce soit pour se donner un genre. La mondialisation doit imposer de telles contraintes que les salariés (du secteur automobile) adoptent un jargon international au point de ne plus en avoir conscience. À propos de jargon, en ce samedi soir sous couvre-feu, je me suis amusé à chercher ce que signifiait le sigle VCI (j’avais compris vessie…) employé par le directeur de style. Eh bien non, ça ne veut pas dire volant combiné intérieur mais sur un site PSA, c’est explicité ainsi : véhicule communication interface. On comprend mieux…
    Pour en revenir à la car, je voulais dire à la caisse, je partage les doutes exprimés plus bas par Mat Ador : une voiture de ce segment sans offre tout électrique fin 2021, c’est osé. Je ne sais pas si c’est bien ou pas mais j’ai le sentiment que la bascule va s’opérer très vite. Tesla vient d’annoncer un nouveau type de batterie promettant une autonomie intéressante.

    Répondre
  5. FGaudin

    Bon OK un design extérieur un peu mois bling bling que les précédents modèles, mais franchement tout ces plis acérés dans tous les coins, en font une voiture… froissée !! Quel manque de simplicité.
    Evidemment la version présentée est super équipée, et si on se projette sur le prix, à motorisation égale on arrive à plus de 50 k€ pour un 3008 équivalent. Absolument dissuasif.
    Et l’impasse dans la présentation sur l’horrible écran derrière le volant oublie de signaler une grosse, très grosse faiblesse. Une voiture sans compteurs ni compte tours ne sera jamais une vraie voiture de bagnolard !!!

    Répondre
  6. Takoradi

    Tant qu’ils ne renonceront pas à cette calandre ridicule, leurs voitures ressembleront à des copies chinoises d’Audi.
    Pour le reste c’est plutôt moins pire que d’habitude, deux bémols cependant : la signature visuelle outrancière (chassez le naturel …) et l’incompréhensible torture de la partie custode.
    A l’intérieur du très bon : « suppression » des aérateurs centraux et un affichage tête haute digne de ce nom tout ça avec beaucoup de sobriété et pour la première fois un volant qui n’est pas une horreur (voir D9)

    Répondre
  7. GilR107

    Bonjour,
    Indéniablement cette DS4 a une présence qu expriment peu de modèles français actuels. En soit, c est une réussite et cela l oppose à la récente fade DS9.
    La face avant est celui déjà vu (trop ?) de la marque, dont je ne suis pas fan car c est simplement de l inspiration Audi en moins beau mais force est de constater qu ils l ont bien léché cette fois, simplifié, épuré ; c est abouti. (Sauf le violet des phares par contre, bof bof)
    Justement l avant simple tranche trop avec les lignes hyper compliquées du 3/4 arrière même si l ensemble fait plaisir à voir effectivement bien mis en valeur par une teinte argent. Généralement l argent métal affadit un peu les carrosseries mais vu la surcharge des lignes ici, c est assez bénéfique.
    Merci à DS d avoir enfin écouté et revu à la baisse son utilisation de mètre linéaire de baguette chromée par voiture !!! C est marrant, c est tout de suite moins bling-bling et pas moins chic pour autant, au contraire.
    Les feux arrière sont beaux même si la liaison entre les deux n était pas utile (on en a presque déjà marre de voir ça généralisé sur toute les marques depuis que Porsche a relancé le principe sur sa gamme).
    Oui c est pas mal du tout, en espérant que le côté chargé et très japonisant ne lassent pas trop vite.
    Honnêtement, elle ne va pas me faire courir en concession et j attends beaucoup plus de simplicité et de pureté pour m exprimer une filiation DS.
    On sent malheureusement que c est encore trop un cocktail produit de marketing, comme le représentant DS et son discours surnaturel qui me fait pas rêver du tout.
    Quant à l intérieur, c est bien bien travaillé… Un design poli qui cependant pourrait équiper pas mal de marque. J espère que ces beaux cuirs seront disponibles avec un beaux choix de coloris comme DS a commencé à nous habituer : du grenat, du fauve, etc…
    Bienvenue à cette DS4 !!!

    Répondre
  8. Yves

    Quand j’entends le mot « challenge », je suis déjà agacé et je corrige in petto par « défi ». Alors vous pensez bien que ce reportage s’est révélé une vrai torture pour moi. J’ai rapidement renoncé à comprendre ce langage prétentieux d’un dessinateur aux chevilles enflées. Heureusement, les belles images de Julien m’ont enchanté et encouragé à regarder ce reportage jusqu’à son terme. Bravo Julien, c’est du beau boulot. Cette DS4 m’a « emballé ». Effectivement, elle ne fait pas sapin de Noël, elle reste sobre. Je suis déçu en bien, comme disent les vaudois. Toutefois, j’ai une petite réserve quant à la lunette arrière : c’est franchement très joli, mais quid de la rétrovision ? caméra de recul indispensable. Je sais bien que l’argument « pratique » n’a plus cours. Je souhaite à cette jolie et sympathique DS4 pleine réussite pour la suite.

    Répondre
  9. Sebring

    Et pendant ce temps chez Seat, pardon, chez Cupra, on annonce le Formentor avec le 5 cylindres turbo de deux litres et demi. 400 CV. Alors ça me fait bien marrer les plastiques mous, les cuirs Napa et les calandres agressives avec des crocs surdimensionnés. Quand on n’a rien dans le slip….

    Répondre
    1. ques

      ça sert à rien d’en avoir dans le slip si on peut pas s’en servir (radars, densité trafic, ralentisseurs, ronds-points, ….). Alors que le cuir nappa t’es assis dessus, les plastiques moussés tu les as sous les yeux et sous la main, la calandre tu l’admire dans ton garage ou devant tes amis….

    2. Sebring

      Merci pour le conseil avisé mais je n’ai aucune envie « d’évoluer ». Et surtout pas pour rouler dans des 3 cylindres ou des hybrides chargées de batteries incapables de faire plus de 40 bornes sans un bon vieux moteur thermique. Vous devriez essayer le train. Ça fait tout bien mieux et c’est politiquement correct.

  10. Gluon de la voiture

    Je trouve qu’elle ressemble beaucoup à l’UX de chez Lexus avec son pare-brise reculé, ses places arrières avec peu d’espace aux jambes, sont touchpad pour accéder à l’infotainment, le travail de la calandre. Heureusement ils n’ont pas réussi l’exploit de faire un coffre minuscule (même si celui-là n’est vraiment pas bien grand). Il faudra voir la différence de prix et de consommation d’essence en hybride. et puis la fiabilité…

    Répondre
  11. Nabuchodonosor

    Une pensée affectueuse aux gars de la ligne de montage de l’ancienne DS4 :

    ♫…Vrais mensonges, rêveurs éveillés,
    Rüsselsheim est bien loin du supermarché…
    Les vigiles nous ont vite repérés,
    Ça s’ra toujours le blues,
    Dans la banlieue d’Mulhouse…

    Prem’io, Prem’ium Gran’de. Dès la frontière passée,
    Nous s’rons blanchis, sauvés
    Prem’io, Prem’ium Gran’de. Le temps va s’arrêter,
    Pour mieux nous oublier…

    Mariachis à vous, trompettes… ♪♫♪
    😉
    Nabu Schmoll

    Répondre
  12. Mat Ador

    On peut pérorer des heures sur la charge émotive qu’exerce sur nous un trait, un pli, ou une forme. On peut aussi dézoomer et avoir une réflexion plus globale en s’appuyant sur quelques jalons reconnus comme le « form follows function » de Louis Sullivan, ou le « Less is more » de Mies Van der Rohe. Observés sous cet angle, les deux volumes de l’auto apparaissent trop distincts l’un de l’autre. Le volume de l’habitacle est fuselé et protecteur et le ¾ arrière réussi, voui Monsieur Metroz, mais le volume frontal, lourd et massif, s’intègre mal. Il paie là sans doutes ce choix hybride d’accueillir plusieurs motorisations possibles afin de balayer au mieux les requêtes du marché. C’est là que le bât blesse : Est-ce que le marché du premium dans cette catégorie et votre vision du luxe à la française, peuvent encore faire l’économie d’une proposition électrique ? D’autant que les premières livraisons ne sont pas attendues avant la fin de l’année, date à laquelle un tour de vis aura encore été mis contre les modèles polluants…
    Zatize ze couechtionne !

    Répondre
  13. Phil Verce

    Elle est bien mieux que le modèle DS4 précédent. Fini les boutons en losange et autres joyeusetés tape-à-l’oeil ! Il y a un vrai travail de recherche esthétique et ergonomique. Je pourrais me laisser tenter si je devais changer de voiture aujourd’hui. Quelle planche de bord ! Ça quand même une autre gueule que le moribond haut de gamme de Renault.

    Quelques points négatifs pour moi:
    1 les feux de jour: trop c’est trop ! Un peu plus de simplicité serait de bon aloi.
    2 Les assemblages de panneaux de carrosserie semblent excellent mais les ouvrants sont perfectibles (cf hayon et aile arrière droite. Attendons de voir les modèles de série, le problème sera peut-être réglé.

    Il reste une question: la fiabilité. espérons qu’elle sera au rendez-vous.

    Répondre
  14. Michaël

    Lignes acérées d’inspiration asiatique ou devrais-je dire robotique (Autobots, Decepticons), pas une once de sensualité, que de l’agressivité.
    Je me faisais une autre idée du luxe à la française, mais bon, les temps changent…

    Répondre
  15. François P

    C’ést plus que pas mal, avec le plein de techno à bord comme il se doit maintenant car cela est devenu le centre d’intérêt premier. Attendons de voir ce qu’elle vaut sur la route car n’oublions pas qu’une auto est faite pour rouler en toutes situations. Personnellement je la vois plus comme la remplaçante de la DS5 que de la DS4. Pas de Version full electrique, c’est peut être là son probleme commercial dans 2 ou 3 ans

    Répondre
  16. Nabuchodonosor

    Dans la galaxie interstellaire Stellantis, une étoile est née.

    Le pari audacieux que s’est donné DS à tracer son style dans le futur sans jamais tomber dans le néo-rétro semble porter ses fruits par cette superbe DS4 qui nous est présentée aujourd’hui. Bravo à vous Thierry Metroz et à toutes vos équipes. Voisin, Delage, Bugatti, Facel-Vega, ce n’est pas dix ans mais cent ans qu’il aura fallu pour que le luxe à la française retrouve enfin son lustre en automobile.

    On perçoit que votre design arrive à maturité, mais ne chantez pas encore cocorico, car il faut que le reste suive, euh tout le reste… Et commencez s’il vous plait par rendre honneurs à notre belle langue de Molière.

    Alors, nous les Petits Observateurs de la France éternelle, on vous envoie tous en chœur un « Merde » Cambronnesque, gros comme ça.
    😉

    Répondre
  17. Loury

    Quand je vois les écarts, que dis-je les « gaps » parce qu’il faut parler anglais pour faire genre, et les désalignements des ouvrants (malle et capot notamment) sur des caisses de présentation officielle, c’est affligeant pour une marque qui se veut et se dit premium. C’est simplement de la poudre aux yeux avec une face avant d’audi et un cul de f-pace, du consensuel sans personnalité en somme.

    Et la vidéo traditionnelle du mercredi 18 heures… dommage.

    Répondre
  18. Thierry

    Cedric qui s’extasie … rien que pour ça le reportage est à voir ! Désolé ça me fait rire …
    Comme c’est beau tous ces éléments de langage !!! Et la trouvaille des boutons de vitres en hauteur quelle merveille d’avoir réinterprété la porte des BX !
    Bon sinon c’est la moins laide de la gamme, logique ce n’est pas un SUV.
    Dommage, on a pas bien vu la version sans chrome qui séduit vos concurrents (ou confrères).
    Les feux de jour avant sont d’une laideur sans pareil.

    Répondre
    1. Jean Pierre jouclas

      On ne peut pas empêcher les gens de mauvais goût s’exprimer et vous en faite partie
      De plus c est un produit bien français
      Alors il faut le critiquer
      Lamentable

  19. Edouard

    Bon je vieillis, je n’arrive pas à trouver excitantes toutes ces nouvelles voitures pleines de technologies… le design extérieur et intérieur compte plus que le moteur , les sensations de conduite et le son du moteur… c’est effectivement bien fait, mais jamais je ne serai tenté par un tel achat.
    Mais DS monte en gamme, bravo.

    Répondre
  20. Sebring

    On avait la Toyota Yaris « made in France » et maintenant on a la Lexus « made in France » ! Les efforts sont réels mais l’usurpation d’identité que représente cette marque me gêne toujours autant.

    Répondre
  21. Dubby Tatiff

    C’est mieux, je trouve.
    Je crains que cela ne soit perçu comme etan6t encore un peu trop précieux, un peu trop chochotte. Mais c’est mieux que les modèles précédents (hormis la première DS3 qui était réussie).

    Répondre
  22. George

    Un travail de design exceptionnel!
    Cependant, n’est-il pas la parfaite occasion de se demander si cette “mode” de design “ultra-sculpté ” n’est se dirige pas vers ses dernières années?
    Imaginez cette belle DS4 lancée avant la sortie des modèles comme: Toyota C-HR, Lexus UX, Infiniti Q30

    Répondre
  23. Pascal LIGER

    Si j’ai bien compris, on a des sketchs de style, du sharp, des wings chromées, une calandre flush, du welcome lighting, du matrix beam, des dynamic bended lights, un petit ugle, du microswitch, du cat pawe, de la wave, du display, des VCI du style tough…..I CAN’T BELIEVE THIS !!! Next time you should talk only in English, this is such a lovely language and understandable by most of the customers.

    Répondre
    1. Sebring

      C’est tellement ça! Et dire que DS devrait être l’art de vivre “à la française”. Surjoué et torturé. Comme le dessin de la voiture fait. Le design, pardon.

    2. Philippe

      Carrément. C est n importe quii ce language. Si encore il y avait un super accebt comme l a philip nemeth qui semble franco americain mais là c est uniquement piur se donner un genre designer. J ai regarde une autre video ou c est le responsable couleur et matiere et c est exactement pareil. On a un foam sous le cuir. Ridicule. Sinon ils ont l air de s être bien fait chier sur chaque detail. Je vous invite a voir la video de laurent schmidt sur l interieur. Ds4 utilise du carbone forgé comme dans une supersportive hdg.
      J ai hate de voir les tarifs.
      Je trouve que Ds devient très serieux et cohérent et a trouvé sa voie. Eux c est le design, les matériaux, le beau. Par contee je trouve qu ils ne devraient pas abandonner les aiguilles du compteur. Laisser de beaux ecrans mais garder les compteurs classiques et faire un beau travail d horlogerie. Avec de petits compteurs a aiguilles dans les gros comme des breitling etc.
      Dans cette ds4 j y vois ce qu aurait pu etre la nouvelle ds5. Premiere ds où ils avaient vraiment chiade chaque detail et où la finition était au top.
      Par contre je vois aussi que la ds4 met deja un coup de vieux à l interieur de l ds9.

    3. Sebring

      ça serait peut-être une bonne idée de s’occuper de la mécanique aussi. Parce que les plastiques moussés, les surpiqures et les aiguilles d’horlogerie, moi je veux bien… Mais en France on a tendance à oublier qu’un voiture c’est avant tout un moteur. Et malheureusement chez PSA on n’en a pas. (Pour moi un 1600 cc hybride ne sera jamais un vrai moteur.)

    4. Laurent

      Cet usage de l’anglais à outrance est juste insupportable. Mais pour passer du langage utilisé avec les centres de styles Chinois et Allemand, à celui du Français du potentiel acheteur, il aurait fallu prendre le temps de réfléchir un peu pour trouver les bonnes traductions. Traductions qui auraient relevé le charme du luxe à la Française.
      En ce qui concerne l’affichage tête haute qui est projeté 4m devant le véhicule… cela m’a bien fait rire !!

    5. Laurent

      Il faudra alors m’expliquer comment projeter dans de l’air 4m devant un véhicule… Et si ce serait le cas, l’affichage serait visible par tous, y compris en dehors de la voiture. Et du coup, comment ne pas éblouir les autres conducteurs et mélanger tous ces affichages de ces voitures qui se croisent?

      L’affichage est sur le pare-brise grâce à des lasers et des miroirs, y compris avec la nouvelle classe S. Il ne faut pas confondre où à lieu l’affichage (sur le pare-brise) et l’effet rendu par la réalité augmentée du monde extérieur. Ce doit être impressionnant à voir. J’attends avec vif intérêt le reportage sur le sujet par POA !

  24. lenoyl

    On commence à voir les premiers résultats de Tavares sur de nouveaux produits.
    Hâte de voir la prochaine 308 aussi

    Bon j’espère que malgré la dénégation dans la vidéo, il y aura une DS4 full electric en 2023 sur la plateforme e-VMP

    Répondre
  25. damien

    La DS9 m’indiffère, la 508 PSSSSE aussi. Mais là j’aime vraiment bien.
    J’espère que les ventes seront au rdv pour DS, un peu comme quand Peugeot a sorti le 308 qui a rebattu les cartes (et sauvé PSA ?)

    Répondre
  26. JB

    J’ai un petit crush là, je commence à penser à remplacer par une autre compacte et cette nouvelle DS rentre direct dans ma shortlist avec la Mercedes classe A. J’ai hâte de la voir en vrai.

    Répondre
    1. JB

      Mon petit point négatif: je trouve que la signature led à l’avant est trop présente. C’est pas ce que PSA réussit le mieux sur ses modèles (je trouve les dents de morse des Peugeot d’une mocheté sans nom, personnellement).

    2. Sebring

      Rien ne remplace une Alfa Romeo. Vous avez pensé à un matin gris et morne, il fait froid, vous avez mal dormi, des soucis plein la tête et là vous vous asseyez dans votre Alfa Romeo, votre regard tombe sur le Biscione au milieu du volant et tout d’un coup la vie est belle. C’est Verdi, c’est Venise, c’est Leonardo et Michelangelo qui s’offrent à vous. Et vous croyez vraiment qu’un D et qu’un S emmêlés auront le même effet?

  27. Michel

    Ouahhh les sièges …

    Ouahhh les cuirs nappa …

    Ouahhh les commandes en alu …

    Ouahhh l’équipement …

    Ben oui, c’est comme mon DS7 … que vous avez descendu dès sa sortie.

    Quand aux chromes, j’en vois presque autant que les autres modèles.

    Sinon, très belle voiture.

    Répondre
  28. Georges Piat

    Une réussite, c’est superbe. Quand j’ai vu le tableau de bord, j’ai tout de suite pensé à la DS, l’originale.
    Vraiment jolie, bravo !

    Répondre
  29. Michel

    J’ai toujours été réservé sur DS, surtout avec l’étalage des chromes, mais celle là ne me laisse pas indiffèrent – a voir en concession
    je trouve un petit air de la « DS » des années 60 dans la forme de la lunette arrière

    Répondre