Que faut-il savoir avant d’acheter une voiture restaurée ? 🇮🇹

 

Mais au fait, c’est quoi une auto restaurée ? Que faut-il savoir ? Que faut-il regarder ? Pour illustrer son propos, Alexandre Guirao nous présente son Alfa Romeo 1300 Gt Junior de 1973 qui a été longuement restaurée. Alexandre Guirao (ministre des voitures de collection de POA) dirige la société Classic Auto Invest qui conseil les acheteurs et les vendeurs de voitures de collection.

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « Que faut-il savoir avant d’acheter une voiture restaurée ? 🇮🇹 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. alfadeder

    quand on se lance dans ce genre de projet, comme cela a été mon cas entre 1990 et 1994 avec un 1750 GTV 1968, avec un passage par toutes les étapes décrites ici, on peut avoir la bonne surprise, 30 ans après, de voir sa mise de fond, irraisonnable à la fin du chantier, justifiée par la progression de la côte de la voiture. Toutefois, je confirme que ce genre de projet doit être mené par passion et pas par calcul financier, car c’est la seule auto que j’ai restaurée qui est dans ce cas. Sur les autres Alfa passées entre mes mains (Bertone 1600 GT Junior, Alfa spider 2000 veloce, Alfasud Sprint 1500 QV), les dépenses ont toujours dépassée la valeur de la voiture……… Et ceci est vrai pour nombre de mes amis collectionneurs. La condition est d’avoir aussi une épouse très compréhensive !!

    Répondre
    1. Pierre_

      A la maison, la restauration (d’une petite allemande) a été une affaire de famille. Maman, papa (moi même) et le grand frère ont accompagné le petit dernier dans son projet.

  2. Mat Ador

    Une belle femme, mieux : Une amante…
    Une ligne sublime et intemporelle. Comment ne pas tomber sous son charme. Elle sera une amante exigeante, mais la vie ne vaut-elle pas d’être vécue lorsque votre cœur palpite ?
    Un trait de génie que l’on doit à tout un jeune designer qui l’a conçu durant son service militaire obligatoire au 2ème Régiment Alpin. En 1960 Nuccio Bertone loue une chambre d’hôtel proche de la caserne Trevisan de Bra, puis il fait installer une planche à dessin et fournit de la pâte à modeler pour que la jeune recrue travaille pendant son temps libre. Parmi d’autres chefs d’œuvres, le coupé Giulia Sprint GT appelé aussi Coupé Bertone va naître sous les doigts du jeune prodige : Un certain Giorgetto Giugiaro.
    Après tout Giugiaro, ça sonne un peu comme Guirao n’est-ce pas ?
    🙂

    Répondre
  3. Neufcentdixespada

    Magnifique auto ,et quelle précision dans les paroles de Maitre Guirao… une question tout de même ,pourquoi après toutes ces années d’histoire commune entre lui et la belle,la plaque d’immatriculation est elle « en W »?

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Jantes animales dites-vous ?
    Tous comptes faits, une auto c’est un peu comme une belle femme…
    Au début tout va bien, tu ne penses pas à demander un devis au carrossier…
    Fâcheuse erreur car, comme nous l’explique Alexandre, les années passant tout commence par une simple peinture, un coup de crayon ici, là, et là encore, et puis à la fin même le remplacement des jantes (animales donc) et un bon coup de Kärcher dans le moteur ne suffisent plus ; Il faut s’y résoudre, une véritable restauration s’impose.
    Les dépenses s’accumulent alors dans l’espoir de retrouver l’éclat du neuf. Mais rien n’y fait. Il fallait en prendre une en meilleur état pendant qu’il était encore temps, avant d’engager tous ces frais…
    Moralité : Quand on aime…
    😉
    PS : Ceci n’est qu’une fiction. Toute ressemblance…

    Répondre
  5. Theodoric

    Ce qui m’épate, et ça se vérifie à chaque vidéo, c’est que la modestie d’A. Guirao va de pair avec sa très grande compétence. L’écouter est en soi un plaisir et un apprentissage.

    Répondre
  6. Jean-François Bertrand

    Très bonne analyse !
    Une paramètre important impacte parfois beaucoup la décision et l’aboutissement d’un tel projet : l’affect.
    C’est lui qui nous permet d’aller au delà de la raison comptable et qui fait que certaine voiture ont été sauvé en dehors de toutes logiques et du simple pragmatisme.
    Et c’est tant mieux qu’il y ait quelque fêlé du bocal pour se lancer dans pareille odyssée. Il permet de sauver un peu plus de patrimoine bagnolard que ce le bon sens aurait permis.

    Répondre
  7. Bonnin Christophe

    Cela commence par « Que faut-il savoir avant d’acheter une voiture restaurée ? » Mais au fil de la vidéo, cela devient plutôt « Que faut-il savoir avant de se lancer dans la folie de la restauration d’une voiture ? »

    Peu importe… on aime les deux sujets brillamment traité ici.

    Répondre
    1. Philippe

      Cela arrive souvent le hors sujet sur les sujets philosophiques.
      Que faut il regarder avant d acheter une voiture restaurée ? La meme chose que pour toute ancienne.
      Que faut il regarder avant de restaurer votre voiture ? Surtout si c est vous qyi faites la resto en grande partie ? Que votre famille vous aime vraiment beaucoup et comprenne car ils vont vous voir plus qouvent dans la grange ou l atelier qu avec eux. Et ca… attention.
      Remarquez ca marche aussi avec la restauration de vieille maison

  8. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    D’abord merci pour cette épisode qui clôture une belle série Alfa Roméo cette semaine.
    Ces voitures, c’est du plaisir en barre.
    Ce reportage est un bel éclairage sur ce qu’est une restauration et comme souvent le nerf de la guerre, c »est l’argent que l’on peut y consacrer sans mettre en péril son équilibre budgétaire .
    Ce reportage démontre également que les deux autres ingrédients d’une bonne réussite dans une entreprise de restauration sont la patience et la passion , le tout encadré par une bonne expertise professionnelle.
    Restaurer une voiture d’époque, c’est comme adopté un animal ,il faut savoir conscience que cela coûtera de l’argent , créera des soucis, mais en contre partie donnera beaucoup de bonheur.
    Pascal

    Répondre
    1. Jean-François Bertrand

      Ce parallèle avec la gente animale me rappelle cette petite anecdote lorsque j’avais détruit ma Turbo R… Le chef d’atelier et ami de la concession Rolls Bentley monégasque m’avait fait cette remarque en voyant ma mine dépitée et mon état dépressif : « Il faut impérativement que tu en retrouves une rapidement, c’est comme les chiens quand tu viens de perdre le tien, si tu traîne trop, t’en reprendras jamais !… »

  9. Chapman

    Ouais, il faut savoir que ça va coûter une blinde et puis c’est tout. Très juste le seuil d’acceptabilité, il faut bien faire le point la dessus pour ne pas laisser la belle en plan, à moitié commencée, à moitié finie le portefeuille en PLS et la mettre piteusement en annonce avec un désespérant « en cours de restauration ».
    Merci pour cette sublime Alfa Bertone pour une fois pas rouge.

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      Ah ouiiiii ,le fameux « en cours de restauration «  des annonces…. on en voit hélas beaucoup