Souvenirs d’Auto (302) 🇩🇪 la trouille du siècle

Par le Commandant Chatel. Cette histoire est arrivée à mon frère, Philippe, à la fin des années 1960.

Il passe son permis de conduire et comme il est garçon de courses aux Disques Rigolo (appartenant à Jacqueline et Henri Salvador), il gagne trois sous… avec lesquels il achète une Volkswagen Karmann Ghia.

Très heureux, il décide de partir dans le midi pendant un long week-end de mai.

La route se passe très bien, même s’il trouve la tenue de route « aléatoire », surtout pendant les virages sur les petites routes de l’arrière-pays varois…

Bon, il se dit qu’il règlera ce détail en rentrant à Paris.

Le dimanche arrive et le voilà de retour. Sur l’autoroute, ça va à peu près, mais dès qu’il doit emprunter une sortie pour faire le plein par exemple, il se fait peur dans les virages…

Bien, il se dit qu’il faudra vérifier les suspensions.

Enfin, il arrive porte d’Orléans et rentre chez lui dans le XVIe (il habitait rue des vignes près de la Maison de la Radio).

Là, il se dit qu’il va vraiment falloir que ça s’arrête…

De plus en plus effaré par la conduite de la voiture, il a l’impression qu’elle se tord dans les virages et n’ose plus freiner, il arrive devant chez lui où il se gare.

Là, il souffle avant d’entendre un grand crac.

La voiture vient de se casser en deux, le chassis entre les deux roues touche le sol…

Quelque temps plus tard, il ira chez Renault s’acheter une 4L neuve, avec laquelle il n’a eu aucun souci.

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…  Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Auto (302) 🇩🇪 la trouille du siècle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chapman

    Et crac, un bon coup pour la Deutsch qualitat hi hi. Il n’y a pas que la DS de Belmondo et Bourvil qui se casse en deux.
    Je suis petit joueur avec ma 304 aux planchers pourris.

    Répondre
  2. Francois

    La Karmann Ghia, la plus belle voiture du siècle selon moi avec la Mercedes 300 sl (Gullwing). Deux autos aux antipodes me direz-vous, mais pas tellement. Quelle histoire, quel design, quel destin pour ces 2 autos.
    Combien de voitures peuvent se targuer d’arborer 2 signatures aussi prestigieuse?
    Nul doute qu’elle figure dans ma collection de rêve.

    Répondre
  3. Alain

    Ah bah c’est sur elle va rouler beaucoup moins bien maintenant… Le coup du « plus un poil de sec » !

    Je ne savais pas les Kamann sensibles à ce point. Les Floride et autres Caravelle oui mais pas celle-ci.

    Alain

    Répondre
  4. Thierry

    Je pige pas …. j’ai raté un épisode, Choupette c’était bien ce qu’on appelait une coccinelle, pas cette version coupé rassurez-moi ?

    Répondre
  5. Mat Ador

    Votre titre accrocheur mon Commandant, me fait remonter un vieux souvenir d’école, de CE1 voir CE2, je dirais dans les années 68-69. La Maîtresse donnais à haute voix les notes des rédactions que nous lui avions rendu. J’avais ma foi perdu quelques précieux points pour avoir terminé la mienne par l’expression populaire « la trouille » prétendument sortie de ma créativité débordante… Évidemment à l’époque pas de smartphone encore moins un accès çà internet pour lui rétorquer que le mot se trouvait bien dans le dictionnaire. Pas d’assistance à l’arbitrage, pas de VAR, j’étais piégé…
    Après avoir serré la grappe durant tout le voyage, votre frangin a dû avoir un coup de moût rue des Vignes. J’espère qu’il n’a pas vendangé l’occasion de presser le vendeur arguments à l’appui des raisins de sa colère…
    🙂 🙂 🙂

    Répondre
  6. Pierre_

    Le vendeur de cette auto serait il un accessoiriste du cinéma?
    Revendre une voiture en pareil état… une autre époque.
    On voyait bien la route à travers le plancher de la 104 de mon frère en 80, rien de gênant ni d’anormal pensions nous en ce temps là, il fallait juste être vigilant et veiller à la ‘chose’ lors de chaque sortie.
    Merci Commandant.

    Répondre
  7. Nabuchodonosor

    Eh bien c’est ce qui s’appelle avoir de la chatte(leux) si vous me passez l’expression, mon Commandant.

    Et Philippe tout retourné d’apostropher musicalement les deux morceaux gisant à ses pieds :
    ♪♫
    Tu n’savais pas pauvre de toi, qu’il y a du Mister Hyde en moi
    Je ne savais pas pauvre de moi, qu’il y a du Misses Hyde en toi
    Hyde en toi… Aïe pour moi… Hyde en toi… Aïe pour moi…

    Mes respects du vendredi et merci pour la méga perm’ d’un mois, mon Commandant.
    😉

    Répondre