Souvenirs d’Auto (291) Luis Mariano aime les autos

Par le Commandant Chatel. Dans les années 1950 et 1960, mon père, François Chatel, avait une spécialité : Les variétés en extérieur. L’idée était très simple : écrire une petite histoire, prétexte à placer des chanteurs dans la « vie réelle ».

Ce jour de 1965, Luis Mariano doit interpréter « J’vous ai apporté des bonbons » de Jacques Brel, en pédalant sur un triporteur, dans les rues de Neuilly-sur-Seine.

Le tournage durera quelques jours, car il y a d’autre séquences à tourner avec le grand Luis Mariano (c’était à l’époque une véritable star) et mon père m’a toujours dit que c’était un type charmant, disponible et très drôle.

Le premier matin, Luis Mariano se pointe dans son cabriolet Cadillac Eldorado blanc ! Il se gare devant un banc, où un type avec une casquette enfoncée très bas sur la tête déclare :

  • Quel prétentieux ce Mariano avec sa grosse bagnole !

Tête dépitée de l’intéressé.

Le lendemain, Luis Mariano déboule au volant de sa petite Renault 4CV.

Sur le banc, le personnage à la casquette affirme cette fois :

  • Oh ! en plus c’est un radin, le Mariano !!

À la pose déjeuner, Luis Mariano dit à mon père avec son accent :

  • Ma, jé né sais plou quoi faire…

Mon père en rigolant lui répond :

  • Essaie une voiture « normale », ni trop grosse, ni trop petite…

Le troisième jour, Mariano arrive au volant d’une Rover P4.

Tout le monde guette la réaction de l’homme à la casquette… Il se gratte le nez un long moment et dit très fort :

  • Et en plus, le chanteur d’opérette, il aime même les voitures anglaises ! Y a rien à en tirer de ce gars-là !!

Si vous voulez voir Luis Mariano ténorisant sur « J’vous ai apporté des bonbons » (franchement, ça vaut le coût !), la vidéo est là :

https://www.ina.fr/video/I05053079

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion; On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Auto (291) Luis Mariano aime les autos »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maître Capello

    Mais, dites nous Commandant…
    L’homme sur le banc, à la casquette enfoncée très bas sur la tête…
    N’était-il pas constructeur d’avion ? Un personnage répondant au nom d’un certain Lazlo Carreidas… alias Marcel Dassault ?
    Mmmh ? Commandant…

    Répondre
    1. Professeur Tournesol

      Saperlipopette !
      Oui j’ai bien compris mais je croyais que nous étions à Djakarta.

  2. Alain

    Histoire qui m’en rappelle une autre…

    Un copain s’est payé son rêve lorsqu’il est parti à la retraite. Il s’est offert une Rolls Shadow à l’époque où elles ne valaient pas grand chose (le fameux « creux de la vague »). Donc il place ses quelques milliers d’euros dans son auto et il se balade. Et là la réaction des gens l’a fait vomir : s’il roulaient la fenêtre ouverte, certains n’hésitaient pas à jeter leur mégot de clope à l’intérieur pendant que d’autres étaient limite à l’insulter… Et il a du faire repeindre tout un côté à cause d’un passage de clé…
    La mort dans l’âme, il a donc décidé de vendre son auto et de s’acheter une voiture qui le faisait marrer : une deuche… Mais à ce moment, là, une deuche restaurée valait de 10 à 12.000 euro pour 7 à 8.000 pour sa Rolls en très bel état d’origine. Il a donc mis « au bout ». Et là, tout a changé : pouces levés, sourires et félicitations des jurés !
    Le type avait une auto bien plus chère mais personne ne pouvait le comprendre…

    Alain

    « Ne sois pas jaloux de ce que possède ton voisin, regarde plutôt ce que tu construis, cela a bien plus de valeur. » Dominique Guijarro

    Répondre
  3. Mat Ador

    Dites moi Patxi :
    Quelle auto vais-je prendre aujourd’hui qui va bien pouvoir s’assortir avec ce costume-ci ?
    C’est affreux, mon garage tout comme ma garde-robe débordent et je n’ai rien à me mettre.
    Ay, Ay, Ay…
    🙂

    Répondre
  4. Pierre_

    ‘La prochaine fois je vous la chanterai’ ! disait Philippe Meyer dans son émission sur France inter, il y a pas si longtemps. Et bien aujourd’hui le souvenir envoyé est un ‘Souvenir… chanté’.

    Répondre
  5. Pascal LIGER

    Quelle image dégagez-vous au volant de votre voiture ? Toute la question est là. Je me souviens de cette anecdote racontée par le regretté Jean Yanne, au volant d’une Rolls-Royce, un jour de pluie sur les Champs-Elysées, qui s’est fait insulter par un cycliste à un feu tricolore tout simplement parce qu’il était abrité dans une auto ! cela vaut son pesant de cacahuètes ! Nous vivons dans un pays simplement ingouvernable où chacun y va de son commentaire et quoi que vous fassiez, vous serez critiqué. Les Français sont des veaux, comme le disait le Général.

    Répondre
  6. Patrice Verges

    il y a quelques années, Renault avait organisé des essais de scooters Benelli avec un toit ( un bide) dans sa région natale avec arrêt rafraîchissement sur la petite place d’Arcangues face au cimetière où j’avais pu observer un ou deux cars remplis de voyageurs se rendre au cimetière. Vu l’affluence, j’ai cru qu’il s’agissait d’un enterrement de quelqu’un de connu.  » Pas du tout  » m’a expliqué le patron du bistrot, « c’est toujours des gens qui par cars, entier vont sur la tombe de Luis Mariano ». Du coup, j’y suis allé !

    Répondre
  7. Lieutenant Columbo

    Dites donc, il aurait pas grillé un sémaphore le chanteur d’opérette ?
    Allez embarquez moi tout ça qu’on s’explique au Poste…

    Répondre
    1. Darry Cowl

      Le triporteur : Cette invention géniale qui allait inaugurer les premiers bouchons.
      Heureusement qu’aujourd’hui l’Ami Citroën perpétue la tradition !
      Petit canaillou, va !
      🙂

  8. Alain L

    Excellent comédien ce Luis Mariano et ce triporteur qui m’a toujours fait penser a Darry Cool…
    L’embouteillage qui se forme doucement derrière lui doit faire pâlir d’envie les organisateurs de celui de Lapalisse!!!
    Et pendant ce temps dans les cours de lycée on chantait moqueurs »la bielle de cadix a l’essieu de velours »!!! (raz du plancher, certes mais fort a propos ici chez POA 😉

    Répondre
  9. Nabuchodonosor

    On peut dire que Mariano Eusebio González y García (son papa tenait un garage Citroën je crois) avait le chic de ne pas savoir avec quelle auto sortir. Et quand je dis le chic, c’est pour ne pas dire :
    ♪♫
    Chi-ca!
    Chi-ca!
    Chic!
    Ay!
    Ay!
    Ay!
    Chi-ca!
    Chi-ca!
    Chic!
    Ay!
    Ay!
    Ay!
    Chi-ca!
    Chi-ca!
    Chic!
    Ay!
    Ay!
    Ay!
    ♫♪♪♫

    Y todos mis saludos para el viernes, mi Comandante !
    😉
    Nabuccosopranoténor

    Répondre
  10. Phil Verce

    A l’époque, les chanteurs connus n’hésitaient pas à faire preuve d’extravagance automobile. Je garde un souvenir d’enfance très précis de Dario Moreno fendant lentement la foule après un concert dans une station balnéaire dans son cabriolet Eldorado rose bonbon.

    Répondre
  11. Jean-François BERTRAND

    Cette vidéo est une machine à remonter le temps pour bagnolards: dauphine, 2cv, Simca Chambord (ou Versailles ?), Floride, Panhard, 4l, etc….

    Répondre
    1. Jean-François BERTRAND

      Quant au monsieur sur son banc à qui rien ne convient… Ne serait pas un descendant direct du corse d’Asterix… Ou peut être de sa sœur…
      J’dis ça…

    2. COMMANDANT CHATEL

      Tu as vu ça, Jean-François !!! C’est incroyable !
      Et tous les gens restent très calmes derrière…
      Maintenant, une voiture travelling c’est toujours impressionnant…
      (à mon avis, une prise et puis voilà…)