Que pensent les ados de la Citroën Ami ? 🤔

Bye Bye le RER, bonjour l’Ami

POA poursuit son road trip avec la nouvelle AMI. Qui a dit que cette voiture était juste bonne à porter des paniers de courses de pousses d’épinards et de jus de concombre pour bobos parisiens? Après avoir réussi à pénétrer dans la Fnac avec, à slalomer entre les roues d’un 747 et d’avoir battu à la course le Concorde, nous osons aujourd’hui relever un défi encore plus osé: mettre l’AMI entre des mains d’ados n’ayant pas le permis. 

Sans permis – dès 14 ans – BSR obligatoire

Cette voiture peut être conduite dès 14 ans et jusqu’à Jeanne Calment, et donc par un jeune ado tout juste titulaire du BSR (Brevet de Sécurité Routière)

 Le Premier Ministre, très en forme, n’a malheureusement pas pu être sélectionné pour ce test car ne remplissant plus les critères d’âge, même si son esprit d’adolescent insouciant ne s’est heureusement pas évaporé. Notre photographe Ronan voudrait lui aussi participer mais n’a plus non plus l’âge requis.

Nous avons quatre recrues pour ce test, tout d’abord Léandre, 17 ans, utilisateur des transports en communs tout comme Clarisse, 17 ans également mais pratiquant également le velib.  Viennent ensuite Stanislas, 16 ans et adepte du métro et du bus, puis Théophile, 14 ans tout juste et utilisateur du métro et de la marche à pieds.

Aucun des quatre n’a jamais conduit de voiture, mis à part Léandre et Stanislas qui ont pris quelques leçons de conduite, mais l’AMI pourrait être une nouvelle solution pour chacun en complément des transports en commun. 

Stanislas la trouve drôle, Théophile séduit par sa simplicité. Léandre, après l’avoir comparée à une Autolib, trouve que les portes suicide lui rappellent lui donnent un air de Rolls. Quant à Clarisse, sans doute lectrice secrète de la presse spécialisée automobile, elle trouve son “ergonomie fonctionnelle pour la ville car grande à l’intérieur mais petite à l’extérieur”. Le marketing de Citroën a des concurrents féroces dans les rangs des POA youghts. 

Stanislas et Léandre sont tout de suite à l’aise et en confiance et repartiraient bien avec pour une petite semaine pour crâner devant les copains, qui après les avoir traités de pîtres seraient sans doute vite assez jaloux et désireux d’emprunter le joujou.

C’est par contre un baptême de la route pour Théophile et Clarisse. Clarisse a droit à sa première leçon de conduite sur le positionnement des mains à 9h15 dispensée par le Premier Ministre en personne, qui est rappelons le moniteur d’auto-école de formation.

Quant à Théophile, son expérience avec le tracteur familial l’aide à lui aussi se sentir rapidement à l’aise au volant, et à ne pas vouloir le lâcher.

En définitive, le concept plaît sans surprise aux ados qui y voient une possibilité inédite de gagner en liberté.

Mais des inquiétudes perdurent sur la prise en main dans la circulation même avec la formation du BSR: conduire une voiture même petite n’est pas anodin, mais l’appel de la liberté offerte sera sûrement plus fort pour aller faire un petit tour entre amis (hohoho)

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

14 commentaires au sujet de « Que pensent les ados de la Citroën Ami ? 🤔 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Julien Riquelme

    Bonjour pour conduire une voiture sans permis il faut le permis AM et non le BSR . Je corrigé cette information . Merci

    Répondre
  2. boxster.boy.paris

    Quel bel épisode, pour moi le plus touchant de la série AMI.
    Demain est bientôt là ; ces jeunes français sont notre demain. Tout n’est donc pas perdu !

    Go POA !

    Répondre
  3. Nabuchodonosor

    On voit que le Premier Ministre a conservé de beaux restes de son passé de Rallyman.
    Pour un peu il complétait sa formation technique par l’art subtile du touché de volant à deux doigts pincés…
    😉

    Répondre
  4. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Après cette présentation aux enfants de la famille DUQUESNOY, ce qui serait bien ce serait des demander leur avis à ceux des GROSEILLE…
    Pascal

    Répondre
    1. CBi

      Les GROSEILLE qui sont d’ailleurs demandeurs d’infos sur le coût de possession du véhicule, malheureusement pas complètement traité. Si j’ai bien compris ce qui est évoqué à un moment dans le reportage, on parle de 300€ pour un BSR, à compléter éventuellement par une initiation à la conduite auto. Quid de l’assurance et du budget stationnement ?

  5. Georges Piat

    A l’unanimité, il y a une demande de formation minimum. Ce qui est très responsable.
    Par contre, personne ne trouve cette Ami jolie, c’est un peu dommage non ?
    Fonctionnalité et esthétisme se conjuguent pourtant…
    Joli petit reportage, l’idée est très belle. Toujours bien fichu POA, j’adore.

    Répondre
    1. Bildeboule

      Peut-être pas jolie mais elle a une bonne bouille. Et quel espace à l’intérieur !
      Je ne me tracasse pas pour sa physionomie. Citroën a-refait l’expérience de la 2CV dont nous avons tous garder une certaine nostalgie. Elle avait été conçue comme une voiture parapluie permettant de transporter des oeufs sur les chemins de campagne sans les casser. L’AMI séduira beaucoup de parents qui ont peur de voir leurs ados se casser la figure sur des deux roues.
      J’ai confiance en ce pari.

  6. Pierre_

    L’Auto plaira à une catégorie de très jeunes ado oui c’est certain. Un jouet à mon sens, et dont je doute fort de la longévité au coeur des villes. Terrible aveux.
    D’autres ado préfèreront toujours le fun et la formidable liberté du deux roues.

    Répondre
  7. Phil Verce

    Excellente idée que ce mini-essai par des ados. On voit qu’ils sont prudents et réfléchis. Quand je repense à mon expérience personnelle de la conduite, permise obtenu un matin de février 1974 dans des rues enneigées et traversée de Paris entreprise l’après-midi même avec la (puissante) voiture de ma mère ! C’était de la folie !

    Répondre