Secrets de design BMW Z4 coupé 🇩🇪 : « le déconstructivisme automobile »

Nous retrouvons Philip Nemeth, directeur du design POA, qui décode pour nous le coupé BMW Z4 première série. Une véritable voiture de designer qui provoque toujours admiration ou rejet.

Dans le paradis des bagnolards de Philip Nemeth, notre ministre du design récemment confirmé à son poste nous sort de son chapeau sa Z4 coupé qui lui vaut les ires de ses plus puristes admirateurs. Car si Philip a conseillé les plus grands, il ne leur a certainement jamais avoué être un des disciples de l’horrible Chris Bangle ayant designé les BMW des années 90 et 2000, et ayant déclamé à son arrivée au sein de la marque à l’hélice “BM ils font toujours la même saucisse, la petite et la grande”. Mais pour notre Philip national cette voiture est une voiture de designer, un vrai chef d’oeuvre et il nous explique pourquoi. Un vrai cours de design, de la théorie de la “Flame Surfacing” au processus d’usinage du “héyon”, rien que pour vous chers petits observateurs.

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Secrets de design BMW Z4 coupé 🇩🇪 : « le déconstructivisme automobile » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ju44

    Je ne suis plus fan de BMW ni client, mais j’avoue que cette Z4 m’a toujours fait de l’oeil, comme le Z3 Coupé que je trouvais sensationnel. Sans doute le clin d’oeil de style à la Type E Jaguar, avec le capot immensément long et l’habitacle rejeté au dessus de l’essieu arrière.

    En revanche je trouve que le style s’est perdu sur la génération qui a suivi… Et pour ce qui est des calandres aux haricots magiques des derniers opus, à mon sens ils justifient à eux seul l’invention du broyeur d’épaves !

    Répondre
  2. Huiledecannes

    Encore un terrible SDD ! Merci pour ces explications toujours aussi passionnantes, finalement l’ère Bangle pour BMW, avec le recul c’était loin d’être la pire, mais pour moi, la plus belle période pour BM, c’est sous Paul Bracq…
    Je profite du commentaire pour une petite demande; je serais aussi curieux de d’entendre les observations de Philip Nemeth sur des véhicules industriels ou des bides commerciaux, pour décortiquer les raisons de l’insuccès et comment des équipes n’arrivent pas à anticiper des erreurs flagrantes de design.

    Répondre
  3. Neufcentdixespada

    Les collègues de Toyota auraient presque pu en extrapoler une Supra ,comme ça vient d’être fait sur les dernières générations.Qu’en pense maitre Nemeth?

    Répondre
  4. François P

    Philippe est totalement captivant, je suis totalement fan de ses explications, il sait dire avec des mots simples et compréhensibles toute la complexité d’engendrer l’identité d’un vehicule. Grâce à lui je regarde differerement toutes la autos que je voyais auparavant que sous le seul aspect technique.
    J’ai toujours aimé la Z4 de cette génération, une connaissance possede une version M bien affûtée, du vrai plaisir relativement accessible même si les 7litres représentent 50km avec cette version.
    Merci Phillipe, Bravo POA

    Répondre
  5. Pierre_

    Cours particulier pour nous aider dans nos devoirs d’été. Merci Philippe, toujours aussi intéressant, et je me repasse la leçon.
    La voiture est belle, proportionnée, très attirante.
    La Z4 ne veut que te tuer disait notre bon ami de chez Villebrequin, un mercredi je me souviens. Mais on oblige personne à rouler fort.
    Je relis depuis 1 an les annonces (Ain et Suisse) pour la Z3, celle la même vue un certain mercredi aux mains d’une Petite Observatrice de Savoie, grand moment.
    La fourchette de prix est large. Mais oserai je franchir le pas un jour à mon tour ?
    BMW nous offre là de ‘beau brun d’auto !’

    Répondre
    1. Hubert Brunel

      Et bien Oui il faut vite franchir le pas car la Z3 grimpe et rapidement ces derniers temps surtout en 6 ce qui est le b àba…

  6. Nabuchodonosor

    Essais de Scooters, de VAE, Leçons de design, Souvenirs d’Auto, Débats autour du moussé, etc… Petite Observations Automobiles, média imprévisible, nous immerge chaque jour dans un chaos contrôlé, forme du déconstructivisme appliqué au journalisme de la mobilité aujourd’hui.
    Gehry, Hadid, Bangle, Roubaudi, même combat !
    😉

    Répondre
  7. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Moi qui préfère les coupés aux cabriolets que je trouve bien pluss élégants, j’ai toujours aimé cette version tout comme j’adore le z3 coupé qui a une réelle personnalité avec en particulier ce long capot et là cellule de pilotage comme projetée à l’arrière.
    De plus cette voiture fait partie de cette rare famille de coupé qui soit des voitures sportives mais qui laisse la place au voyage avec un coffre suffisamment grand pour mettre le nécessaire de Madame et de Monsieur pour la dolce vita et tailler la route.
    Le seul détail que je regrette, c’est l’avant et ses optiques un peu datés qui me fond également penser dans un style un peu different à ceux du coupé Jaguar MK des années 2000.
    Le seul vrai défaut de ce modèle c’est l’entretien avec des pièces détachées assez onnereuses, c’est pour cela qu’il faut pour ceux qui le peuvent en aquerrir une maintenant tant qu’elles sont encore abordables et prévoir un budget entretien dans son plan de financement.
    Un bien bel épisode de POA que voilà , j’ai adoré.
    Pascal

    Répondre
  8. Jeckyll

    J’ai possédé cette voiture pendant quelques années.
    Sa ligne était certes assez unique. Elle passait en général, à tord ou à raison, plutôt pour une voiture d’esthète, et ne suscitait jamais d’animosité comme une Porsche, par exemple.
    Mais surtout, son moteur 6 en ligne était formidable d’allonge et de sonorité.
    C’est d’ailleurs la raréfaction progressive de ce type de motorisation qui contribue aujourd’hui à voir sa côte doucement remonter.
    Malheureusement, pas calculateur pour un sou, je m’en suis séparé trop tôt..

    Pas que des qualités, tout de même:
    – La direction électrique était très désagréable
    – Un écran rétractable à la cinématique ridicule (pourquoi le fermer, puisqu’on en a pratiquement besoin en permanence? – quand la radio est allumée par exemple)
    – Le concept de coupé 2 places était pour moi un peu bâtard: un confort global restreint, mais sans le petit grain de folie que j’attendais d’une voiture plaisir; désormais pour moi, les roadsters il n’y a que ça de vrai!

    Répondre
    1. Hubert Brunel

      Pas trop d’accord avec la dernière phrase, si celle-ci n’a pas un petit voir un gros grin de folie alors qui en à ??
      Ne serait-ce déjà que part son justement design atypique,son moteur rageur, au couple extraordinaire et à la sonorité course juste Fantastique !! Ou encore sa conduite au ras des pâquerettes
      Preuve en est que cela coûte trop chère aujourd’hui à produire une voiture de ce type sauf à 140000€ pour l’amortir….

  9. Chapman

    Il y a quelques années, moins de dix ans, je voyais passer des Z3 coupé bien en dessous des dix mille euros et je me disais bien qu’un jour ils intéresseraient du monde. Comme d’habitude, j’ai attendu un peu trop longtemps pour profiter de mon intuition. Pour tout vous dire, alors que je ne suis pas spécialement admirateur de la chose Allemande, ce petit coupé un peu Dingo me faisait penser au film culte « Harold et Maude » et sa petite Jaguar type E corbillard. Ce Z3 coupé faisait un peu corbillard pour pigmés.
    Je ne sais pas pourquoi je vous parle de ça….. Ah oui, ça me reviens…. Le Z4 ne me fait aucun effet.

    Répondre