Opel Corsa électrique 🇩🇪⚡️ l’achèteriez vous sans le bonus ?🤔

Par Patrice Vergès. Cet hiver, en vidéo, l’équipe POA au grand complet a longuement testé la nouvelle Opel Corsa. Voici un complément avec l’essai de la version électrique.

Évidemment, tout le petit monde automobile sait que la 6eme génération de la Corsa est un clone de la Peugeot 208. Enfin, quand j’écris le monde, je ne dis pas tous les clients dont un certain nombre se contrefiche quel type de châssis ou de motorisation emprunte à l’autre son futur véhicule, vérifié en questionnant fréquemment des acheteurs de neuves ou en concession. La Corsa-e est donc 100 % identique à la Peugeot e-208 excepté quelques éléments de tôlerie, ses sièges, sa planche de bord et sa suspension affermie dont je ne m’en suis même pas rendu compte d’autant que l’électrique avoue 300 kilos de plus que la thermique ce qui n’est pas rien.

Sympa en couleur orange Fizz qui n’est pas facturée en supplément- La Corsa -e mesure 4,06 m de long contre 1,43 m de haut avec un excellent CX de 0,29

La prise de recharge est située sur l’aile arrière gauche de la carrosserie -On peut recharger la batterie à un superchargeur 100 kW

En revanche, la Corsa-e se distingue de cette dernière par un bouclier différent type GS Line, des voies un poil plus larges et des jantes spécifiques notamment sur l’Élégance. Ce qui m’interpelle plutôt, sur cette voiture à vocation plutôt urbaine, c’est le manque total de protections latérales des flancs et des boucliers très exposés aux chocs. Pire encore avec les jantes optionnelles du modèle photographié qui doivent facilement se rayer contre les trottoirs. Rayures qui se payent au prix fort en LLD lors de la reprise du véhicule avec des frais de remise.

Trois modes de puissance

Comme la e-208, la Corsa-e est équipée d’un moteur électrique de 136 ch à la puissance modulable selon son utilisation variant de 82 ch, 109 ch et 136 ch en Sport. Sur le parcours d’essai, je l’ai essayée en mode 100 puis 136 ch sans noter une immense différence en accélération. Il faut dire que comme toutes les voitures électriques, la Franco-allemande pousse fort en engloutissant le 0 à 50 km/h en moins de 3 secondes. On peut aussi bénéficier d’un puissant frein moteur en passant le petit levier de marche (j’ai failli écrire vitesses) sur la fonction Brake qui permet d’éviter de ses servir des freins en rechargeant, un peu, sa batterie.

Planche de bord sobre dans la lignée des Opel loin de l’esprit futuriste de la 208 – Levier de commande marche avant ou arrière type 208 Peugeot

Comme la Peugeot, la Corsa est affichée avec une autonomie de 330 km en norme WLTP. Vous savez ce qu’il faut en penser, dans la vraie vie avec la clim, le chauffage, selon s’il fait froid ou chaud, il faut plutôt compter autour de 280 km en ville et route et guère plus de 200 km sur autoroutes en mode sport. Comme la e-208, il est possible de la recharger à 80 % en 30 mn sur un superchargeur de 100 kW et 6 heures sur une Wallbox en se rappelant qu’on ne roule jamais avec une batterie vide.

Indéniablement, cette Opel est très plaisante à conduire comme toutes les électriques, voire davantage qu’une thermique grâce à son silence à bord, sa puissance disponible immédiatement et sa facilité comparée à une thermique à boîte mécanique. Malgré ses 1500 kilos, sa conduite est légère et l’amortissement excellent avec des mouvements de caisse pas excessifs, le corps bien maintenu sur des sièges bien dessinés.

On peut moduler la puissance selon trois modes entre 82 et 136 ch

Trop d’options

La nouvelle Corsa a été abaissée de près de 5 cm (1,43 m) par rapport à l’ancienne. 5 centimètres que ma taille regrette puisque, vu mon gabarit, son accès à bord m’oblige à me tordre le cou. En revanche, la position de conduite est parfaite, la visibilité moyenne et l’espace réduit à l’arrière réduit à l’accès médiocre. C’est vrai que coté cockpit, la Corsa joue la sobriété comparée à la Peugeot avec un volant plus grand lié à une planche de bord plus conventionnelle. Certains préfèrent, d’autres détestent. L’écran central de 7 pouces sur l’Élégance manque un peu de surface face aux dalles qu’on voit ailleurs aujourd’hui mais il est intuitif. Cela dit, Opel propose en option, une tablette avec GPS de 10 pouces facturée 1400 euros.

La Corsa-e est proposée en deux finitions séparée par 2 000 euros. L’Élégance la plus chère facturée 33 300 euros offre en plus, la peinture bitons, les phares full leds, calandre chromée, écran tactile de 7 pouces, les jantes alliage couleurs argent plus une assez longue liste d’options qui m’énerve, moi qui ait connu les Opel très bien équipées et pratiquement sans options. Options sous la forme de jantes de 17 pouces, tablette 10 pouces avec GPS, entrée mains libres qui plombent le prix. Somme à laquelle il faut soustraire certainement une réduction qui doit mieux se négocier chez Opel que chez Peugeot sans oublier les fameux 7000 euros de bonus écologique.

Si vous voulez mon avis entre Corsa Thermique et électrique, et bien je n’en ai pas !

Avant de succomber à la fée électrique, rappelons que la Corsa Élégance est également proposée en version thermique 1200 turbo 130 ch à boite auto à 8 rapports contre 22 750 euros soit encore 2000 à 3000 euros de moins que la version électrique bonussée y compris l’achat de l’indispensable Wallbox et plus économique à l’usage tant que l’électricité n’est pas vendue au prix des carburants. Si vous voulez mon avis entre les deux, et bien je n’en ai pas ! C’est selon l’utilisation qu’on en fait en posant une question aux militants de l’électrique : l’auriez vous achetée sans le bonus ?

On peut recharger la batterie à un superchargeur 100 kW

Globalement, elle est moins chère de 1500 à 2000 euros que sa cousine mais comme l’équipement n’est pas superposable, c’est coton à calculer. Comme chaque fois, je ne pense pas que c’est cette différence qui conditionnera l’acte d’achat d’autant que le e-cockpit de la Peugeot est visuellement plus attirant sans oublier, le plus important, pour certains, son image pas à la hauteur de celle de Peugeot. C’est la qualité du vendeur, du réseau, de sa proximité, du long délai de livraison des Peugeot, de son après-vente qui feront la différence et feront préférer une marque à l’autre et surtout pas l’avis d’un journaliste.

La Corsa-e se distingue de la version thermique par son bouclier différent. Le pack Vision Matrix est proposé contre 550 euros -Ce type de jante de 17 pouces bi-tons est facturée 300 euros

L’avis des Petits Observateurs !

9 commentaires au sujet de « Opel Corsa électrique 🇩🇪⚡️ l’achèteriez vous sans le bonus ?🤔 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nabuchodonosor

    « L’auriez-vous achetée sans le bonus ? »
    Excellente question.
    Comme ça le plus c’est le premier cadeau.
    Et le premier cadeau, c’est le cadeau Bonus !
    😉
    Babouet

    Répondre
  2. Mat Ador

    Monsieur Le Simple : Tout comme vous j’ai tout d’abord été interloqué par cette trappe qui aurait été placée du mauvais côté de la chaussée.
    Puis je me suis dit que ce type de véhicule ne possédait peut-être pas de dispositif anti-démarrage lorsque ce dernier est raccordé à la prise et que de ce fait ou en complément de tous autres dispositifs éventuels les ingénieurs avaient fait le choix de placer la trappe côté conducteur par soucis de sécurité comme pour la trappe à carburant sur un véhicule thermique pour lequel il n’existe pas de dispositif anti-démarrage lorsque le pistolet est enclenché.
    La preuve m’en a été apportée par les photos de Corsa et de Vauxhall thermiques glanées sur le net :
    https://www.opel.fr/vehicules/gamme-corsa/corsa/overview.html
    https://www.autoevolution.com/fr/voitures/vauxhall-corsa-5-doors-2019.html#agal_3
    En conclusion, je crois que pour les véhicules étudiés simultanément pour des groupes motopropulseurs électriques et thermiques, l’emplacement de la prise ou la trappe à carburant est harmonisé par soucis de simplification industrielle. Cet élément pourra donc se situer sur le flanc gauche ou droit selon que la conduite soit à gauche (LHD) ou à droite (RHD).
    Pour corroborer mon propos, les LEAF, ZOE et Honda E pour ne citer qu’elles, étudiées spécifiquement pour l’électrique, rechargent par l’avant. Enfin l’exception confirmant la règle, il semblerait que les Tesla rechargent par l’arrière côté gauche ce quel que soit la conduite.
    CQFD

    Mat Ador
    Attention : Si je t’attrape je te mords.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Réponse argumentée.
      Bravo Mat Ador.

      Question subsidiaire : Sur une MIA vendue en U.K où est la prise ?
      Je vous laisse dix minutes, après je ramasse les copies.

  3. Chapman

    J’ai eu l’occasion de louer une auto dans aucune protection, ni latérale ni avant/arrière…. Je confirme, quand on loue, c’est flippant…. Surtout quand on trouve dans la boîte à gant, un charmant petit mémento qui stipule que chaque poc sera facturé une centaine d’euros.
    Donc, à ajouter à la longue liste d’options, des caoutchoucs tout le tour, façon auto tampon.
    😉

    Répondre
  4. LESIMPLE

    Si mes souvenirs sont bons, il est interdit de se garer à contre sens de la circulation. Or, la prise de rechargement se situe à gauche du véhicule: cherchez l’erreur!

    Répondre
    1. Thierry

      Je me suis fait pas plus tard qu’hier la réflexion sur le parking d’une société, vous savez ces sociétés à la norme ISO machin356874 avec le panneau = … « Toutes les autos doivent être garées nez en avant, prêtes à partir ! » toutes oui, sauf les Zoë avec le nez branché dans l’autre sens car on est aussi écolo quand on est ISO356874 !

      Pour en revenir aux explications et au texte de Patrice, j’ai une Zoë, c’est même la deuxième, oui je pense que sans les 7000 euros offerts par Emmanuel nous aurions signé pour elle car c’est vraiment un plaisir de conduite différent. je n’ai pas dit que je n’aimais pas conduire mon autre véhicule thermique, et traditionnel, boîte manuel etc … mais franchement il faut laisser le temps au temps, et réapprendre son quotidien avec une électrique, quand on peut se le permettre (pavillon de province, recharge uniquement à la maison, trajet travail domicile toujours identique 100kms/jour etc …) Par contre je pense qu’en autonomie cette Corsa est loin de la Renault, déjà Patrice on fait énormément plus en ville que la norme, il n’y a que l’autoroute qui plombe réellement les résultats de consommation.