La Peugeot 504 Cabriolet 🇫🇷 peut vous emporter au bout du monde 🌍

Par Patrice Vergès. Produit de 1969 à 1983, les coupés et cabriolets Peugeot 504 s’articulent autour de deux moteurs à 4 et 6 cylindres. POA a essayé une version cabriolet 2 litres 4 cylindres de 1972.

Une silhouette épurée qui traverse à merveille le temps. Quelle beauté !

Un long porte à faux arrière qui accueille une malle très vaste. Remarquez les feux arrière en trois parties séparées qui équiperont les Ligier JS2

Malgré ses presque 300 000 km lus au compteur, le cabriolet 504 de Pascal fonctionne comme une montre suisse. L’air chaud caresse nos visages sur la route qui nous emporte sous la voute verte de la forêt pour la séance photos.  » J’ai parcouru à son volant près de 100 000 km et c’est une voiture qui pourrait nous emporter au bout du monde tant elle est fiable  » explique son conducteur.

Découvert au salon de l’auto 1974

C’est à 15 ans au Salon de l’Auto 1974, au coté de son père propriétaire d’une 504 TI, que Pascal a découvert le cabriolet sur le stand Peugeot. Il s’agissait de la version V6 produite seulement deux ans à moins de 1000 exemplaires qui explique sa cote plus élevée (40 45 000 euros) comparée aux 4 cylindres. Le coup de foudre pour cet ado, séduit par sa silhouette bourgeoise mais pure et discrète signée Pininfarina qui s’inscrivait dans l’esprit des coupés-cabriolets produits par la marque de Sochaux.

C’est au salon de Genève 1969 que Peugeot dévoila son coupé-cabriolet 504 qui succédait à la 404 produit depuis 196I. Ils étaient bâtis sur la base raccourcie de la nouvelle 504 qui innovait par ses 4 roues indépendantes lui procurant un excellent confort et une bonne tenue de route. Comme la berline, il était mû par le 4 cylindres 1,8 l à injection qui fut remplacé par un 2 litres plus puissant en 1971. En octobre 1974, les coupés et cabriolets accueillirent le nouveau gros V6 PRV de 2,6 l 136 ch de la future 604 à la place du 4 cylindres. Mais leur fiscalité élevée et leur consommation pas négligeable firent plonger les ventes incitant Peugeot à redonner vie aux versions 4 cylindres 2 litres dès octobre 1977 tandis que la V6 poursuivait sa vie uniquement en coupé. Ils évoluèrent peu jusqu’a 1980 où ils adoptèrent des pare-chocs boucliers en composite qui remplacèrent ceux en inox. Modification esthétique qui ne fit pas l’unanimité mais qui lui permit de perdurer jusqu’en 1983 avec une production totale de 34 733 unités dont 7211 cabriolets 4 cylindres (7803 selon d’autres sources).

La planche de bord était inédite ; le cabriolet était équipés de sièges recouverts de skaï très confortables. La commande de boite de vitesse était au plancher

Volant spécifique d’un diamètre plus réduit que celui de la berline bien que la direction ne soit pas assistée. Le compte-tours ne fut monté qu’à partir des 2 litres

Je rouille pour vous

Si les coupés et cabriolets 504 étagent pétris de qualités, ils souffraient de la corrosion due aux carrosseries pas toujours traitées contre la corrosion et d’une mauvaise évacuation de l’eau.  » C’est un cabriolet que je recherchais et que j’ai trouvé en 1995. Il s’agissait d’un modèle 2 litres de 1972 qui offrait la particularité d’avoir une boîte automatique ZF, produit seulement une année à 276 exemplaires (282 selon d’autres sources). Il était en bon état, affichant 195 000 km au compteur couleur gris 1162 et était chaussée des jantes Dunlop en alliage. Il avait appartenu pratiquement qu’à une seule propriétaire que j’ai retrouvée plus tard et son histoire était limpide ». 25 ans après Pascal roule toujours à son volant derrière lequel il a parcouru pas loin de 100 000 km puisque sa voilure avoue 285 000 km avec son moteur d’origine : le 4 cylindres 2 litres à injection Kugelfischer délivrant 104 DIN.

Jantes Dunlop en alliage léger de couleur dorée de 14 pouces chaussées en 175 de large

Magnifiques contre portes à double poignée pour les passagers arrière et lampe rouge pour signaler leur ouverture la nuit

In-ca-ssa-ble !

 » C’est une voiture d’une étonnante robustesse puisque tout est d’origine comme le moteur et la boîte automatique. J’ai seulement refait faire la culasse et changé la courroie de la pompe à injection et la capote. Coté carrosserie, ce n’est pas pareil ! J’ai dû acheter une épave de coupé en mauvais état dont j’ai récupéré les portes qui avaient été changées et j’ai quelques pièces d’avance. C’est le problème car si on retrouve facilement toutes les pièces mécaniques, la majorité des éléments de tôlerie sont introuvables et disponibles qu’en occasion. Heureusement que l’Amicale 504 dont j’ai fais longtemps partie ait fait refabriquer des pièces rares « . L’étonnante robustesse de la 504 en version coupé lui a permis de devenir une machine à gagner des rallyes africains entre 1976 et 1982, motorisé par le V6 poussé à plus de 220 ch.

Pascal et son épouse utilisent la 504 pour partir en vacances et également pour leur utilisation quotidienne car c’est une voiture facile à vivre. Elle démarre au quart de tour et le confort des sièges et de la suspension en montreraient à des voitures plus modernes tandis que son comportement routier est exemplaire pour une voiture âgée d’un demi-siècle. Enfin, argument fort pour ce passionné de golf, son charriot et son sac de golf trouvent facilement leur place dans le coffre étonnamment accueillant pour un cabriolet. Pour Pascal, la 504 cabriolet est la meilleure voiture du monde pour aller au bout du monde.

Pascal roule depuis 25 ans au volant de son cabrio 504 avec le même plaisir

Un moteur de 1971 cm3 indestructible incliné à 45 degrés alimenté par une injection mécanique. Puissance 104 à 106 ch DIN selon l’année

 

L’écusson de Pininfarina qui fabriquait la 504 dans son usine de Grugliaco avant de les renvoyer chez Peugeot où leur ensemble mécanique était installé

 

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « La Peugeot 504 Cabriolet 🇫🇷 peut vous emporter au bout du monde 🌍 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chapman

    J’aime tous les cabriolets et coupés Peugeot. Cette 504 confirme sa très grande qualité de dessin avec le temps. J’avais tenté il y a fort longtemps d’acquérir un coupé 504 V6 marron glacé intérieur velours, superbe…. Malheureusement ma morphologie ne s’adaptait pas au poste de conduite.
    Dommage que Peugeot n’ait pas « cabriolé » la 406 coupé. Ça aurait fait un incunable de plus dans la gamme.

    Répondre
  2. Neufcentdixespada

    La classe intemporelle,voilà pour l’allure …sinon dès que j’ai été un (très )petit observateur automobile,j’ai été fasciné par le dessin des feux arrière des autos.Je plaçais au panthéon ceux de la Citroen SM (y’en avait pour son argent !),de quelques américaines et ceux de ce cabriolet ou coupé ,dans sa première phase…après ils se banalisèrent,dommage!

    Répondre
  3. Francois P

    Elle garde tout son charme malgré les années et reste une routière encore très convenable aujourd’hui. Quoiqu’en disent certains, la fiabilité des françaises était globalement une réalité et les 300 000 km et l’état de ce beau cabriolet en témoignent. Cette 504 a trouvé en Pascal un propriétaire attentionné et ils forment un joli couple.
    Bravo Pascal et longue vie a vous deux.

    Répondre
  4. Pierre_

    Au début des 70’s, chaque semaine Constantin notre entraîneur arrivait au stade avec cette auto (déjà écrit par ailleurs). Petits minos, debout sur la pointe des crampons, nous la regardions avec des yeux grands comme çà.
    Souvenir entier.
    Quelle belle auto !
    (l’ajustement phares avec carrosserie méritait mieux je pense.)

    Répondre
  5. Alban

    Une voiture magnifique dont la ligne n’a pas du tout vieilli. Je rêve depuis longtemps d’en avoir une. Pascal à bien de la chance!

    Répondre
  6. LE MOING JF

    Ravi de voir une 504 cabriolet serie 1 dans cet état et surtout 1 propriétaire heureux depuis 25 ans au volant de sa voiture! Comme je l envie, moi qui depuis plus de 2 ans restore 1 coupé de nov 73. Et je peux vous confirmer qu une voiture qui roule reste en forme! Je viens de passer 1 mois, bon que le samedi à faire en sorte qu elle tourne bien! Malgré une injection refaire. Bref, l une des plus jolies voitures française…1 classique avec 1 modernité structurelle ! J adore! Et j adorerai la présenter au gouvernement, son pdt, et les petits observateurs

    Répondre