Ce que vous ne savez pas sur la Lancia Beta Coupé 2000 de 1977 🇮🇹

 

En ces temps de confinement, Renaud Roubaudi a publié sur Facebook une vidéo que nous partageons ici sur les 10 petites observations de sa Lancia Beta coupé 2000 de 1977

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Ce que vous ne savez pas sur la Lancia Beta Coupé 2000 de 1977 🇮🇹 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kris

    Bravo comme d’habitude pour cette petite présentation qui me fait apprécier davantage cette élégante Lancia Beta coupé.
    Quel travail magnifique sur la sellerie !.
    J’avais suivi tous les épisodes depuis la première rencontre.
    Vous avez su la sublimer et la rendre encore plus désirable…

    Répondre
  2. Laurent FROEHLY

    Très belle voiture ! Et dommage que la marque Lancia soit laissée à l’abandon par le groupe Fiat. Peut-être que la fusion avec PSA ? On peut toujours rêver…
    Sinon comme bon nombre de petits observateurs, on veut un zoom sur toutes ces maquettes au 1/18 peut-être ? Allez Renaud, un effort avant la fin du déconfinement…

    Répondre
  3. Jean-François Bertrand

    Je ne saurais être objectif avec le coupé Beta étant donné qu’il a partagé mon existence pendant cinq bonne années.
    Je l’avais en 1600, 100cv, série 3 de 81, ce qui était largement suffisant pour mes 21 ans et mes presque trois ans de permis. A l’époque où mes copains revaient de se trouver une 205 gti d’occase, c’était se coupé qui hantait mes insomnies bagnolardes. Plus exclusif qu’une « vulgaire » carrosserie trois portes, bien moins présent sur les routes en ce début des années 90, il démarquait son propriétaire.
    Un des petit détails que j’adore c’est les deux sièges bien séparés à l’arrière.
    J’ai toujours préféré la version coupé au break de chasse, le trouvant plus fin, avec une ligne plus gracile.
    En tout cas superbe travail de la sellerie nantaise, ces moquettes sont à tomber, son en parfaite adéquation avec les première série, si délicates.

    Répondre
    1. Jean-François Bertrand

      J’oubliais le petit détail qui m’énervait mais qui fait partie intégrante des trais caractéristiques de la voiture, c’est ce satané silencieux d’échappement dont la position est très basse par rapport à la jupe arrière de la voiture et qui me valait régulièrement la remarque : »t’as vu t’as ta ligne d’échappement qui est mal fixée »…

  4. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Cette voiture c’est un condensé de l’élégance à l’italienne,j’adore, on dirait un bijou délicat
    Vous avez raison d’aimer les mals aimées surtout quand elle sont belles, personnellement je partage à 100% ce point de vu.
    Il faudra également nous faire une présentation détaillée de ce qui se trouve sur les petites étagères en arrière plan sur la vidéo…
    Merci pour ce bon moment de bagnole pur jus.
    Pascal

    Répondre
    1. Pascal DeVillers

      Bonsoir Kris ,
      Un grand merci pour le lien apparemment Renaud avait devancé ma demande.
      Je dois vous avouer que je suis un plutôt du type réfractaire aux réseaux dits sociaux , je suis un peu rebelle sur ce point .
      J’ai également une petite collection de modèles réduits et c’est drôle car la première voiture que présente Renaud la MERCEDES SSK de 1928 a été également la première de ma collection, l’immatriculation de la plaque est la même .
      Merci encore Kris et bonne soirée à vous
      Pascal

  5. Chapman

    Sur l’ensemble des créations Lancia autour de la Beta, ma préférence va au break de chasse volumex qu’un petit observateur est venu nous présenter un mercredi place Saint Georges. Ce modèle coupé est probablement plus gracieux et d’un dessin plus délicat. Il existait aussi sous forme d’un curieux cabriolet avec arceau ou plutôt découvrable avec une partie arrière bâchee à la façon d’une BMW Baur.
    Félicitation pour l’état remarquable de votre auto et le bon goût des nouvelles moquettes…. Il ne reste plus qu’à refaire le fond de coffre.
    😉

    Répondre