POA au Canada 🇨🇦 : L’intégrale

 

🇨🇦En ces temps de confinements, rien de tel que la rediffusion des grands voyages POA, notamment notre périple au Canada à l’automne 2017. L’occasion de retrouver Anatole Monsieur Menard et tous les épisodes en intégrale. Soit 1h 50 mn de programme , bonus en prime.

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « POA au Canada 🇨🇦 : L’intégrale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mat Ador

    Comme Wimbledon et les Jeux Olympiques, c’est la première fois depuis la précédente guerre que POA ne présente pas sa célèbre séquence du mercredi rendez-vous sur la Place Saint Georges à la découverte de l’auto d’un Petit Observateur.
    L’heure est grave.
    Pour ma part, je veux partager les difficultés rencontrées par toute l’équipe par ce modeste soutien moral.

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Vous retrouverez la rubrique du mercredi, mercredi prochain. Pour voir venir, nous avons décidé de diffuser une semaine sur 2 un road trip en intégrale et une semaine sur 2 un visiteur du mercredi. On peut tenir jusqu’à fin mai ainsi. RR

    2. Mat Ador

      Merci Président, nous voici rassurés.

      Le confinement risque d’être long et POA mérite amplement notre soutien.

      En ces temps propices à l’introspection personnelle et collective, quand nous nous demandons déjà ce qui pourrait changer demain à la sortie de cette crise sans précédents, je me dis qu’il est peut-être temps de nous mettre au travail, nous Petits Observateurs. Pour l’enrichissement culturel de POA, ce sera toujours cela de pris Président.

      En espérant que la proposition qui suit ne soit pas comprise comme un énième ya-ka fo-ke, je suggère de lancer un concours d’idée en répondant simultanément à ces deux courtes et simples questions :
      – La voiture de nos rêves.
      – La voiture du futur.

      Les réponses seront argumentées, construites et illustrées de sorte qu’elles puissent être publiées. On décrit le parti pris, le design et on explique à minima la technologie du bidule.

      On illustre par des croquis, des photomontages, bref tout ce qui peut permettre de comprendre ce que vous racontez.

      On n’oublie pas au besoin, l’écosystème nécessaire à la mobilité imaginée.

      Une règle : La voiture ne doit pas exister ou avoir existé, même en proto.

      La voiture de nos rêves n’est pas nécessairement celle que l’on imagine demain croiser à chaque carrefour. Laissons libre cours à nos rêves interdits, à nos phantasmes les plus inavoués. Chers Petits Observateurs, c’est à nous maintenant de jouer.

      En fonction des réponses reçues, le grand jury de POA organisera des quarts, des demis, une finale, en vue du jugement dernier. Outre la reconnaissance éternelle de POA, le gagnant se verra offrir une avalanche de lots qu’à ce stade, nous tairons.

      Les membres du gouvernement ne seront pas exclus du concours, bien au contraire, ils devront par leur savoir immense, leur expertise à nulle autre pareil, se livrer à l’exercice sans retenues.

      Voilà, une idée lancée comme ça à vau-l’eau, à contre-courant de la morosité ambiante, qui je l’espère portera ses fruits dans la tête de nos gouvernants.

      Merci de m’avoir lu jusque-au-bout.

      Mat Ador

  2. El Che

    Les gens du Nord…
    Ont dans leurs yeux le bleu qui manque à leur décor…
    Les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors..
    Poï, poï, poï, poï…

    Répondre
  3. Nabuchodonosor

    De la fournaise Réunionnaise aux contrées glacées du grand Nord Canadien, le choc thermique promet d’être radical mais voyager aux confins du monde quand tous le monde est confiné est un dessert chaud-froid torride que nous offre à grand frais POA.
    Et l’on en reprendrai à volonté volontiers, siouplé.
    😉
    Nabuchodonosor-pasencoretoutàfaitmort.

    Répondre
  4. Frédéric à Montréal

    Un vrai rayon de soleil en cette période si difficile.
    Même si cela fait deux ans et demi (quoi????), je me souviens comme si c’était hier de votre arrivée de nuit au port de Montréal, des ballades en ville dans la Citroën qui intriguait Montréalais et touristes, des rencontres intéressantes et insolites que vous aviez faites, du dîner à la maison avec mes enfants qui ne s’intéressent aucunement à la bagnole mais vous avaient trouvé vraiment sympas… Sans oublier l’humour caustique de Ronan!
    Avec l’article de Patrice hier sur la 900 cabriolet, je suis choyé!
    L’occasion de souligner que l’organisation de ces road trips est un sacré boulot. La preuve: toutes les rencontres que j’avais essayé de vous préparer avaient foiré.
    Longue vie à POA qui est toujours resté fidèle à lui-même et salut les amis!

    Répondre