L’automobile, la solution après le confinement ?

Nous étions en direct ce matin pour répondre à vos questions et débattre sur l’avenir de l’automobile avec François Roudier, porte parole du CCFA (Comité des Constructeurs Français Automobile) , Jean Pagezy de PCA Service, courtier en Location Longue Durée, Cédric Fréour, Julien Rosburger et Renaud roubaudi.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « L’automobile, la solution après le confinement ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. De Bruycker

    Excellent POA.
    Je souhaite un constructeur sortant une voiture hybride classique car tout le monde ne peut brancher une voiture chez soi. Une voiture simple, hybride et abordable.

    Répondre
  2. De Bruycker

    Il ne faut pas arrêter de rêver automobile. Ancienne comme actuelle. Mais je pense pour ma part, qu’il va falloir que nous allons rentrer dans une crise que les gens ne se rendent pas compte. Les constructeurs vont devoir faire preuve d’imagination.
    J’attends pour ma part, une voiture originale par chère et fun. Et ça les constructeurs ne savent plus le faire.

    Répondre
  3. Georges Piat

    Je sais qu’autrefois, les vendeurs BMW passaient à la maison pour présenter les modèles. Quand on commandait une 2002, par exemple, on avait droit soit à l’autoradio soit aux vitres fumées.
    Ceci dit, il faudra faire hyper gaffe au déconfinement car le virus circule toujours et pour un bon bout de temps, tout cela sans le moindre traitement en vue.
    Vive POA et vive les autos.

    Répondre
    1. Dupont-la-joie

      Sans le moindre traitement en vue ?
      C est une blague, Pépé ?
      Vous connaissez pas le professeur Didier Raoult ?
      Il faut sortir le dimanche ! ( Lol )

    2. De Bruycker

      Maintenant nous commendons sur internet et il vous livre votre automobile. Un autre temps qui pour moi est tout sauf réjouissant.

  4. Thierry

    Moi j’ai très peur après le confinement …

    En regardant autour de moi un retour sur les vraies valeurs semble s’opérer, les envies sont concentrées autour de la famille, les amis les choses superficielles sont loin derrière, et le monde de l’automobile a vraiment du soucis à se faire.
    On va tous admirer nos comptes et cartes bancaires qui ne tournent qu’autour des besoins de nourriture, nous avons même pris plaisir à cuisiner, les fringues sont les mêmes depuis des semaines, un caleçon, un Juju Short, un t-shirt et roule … il fait beau ! Même ma nouvelle coiffure des années 80 surprend et séduit mon épouse et ses copines, qui n’ont pas connu le look de ma jeunesse (pas si éloignée pourtant).
    On va peut-être comprendre nos vrais besoins, si ça pouvait être la fin de cette mode stupide concernant les SUV et un retour à des autos vraies, simples et efficaces.

    Répondre
  5. MF67

    Emission très intéressante comme toujours sur POA !

    Mon envie automobile d’après confinement ? Pas de Youngtimer, mais une auto des années 50, toute simple, sans plastique, sans gadgets, construite pour durer. Une auto dans sa plus simple expression pour de nouveau prendre son temps sur nos routes limitées à 80km/h.

    De façon plus réaliste, je suis assez inquiet pour nos constructeurs français, et notamment pour Renault (en situation délicate, avant même les mesures de confinement il me semble): Que va-t-il advenir à la suite de cette crise de « l’Automobile de France » (Un très vieux slogan de la Régie…) ?
    A voir comment l’Etat va intervenir pour aider ces entreprises (automobile, mais pas que) dans une telle situation, cela va être très intéressant à suivre pour un juriste comme moi. On compare parfois la situation actuelle avec celle de 1945, ce qui me fait penser qu’à cette époque, la production automobile avait été totalement planifiée pour relancer l’industrie (Le fameux plan Pons). Bien sûr, cela semble inenvisageable aujourd’hui !

    Bref, situation à suivre avec attention.

    Répondre
  6. Fils de Pub

    Très bon brainstorming.
    Pour ma part je me suis laissé dire que la Ste J.C Decaux planchait déjà sur un modèle de taxis avec verre de séparation et nettoyage automatisé à l’image de leurs célèbres sanisettes. Ces sanisettes roulantes seraient équipées de caméras à imagerie thermique capables de diagnostiquer rapidement l’état de santé des occupants. Le débat actuel porterait sur le prix de la course qui pourrait être pris en charge en partie par le ministère de la santé, l’autre partie étant financée par la publicité. Le Maire de Paris voit en ce projet une opportunité à saisir pour les J.O de 2024 où le brassage de la population sera alors à son maximum. Uber se serait déjà porté candidat.

    Répondre
    1. DavidOff

      Merci encore une fois à POA pour ce live !!!
      Continuez je ne ma lasse pas de vous écouter.
      Bravo.

      Light is right