Mazda CX30 Skyactiv X 🇯🇵 : 5 litres /100 km est-ce possible ?

POA essaye la Mazda CX30 2.0 180 ch essence équipé du nouveau moteur Skyactiv censé réduire significativement les consommations et les émissions polluantes. Nous nous sommes pris au jeu…

Le Mazda CX30 passe aujourd’hui entre nos mains pour expertiser son nouveau moteur Skyactiv présenté par Mazda comme révolutionnaire. Tension et crispation se lisent sur le visage de Camille, l’émissaire de Mazda chargé de nous présenter ce nouveau combinant les avantages de l’agrément d’un moteur essence atmosphérique, avec ceux d’un diesel qui sont des consommations de chameau saharien grâce à une gestion de la combustion et de la richesse du mélange qui nous est apparue extrêmement ingénieuse et d’une logique lumineuse mais sur laquelle nous préférons ne pas nous pencher précisément pour ne pas risquer de vous perdre, et nous avec. Camille est néanmoins prévenu ; Julien goûtera chaque décilitre d’essence consommé avant de la comptabiliser avec la précision d’une horloge suisse (ou japonaise plutôt). 

Cette prise en main du CX30 nous permet de louer les qualités intrinsèques de la voiture, avec en premier lieu le design qui semble faire l’unanimité, notamment pour le Président qui se voit déjà pique-niquer sur le capot de la voiture, en se servant de la lame chromée bordant les feux comme de trancheuse à jambon pour garnir ses sandwichs. Quant à l’intérieur, le toucher du cuir du volant lui rappelle le son et le toucher des bas de soie, lui faisant ainsi retrouver ses réflexes naturels de gérant de maison de qualité. Quant à Julien, l’optimisation de la consommation qu’il met en place est si poussée qu’elle en viendrait à dégoûter Donald Trump d’être climato-sceptique : il réussit ainsi à descendre sous les 6 litres, annihilant ainsi quelque peu les effets de la conduite automnale du Président.

Mais que serait le bien fondé de cet essai si nous n’étions que seuls juges ; des petits observateurs amateurs de voitures nippones, dont Paul roulant en MX 5 et Vincent propriétaire d’un Nissan Qube, viennent se joindre à nous pour nous donner leur avis et leurs impressions. Attendant sous la pluie tels les sept Mercenaires de passer au scalpel la nippone, nos samouraïs la trouvent tout à leur goût ; intelligente comme une voiture japonaise ! Et en testant la vivacité du moteur, ils réussissent à afficher une respectable valeur de 14 litres de consommation, pour le plus grand plaisir de Julien, décidément déçu par les consommations du moteur.

Le Premier Ministre semble pour sa part conquis, sa shopping list pourrait même comporter ce modèle, bien que l’image de marque de Mazda ne soit pas encore de nature à rivaliser avec les Tesla et Audi de son garage à Matignon… Mais le seul fait qu’il s’interroge sur l’éventualité d’acquérir un CX30 est peut-être le meilleur indicateur pour montrer la montée en gamme effectuée par Mazda, mieux que tout tableau à quadruple entrée chiffré ou que tout autre classement savant. La finition intérieure est également saluée, le noir et le revêtement café de la planche de bord épurée se marient à merveille avec le pantalon rouge du Premier Ministre… Et les compteurs digitaux reprenant savamment les graphismes des compteurs à aiguilles achèvent de le convaincre : la vie est décidément belle pour un bagnolard en Mazda, et ce nouveau moteur n’en est qu’une preuve supplémentaire.

 

L’avis des Petits Observateurs !

26 commentaires au sujet de « Mazda CX30 Skyactiv X 🇯🇵 : 5 litres /100 km est-ce possible ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Petel serge

    Oui, je suis sûr que les 5l sont possibles. En hiver, surr un parcours mixte, autoroute à 130/140, ville et départementale j’ai réalisé 5,8 l/100 a l’ordi sur 1200 kms mais c’est au démarrage à froid qu’il consomme le plus

    Répondre
  2. Greg

    Très belle voiture et certainement d’une qualité conforme à son prix. Le principe du moteur est intéressant, mais le gain annoncé en conso n’a pas l’air au rendez-vous.
    Une Corolla TS (de 1.370 kg versus 1.453 kg pour le CX30) de 184 ch consomme moins (en moyenne), sauf à ne faire que de l’autoroute. Mais dans ce cas où est l’intérêt par rapport à un diesel?
    Une Kia Niro de 141 ch aussi consommera moins. Mais dans les deux derniers cas nous ne sommes peut être pas dans le même niveau de gamme.
    A comparer peut-être.

    Répondre
  3. Calle 13

    Moteur Skyactiv X à 2 visages : à bas régime, mélange pauvre (air/essence) avec taux de compression élevé = explosion par compression (auto-allumage) comme un diesel ; à haut régime et en phase de démarrage, mélange plus riche = explosion classique par étincelle bougie. Du couple à bas régime, atmo à haut régime, consommation optimisée, moteur élastique. Et si on le compare au moteur Skyactiv G de même cylindrée (2L) et quasi puissance (180 vs. 184 cv) tel qu’installé dans l’actuelle MX5 (de plus faible poids), il ne va pas aussi haut dans les tours (6000 vs. 7000 tr/mn) et le couple plus important (224 vs. 205 Nm) arrive plus tôt (3000 vs. 4000 tr/mn).

    Mazda chez nous a un problème de positionnement et d’image. Outre un réseau de distribution disparate et une clientèle d’aficionados qui n’encouragent pas l’accroissement des ventes (typique des marques japonaise en France, Nissan exceptée), Mazda fait figure de dernier des Mohicans en persistant à commercialiser des moteurs atmosphériques malgré la chasse au CO2. Sur un SUV plutôt lourd, avec des conducteurs habitués aux moteurs turbocompressés, la critique habituelle est de dire que le moteur est mou et qu’il faut le cravacher. De fait, ce que semble confirmer l’essai POA, la consommation s’envole et le gain mélange pauvre à bas régime du Skyactiv X devient alors anecdotique… sauf à rouler pépère (en stabilisé). Or Mazda est considéré comme l’Alfa Roméo japonais donc sportif, alors que le CX30 fait plutôt premium en se positionnant en face des concurrents teutons.

    Maintenant, dans les mêmes conditions de roulage, je ne suis pas sûr qu’un SUV de poids identique au moteur downsizé et turbocompressé fasse mieux. Même Audi plus cher et pas mieux fini pour faire plaiz’ au 1er ministre. Pour autant, la promesse du 5l/100km en mixte me semble très compliquée à obtenir. Et l’hybridation n’apporte qu’un léger mieux (ville + embouteillages)… mais dans la plage du mélange pauvre justement.

    Just my two cents…

    NB : je précise j’aime bien les japonaises surtout les anciennes Honda, et je roule actuellement en SSS3.

    Répondre
    1. chapman

      Excellent la SSS3!
      Pour moi, Suzuki est LA marque qui travaille le plus le poids et qui de ce fait obtient de bons résultats consos et une conduite typée ludique.

  4. Etienne

    Merci pour cet essai sympathique de cette jolie voiture…un peu gâché a la fin par l aveu du Premier Ministre. Je ne sais pas si le Premier Ministre se rend compte qu il n y a rien de « snob » a rouler dans des voitures aussi communes qu une Classe A ou Audi A4, a fortiori diffusees dans des versions business en LLD ou en finition « jogging et basket » avec un « petit » moteur…enfin bref quel cliché francais…

    Peut etre manque t il a Mazda un vrai reseau de distribution pour seduire en France ?

    Concernant la consommation, il aurait peut etre fallu le faire en mode comparatif avec un Q3 Sportback 40 TFSI et le UX250h pour mesurer l interet de la technologie Skyactiv X. Vous pourriez aussi avoir un parcours type en région parisienne pour vos essais !!

    Et pour repondre a Julien, je suis régulièrement a 12l et plus a l ordinateur de bord dans la circulation parisienne en cul a cul.

    Sinon c est toujours un plaisir de recevoir l email indiquant une nouvelle vidéo POA !!

    Répondre
  5. curvat

    Bonjour,
    Pour être ultra fiable sur la consommation de cette belle Mazda pourquoi ne faites vous pas le vieux truc du plein à ras le bouchon puis refaire après votre essai le même plein et diviser les litres par les kilomètres. Avec cette méthode fini les discussions car tout le monde sait que l’ordinateur de bord n’est pas juste à 100%.
    faites le la prochaine fois.
    En tout cas belle voiture je viens d’acheter un Karoq (encore gas oil j’ai un peu honte !!) mais Mazda me tente bien pour mon prochain achat.

    jcc01

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Une révolution, c’est un tour complet si je ne m’abuse. Or Mazda s’obstine à refaire le match. Ce qui semble louable chez ce constructeur, c’est de ne pas succomber aux sirènes de l’électrique et de chercher à démontrer encore et encore que le moteur thermique n’a pas dit son dernier mot. 5 litres au 100 pour 180 chevaux sans malus, apparemment, il y parvient. La copie est sérieuse, emprunt des codes design à Alfa-Roméo et rigueur germanique à l’intérieur; La promesse serait-elle également sportive ? Difficile d’en tirer des conclusions après votre essai traque à la conso…

    Mais combien de temps l’entêtement d’un petit constructeur indépendant tiendra t’il face aux politiques locales et nationales qui, en Europe du moins, ont décidé respectivement de bannir et de punir au pot les vilains brûleurs de CO2 ? J’ai même cru comprendre dans l’allocution du Président mardi, qu’un nouveau tour de vis serait donné dès cette année… Saint-Patoche ! Dans cinq ans la cote de cette auto comme de toutes celles qui tournent au sans plomb auront du plomb dans l’aile. Vous me rétorquerez qu’en face, du côté pile, les batteries d’aujourd’hui ne vaudront pas tripette vu les immenses progrès réalisés durant cet entre-temps et la baisse significative de leur prix compte tenu de l’augmentation massive de leur production…

    Bref, il est urgent d’attendre…
    😉

    Répondre
    1. Olivier

      « Vous me rétorquerez qu’en face, du côté pile, les batteries d’aujourd’hui… »

      Ça mérite un siège perpétuel à l’Académie Française

  7. Georges Piat

    En 1974, avec une Renault 5 GTL et en roulant hyper cool comme vous, j’ai fait un 4.9 litres au cent sur Paris-Oleron…
    Nb : Une alimentation pauvre, c’est une alimentation pauvre en carburant. (Le riche, c’est le client !)

    Répondre
    1. chapman

      Merci Georges de cette petite remise à l’heure sur les consos. En remontant un peu plus loin dans le temps, les Panhards PL17 revendiquaient fièrement cinq chevaux, six places et six litres aux cent (ce qui nous faisait dix sept n’est ce pas). Pendant ce temps les poids ont doublé et nos exigences multipliées à l’infini.
      C’est le progrès.
      😉

  8. RS69

    Pour répondre aux interrogations de Renaud et Julien du début du reportage, une combustion pauvre veut dire comme sur un diesel une combustion utilisant plus d’air que de carburant liée à la forte compression dans les cylindres. Et pour répondre a Cédric pour moi il n’y a pas photo entre une allemande et cette Mazda mon choix ira vers la japonaise, moins chère aussi bien finie, mieux équipée, aussi ergonomique et surtout plus fiable. Merci Mazda de sortir des modèles différents de la concurrence. Pour en revenir à la consommation dommage d’avoir fait trop de bouchon l’hiver avec ce CX-30 pour se rendre compte de la consommation réelle. En comparant les consommations réelles via sprimonitor ce cx-30 consomme autant qu’un Q3 diesel de 184ch et 1 litre de moins qu’un 3008 essence de 180ch, Mazda a donc réussi son pari. Merci à POA de faire ces essais objectivement. À quand un essai comparatif entre une Mazda 3 skyactiv X et une Corolla hybride de 180ch?

    Répondre
  9. Thierry

    Je vous aime … J’ai la nostalgie de la traversée de Paris avec la Jag, le champagne dans le coffre et des étoiles plein les yeux pour nous souhaiter une bonne année. Maintenant comme Arthur sur TF1 vous tournez vos vœux lors d’un reportage en novembre et nous passez la vidéo en fin d’année, mais qu’importe on accepte !

    Je vous aime … Quand vous essayez une auto c’est toujours le même cliché, notre Président la trouve formidable mais n’en voudrait pas, Cédric ne trouve rien à dire, ah si ce n’est pas une Allemande donc il ne maitrise pas les codes, et Julien ne regarde que l’ordinateur aux indications fantaisistes sur une consommation qui n’a rien de réelle, depuis des mois on espère que vous ferez le plein et saurez diviser avec les kilomètres ce que vous rajoutez dans le réservoir le lendemain, mais comme en bons Parisiens vous essayez dans les bouchons, en fait la formule n’a aucun intérêt !

    Je vous aime … Car au fil des reportages vous êtes devenus une sorte de Top Gear de la Bobossitude, et que vous devenez indispensables à notre bonne humeur d’automobilistes.

    Longue vie à POA et meilleurs voeux.

    Répondre
  10. Yves

    Design, finition, elle est certainement au top. J’ai possédé 2 Mazda. La 1ère, il y a 20 ans, une 626 2.5 6 cylindres, suite aux déboires avec ma BMW E36 325 6 cylindres automatique. Un vrai bonheur (la Mazda, pas la BMW) ! Et récemment, une 3, 165 CV. Un vrai bonheur aussi. Des autos sans panne. À part un vrai problème de boîte que Mazda a « caché » et réparé en loucedé lors d’un service. Trop tard, j’avais déjà commandé une autre, dégoûté par la boîte. Un comble pour une Mazda ! À part ça, pour connaître la consommation de mon véhicule, j’ai trouvé un truc tout simple (je ne dois pas être le seul) : je rempli mon réservoir à ras bord, je roule et je complète. Il suffit de faire une division avec la distance parcourue (totalisateur) pour connaître la consommation. Il demeure certainement quelque imprécision (compteur de la station service et totalisateur) mais c’est certainement moins fantaisiste que l’ordinateur de bord. Ce dernier donne une tendance, mais pas plus. D’ailleurs, il suffit de faire le test avec les 2 méthodes simultanément.

    Je guette chaque jour avec avidité l’arrivée d’un nouveau reportage POA et ce, depuis environ 4 ans. Que du bonheur !

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      Effectivement ,sinon comment expliquer que dans les mêmes conditions ,je consomme plus,selon l’ordi,avec une 308 sw/moteur1500/130cv/boite auto HUIT vitesses de 2019,qu’avec une 508sw /moteur 2000/140cv/boite 6 de 2011 qui pèse deux quintaux de plus au minimum ???

    2. Arnaud T

      Oui, rien ne vaut la bonne vieille règle de trois. Je fais toujours le plein de la même manière à ras bord, le plus souvent après être allé jusqu’à la réserve. Quand je compare le résultat obtenu, il est souvent conforme à ce que m’indique l’ordinateur de bord. Là-aussi, il y a eu de gros progrès.

  11. Neufcentdixespada

    Tout comme Paul ,je n’aime pas les suv,et j’ai une mx5 nc…mais je craque totalement pour cette ligne (un faux air de Maserati Levante ,mais beaucoup beaucoup moins lourdaud) et cet intérieur cosy, aux écrans bien intégrés … J’en ai croisé une habillée de ce rouge Mazda si profond ,ma tête s’est presque dévissée(,et pourtant les bagnoles rouges,pas mon truc) , bref ,trop fort Mazda.!!

    Répondre
    1. CBi

      Intéressant que tu voies une Levante dans cette CX30. Pour ma part, c’est à la Mazda 6 que je trouve des accents « maseratistes ». Le tout correspondant à un positionnement très assumé de Mazda au Japon comme voitures « pour les bagnolards »( https://www.mazda.co.jp ), face à un Toyota dominant avec l’hybride et positionné sur la « mobilité ». Avec en plus le rouge vif choisi pour présenter les modèles, on en vient à rêver ce que cela donnerait si le badge était Alfa plutôt que Mazda.

  12. chapman

    J’ai une copine qui reçoit la sienne fin janvier. Je suis impatient de l’essayer après vous avoir vu.
    Pour les consos, comment voulez vous avoir des résultats intéressant en faisant six kilomètres en quarante minutes ?
    En ville, seul l’hybride réussit à sauver les meubles.

    Répondre
  13. Jean-nicolas

    Oui elle est belle, oui elle est réussie, le moteur ( bien que ne l’ayant pas essayé ) est probablement très agréable mais je crois que notre premier ministre a tout dit ….

    C’est couillon mais intellectuellement oui mais dans la réalité elle a pas d’image de marque alors je l’achèterai pas ….

    Éternel problème de ces marques exotiques (kia, Mazda, …..) qui nous sortent de très beaux produits mais elles n’ont pas le rayonnement des allemandes et en long en large ou en travers on préférera acheter une série 3 ou un Mercedes classe À d’occasion plutôt qu’une proceed ou une Mazda 3 …Parce qu’elle ne diront pas la même chose de celui qui la conduit aux AUTRES ( messieurs moi j’ai réussi !!!) .

    La messe est dite.

    Répondre
    1. Philippe

      Si vous êtes toujours bloqué la dessus. L image de marque. C a ne veut rien dire. Votre mazda 3 sera beaucoup plus fiable et mieux fini que votre a3 ou série 1 qui ne ressemble plus à rien.
      Pour moi mazda et Alfa même combat au niveau design. Mazda étant sûrement plus vers le Premium côté finition. Par contre côté moteur et châssis Alfa sans aucun doute. Désolé de vous dire ça mais avec mes 280ch essence j aurais pas fait beaucoup plus que vous en conso. Quand vous roulez à 80 je fais 4 ou 5 L au 100 aussi.
      Pour moi l idée du skyactivx est bonne mais dans les faits il y a trop de consommateur autour pour qu on voit la différence avec un 1.6l thp 180. Les pneus, la boîte, le scx, la clim, la charge batterie. Tout ça influe et on ne maîtrise pas. Et conduire en sous régime ne fait pas moins consommer.

  14. Nicolas HRASKO

    Cher Gouvernement POA,
    Je me rappelle avec émotion et plaisir notre rencontre dans vos bureaux, le jour même de l’essai de cette Mazda CX-30 et le cadeau que m’a fait notre Premier Ministre préféré, un tour de quartier dans cette jolie voiture.
    Ensemble, nous avons apprécié la qualité de la finition et la douceur de conduite qui s’en dégageait.
    Autour d’un rocher chocolaté, avec le Gouvernement, nous avons tous devisé sur Mazda et POA… j’ai adoré ça !
    Mon nouveau t-shirt POA sous le bras, je suis parti le coeur léger et le sourire aux lèvres en me disant que si POA n’existait pas… il faudrait l’inventer.
    Merci Renaud, Cédric et Julien pour votre gentillesse… euh, merci Messieurs le Président, le Premier Ministre et le Porte-Parole du Gouvernement pour votre professionnalisme.
    POAmicalement
    Nicolas et ses Rochers Chocolatés de l’Ambassadeur ;o)

    Répondre