Lancia Kappa Coupé 🇮🇹 : 5000€ pour une Rolls Italienne

 

Découvrez le petit observateur Hugo qui nous présente sa Lancia Kappa coupé. ↓🚗↓ Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à Paris. Pour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à petitesobservationsautomobiles@gmail.com

L’avis des Petits Observateurs !

26 commentaires au sujet de « Lancia Kappa Coupé 🇮🇹 : 5000€ pour une Rolls Italienne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Frankreich

    Je suis surpris d’apprendre qu’elle est fiable la Kappa, car j’avais entendu que chez Fiat France elle était surnommée la Cata à cause de ses pbs récurrents. Mais je n’y étais pas, je ne saurais dire si l’anecdote est vraie.
    Même si je trouve la ligne un peu lourde visuellement, elle se reconnaît au premier regard, elle est exclusive, a une vraie histoire. Ça me fait regretter fortement la quasi disparition de la marque. Fiat a mal bossé dans les années 2000 car il faut se rappeler qu’à l’époque de la Kappa, les marques Alfa Lancia et Fiat avaient une véritable foison de nouveaux modèles qui marchaient plutôt bien, avaient une bonne réputation et un style. Le manque de persévérance de ces marques les a tuées mais c’était la mode à l’époque des Cost Killers à la tête des groupes auto

    Répondre
  2. Ju44

    Très belle auto, que je ne connaissait pas plus que ça… J’ai toujours aimé Lancia, une marque d’esthètes qui parle passion et s’adresse au coeur des gens et non à leur raison.

    Mais je n’ai jamais osé franchir le pas d’en acheter une… Et pourtant Dieu sait que la Thésis me fait de l’oeil… J’ai toujours eu peur de la fiabilité et de la qualité des italiennes prétendue mauvaise, et de la difficulté à trouver les pièces…
    Et pourtant ayant eu des déboires majeurs chez Saab et Volvo, sur des modèles prétendus indestructibles, alors que pendant tout le temps des réparations c’est ma vieille XJ40 qui assure l’intérim et ce sans n’avoir jamais défailli depuis qu’elle me possède (avec la réputation d’anglaise qu’elle traîne en plus!), je devrais savoir qu’en automobile ce n’est pas à la réputation qu’il faut se fier, mais à son coeur ! Un jour je franchirai ce pas !

    En tout cas j’ose espérer que grâce à la fusion Fiat-PSA, un véritable plan produit sera élaboré pour Lancia afin de rendre à cette marque encore sauvable, son lustre d’antan…

    Les bagnolards ont déjà perdu Saab, hors de question d’abandonner Lancia !

    Répondre
    1. Bertrand Radiguet

      Je suis l’heureux propriétaire d’une Lancia Thesis 2.4L JTD 175cv. La voirure est de février 2005 et est comme neuve. Je l’ai acheté il y a 2 ans; elle n’avait que 43,000km au compteur (!) Je la garde précieusement sous bâche dans mon garage. Je ne roule que très peu avec, en effet je n’ai parcouru que 6,000km depuis que j’en suis le propriétaire..
      Cette voiture est un régal à conduire. Aucun problème à signaler depuis son achat. Ce qui est incroyable avec la Thesis, c’est l’effet qu’elle dégage quand je la conduis. II est courant que les têtes se tournent sur son passage et que je reçoive nombre de compliments.
      Sa couleur extérieur Bordeaux ses jantes alliage magnifiques, le cuir intérieur gris Poltrona Frau sont incomparables. Quant à la finition, elle est au top : sièges chauffants électriques, colonne de direction qui s’ajuste automatiquement en s’asseyant, store électrique arrière maneuvrable depuis le poste de conduite ou de l’accoudoir passager arrière, les buses d’aération en tirane, moquettd au sol épaisseur., frein à main électrique, télécommande pour la radio avec enceintes Bose, boîte automatique, …. Pour la sécurité, projecteurs Xénon et feux arrière à LED.
      Cette voiture est magique.
      J’envisage d’acquérir en Italie d’ici peu une Lancia Flavia Coupé Série 1. Construite de 1961 à 1969, la Flavia Coupé est une voiture mythique dont la ligne a été dessinée par Pinknfarina. Je suis en prisoection active et ai déjà ciblé 3 petites merveilles. J’ai hâte que celle que je vais choisir rejoigne ma Thesis dans mon garage. Deux autos collectors.

  3. Alain

    Comment ne pas aimer POA avec de tel morceaux de Vie !

    Hugo comme tous les intervenants sait nous faire tomber amoureux de son auto. Il se passe rarement une découverte d’un petit observateur sans qu’après j’aille regarder sur le Bon Coin…

    Cette auto peu remarquée à l’époque, que je n’aurai peut être pas trop regardée lors d’un rassemblement d’ancienne, je vais désormais lui porter beaucoup plus d’intérêt lorsque j’en verrai une car j’entendrai alors la voix d’Hugo avec ses célèbres « alors justement… » à chaque évocation d’un détail de son auto. Et quand je vois son jeune âge, je suis heureux de me dire que l’amour de l’automobile n’est pas mort loin s’en faut !

    Bravo à lui, aux autres Observateurs et à ceux qui les mettent en avant.

    Alain

    Répondre
  4. Pascal MOORE

    Attention à ne pas porter de  » Jeans  » sur une sellerie en Alcantara. Il se produit un phénomène entre les fibres, et cela dégrade l’alcantara au fur et à mesure, qui finit par  » boulocher « .
    J’ai connu….:-(

    Répondre
  5. fuzzstone

    Superbe exemplaire!
    j’ai eu trois Kappa dont un coupé 2.4L également. cette voiture méconnue est juste un modèle de Fiabilité et d’agrément.
    un jour peut être posséderais je un break tout aussi sublime.

    Répondre
  6. Calle 13

    Bella macchina et bravo au propriétaire, un aussi rare que bel exemplaire et beaucoup d’anecdotes à raconter
    Ah le moteur 5 cylindres de la famille des moteurs modulaires Fiat Patrola Serra (nom de l’usine en Campanie), un exotisme trop vite disparu comme le 5 cylindres Volvo/Ford. Seul Audi maintient encore le sien… Dommage, quel son atypique et additif (tout comme le V6 Busso).
    Celui de cette Kappa Coupé est VIS (Variable Intake System, collecteurs d’admission à géométrie variable) comme écrit sur le cache culbuteur, en plus du double arbre des 4 soupapes par cylindre et de la distribution variable (comma sa version 2.0l installée sur la berline Kappa, la compacte Fiat Bravo ou l’exotique Coupé Fiat).
    Ce 2.4l a été ensuite partagé en version légèrement dégonflée par la cartographie sur peu de modèles du groupe FCA tous aussi exotiques : Lancia Lybra Protecta (blindée pour ministères !), Lancia Thesis en remplacement de la Kappa, Fiat Marea brésilienne, et Fiat Stilo Abarth (j’ai failli craquer dernièrement).
    Seuls défauts : en fonte donc lourd dans des véhicules lourds donc peu sportifs, buvant autant qu’un polonais, distribution par courroie à faire régulièrement (un classique chez FCA) et coûteuse vu le peu de place restant dans le compartiment moteur en position transversal, associé parfois à la boîte robotisée Selespeed à la fiabilité relative (et quand on connait le SAV FCA…)

    Répondre
  7. Miata-Boy

    Mariés au premier regard ! Cette Kappa Coupé, à la fois sublime et assez mal foutue, fait de vous un amoureux transi…

    Répondre
    1. CBi

      Elle a ce côté effectivement  » sublime et mal foutue » de certaines DS Chapron, qui désignent d’emblée la voiture d’exception réservée aux connaisseurs. Et puis effectivement, les petits détails qui ont séduit Hugo : l’arête sur l’aile arrière et le chrome du pilier C, là aussi ça fait penser à ces séries limitées faites pour la présidence de la République, à l’Élysée ou au Quirinal… Superbe !

  8. Huiledecannes

    Ouf ça c’est une présentation ! Si Hugo avait été vendeur chez Lancia à l’époque nul doute que le nombre d’exemplaires vendus aurait bondi !
    Même si je trouve cette Kappa coupé très originale, il faut quand même reconnaître que le profil est assez pataud et que l’empattement pincé et les petites roues desservent la ligne…Ce qui fait aujourd’hui tout l’exotisme du modèle, mais cela a certainement pesé sur les ventes, le break lui est beaucoup plus équilibré.
    Ça ne m’empêcherait nullement de rouler avec, elle est vraiment unique, pour le meilleur et pour le pire !
    A noter que la ligne de la Gamma était, elle, l’exacte opposée !

    Répondre
  9. Dubby Tatiff

    Puisque nous sommes gâtés ce soir avec cette kappa coupé aux ailes arrières délicatement ourlées, puisque l’on nous laisse espérer la prochaine venue d’une thema 8.32 (la mère de la Maserati quattroporte d’avant dernière génération), alors encouragé par tant de félicité je me lance plein d’audace pour demander à un propriétaire de gamma coupé s’il veut bien venir nous présenter cet autre objet follement désirable.

    Répondre
  10. Pierre_

    Cette Lancia est comme neuve, superbe, et quelle ligne.
    L’absence de pièces de rechange est un frein pour qui veut s’offrir certains modèles.
    Merci Hugo pour cette présentation des plus complète.
    Un bel épisode du ‘Mercredi d’un passionné de son automobile’, par POA.

    Répondre
  11. Touringske

    Trrrèèès impressionnant ! La voiture ET son propriétaire qui semblent effectivement être faits l’un pour l’autre. Réjouissant !

    Répondre
  12. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Je ne connaissais pas particulièrement cette version coupé de la LANCIA KAPPA.
    J’aime beaucoup l’arrière de ce coupé et il est vrai que l’ensemble dégage bien un esprit du design italien très distinctif.
    Au passage j’ai distingué lors du démarrage place St Georges une SAAB derrière la LANCIA; serait ce une de nos prochaines presentations du mercredi ?
    Pascal.

    Répondre
  13. Chapman

    Les coupés italien dérivés de grandes berlines sont d’incomparables joyaux qui passent souvent à côté du succès au moment de leur commercialisation mais qui deviennent par la suite de véritables incunables.
    Il serait d’ailleurs intéressant d’en faire la liste.

    Répondre
    1. Pascal DeVillers

      Bonsoir,
      Un exemple, le coupé BRERA dérivé de la berline 159 chez Alfa Roméo.
      Pascal

  14. COMMANDANT CHATEL

    Bravo à HUGO qui sait tout sur son auto (je prends une leçon)…
    et Bravo pour ce choix si original et différent.
    HUGO, LE NONCE DU PAPE !
    ou
    HUGO, ENVOYÉ PERMANENT DE POA AUPRÈS DU PAPE !
    (à décider avec l’intéressé…)

    Répondre
  15. Jean-François Bertrand

    Digne descendante de la Gamma coupé !
    Ces Lancia quelles qu’elles soient d’ailleurs, dégagent quelque chose de particulier, des voitures d’ingénieurs au luxe discret.
    Mais n’est ce pas celà le vrai luxe ?
    Bravo Hugo pour cet exemplaire superbe.

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      La gamma coupé ,effectivement ,un cran au dessus de la kappa pour la ligne extérieure .Il faut absolument qu’un petit observateur en fasse la présentation place Saint-Georges .par contre il faut prévoir une ambulance de premiers secours pour le président qui risque la fibrillation cardiaque en la voyant (une kappa station wagon ,ou un break Lynx sur base Jaguar par exemple…)

  16. Nabuchodonosor

    Ma, quelle Classe.
    A l’époque le choix qui s’offrait à moi était entre une Lancia Kappa Station Wagon et une Audi A4 Avant.
    J’ai rédigé mon chèque à l’ordre de l’Allemand ce que je regretterai toujours puisque aujourd’hui ce choix n’existe plus, un peu à cause de moi, forcément…
    Mais je dois dire que le coupé, c’est encore une classe au-dessus.
    Bravo et merci Hugo.
    😉
    Arrivéed’airchaud

    Répondre
  17. Neufcentdixespada

    Mais quelle classe, mais quelle classe! C’est bizarre (ou pas!) ,en rentrant a la maison ,trois nouvelles publications de POA,et on se jette de suite sur celle qui concerne ce coupé ( vrai coupé,avec deux portes,pas comme ces appellations marketing actuelles) et la ds9 peut bien attendre. Le break valait aussi le detour!! Mais a l’époque , il était pour moi hors budget….

    Répondre
  18. FredG

    « le pire côtoie le meilleur » :
    La ligne est d’une élégance italienne inimitable, les détails de chrome sont juste comme il faut. Bravo à Hugo pour la carrosserie étincelante « le noir vous va si bien »
    Des moteurs nobles : 5 cylindres, V6, 2L turbo…
    Alcantara mis à part, l’intérieur est indigne de l’extérieur.
    Sans tomber dans une fréourienne plastiquose moussée, les matériaux sont indigents, particulièrement l’airbag passager., et que dire du faux bois…
    En même temps (comme dirait l’autre président) les détails HdG sont impressionnants : Alcantara Recarro, variété des coloris de sellerie et des couleurs de vitres teintées, éclairage des plafonniers par coté…
    Le président est aux anges , et nous aussi…

    Répondre
  19. kris

    J’en ai aperçu une au Mas des Lancias (83) récemment parmi les GTV 116 à vendre. Une adresse connue de notre président !
    Elle m’avait tapé dans l’œil.
    Bravo à ce petit observateur.
    Ah si seulement Carlos Tavares pouvait relancer Lancia…

    Répondre