Souvenirs d’Autos (267) : 604 Présidentielle

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Christophe de Nice m’écrit : « Je suis féru de vos Souvenirs d’Autos, car nous avons deux points communs : comme vous, je suis de 1959 et étant jeune (19 ans) je roulais aussi en 604 SL « pierre de lune ».

J’adorais tellement cette auto que j’en eu en cinq tout : Trois 604 SL, une 604 TI et une 604 GTI ».  Un homme qui aime les 604 ne peut pas être foncièrement mauvais. Voici son histoire :

Ma première 604, je l’avais achetée d’occasion chez Peugeot Cannes en juin 1979. Elle était de mars 1976 et avait 18000 km. Cette année-là, j’ai été voir mon oncle et ma tante à Clermont-Ferrand.

En arrivant dans Clermont un CRS à moto me fait signe de le suivre ! Alors, j’obéis. Devant lui, il y avait deux voitures dont une 604 comme la mienne.

On fait environs deux, trois kilomètres et on arrive en convoi à la mairie de Chamalières.

On entre dans la cour de la mairie et c’est en descendant de sa moto qu’il voit ma plaque 06 (j’habite à Nice).

Il me dit :

  • Excusez-moi, je pensais que vous étiez dans le convoi présidentiel…

C’était le président Giscard d’Estaing qui passait le week-end à Chamalières !

 Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (267) : 604 Présidentielle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Alain

    Bonjour,

    Merci Christophe de ce souvenir génial. Cela doit être effectivement un super moment que de voir le visage du motard qui s’est trompé !

    Un ami possède une C6 noire vitres fumées et, habitant proche d’un centre d’entrainement des motards de la police (il connait très bien un des gradés), il lui arrive de servir de voiture d’entrainement pour ceux-ci. Et il doit donc scrupuleusement et « religieusement » suivre les motards sans se poser de questions dans toutes les configurations possibles (campagnes, Nationales ou villes/villages)…. Ce qui le fait le plus marrer ? La tète des gens qui le regardent passer en se demandant qui peut donc être cette personnalité avec autant d’escorte… Personne de très particulier en dehors d’un très très grand bagnolard… Mais qui du coup, mériterai la prison vu les vitesses inavouables auxquelles il DOIT se déplacer…

    Alain Carcérable…

    Répondre
  2. chapman

    Mon histoire familiale me poussait chez Citroën et dans mes jeunes années je roulais DS, n’échappant à l’image de mauvais garçon que par mon allure « de bonne famille » et mon genre « bien élevé » . Je n’eu donc pas le loisir de posséder ni de rouler dans une 604. Dieu sait que cette auto me fit de l’œil en son temps. On en trouvait pour trois francs six sous au début des années 80 et je ne comprend toujours pas aujourd’hui comment j’ai pu négliger cette splendide berline statutaire.
    Merci pour ce moment d’anthologie cher Christophe; ça doit faire un drôle d’effet de se retrouver dans un cortège officiel.

    Répondre
  3. MF67

    La plus belle auto française des 40 derrières années. Et le dernier haut de gamme tricolore avec un peu de style (R25 et C6 exceptées). La 604 avait une vraie stature sans pour autant paraître prétentieuse. Discrète et élégante, comme une Peugeot se doit de l’être : quand je vois la gamme actuelle j’ai la larme à l’œil…

    Une SL 76 ou 77, malgré la consommation inadaptée à notre époque moderne, est un idéal automobile pour moi.
    Mais je ne suis pas objectif, mon grand père en a eu une pendant 15 ans… Il l’aimait beaucoup (sauf la conso…)

    Répondre
    1. Docteur_Oliv

      ça c’est sûr la Conso.
      Retour rapide de TOULOUSE : Tu pars avec le plein. tu refais le plein 2 fois et t’arrives à PARIS….à sec

  4. Gérôme

    idem, Été 76 le lavandin… j’ai presque 6 ans et un ami de mon père me fait découvrir la 604 : voiture majestueuse, toit ouvrant et ….. putain les vitres électriques!! : Magique, surtout auprès de la R12 break familial !!

    Répondre
    1. Docteur_Oliv

      Merci de rapeller le TO électrique et les 4 (quatre) glaces électriques
      Les commandes de Glaces étaient sur le Tableau de bord aumilieu et pouvaient être TOUTES activées par le passager.
      Pour mémoire une poignée rétractable coté passager pour que Mme CALVET puisse accrocher son sac en allant à la Messe

  5. Georges Piat

    Excellent, génial !
    J’aime beaucoup la ligne de la 508 actuelle mais, il n’y a rien à faire, elle n’a pas ce côté « présidence »…

    Répondre
  6. Thierry

    Et dire qu’aujourd’hui on n’aura jamais le même soucis avec un 5008 !
    VGE conduisait souvent lui même sa 604 je l’avais vu se garer seul, comme un grand, en Auvergne !

    Répondre
  7. Pierre_

    Quel souvenir vraiment original.
    Un ancien ami pilote dans une écurie de Mâcon dans les années 80, se plaisait à faire chasser sa 604 sur gravier ou route mouillée.
    Merci Christophe.

    Répondre
  8. Docteur_Oliv

    Ma 1ère 604 SL de cette couleur « Pierre de Lune » BVA de GM 3 Vitesses avec une bande réglables pour avoir une attaque plus franche à l’accélération
    La suivante fût « Marron glacé »
    On différencait les premières des suivantes par une trappe à essence ronde qui devint carrée
    à l’intérieur le commodo de phares était encore comme sur la 403 ! à Gauche, on tire puis on abaisse (Codes) puis on pousse (Phares)
    Les Cligos étaient à DROITE et on tirait la manette pour Klaxonner….

    Répondre