Maserati Quattroporte (2007)🇮🇹 : On en fera plus des comme ça

 

Découvrez le petit observateur Christophe qui nous présente sa Maserati Quattroporte de 2007 qu’il conduit à Tokyo. ↓🚗↓ Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à Paris. Pour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à : petitesobservationsautomobiles@gmail.com

L’avis des Petits Observateurs !

34 commentaires au sujet de « Maserati Quattroporte (2007)🇮🇹 : On en fera plus des comme ça »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. CBi

    Une petite observation que j’avais oublié de mentionner (c’est la présentation de la DS9 qui m’y fait penser) = pour une insonorisation maximale, outre les passages de roues doublés en feutrine évoqués par Renaud, on a droit aussi au double vitrage ! J’espère seulement ne jamais devoir changer une vitre…

    Répondre
    1. Chapman

      Et la couleur est bien aussi. Un beau bleu nuit profond comme ça…. Manque juste le volant bois.
      Belle trouvaille. Il y a plus qu’à franchir le Rubicon.

  2. Alexandre Guirao

    Avec la Jaguar X300 la plus belle berline des années 2000, et la dernière vraie signature Pininfarina sur une auto de série. Qui plus est le meilleur V8 atmo des 20 dernières années. La rare version en boite ZF auto étant le graal…Excellent choix de connaisseur. Contrairement au mythe urbain les Maserati à moteur F138 (le V8 4.2 Ferrari) ne sont pas ses ruines à l’usage, à mettre simplement en rapport de la conception tres dynamique de l’auto, de sa puissance et de sa masse. En achetant directement les consommables chez le spécialistes anglais bien connus et en réalisant le plan d’entretien qui n’est pas si contraignant, un mécanicien sérieux et passionné pourra tout faire et l’accessibilité n’est pas mauvaise sur le V8. Je connais des moteurs récents de marques allemandes respectables qui demanderont bien plus de temps pour un changement de bougies… Bref, osez Maserati !

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Comme je le disais plus récemment, je connais un propriétaire de cette voiture en version Sport. Nous habitons Levallois et même dans cette ville avec la présence historique de Pozzy, il existe des alternatives pour faire entretenir dans le 92 sa Maserati dans des garages indépendants à des coûts moindres que dans le réseau officiel. Certains sont même équipés de la mallette de diagnostic afin de faire un entretien plus étendu que la seule mécanique, freins et vidanges. Les pièces ? Elles sont commandées directement outre-atlantique, me suis-je fait expliqué.

      Un point commun avec la Jaguar du Commandant que j’ai pu constater personnellement, l’encombrement du véhicule est imposant pour Paris et ses entrées/sorties de garage parfois difficiles d’accès.

      PS : bientôt une présentation de la Granturismo ?

  3. Leparisien17

    Super reportage
    Un très gentil et élégant petit observateur
    Plus globalement, merci POA pour ce road trip au pays du soleil roulant
    J’ai toujours rêvé d’y aller mais avec 3 enfants, c’est compliqué
    Grâce à POA, j’y aurai été par procuration

    Répondre
  4. Georges Piat

    Quelle merveille… Et cette mélodie ! J’avais oublié que c’était du Ferrari sous le capot. La bourgeoisie qui s’encanaille, j’adore cette auto.
    On ne dit plus bagnolard, on dit automobiliste de prestige !
    Merci d’avoir partagé cette voiture de rêve.

    Répondre
  5. CBi

    Cette vidéo est un miracle, car si le pape, que j’ai rencontré le lundi avant le tournage (véridique!) m’avait dit: « avant que la semaine ne finisse, tu verras le président Roubaudi », je ne l’aurais pas cru. Merci à lui et à Julien, qui étaient pourtant tous les 2 cre-vés, d’avoir sauté un dîner pour une Maserati. Et pour ma part, ma petite fierté personnelle est d’avoir désormais une contribution à chacune des rubriques : « les Petits Observateurs » (307), « Gas Station » (469) et « Souvenirs d’Auto » (224) !
    Et si vous cherchez à Tokyo la place Saint-Georges, c’est ici = https://goo.gl/maps/2HQHNaJftU4ZuJnr8

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      CBi = Christophe Bi-turbo

      クリストフにこの純粋な幸せの瞬間をありがとう!
      Kurisutofu ni kono junsuina shiawase no shunkan o arigatō !

      Et arii google translate.
      😉
      Nabu-harakiri-jaune

  6. Miata-Boy

    Point d’orgue de cette virée made in Japan, la découverte de cette sublime Maserati et de son heureux possesseur illustre l’attrait phénoménal que le Japon exerce sur nous. Ces balades dans la nuit tokyoïte me font rêver.

    A part merci et bravo, je ne vois pas quoi vous dire. ..

    Go POA, big in Japan !

    Répondre
  7. lorandi marc

    Exactement ce que j’adore chez POA , je vie la même chose avec ma VOLVO xc 60 190 geatronic inscription luxe de 2019 , chut je suis vraiment bagnolar
    La nenette dans le coffre je la cache à ma famille tous les détails de ma bagnole je les vénères mais surtout la vue de face.
    Merci à POA pour tous ces bon moments

    Répondre
  8. Jean-François BERTRAND

    Merci pour cette fabuleuse Poade, avec cette bagnole qui ne l’est pas moins, bien au contraire!!
    Ce cher Christophe a tout à fait raison de dire que c’est une automobile charnière, a « milestone » comme disent nos amis anglais, dans histoire de Maserati.
    Et puis, qu’elle est belle, mais belle! C’est vrai que cette couleur lui va à ravir, elle prend la lumière d’une superbe façon et du coup, met toutes ses italiennes et sensuelles courbes en valeur comme nulle autre nuance je pense.
    C’est une voiture à préserver et à acheter, elle est depuis quelques temps déjà sa phase « purgatoire », c’est le moment!

    Répondre
  9. Christian PRIET

    Somptueux!
    Pardonnez mon inculture musicale, mais auriez-vous la gentillesse de me communiquer
    les références du morceau de musique final qui offre la même qualité de velours
    que celui qui caractérise cette présentation?
    C’est beau une Maserati la nuit … japonaise

    Répondre
  10. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Y a pas à dire , les italiens savent faire de belles voitures avec du charme et de la classe.
    A Villes sur Mer, j’en connais une qui était à vendre 22000€ , carrosserie gris clair et intérieur cuir couleur blanc crème et boiserie blonde avec du chrome un peu partout . Quand j’ai regardé au travers de la vitre , je me serai cru dans une vitrine où l’on range les choses précieuses et j’en venais même presque à regretter ma récente aquisition, une italienne également.
    Je me disais 100000km ,un moulin de 400cv et un intérieur de folie , mais il était où le hic pour qu’elle ne soit qu’à ce prix là ?
    Il faisait nuit…., le lendemain je rentre plus tôt que d’habitude du boulot, il faisait encore jour,je me gare en centre ville pour aller chercher mon pain et juste à côté la QUATTROPORTE se range après maintes difficultés et manoeuvres.
    Un vieux Monsieur en descend difficilement , je le laisse s’éloigner pour pouvoir rejetter un coup d’oeil tranquille à la voiture en pleine lumière du jour et là, j’ai compris pourquoi le prix était si bas.
    Tout l’arrière gauche était grossièrement repeint à la bombe et la tôle faisait des vagues, et que dire de l’état du parechoc .
    Elle est restée longtemps avec son affichette de mise en vente sur la lunette arrière et puis finalement elle ne s’est pas vendue.
    Je la vois régulièrement garée dans la rue non loin de chez moi , elle couche dehors et je me dis quel dommage, ce n’est pas un destin digne d’une si belle automobile.
    Pascal

    Répondre
    1. Faure Louis

      Bravo pour votre texte , bien écris et tout finesse.
      Un texte détaillé et concis on croirait lire le début d’une histoire ou d’une nouvelle

    2. Neufcentdixespada

      Hélas ,combien d’autres subissent le même sort. A Quimperle je passe au moins une fois par jour devant DEUX Jaguar XJ des annees 70 échouées tristement côte à côte sur un parking de zone commerciale,elles subissent depuis des mois le mauvais hiver breton de cette année .Si mon garage était plus grand je mettrai a l’abri ces baleines en perdition…

  11. Philippe

    Ça doit être le même moteur que la coupé gt et donc c est une base de moteur Ferrari mais il y a beaucoup de pièces différentes. Et je me demande si l angle n est pas différent.
    Mais quel son quelle élégance.
    Le tdb a pris un bon coup de vieux.
    Ce qui fait peur avec toutes les voitures des année 2000 et apres c est comment les garder si longtemps avec tout cet électronique.
    J adore la dernière version de la quattroporte. Toujours ce sont exceptionnel et cette ligne originale.
    Mais pourquoi acheter une classe s ?

    Répondre
  12. Neufcentdixespada

    Mais quelle couleur !! Quelles courbes !! Je viens de jeter un œil sur la dernière mouture ,et effectivement,un brin de vulgarité s’est emparée des ses traits … et fini le v8. Enfin ça reste mieux que son equivalent munichois,la panzerissime serie 7 (2019) et ses naseaux de …. ( a vous de choisir).Merci Christophe,aux d’avoir osé perturber le repos présidentiel !!

    Répondre
  13. Ju44

    Quelque part le trident qui orne cette auto devrait être agrémenté d’un éclair… Car elle est belle à prendre la foudre !

    Certains la comparaient à une Daimler Super Eight… Et c’est bien vrai que la partition est jouée différemment, mais les ingrédients semblent similaires et le résultat aussi somptueux. Tout est du meilleur goût, l’intérieur offre des harmonies de couleur et des choix de matière que ne renieraient pas une Rolls, quant à la ligne, elle est latine, belle, élancée, majestueuse…
    Si la Jaguar XJ est la plus belle berline du monde, alors je pense qu’elle peut partager sa place sur le trône avec cet exemplaire de Quattroporte, qui le mérite tout autant !

    Quant aux équipements, ont frôle la surcharge et je n’imaginais pas qu’elle puisse embarquer à l’époque une telle technologie de confort et de luxe. Et pour le joyau qui siège sous le capot, je m’attendais à du pedigree, mais j’ignorais qu’il s’agissait là des purs-sang de l’écurie de Maranello ! Cette auto est de bout en bout un sans-faute !

    Et que dire de ce petit observateur, tout en modestie et qui partage le plus simplement du monde avec nous sa Vénus de Milo, en toute élégance et avec un sourire jusqu’aux oreilles… On le comprend d’ailleurs, le moindre regard sur sa belle ou, le premier décibel au tour de clef, et c’est le bonheur assuré !

    Répondre
  14. Dubby Tatiff

    Je connais un propriétaire de la version Sport. Je suis monté à bord quelques fois à côté du conducteur. Le son du moteur est orgasmique, il n’y a pas d’autres mots.

    Le plumage et le ramage sont à l’unisson. Cette voiture est merveilleuse.

    Le dessin de sa remplaçante (6° génération) n’est pas aussi équilibrée, suggestif et sensuel. J’ai pu les comparer côte à côte, cela saute aux yeux.

    Répondre
    1. Chapman

      Je confirme pour ce qui est de l’évolution stylistique. Pour le son du moteur, si j’en juge par le coup du micro à l’échappement, c’est le nirvana.

  15. Robinson

    Pas très chère en occasion…mais ruineuse en entretien (pneus, freins, embrayage, pannes électriques).
    Laquelle choisir? Cette Quattroporte ou sa concurrente la Daimler Super Eight…
    Ah! La Nenette japonaise!

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Personnellement je lui préfère la version Lama.
      Une petite giclée et hop, on parvient au même résultat (ad hoc, donc) mais en utilisant moins d’huile de coude.
      Je tiens cela d’un marin au long cours (et non pas « court » ce qui serait absurde), un dénommé Haddock.
      A chacun sa technique.
      😉

  16. Eric

    Magnifique voiture, petit observateur tres sympa, belle video !
    Je dirais, sans critiquer, cela change de la place st georges. Le garage met la voiture en valeur.
    Merci poa !

    Répondre
  17. Chapman

    Voilà une rencontre du mercredi qui je n’en doute pas, deviendra mythique. Pas une seule faute de goût, tout est parfait, le décors, le (très) heureux propriétaire de cette perfection sur roue, la voiture enfin, objet de tous les superlatifs, les mots me manquent pour dire à quel point elle me parle.
    En 2007 justement, en déplacement à Colmar avec un ami, nous avions lui et moi passé près d’une demi heure à admirer cet auto. Elle avait cette même couleur et ce même intérieur clair. Nous avions conclu qu’il s’agissait là dans aucun doute de la Rolls Italienne.
    Christophe a la modestie des grands amateurs de belles choses et la conscience du privilège de jouir d’une telle œuvre d’art. Qu’il deviennent golden member et ambassadeur pour POA pour tout le Pacifique est la moindre des choses.

    Répondre
    1. Calle 13

      Pragmatique ?
      Oh p….n, ça fait du bien ça !
      C’est la bonne méthode ça (voisin en teutonne)
      +1, tout est résumé, j’adore.

      Une tuerie à italienne que cette Maserati : le design, le luxe, la bande son, la mécanique… La banane du propriétaire, d’une oreille à l’autre. Et le charme d’un essai nocturne à Tokyo.

      POA adopte un rythme de croisière d’un essai de Maserati tous les 3 semaines, chapeau ! Les paris sont ouverts, vivement la prochaine.

  18. Touringske

    Mais quel beau reportage !
    Les images nocturnes, la voiture sublime (oui, une sculpture – du Brancusi ?)
    Et puis bien sûr la présence élégante et pince-sans-rire de son propriétaire Christophe qui en parle en amoureux.
    Clairement, l’équipe de POA a bien fait de ne pas se coucher tôt ce soir-là.
    Félicitation à tous et merci.

    Répondre
    1. Olivier

      Magnifique voiture !! super vidéo comme d habitude Par contre un petit doute sur l origine Ferrari du moteur ! Il me semble que le V8 4,2 atmosphérique hérité de la 3200 GT est le dernier moteur conçu par MASERATI