POA au Japon🇯🇵 #2 : au bout du monde avec un petit observateur

 

POA est d’humeur japonisante et vous emmène au Pays du Soleil Levant.Ce roadtrip nous emmènera donc en Citroën C5 Aircross de Tokyo aux rivages tourmentés du Pacifique à Kashima avec la complicité du petit observateur Samuel qui nous sert de guide sur les « us et coutumes  » bagnolardes des Japonais.

Visite de Kashima avec la complicité de Samuel  – Photos Ronan Rocher

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « POA au Japon🇯🇵 #2 : au bout du monde avec un petit observateur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ju44

    Quelle ambiance dépaysante, et lumineuse malgré la grisaille du moment ! Peut-être est-ce dû à la jolie couleur du C5 Aircross, qui clairement doit se faire remarquer dans la circulation locale.

    Je savais les japonais pointilleux concernant l’entretien de leurs autos, j’en ai maintenant la raison. Leur contrôle technique est de loin pire que le nôtre… A se demander si là-bas la solution la plus économique ne serait pas de changer d’auto tous les deux ans?

    Ravi aussi d’apprendre qu’un pays au moins a fait une étude honnête sur le diesel… Et navré de constater que les habitants de France devront se coltiner encore longtemps cette enfumoir du diable avide, comme le dirait si bien Jeremy Clarkson, du carburant de satan ! Quelle guigne !

    Quoi qu’on en dise, ce ne sont donc pas les parisiens qui polluent le ciel de la capitale avec les belles cheminées en marbre de leurs immeubles haussmanniens ! Qui l’eut cru?

    Répondre
  2. Georges Piat

    Pas mal l’ambiance fin du monde avec ces nuages bas. On se croirait dans un film de Wim Wenders. C’est bien filmé, j’adore mais j’irai pas en vacances !

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      J’avoue que spontanément, lors des premières images, je me suis dit « tiens ils sont à Fukushima » !

  3. Mat Ador

    L’information de Samuel sur la dureté du Contrôle Technique nous renseigne en tout ou partie sur la fiabilité légendaire de la production nippone…
    CQFD.
    Sayonara

    Répondre
    1. Mat Ador

      Ayons une petite pensée pour nos constructeurs (3 sites PSA et 1 Renault) et leurs sous-traitants équipementiers, coincés à Wuhan à cause du Coronavirus.

  4. Neufcentdixespada

    Et il y a aussi une taxe pour les voitures n’ayant pas une teinte autre que noire /blanche /grise? Parce ça n’est effectivement pas très glamour, tout cela… de même pour ce joli coin très éloigné des clichés du Japon eteeeerrrnel(!) , jardins zen,temples shintoïstes etc etc…

    Répondre
    1. Neufcentdixespada

      Je me suis emmêlé les pinceaux avec mes doubles négations,voilà ce qui arrive quand on essaye de faire des phrases… une taxe pour les voitures ayant une teinte autre que …

  5. Nabuchodonosor

    Un instant sur la fin, j’ai eu mal aux fesses pour le type qui passe furtivement en Prius tunée…
    Merci Samuel, vous êtes notre SAM du dimanche soir. Que c’est bon de savoir des petits observateurs aux quatre coins du globe et qu’avec le sticker POA on ne sera plus jamais seul…
    Konbanwa
    😉

    Répondre
  6. Chapman

    En effet on est loin de la carte postale…. Comme dit Renaud,  » ils viennent se suicider là ».
    Sympa Samuel, débrouillard comme tout bon expatrié qui se respecte. C’est bien votre passage au resto ! J’ai faim maintenant ! Ça avait l’air appétissant.
    Intéressant le passage sur le contrôle technique. Cette allergie aux fuites pourrait expliquer la qualité extraordinaire des joints moteurs et boîtes sur les voitures japonaises. Les contrôleurs techniques en France le savent. Une japonaise, même bien kilomètrée, c’est propre et sec sous le capot.

    Répondre