Gasoline Burger à Copenhague (467)

Burgers sauce Gasoline par Daniel Latif

C’est au détour d’une promenade dans le quartier de Kongens Nytorv à Copenhague, à deux pas du Palais d’Amalienborg, où vit la Reine Margrethe II du Danemark, que l’on arrive nez-à-nez sur cette station service « Gasoline Grill » au 10 de la rue Landgreven .Au-delà de l’étrange association des deux noms, le lieu est d’autant plus qu’incongru car au cœur de la capitale danoise 35 % des Copenhaguois se déplacent à vélo.

On s’amuse devant la vraisemblance de cette infrastructure d’autoroute avec l’emblématique préau, renforcée par l’immense panneau d’affichage où sont indiqués les prix de vente en couronnes danoises au litre des carburants, le logo « F24 » et le slogan « prix bas » puis cette pompe à essence avec trois choix de carburants : Diesel, Sans Plomb 92 et 95 !

Les architectes ont même poussé le souci du détail sur les écrans à la pompe qui affichent la quantité distribuée et le prix.

Pourtant, la boutique mitoyenne a apposé deux bannières où il est inscrit « BURGERS » et présente le menu avec ses incontournables : cheeseburgers à la sauce « gasoline », le Green burger façon végétarien ou l’étrange Double trouble avec double portion burger, frites et un pack de six bières biologiques, non filtrées Tuborg Rå.

100% Burger – 100 % Gazoline

Il y est également mentionné que les viandes sont 100 % Bio et hachées sur place quotidiennement. La station burger affiche fièrement sa notation « Élite-Smiley » attribuée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation aux établissements ayant obtenu des résultats irréprochables lors des contrôles sanitaires pendant quatre années consécutives.

Une petite recherche sur internet et l’on y apprend que « F24 » est une chaîne de l’entreprise pétrolière Q8, autrement dit Kuwait Petroleum International. Le site de l’office de tourisme de Copenhague ainsi que la page Wikipedia sont formels, il s’agit bien d’une « ancienne station-essence transformée en fast-food ». Ouf ! Nous voilà presque rassurés car tous les clients autour de la pompe à essence attendent leur commande et nombreux sont au téléphone.

Enfin, pour se rassurer que l’on est loin de tout danger, je me saisis d’un pistolet et le penche vers le sol puis constate avec effroi ce filet d’hydrocarbures qui s’en échappe ! La pompe à essence n’est donc pas décorative mais bien réelle car le compteur numérique vient de s’incrémenter.

Moralité, ne croyez ni les guides touristiques et encore moins les articles Wikipédia. Et surtout, si vous avez un petit creux, attention lorsque vous faites le plein. Surtout au Gasoline Grill, là où tout mélange pourrait s’avérer devenir un cocktail molotov.

34-1-9,12,0

35-2-9,9,0

29-2-9,10,0

L’avis des Petits Observateurs !

Un commentaire au sujet de « Gasoline Burger à Copenhague (467) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Benoît Dumas

    Daniel Latif.
    Je ne peux pas m’empêcher de penser à lui quand je vois une Jeep Renegade, et au café garage improvisé sur le capot de la voiture…
    Les essais de la 308 SW aussi sont à revoir. Un régal.

    Répondre