A 19 ans Corentin sort ses griffes en 505 GTI 🇫🇷

 

Découvrez le petit observateur Corentin qui nous présente sa Peugeot 505 GTI qu’il conduit tous les jours dans la région Normande. ↓🚗↓ Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à Paris. Pour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à petitesobservationsautomobiles@gmail.com

L’avis des Petits Observateurs !

31 commentaires au sujet de « A 19 ans Corentin sort ses griffes en 505 GTI 🇫🇷 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bertaud

    Président,

    Je requiers un essai de Rover Sd 1 de préférence surtout 3500 ou 2600S surtout avant lifting 80’s .
    Sans être « un ami qui vous veut du bien » /conditionner vos passions , je vous vois bien dans ce véhicule .
    Il y aurait un coté Steed Avengers 1977/8.
    Défi supr^me pour pour un fana de Jaguar : la « Big Cat » un jour dans vos lignes /reportages ?
    Je suis sûr que vous l’avez déjà envisagé mais vous conforte simplement dans votre opinion .

    Bien cordialement,

    Répondre
  2. JCBLYON

    Super, j’ai eu exactement la même, en vert métallisé (donc velours vert à l’intérieur), AM 86. Merci à Corentin pour sa présentation, toute en fraîcheur et en spontanéité. Je ressors un commentaire de septembre 2018 (qui confirmera l’hypothèse de RR sur la vitesse de pointe de la belle) :  » J’ai eu une 505 GTI 2.3l, achetée 7 000,00 Francs (je traduit : 1 064 €) en 91 à l’un de mes oncles qui habitait Versailles (c’était sa voiture de fonction, qu’il avait conservée à sa retraite), dans un état absolument nickel (ben oui, c’est un chauffeur de la boîte qui l’entretenait). Je ne vous raconte pas le retour sur Lyon par l’A6, une fin de journée ensoleillée de septembre, personne sur l’autoroute, léger faux-plat dans le bon sens, aucun homme en bleu en vue, et que je me cale au milieu des deux voies, et que j’appuie à fond sur la pédale de droite, et hop !, 210 compteur (vers Auxerre je crois) pendant…je n’avouerai jamais. Par contre, re-passage à la pompe avant Lyon, mon portefeuille lui s’en souvient ! Je l’ai gardée 4 ans, aucun soucis, sinon des soucis d’argent ! (pneus, conso…). Une très bonne auto, ultra confortable, une vraie locomotive . Quel couple ! Par contre, par temps de pluie sur l’autoroute, c’était une autre histoire. »
    Sans vouloir donner de mauvaises pensées à Corentin, elle exécutait aussi de magnifiques burn-out sur asphalte bien sec…Au passage, très bonne remarque sur le minable ratio habitabilité/volume extérieur des voitures actuelles. Y’a du boulot !

    Répondre
  3. Nabuchodonosor

    Corentin : Fallait pas déballer sur l’pavé, l’calendo et l’jaja.

    Il s’agit du Rond-Point Place Saint Geo
    Où les mecs par-dessus l’calendo
    Se rincent la cloison au Calva maison
    Un vitriol pas piqué des hannetons…

    Cet endroit est tellement sympathique
    Qu’y a déjà l’tout Paris qui rapplique
    Un p’tit peu déçu d’pas être invité
    Ni filmé par le Sieur Rosburger…

    Au Tord-Boyaux
    Le patron s’appelle Renaud
    Allez vite le voir avant
    Qu’il s’achète l’Rond-Point des Champs…
    😉

    Répondre
  4. Guillaume DOURNEL

    Bonjour,
    Super auto, plusieurs dans ma famile à l’époque, un oncle en GTI bleue comme dans le reportage, mon père en GL puis en GTI phase 2 !
    J’ai moi même eu deux V6, une « V6 ABS » boite méca, puis une « V6 STX » BVA modèle canadien, (j’habitais alors Montréal) .
    a plus

    Répondre
  5. Thierry

    Bravo garçon pour votre savoir vivre et votre éducation qui permet de vous voir en plus, arriver avec des présents !
    RESPECT !!!!
    Félicitations pour votre auto …. faudra faire un peu d’électricité sur le phare gauche … lol

    Répondre
    1. Georges Piat

      Sublime le velours dans la contre porte… Et oui, c’est pas la nouvelle Audi qui est tendance, c’est la 505 !

  6. Arnaud T

    Cette poade me rappelle mon premier séjour à la montagne, adolescent. Nous avions voyagé dans la 505 du père d’un ami, une turbo diesel. Une reine de la route.

    Répondre
  7. MF67

    J’adore et j’admire ! Le choix de la 505 est la preuve d’un bon goût certain, s’agissant selon moi de la dernière « vraie » Peugeot, puisque dernière représentante de la lignée des belles berlines tricorps à propulsion Peugeot (initiée par la 403), au dessin dont l’élégance est indiscutable, et à la mécanique fiable et éprouvée. Rappelons à ce sujet que la 505 reprend l’architecture de la 504, partagée également avec la 604.

    Notons qu’encore une fois c’est une auto, encore présente sur nos routes il y a une bonne dizaine d’années, qui se fait aujourd’hui bien rare. Raison de plus pour s’y intéresser : Pas d’électronique inutile, fiabilité, confort et élégance, voilà donc une belle affaire ! Et puis la certaine désuétude des autos anciennes, c’est finalement assez chic…

    Répondre
    1. MF67

      Ah et puis s’il vous plaît messieurs les constructeurs, remettez du velours dans vos voitures modernes, dont la tristesse quasi généralisée de leurs intérieurs ferait passer pour joyeux ceux des vieilles Peugeot, pourtant peu réputés à l’époque pour leur folle gaieté…

  8. Dubby Tatiff

    Corentin est très sympathique. Le camembert et le cidre, quelle belle attention !
    J’adorais la 505 GTI étant gamin. J’appris par la suite – j’espère que ma mémoire ne me fait pas défaut – que la 505 reprend toute la cellule centrale de la 504, jusqu’aux portières qui sont communes aux deux voitures.

    Répondre
    1. PhareOuest

      Bonjour,
      « portières communes aux deux voitures » j’aimerais bien voir des portières de 504 montées sur une 505 lol!

      Bravo Corentin, faire ce choix à 19 ans ça fait plaisir à voir.
      Pour les soucis de tenue de route sur le mouillé, notamment du train arrière sur chaussée humide, les Michelin TRX trop vieux deviennent des « savonnettes », mais c’est vrai qu’ils coûtent un bras et un œil à remplacer.
      Il semble également que des masses oxydées provoquent des soucis électriques. La 505 est une voiture formidable mais à la finition à la Française des années 80
      Bonne et longue route à son volant, avec prudence, c’est une propulsion des années 80 tout de même.

  9. Neufcentdixespada

    1985 :un trajet Saint Germain En Laye -Saint Jean de Luz , au volant de sa 505 (pas gti…) le père de ma petite amie de l’epoque.Mr était myope comme une taupe et surtout totalement daltonien.De jour il savait s,il pouvait passer au feu rouge d’après la position de l’ampoule allumée… mais de nuit , un copilote s’avérait indispensable,et n’oublions pas que de Bordeaux à Biarritz la Nationale 10 était traversée alors par de très nombreuses intersections a feux rouges…. bref ,bonne caisse ,confortable ,silencieuse (deux litres essence) …mais pas fâché d’être arrivés au petit matin !!

    Répondre
  10. Pierre_

    Corentin envoie du bois, ben ouais! Il ne doit pas passer inaperçu au pays.
    L’ éconoscope c’est pour les mous du genou.
    Chez moi c’est le brocanteur qui se balade en 505. Un beau bateau, et quel volume à l’intérieur.
    Merci Corentin pour cette présentation.

    Répondre
  11. Jean-François Bertrand

    J’ai toujours aimé ces 505, elles ont une ligne intemporelle, équilibrée, avec cette sobriété qui fut longtemps la patte du lion en matière de design.
    Bravo !

    Répondre
  12. Nabuchodonosor

    Bravo Corentin, vous êtes Le Lion dans le film qui sort le 29 janvier avec Danny Boon et Philippe Katerine et que je viens de voir en avant-première à l’Alpe d’Huez.
    Mais je n’en dirais pas plus.
    https://www.youtube.com/watch?v=orlWfbNB190
    Enfin en cadeau retour, Colonel Bogey March passé à la postérité dans le film « Le Ponr de la Rivière Kwaï »

    Répondre
  13. Chapman

    Voilà un jeune homme qui sait vivre. D’abord il vient poliment nous présenter sa superbe voiture, bel exemple du génie français. En plus il amène des cadeaux, un camembert et du cidre de sa région normande. Enfin il nous réjoui de son accent et de sa sincérité provinciale. Je l’admire beaucoup d’être venu se frotter à la hargne de la circulation parisienne avec cette belle bagnole et un A au cul.
    Pour finir sur la conso gargantuesque…. Je suis quand même surpris, même si à l’entendre je sens bien que le compte tour flirte souvent avec la zone rouge.
    Merci Corentin, tu me rappelles que moi aussi j’adorais les voitures plus vieilles que moi. Ma première fût une Peugeot également mais une 203 de 1952….. Moins puissante tu t’en doute…. Mais consommant beaucoup moins.

    Répondre
    1. rhub

      si je me trompe pas c’est le moteur issu du 2l Simca qui date de 1970, monté sur la Simca… 2l, au niveau conso c’est de l’avant choc pétrolier !