La Citroën CXpérience arrive !

L’avenir des chevrons vu depuis… le Japon

Cocorico, c’est depuis le Japon, un autre pays fou d’automobiles (et de chevrons !) que Linda Jackson (Directrice Générale de Citroën ) et Arnaud Belloni (Directeur Marketing monde ) reviennent … ↓🚗↓ sur les 100 ans de Citroën qui achève ses festivités avant de lever un coin de voile sur les années 2020 qui ne sera pas sans surprises, de belles surprises… : ouvrez grands les oreilles, Cédric Fréour est à la manoeuvre pour poser les questions.

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « La Citroën CXpérience arrive ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Henri

    Quelle marque ! Toujours passionnant de suivre des infos, ici par ses éminents cheffe et responsable marketing, sur les Citroën de demain.
    Cheers.

    Répondre
  2. Francois P

    Bonjour, félicitations pour cet interview de Linda Jackson et d’Arnaud Bellini, le top niveau de Citroën. Obtenir cet entretien prouve que POA est pris considération dans le monde de l’automobile, bravo !

    Répondre
    1. Jacques Gauthier

      Avant tout ou la serait bien de réparer correctement les véhicules vendus j’ai une C3
      Qui est à sa sisieme visite à la concession défaut moteur elle consomme quand même 8,7 l d’essence au 100!!!!!!!!!!!

  3. Nabuchodonosor

    Lorsque j’étudiais l’architecture dans le milieu des années 80, mes camarades et moi étions véritablement fascinés par les architectes japonais, leur façon de conceptualiser respectueusement avec la nature nous irradiait. On dévorait les bouquins qui traitaient des œuvres de Kenzo Tange, Arata Isozaki, Tadao Ando, Toyo Ito, Fumihiko Maki, Kisho Kurokawa, et j’en passe… De leur côté, je crois qu’ils avaient été véritablement séduits par le langage architectural proposé et enseigné par nos ainés comme comme Corbu, Mies ou Gropius. C’est probablement leurs œuvres qui témoignent aujourd’hui de la meilleure expression de leurs préceptes.
    Ainsi des cultures qui paraissent au premier abord très éloignées, s’échangent, se partagent et s’enrichissement mutuellement pour faire rayonner un Art Majeur aux quatre coins du globe.

    Quant à Citroën, je bois bien sûr les paroles d’Arnaud Belloni comme du petit lait quand il dit qu’il ne faut jamais compromettre sa marque pour qu’elle soit respectée. Je lui rappellerais toutefois que c’est précisément à partir des années 80, à partir du rachat par PSA, qu’ils ont commencé à se renier, abandonnant ici et là sur le chemin, une grande part de leur avance et de leur génétique… Gageons qu’avec la nouvelle alliance PSA-FCA, l’histoire ne se répètera pas.
    😉
    Yôkoso !

    Répondre
    1. John Steed

      Pour preuve qu’elle se répète : Il s’agit d’une nouvelle CROISIÈRE JAUNE ou je ne m’y connais pas.
      A la différence près que les reportages de POA ne passeront pas aux actualités cinématographiques…

  4. Neufcentdixespada

    Je ne voudrais pas casser l’ambiance ,mais j’aurais bien voulu que Cedric asticote un peu plus ces deux dirigeants à propos l’espèce de folie « malussiere « qui s’est emparée de nos gouvernants (français ?europeens?) qui va envoyer dans le mur le haut de gamme français … Alpine va t il survivre?

    Répondre
  5. JL Troadec

    Bonjour,
    Merci pour l’interview.
    Le ministère des affaires étrangères et les entreprises françaises devraient écouter à partir de 2min40, c’est vraiment très intéressant.
    Sinon à mon avis si Citroën veut s’implanter sur les marchés des pays émergents tel que l’inde ( électricité à base de charbon) et veut s’inscrire dans le processus de transition énergétique, elle doit d’urgence ressortir de ses cartons le moteur hybride-air.

    Répondre