Ferrari 🇮🇹Mondial Cabriolet : encore plus belle décapotée de nuit. 🎄Joyeuses fêtes !!

Découvrez le petit observateur Hicham qui nous présente sa Ferrari Mondial Cabriolet. Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à Paris.  Pour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à  petitesobservationsautomobiles@gmail.com

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « Ferrari 🇮🇹Mondial Cabriolet : encore plus belle décapotée de nuit. 🎄Joyeuses fêtes !! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. John_Smith

    Pour le voyant « Cofani/Bonnets », peut-être une alerte pour capot ou coffre mal fermés ? Vu la clientèle US visée, ils auraient dû plutôt utiliser « hood » 😉
    En tout cas, bravo à Hicham pour ses explication précises et détaillées sur son auto, et tant pis pour les petits détails techniques perfectibles (boite à fusible sans couvercle, à moins qu’il ait disparu, armature de capote façon Trigano, etc). Ferrari était à l’époque à mille lieues d’une Porsche en terme de qualité perçue, ce qui n’empêche pas ce modèle d’être plus que désirable (sa ligne passe d’ailleurs mieux en cabrio qu’en coupé, je trouve). De l’imperfection peut naitre la passion 🙂

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Oui, les sièges avant sont trop avancés à cause des deux places arrières ce qui engendre un léger déséquilibre de la silhouette du coupé : l’arrière est trop long par rapport à l’avant.
      Cela se voit moins sur le cabriolet, surtout une fois décapoté.

  2. Mat Ador

    Devant tant de beauté je citerai Alain Bellec dit Barrière qui vient de franchir la dernière :

    « Elle était si jolie
    Que je n’osais l’aimer,
    Elle était si jolie,
    Je ne peux l’oublier.
    Elle était trop jolie
    Quand le vent l’emmenait,
    Elle fuyait ravie
    Et le vent me disait…  »

    Que le fisc aille au diable !

    Répondre
  3. Miata-Boy

    Ah !, les tiges métalliques de la capote façon siège de camping pliant, ça vaut son pesant de cacahuètes !
    Voiture californienne par excellence, cette Ferrari s’adapte pourtant à la perfection aux rues parisiennes plongées dans l’obscurité.
    Elle n’est certes pas très chic, mais elle le fait grave ! Une étoile sur le sapin de Noël en somme.

    Merry christmas POA !

    Répondre
  4. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Superbe présentation du mercredi et le charme d’une belle Italienne, la nuit lui va bien.
    Ça passe trop vite .
    Cette voiture me rappelle celle qui était dans le hall d’exposition de la concession JAGUAR – ROVER de lisieux dans les années 2000 .
    Blanche et interieur cuir fauve ,le vendeur au style très british m’avait dit que c’était celle de Richard CLAYDERMAN.
    Encore un super moment plein de charme , de passion et de bonne humeur; merci.
    Pascal

    Répondre
  5. 24heures (X350)

    Le « compteur… encore… pas… » s’appelle un compteur à rouleaux (on les a oubliés à force de voir des compteurs électroniques)

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    18:00 Mercredi : C’est l’heure de la récré.

    10:27 « On n’est pas bien là ? Paisibles… A la fraiche… Décontractés du gland… Et on bandera quand on aura envie de bander ».
    L’espace d’un instant j’ai cru lire dans la bouche de Renaud les mots valsant de pensées Depardiennes qui ne sortaient pas…

    Une balade dans Paris by Night en Ferrari. Merci Hicham et merci POA pour ce beau, ce très beau cadeau de Noël. C’est sûr je vais me la repasser le 24 au soir devant le sapin.
    Et grazie aussi à Leonardo Fioravanti de chez Pinin’ sans qui, rien n’aurait été possible.
    😉
    Nabu
    Grâce à POA, j’ai redécouvert les mercredis.

    Répondre
  7. Thierry

    C’est un beau cadeau de Noël franchement ! Quel bonheur de voir et d’entendre ce passionné.
    Joyeux Noël à vous tous équipe de POA qui au travers de votre passion, nous apporte quotidiennement de petits plaisirs !
    Merci 🙂

    Répondre