Souvenirs d’Autos (252) : un amour de Polo

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Clément, 28 ans, nous envoie cette histoire qui se passe en 2010 quand il venait d’obtenir son précieux Sésame : le permis de conduire ! J’ajoute que personnellement, je ne suis pas très connaisseur du tuning… mais sur POA tous les bagnolards sont les bienvenus.

 

Il me fallait absolument une voiture… Donc je me suis mis en quête de chercher une petite sportive pour commencer… Mais, je ne trouvais pas.

Un matin alors que j’étais déjà parti à l’école car je poursuivais encore mes études, ma mère m’appelle :

  • Bon, on t’a acheté une voiture !

Moi, je me posais beaucoup de question : « Qu’est-ce qu’ils ont trouvé ? » En même temps, je me disais : «  Je ne vais pas faire mon égoïste, j’ai une voiture ! C’est déjà énorme ! »

La semaine de cours se passe, je reprends le train pressé de rentrer chez moi et là derrière le portail se trouve une magnifique VW POLO, blanche, 3 portes, de novembre 1998 avec seulement 12.500 km !!!

Mais avec le petit moteur…

Je la prends, bien sûr et s’en est suivi un amour grandissant pour cette auto. Elle m’a emmené partout. Moi qui sortais peu, ça m’a complément changé. J’ai pu rencontrer mes meilleurs amis grâce à cette Polo… J’ai connu aussi mes premiers amours… J’ai vécu tellement de choses avec cette voiture qu’il me serait impossible de m’en séparer.

Et pourtant pendant ces débuts, j’ai bien failli la perdre.

Premier accident sans gros dégâts, juste la calandre, bref on change, mais le deuxième c’est un camion qui est passé au moment où je n’étais pas là.

Je l’ai retrouvée enfoncée du côté conducteur. J’étais dépité à l’idée que jamais je ne pourrai la refaire et la conduire à nouveau.

Mais un ami garagiste ma redonné espoir et l’a sauvée de la casse car d’après l’expert c’était trop cher par rapport à la valeur du coup. Mon ami s’est engagé à la refaire à moindre frais et j’ai pu la récupérer.

Aujourd’hui, elle continue à m’accompagner aux meetings et pendant les balades, les week-end ensoleillés.

J’ajoute que madame est personnalisée style german look, mais uniquement avec des pièces proposées par les constructeurs d’époque (ABT, ZENDER, KAMEI etc ) car j’adore ça… et je restaure également une Golf 2 GTI… mais la Polo sera toujours là, c’est certain.

 

 

 

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…

Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (252) : un amour de Polo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. FBT

    Ah la Polo 6N ! J’en ai eu 2 : la 1e, je crois que c’était la version de base de chez base, sans verrouillage centralisé, sans vitres électriques, sans direction assistée. Même le vernis de la peinture blanche devait être au rang des options. Et pourtant, quelle petite auto géniale. Basique certes, mais drôle ment rigolote à emmener. LE truc de cette auto : son mini levier de vitesse placé très bas et la vivacité de sa mécanique. La deuxième est arrivée bien des années après : achetée à un papy, elle était dans un état superbe et elle avait très très peu de kilomètres. 5 portes, bordeaux, airabgs, vitres électriques et direction assistée, elle était tellement plus moderne par rapport à la première et encore plus vive et amusante. Malheureusement, elle avait tellement peu roulé que la boîte nous a lachés sur l’autoroute un an après l’achat. On ne lui en a pas voulu. Elle est même restée notre unique voitre pendant presque une année alors que nous venions d’avoir notre premier enfant. J’ai eu pas mal de VW (2 Golf 4, 3 Golf 6 + un petit passage par Audi) mais la 6N est celle qui me laisse le meilleur souvenir.

    Répondre
  2. Pierre_

    Aah la première voiture, voilà un moment que nous n’oublierons jamais !
    Votre émotion et votre passion sont palpables dans le récit.
    Merci pour ce Souvenir Clément.

    Répondre
  3. Karl Champ-Léger

    Ich liebe fotre titre meine Kommandantur’ qui me rappelle les orichines de folks-fagen, ach… Yaya et che ne fous lèche pas les pottes….
    🙂 🙂 🙂

    Répondre
  4. Calle 13

    Ma 2e voiture cette Polo 6N, une 3 portes Pack ABS grise de 1997, 1l4 60CV. De bons souvenirs entre région parisienne et nombreux A/R vers le bout du bout de la Bretagne. En plein rodage 175 à toc dans une descente de l’A10 avant qu’un improbable avec maman ne déboite un camion sans accélérer à peine sorti d’une aire de repos : chopé par les condés mais reparti vierge vers le pays basque, gaaaz ! Je vous raconte pas la 1e, une Super5 5portes SL Spring bleue marine, moteur Cléon Fonte 1l1 47CV et 4 vitesses… Light is right !

    Répondre
  5. Francois P

    Bonjour.
    La première voiture reste toujours un superbe souvenir quoiqu’il arrive. Je comprends Clément qui grâce à cette sympathique Polo profite des plaisirs d’une liberté que l’on voudrait restreindre pour des motifs pas toujours très clairs..

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Tout comme vous Clément, il m’est arrivé par le passé d’essuyer quelques mises en épave aussi surprenante que désagréables… J’ai parfois dû batailler ferme.
    Comment présumer de la probité d’un expert ce dernier se faisant rémunérer par les compagnies d’assurance ?
    J’invite le premier Ministre à venir nous expliquer, Expert au-dessus de tous soupçons à l’appui, les relations assureur/assuré dans le prochain volet de « Les affaires sont les affaires ».
    Mes respects du vendredi, Commandant.
    😉

    Répondre
    1. Georges Piat

      Ah oui, c’est bien vrai, j’ai perdu une moto soi-disant irréparable de cette façon mais quand l’expert a dit quelque chose…
      Les affaires sont les affaires !

  7. Thierry

    Ma toute première auto était aussi une Polo, mais du temps des Audi 50.
    J’avoue connaitre Zender etc … mais n’être pas du tout amateur de ce genre de German Style !
    Je ne sais quel moteur elle a, mais le petit 1400 donnait déjà pas mal sur route.

    Répondre
    1. Georges Piat

      Oui, c’est vrai, j’avais oublié que Audi 50 et Polo étaient cousines ! C’est début 70 je crois…

    2. Nabuchodonosor

      J’eus la chance fin des années 70 de rouler en Audi 50 pendant toutes les vacances de Noël que nous passions entre copains à La Clusaz.
      Elle était vive et très bien finie, un régal à piloter sur les routes tortueuses de la vallée du Borne.
      Nous ne nous débrouillions déjà pas si mal d’un point de vue flirts, mais je crois que si nous avions connu à l’époque le German Style voir le Lowrider je crois que nous aurions comblés nos conquêtes et préservés nos vertèbres…
      😉