Souvenirs d’Autos (247) : Le secret de la CX de Chirac

Par le Commandant Chatel. Cette anecdote se déroule, je crois, au début du septennat de Jacques Chirac. On doit être à l’automne 1995.

 Je travaille à cette époque avec Jean-Claude Camus, le producteur de Johnny Hallyday et il est dans les petits papiers de Claude Chirac. Gentiment, il m’a fait inscrire sur les listes des invités à l’Élysée quand il y a un sujet artistique, comme par exemple l’exception culturelle.

Je reçois donc un beau bristol pour me rendre à l’Élysée. Discours du Président de la République (le « PR » si on veut faire pro) et cocktail.

J’arrive à l’heure par la rue du Faubourg Saint-Honoré, je passe facilement le contrôle de gendarmerie car ils ne regardent même pas ma carte d’identité (le 11 septembre n’avait pas encore eu lieu et c’était cool) et je traverse la grande cour totalement vide.

Me voilà dans la salle des fêtes. C’est quand même assez impressionnant. Et au moment où je me cherche une chaise, un type désagréable que je connais vaguement arrive vers moi, me salue et ajoute :

  • Qu’est-ce que tu fais là ?

Dans ce cas, je réponds toujours la même chose :

  • Et toi, qu’est-ce que tu fais là ?

Un huissier annonce : « Le Président de la République ». Chirac entre en scène, salue quelques VIP et déroule son discours. Puis à la fin, il nous invite à prendre un verre. Et là, je me dis : « Il va se barrer ».

Pas du tout, pendant le cocktail je vois le Président qui reste là et boit un verre. Alors que je suis dans un petit groupe, je le vois soudain qui avance à grandes enjambées vers moi. Il me tend la main et me lance :

  • Bonjour ! Comment allez-vous ? (comme si on se connaissait depuis toujours. Ça fait un drôle d’effet).

Là, je me dis, il faut répondre in truc marrant, percutant et rapide. Je réfléchis et je pense à :

  • Très bien… et vous, monsieur le Président ?

Mais le temps que je formule ces quelques mots, Chirac est déjà reparti la main tendue en lançant des :

  • Bonjour ! Comment allez-vous !!

Il fait ça si bien que le type désagréable me demande :

  • Tu connais Chirac ?!!!

Je réponds :

  • Bien sûr.

Au moins, son compte est réglé.

Je ressors une heure plus tard et là, je vois dans la cour, garée sur le côté la fameuse Citroën CX 25 Prestige qui avait fait la traversée de Paris le soir de l’élection de Jacques Chirac. Le chauffeur est là, à côté. Je ne peux pas résister et je m’approche. Ça donne à peu près ça :

  • Bonsoir Monsieur, cette CX est toujours la voiture de Monsieur Chirac ?
  • Oui, on essaie d’autres choses, mais le PR n’est pas bien dedans… Donc, il s’accroche à sa vieille CX !!
  • Incroyable ! Mais pourquoi est-il si bien dedans ?
  • Venez voir !

Et là, il me montre le secret. La banquette arrière avait été entièrement personnalisée. Et le côté droit où se tenait Chirac avait été fait sur mesure pour le Maire de Paris.

  • Avec cette voiture on file en Corrèze comme le vent. Avec le dos bien tenu et de la place pour les jambes, il peut dormir, c’est royal !

Je salue le chauffeur et je m’en vais. Aucun agent de sécurité ni gendarme n’est venu abréger notre petite conversation.

L’époque était vraiment différente.

Cette CX « 19 FLX 75 » est visible à Sarran au Musée Jacques Chirac. Qu’on se le dise.

 

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…

Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

19 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (247) : Le secret de la CX de Chirac »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Helenemaiste

    Bonjour.

    Où je peux télécharger XEvil gratuitement sur votre site?
    J’ai eu des informations de votre soutien. XEvil est vraiment le meilleur programme pour résoudre captcha, mais j’ai besoin de la dernière version de celui-ci.

    Grâce.

    Répondre
  2. chapman

    Je n’ai pas aimé la CX quand, en 74 elle a remplacé la DS. Je l’ai trop aimé cette DS, auto de tous les superlatifs, même les philosophes se sont penchés sur son « exceptionnalité »; cette extraordinaire originalité, classe et distinction, la pureté absolue de ses lignes. Et puis c’était la voiture de mon grand père, j’ai tant voyagé dedans .
    Et puis voilà, septembre 74, en bon client Citroën, il touche la nouvelle CX 2000….. Un peu en avance par rapport aux clients ordinaires si ma mémoire est bonne.
    Mon grand père adore, ma grand mère et moi, non. J’avais treize ans.
    Il l’a gardé jusqu’en 1990.
    C’est la Citroën qu’il a gardé le plus longtemps.
    Il avait raison, c’était une auto fantastique…. Une vrai Citroën….. La dernière ?

    Répondre
  3. Pascal MOORE ( fils de Roger, selon le Président ROUBOUDI )

    Belle anecdote en effet ! Le président Chirac avait toujours ces petites phrases, tout comme le Général de Gaulle qui disait toujours  » je suis content de vous rencontrer  » , ce qui flattait son auditoire. J’adore aussi les voitures Présidentielles ou Royales, car il y a toujours une multitude d’anecdotes et de détails qui font toute la différence, comme cette histoire de banquette arrière. Merci mon Commandant. On peut visionner des reportages sur Internet concernant les voitures de Buckingham, et c’est un régal !

    Répondre
  4. Hondaman

    Merci pour cette histoire ! J’adore ces petits moments de vie, qui me rappellent tout à coup, la superbe vidéo du gouvernement POA en balade à Colombey les deux Eglises.
    Ah la France éternelle !!!

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Très belle histoire mon Commandant et d’actualité de surcroit, considéré le délai nécessaire à l’égard des proches, pour respecter leur deuil.

    Pour notre part, nous observerons silencieusement que sa dernière caisse, concoctée par la maison Henri de Borniol à la demande de Claude sa fille, a également été réalisée sur mesures, fournies par le protocole de l’Elysée…

    Je regrette le temps où les Présidents se trimballaient dans des bagnoles faites à leur mesure, voir leur démesure : Un Chef, c’est fait pour cheffer !
    😉
    Avec tous mes respects du vendredi, mon Commandant.

    Répondre
  6. JEAN-MICHEL KAGAN

    J’ai travaillé pas mal de temps pour la mairie de Meaux. A l’occasion d’une pose de 1ère pierre pour un immeuble que je construisais, J-F Coppé se précipite vers moi en me disant « bonjour ça va bien ? ».
    Mon épouse qui venait pour la première fois n’ a pas eu le temps de me dire que je lui avais caché cette grande amitié, car sitôt dit, il se tourna vers elle et lui dit  » bonjour ça va… »
    Je sais maintenant d’où JFC tient ça, du temps où il a été un des ministres de J. Chirac.

    Répondre
  7. Georges Piat

    J’ai l’impression que l’on savait aussi mieux vivre à cette époque. Aujourd’hui, les gens recherchent plus les émotions que le confort…

    Répondre
  8. Olivier

    Bon…c’est du lourd.
    Assurément un de vos meilleurs Souvenirs d’Autos. Vous avez eu la chance de croiser le grand Jacques. ( Sans faire de politique, pour moi il est le dernier vrai gaulliste )
    La CX et l’élection présidentielle. Je m’en souviens comme si c’était hier. Quelle époque! Encore frivole jusqu’à cet horrible 11 septembre 2001.
    Cette rubrique est vraiment ma préférée. Je dis : encore d’autres anecdotes s’il vous plaît Commandant Chatel.

    Répondre
    1. Pierre_

      La grande Voiture la plus connue de France avec le petit truc là côté droit.
      Vous déteniez là un Secret d’État Commandant.
      Un Souvenir mémorable et inoubliable sans aucun doute.

  9. Jean-François Bertrand

    Excellent, j’adore !
    Cette cx fait partie du patrimoine national, au même titre que les SM de Pompidou.
    Et même en 96-97, il n’y avait pas grand chose qui pouvait lui tenir la dragée haute dans la production française, celle qui l’a déjà remplacé à cette époque, la XM, n’a jamais eu à mon humble avis sa classe naturelle, sa finesse et sa fluidité des lignes, et ne parlons pas de l’intérieur.
    Seule la C6 est sa digne descendante. Et le Chi ne s’y est pas trompé, il l’a de suite adopté.

    Répondre
    1. Jean-François BERTRAND

      Oui c’était une version Prestige rallongée avec le pavillon également légèrement surélevé pour avoir un peu plus de garde au toit (l’équivalent en version diesel était la Limousine)
      Et c’est d’ailleurs pour un autre président que cette version à vu initialement le jour avant d’être au catalogue, achetable par n’importe quel vulgus pecus au portefeuille bien rempli: j’ai nommé VGE!
      Lorsque le parc de DS présidentielles fut remplacé par des CX, ce dernier qui n’a pas le gabarit de Passe Partout ou Minimoi se sentait quelque peu à l’étroit à l’arrière. Il en fit requête et Citroên lui concocta une CX quasi Taylor Made. La Prestige était née!