Cédric va-t-il reconnaitre à l’aveugle 😎la DS3 Crossback ?

Le Premier Ministre est aujourd’hui face à la vérité automobile: il doit trouver la nature de la voiture qui se trouve devant lui sans la voir. Il va vivre l’expérience automobile sans l’aide de la vue, comme Yann et d’autres aveugles la vivent au quotidien. 

Cédric apprend à appréhender les formes d’une auto, son volume et se surprend même découvrir la voiture de manière bien plus libre que s’il avait la vue.

Peut être passons nous à côté de bien des choses en ne touchant les voitures que des yeux finalement… 

Mais le Premier Ministre, une fois à l’intérieur, est définitivement dans son élément, celui des matières : il n’est pas Docteur Finition pour rien, même les yeux fermés ses instincts de plastique moussés qu’il souhaite consommer à louche et de cuirs matelassés le reprennent.

Comme quoi, il n’est pas détenteur de la chaire de finition automobile de la Sorbonne pour rien, et son flair est toujours aussi acéré : il n’a pas pris une Dacia pour une Audi, sa hantise profonde, mais a très rapidement identifié les nouveaux SUV DS et leur attention portée à la qualité intérieure et extérieure…

Docteur Finition a encore frappé, c’est à voir sur POA.

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « Cédric va-t-il reconnaitre à l’aveugle 😎la DS3 Crossback ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lynx

    J’adore cette voiture…
    Je trouve que DS a trouvé son design, très français, sophistiqué, chic. Les intérieurs sont magnifiques, luxueux, et chaleureux à la fois.

    Répondre
  2. Pierre_

    Un exercice intéressant et formateur auquel je me prêterai volontier pour la découverte d’un objet de ses lignes et de sa matière. Yann nous apprend comment mettre en avant tous nos autres sens.
    Passionnant. Bravo.

    Répondre
  3. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Au travers de cette vidéo , outre le concept original de la révélation d’une voiture les yeux bandés au travers du simple toucher, je découvre également l’ambiance de cette marque en recherche de son identité.
    DS est une marque voulant se donner une image de luxe et rafinement et dans les détails ils sont sur la bonne voie , dommage qu’au niveau du design extérieur de leurs voitures qu’ ils ne soient pas au même niveau.
    Pascal

    Répondre
    1. Philippe

      C’est vrai qu’extérieurement ils gagneraient à être sur des lignes plus simples. C’est curieux car leurs concept cars sont souvent simples. Voir le concept de DS6 crossback avec une calandre laquée noire simple. Ou alors leurs concepts de berline. Mais après c’est plus fort qu’eux il faut qu’ils en rajoutent des tonnes.

  4. Nabuchodonosor

    Peut-être faudra-t-il me rendre à l’évidence lorsqu’il n’y aura plus que des automates pour me conduire. Néanmoins aujourd’hui faut avouer qu’un Premier Ministre jouant à Colin-Maillard dans une concession DS, ce n’est pas banal.

    Gourmand, le coquin ne s’arrête pas en si bon chemin, le voilà maintenant qui tâte, effleure, palpe, examine avec minutie les surfaces qui s’offrent à lui. Si les belles étaient faites de chair et de sang on aurait vu leurs poils érectiles se redresser sous l’effet de ses caresses princières… Mais il n’en est rien et ce sont les miens que voilà drus. Et tout doucement d’observateur, indiscret, mateur, me laissant emporter par tous les sens mis en éveil, je bascule dans la curiosité et me surprend même à ressentir un certain plaisir à regarder ces autos que je ne voulais voir jusque-là que par le filtre des chevrons de mon enfance, c’est à dire comme de vulgaires ersatz, dérivées, maniérées, arrogantes, frivoles et parisianistes…

    Incroyable, la magie opère la DS nouvelle me fait de l’œil et je ne peux demeurer insensible à ses charmes… Bravo POA, en matière de communication vous vous y entendez grandement. Les Chapatte et autres Clarkson ont quelques soucis à se faire…
    😉
    #NabuGoPOA

    Répondre
  5. Ju44

    Un concept génial ! C’est novateur et intéressant car on remarque ainsi une foule de détails qui d’habitude sombrent dans l’oubli.

    Ou comment découvrir une auto sans la voir. C’est remarquable le nombre de détails et la subtilité des observations de Cédric, qui n’étant pas non voyant, aurait pu se sentir bien démuni avec uniquement le sens du toucher. Pour autant il s’en est remarquablement sorti et j’ai adoré sa remarque sur la forme du capot de 2CV… Comme quoi les DS n’auraient pas renié tout leur héritage Citroën !
    De même la différence entre les consoles centrales des DS3 et DS7 qui semblent identiques sur la vidéo et qui en réel dégagent des impressions bien distinctes… Bluffant!

    Et quel plaisir de retrouver Yann qui se fait trop rare dans les essais!

    A ré-éditer très vite sur d’autres autos

    Répondre
  6. Assemat

    Bonjour à toutes l’équipe Poa. Encore un reportage original et convivial. J’ai eu plaisir à regarder la vidéo avec un Cédric très subtil qui arrive finalement à découvrir la marque de la voiture et les modèles. Bravo à toute l’équipe, continuez à nous surprendre et à nous faire plaisir. Romain

    Répondre
  7. Philippe

    comme quoi à l’aveugle les DS sont vraiment chiadés et haut de gamme n’en déplaisent à ceux qui ne jurent que par les allemandes. Si j’avais été fan des véhicules hauts j’aurais acheté une DS7 car une fois qu’on a gouté à l’ambiance intérieur DS on a dû mal à s ‘en passer.
    La DS5 encore aujourd’hui les gens font whaou à chaque fois qu’ils montent dedans. LEs matériaux et le dessin sont vraiment choisis.

    Répondre
  8. Neufcentdixespada

    Monsieur Yann ,votre voix est d’une douceur tellement reposante …on ne vous a pas assez entendu cette fois, revenez plus souvent !! Mais Cedric a été au top aussi… faut que je fasse pareil pour éprouver moi aussi mon ressenti non visuel des autos … bon,pas sur le parking du supermarché d’a côté ,on me regarderait un peu bizarrement !

    Répondre
  9. Didier

    Quelle bonne idée, bravo pour cette démarche très intéressante, merci à tous les protagonistes.
    On oublie que nous avons cinq sens et que nous pouvons percevoir un objet avec au moins quatre d’entre eux.

    Répondre
  10. Thierry

    Du coup je viens de me refaire le Range Rover avec Yann !
    Ce type est extraordinaire, c’est merveilleux de l’entendre parler et disséquer ce que nous ne voyons pas ! Bravo à Cedric qui a fait un cobaye particulièrement brillant.

    Répondre
  11. Pascal MOORE

    J’ai rencontré Yann lors du 1er POA DAY en 2019 et nous avons longuement parlé sur le parking devant une superbe DS 7 CROSSBACK PREMIERE. Son approche était tout à fait intéressante ! Un beau souvenir, une belle rencontre. Vivement le 2ème POA DAY en 2020. J’espère pouvoir m’y rendre avec d’autres petits observateurs.

    Répondre