Ecran, mon bel écran, suis-je la plus belle devant Tesla ?

Porsche Taycan électrique – premières photos de l’intérieur

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Ecran, mon bel écran, suis-je la plus belle devant Tesla ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Gran Turisto

    – Bonjour !
    – Bonjour Monsieur, puis-je vous renseigner ?…
    – Oui, merci ! Je viens passer commande d’une Porsche. Je suis tellement content, j’attends ce moment depuis si longtemps ! Une vie entière d’économies pour m’offrir une Turbo S et enfin entendre la mélodie de son moteur…
    – Monsieur est drôle ! La mélodie ? Vous savez nos motorisations électriques sont extrêmement silencieuses, vous n’en croirez pas vos oreilles !
    – Electrique ? Vous êtes sûr ? Et c’est sympa à conduire quand même ?…
    – Ah ? A conduire ?… Oui, euh… Désolé Monsieur, mais nos véhicules sont désormais… autonomes. Vous n’avez plus besoin de les conduire vous-même, c’est même devenu impossible ! Vous voyez ce tableau de bord magnifique et tous ces écrans qui gèrent tout à votre place ?
    – … ???
    – Monsieur ?… Monsieur, ça va ?… Gunther ! Appelle vite les pompiers, un client vient de faire un malaise !!!

    Répondre
  2. cadikse

    Il n’y a que moi qui trouve étonnant l’emplacement devant le passager de la musique et du GPS.
    Quand on conduit on ne touche pas à l’écran??

    Répondre
  3. pierre

    ça ç’est une vraie voiture d’un grand constructeur!
    Tesla va être enfoncée d’un coup avec son iPad géant moche et son volant d’auto tamponneuse , et je parle même pas des performance et de l’autonomie… sans compter que porsche a déjà installé un réseau de recharge rapide partout en europe

    Répondre
  4. Guillaume Tell

    La dimension de l’écran sont les nouvelles cojones de l’automobiliste moderne.
    Porsche ou Tesla vous verrez, la voiture sera autonome lorsque les écrans auront remplit tout le parebrise…
    Gniiiiiiiiiiin….
    🙂

    Répondre
  5. Francois

    Bonjour,
    Comment faisait on avant, sans tous ces écrans, dont la grande majorité des infos et possibilités ne sert a rien pour la conduite et est plutôt une source de distraction dangereuse surtout lors des manipulations. Mais il faut toujours que mon écran soit plus grand que celui du voisin….Pas très séduisant tout ça et ca ne donne plus trop envie de conduire…

    Répondre
    1. Mélodie Haupart-King

      Une dalle d’écran est beaucoup moins cher qu’un compteur analogique, ce sont des composants fabriqués en masse en Asie par des « petites mains » payées au lance-pierre.
      L’arrivé massive des écrans dans les habitacles est typiquement le genre de « progrès » dont raffolent les constructeurs puisque ça leur permet de réaliser de substantielles économies sans que le client ait l’impression que l’on se fout de sa gueule car c’est « les écrans c’est l’avenir », comme chacun sait.
      Ainsi plus besoin de designer une planche de bord complexe, de de soucier de la disposition des commandes, de leur ergonomie, du choix des matériaux, de leur finition, de la lourdeur au touché, etc, etc … 1m² d’écran « Made in China » et basta.

  6. Mat Ador

    Ces écrans me font penser aux miroirs aux alouettes.
    La vérité est qu’Elon a mis une claque magistrale à tous les constructeurs et qu’ils essaient de suivre sans trop le montrer.
    On fait appel pour cela au marketing et cela donne ça.
    Franchement, entre nous, une Porsche à conduite autonome…
    Ha, Ha, Ha, la blague.

    Répondre
  7. Neufcentdixespada

    Ça n’est pas extraordinaire ,le volant n’est pas esthétiquement raccord avec le reste de la planche de bord ,mais ça fait moins cheap que chez tesla

    Répondre
  8. Nabuchodonosor

    Conceptuellement Tesla est dans le vrai. Un volant, un jeu de pédale et un compteur, c’est tout ce qu’on a besoin pour rouler. C’est à peu de choses près ce que l’on retrouvait dans une 2CV. Toutes les assistances modernes, de sécurité ou de confort, ont vocation par nature à être « transparentes », à aider le conducteur dans ses choix ou s’y substituer en cas de nécessité, raison de plus si l’auto est conçue pour être demain autonome… Une interface tactile pour gérer tout le reste, aussi immense soit-il, suffit.

    Évidemment le tableau de bord du Taycan nous ravit. Vu comme l’évolution logique des tableaux de bord d’antan, Il rassure et comble notre égo par l’exhaustivité qu’il propose. Il rend de plus ce sentiment de totale maitrise de l’engin. Bref on en a pour son pognon sans compter qu’on peut impressionner les autres. C’est clinquant. Le macho éduqué à la conso du XXème siècle reste dans sa zone de confort.

    Deux visions, deux traitements opposés. Pour sûr, je ne prends aucune des deux pour aller discuter avec mes créanciers…
    😉
    Nabupragmatique

    Répondre
  9. Jean-Michel KAGAN

    Personnellement après avoir testé la Tesla (et pas convaincu par la tablette) et possesseur d’une Carrera S, je retrouverai très vite mes marques avec vrai tableau de bord . Hormis le cadran central qui n’est plus un compte-tours, peut-être qu’en roulant, sur la circonférence du tachymètre apparaît la puissance électrique consommée instantanément.
    En tous les cas, je suis impatient de la voir en vrai.

    Répondre