Road Trip 508 SW J4 : le grand rassemblement

 

 

Jour 4: Le rassemblement et la course. C’est le jour J, nous sommes à Prescott Hill et nous rencontrons Chris Hughes, l’organisateur de Peugeot Festival qui rassemble plus de 500 Youngtimer Peugeot. L’équipe POA (Cédric Fréour – Ronan Rocher – Julien Rosburger – Renaud Roubaudi) part au volant de la Peugeot 508 SW. C’est un voyage de 4 jours en direction de Gotherington en Angleterre, afin d’assister à un grand rassemblement de Peugeot sportives en compagnie de l’Aventure Peugeot. Plus de 500 équipages de tous pays sont attendues pour participer à une course de côte à Prescott Hill et exposer fièrement leurs voitures.

Photos Ronan Rocher – photographe officiel de POA

 

C’est le grand jour, plus de 500 Peugeot sont présentes  à Prescott Hill

Les voitures sont garées par modèle et par Club. Ici un club 306

Le club 208

Les commissaires de courses sont tous bénévoles

Cette Peugeot 309 Goodwood a fait plus de dix fois l’épreuve de la course de côte

Le record de la montée est de 45,6 s

Tout le monde peut participer à la course à partir du moment qu’il s’agit d’une Peugeot

Le Land Rover sert de dépanneuse pour les sorties de route plus nombreuses qu’il n’y parait

 

Cette jeune femme vient depuis 6 ans à Prescott Hill avec sa 205 GTI

Une rare 404 en mode Rallye d’époque

Les clubs 205 GTI tiennent la vedette

La piste fait moins d’un miles (1,6 km)

Le Land sort du bac à gravier les conducteurs un peu trop confiant

 

Monsieur Fréour, c’est à vous de piloter la 508 sur la piste

Start your engine

Chris veut aussi tester le comportement de la Peugeot 508 SW

 

Sérieux, rigueur et précision

Croisement de main autorisé en F1

 

Impeccable

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Road Trip 508 SW J4 : le grand rassemblement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ju44

    Encore une superbe vidéo signée POA !

    Quel bonheur que ce moment champêtre dans la campagne anglaise… Des bagnoles, des gens, des émotions -> Le Bonheur !

    Répondre
  2. Georges Piat

    Un beau voyage cette aventure Peugeot. La voiture qui rassemble les gens, j’aime beaucoup cette idée.
    En attendant, Peugeot rassemble nos voisins d’outre Manche !

    Répondre
  3. Fred

    Superbe reportage, et quelle surprise ce musée sur place…
    Votre enthousiasme me réjouit et votre émotion me touche….A très vite
    Amitiés

    Répondre
  4. Jacklang de Blois

    Ce Premier Ministre, quelle classe tout de même.
    La jante de volant empoignée par les deux mains fermes qui balancent carrément l’auto dans le 90° gauche abordé à une vitesse folle. La main droite accompagnant le mouvement, calant d’abord subtilement la jante dans la commissure du pouce et de l’index, puis, par le revers habile des trois autres doigts inutilisés parvenus à leur point haut, les voilà qui s’offrent le luxe suprême de nous saluer… Une botte secrète imparable, inconnue aux bataillons des gentlemen drivers et du WRC réunis…
    Chapeau POA

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Le jardin français est un traité de géométrie composé de droites et d’intersections où règne ordre et perspectives se perdant à l’infini. C’est une lapalissade de le souligner mais dans un jardin à la française, Monsieur Le Premier Ministre n’aurait pas été primesautier. Il n’aurait jamais taquiné les bordures ni jardiné dans les bacs. Dans un jardin à la française Monsieur le Premier Ministre aurait filé droit et ne se serait jamais emmêlé les pinceaux…

    Hélas, nous voici plongés dans un décor où la sinusoïde prédomine, un jardin de Trianon peint pour Marie-Antoinette, un paysage pittoresque mis en scène pour le ballet aérien de Poudlard, qui en prend l’exact contrepied.

    Bien que la météo vous fût clémente et le rituel du Tea Time étrangement absent, vous étiez Messieurs sans conteste, les hôtes de sujets des Windsor au cœur d’un jardin anglais.

    Et quel bonheur de vous y retrouver fougueux, frétillants, fringants et enthousiastes comme à l’accoutumée.

    Permettez que je vous félicite, je m’y suis particulièrement bien diverti.
    😉
    Yours faithfully.

    Nabuch’ Ôdonosor

    Répondre
  6. Pierre_

    Une balade de choix du Côté de Prescott et un détour chez Bugatti. Un mélange des genres très bien assumé, riche.
    De belles rencontres dans un bel endroit. Un Président ému.
    Laissons nous aller.
    Superbe.

    Répondre
  7. Pascal LIGER

    Nous sommes et ressentons effectivement l’essence même de POA avec la vie, les gens et leurs histoires de bagnoles. Ce qui qui partagent très amicalement leurs experiences, leurs sentiments, leurs impressions et leurs histoires. Ces rassemblements automobiles se développent désormais un peu partout et c’est toujours un vrai plaisir de pouvoir y assister et de discuter avec les propriétaires, qui ont tous quelque chose à raconter. L ‘Angleterre ( et le Royaume tout entier ) est aussi le territoire où l’automobile est Reine….
    Un jour, si possible, j’irai au rassemblement annuel ROLLS-ROYCE / BENTLEY dans le parc du Château de DOWNTOWN ABBEY avec Renaud ROUBAUDI.

    Répondre
  8. Thierry

    Peugeot ça m’en touche une sans faire bouger l’autre disait Chirac en parlant devant la 205 de Bernadette … enfin presque mais : « POA, on y va pour les bagnoles, on y reste pour les gens. »
    Comme c’est vrai ça
    Comme c’est beau ça
    Comment on n’y a pas pensé avant ?

    Merci pour ces magnifiques reportages du mercredi ! Floriane nous a manqué …. snif ! POA, on y va pour les bagnoles, on y reste pour les gens.

    Répondre
  9. Jeckyll

    L’enthousiasme du Président est toujours aussi communicative!
    Une marque et des modèles qui ne me passionnent guère de prime abord, mais la touche POA et les diverses rencontres rendent ces vidéos très addictives:
    POA, on y va pour les bagnoles, on y reste pour les gens….

    Juste un commentaire intégriste:
    Je suis surpris par la position tarabiscotée des mains d’Eric Berthelat qui pilote la 206 lors de la montée de la côte (vers 3min23).
    Le premier ministre s’emmêle lui-aussi le pinceaux vers 8min26, mais il n’ probablement pas la même expérience de la piste.

    Répondre
    1. Philippe

      J ai aussi été surpris par le croisement de main du premier ministre. 0eut être ne pensait il pas que ça tournerait autant. Après a sa décharge le volant doit être si petit que ce ne doit pas être naturel de venir le chercher à midi pour le tirer comme on devrait faire piur chaque virage. C est sur que la si il avait dû rajouter de l angle il ne pouvait pas.
      Pareil. Pas emballé par ce genre de rassemblement Peugeot mais l ambiance doit être géniale.