Quelle voiture pour conduire la nuit ?

Voilà la question du dimanche matin que se pose le quatuor POA composé… de Ronan Rocher, Julien Rosburger, Cédric Fréour et Renaud Roubaudi. Chaque dimanche matin, POA se pose la question de savoir quelle voiture pour…, un jeu auquel vous pouvez participer en votant à la fin de la vidéo en cliquant en haut à droite.
Bon dimanche à tous.

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « Quelle voiture pour conduire la nuit ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Neufcentdixespada

    Retour d’un feu d’artifice tiré en bord de mer il y a peu ,en mx 5 décapotée… vive la France (eterrneeelle bien évidemment) ,et le japon aussi…

    Répondre
  2. Dominique Laude

    Et oui Saab évidemment avec son black panel son beau tableau de bord et sa position de conduite si particulière et agréable. Que de souvenirs avec ma 9.3

    Répondre
  3. Stephane CVS

    Effectivement, rien de tel qu’une SAAB avec le ´ black panel’ qui permet effectivement d’éteindre les fonctions non essentielles lors d’une conduite de nuit mais qui peuvent se rallumer si nécessaire (jauge à essence trop basse par exemple). Je précise que seules les 900 dites NG disposent de cette appellation, appelées ensuite ´ night panel’ sur les 9-3 (puis 9-5) puisque la branche aviation SAAB a refusé cette appellation pour la branche automobile. Je dois avouer que je n’utilise cette fonction que très rarement…… Sur ma 900 classique l’éclairage du tableau de bord est tellement faiblard que cette fonction n’aurait eu aucune utilité….
    Go POA !!!!!!

    Répondre
  4. Pipiou

    Je cherchais depuis quelques temps comment qualifier au mieux ce site, ces articles et leurs auteurs…
    En lisant cet article en même temps que je regardais sur arte « Le Cercle des poètes disparus », je me rendis compte que les petits observateurs automobiles étaient eux aussi une espèce de confrérie, d’amicale, de société secrète, de loge poétique faisant l’éloge de la bagnole… Le parfum du regretté moniteur automobile, la caution de maitre Vergès… consistant et léger… Il y a du sublime dans ce site… Comme nulle part ailleurs…

    Répondre
  5. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    Un QUEL VOITURE POUR , du dimanche intéressant.
    Avec un budget open bar, le choix est simple; on tape dans le haut ou très haut de gamme c’est sûr, aucun problème à trouver quelque chose de bien .
    Parmi les quatre propositions, j’opte pour celle de Ronan et sa SAAB avec le black panel, de plus j’abonde dans son raisonnement, en y ajoutant une bonne paire de lunettes pour bien voir.
    La BMW I8 est bien tentante également .
    Enfin oui, un petit cabriolet sous réserve que le temps s’y prête , sinon gare à la buée sur le pare brise et là c’est le cauchemar en pleine nuit s’il pleut.
    Pour taquiner le Président, je me dis qu’on a échappé au pire ; heureusement que Citroën n’a eu la bonne idée de nous sortir une C6 cabriolet sinon, il nous l’aurait recasser à toutes les sauces .
    Pour mon choix personnel et pour le coté vintage et d’avant garde de l’affaire, je choisirai une DS23 injection avec ces phares orientables et là je rejoins le choix de Julien
    Voila comme cela, tout le monde à gagner .
    Pascal

    Répondre
  6. Ju44

    Sympa la question ! C’est vrai que la conduite de nuit c’est tout un art et la réponse est beaucoup une question de ressenti.

    D’un côté j’adore ma Jaguar XJ40 qui malgré son âge et ses doubles phares halogènes éclaire merveilleusement bien (j’en suis même étonné), et son tableau de bord éclairé vert est reposant, tout comme son confort de roulage et son silence, mais également la présence de tous les cadrans d’information (pression d’huile, batterie, température…) sont rassurants.

    D’un autre côté j’aimais beaucoup ma Saab 9-5 Aero équipée du night panel qui permettait un repos des yeux bien agréable, mais ses phares n’étaient pas tops.

    Egalement j’aime beaucoup les xénons directionnels des autos modernes qui apportent un confort très agréable en campagne car tous les recoins des routes sont parfaitement éclairés…

    Quant à rouler de nuit avec un cabriolet, et profiter des odeurs et des bruits, c’est d’abord et avant tout un art de vivre!

    En revanche je sais ce que je ne veux pas. Un rétroéclairage rouge ou orange m’insupporte. Pour moi le rouge et le orange sont la couleur du défaut moteur ou du défaut grave. Donc voir un tableau de bord uniquement revêtu de cette couleur me rend nerveux avant même de commencer à rouler. C’est d’ailleurs tellement rédhibitoire pour moi que c’est désormais un critère d’achat.

    Et je ne veux plus non plus des phares (ou plutôt des lanternes!) de ma 2CV (en 12V pourtant!) et qui sont clairement insuffisants pour rouler de nuit. Je me souviens d’un rallye en Bretagne où nous étions arrivé de nuit dans un village de campagne, la 2cv était pleine à craquer. Seules deux tâches jaunes de la taille d’un bol éclairaient le sol et même en roulant au pas on ne savait pas où l’on allait. Quant au freinage plus que limité de la 2cv bien chargée, il n’engageait pas à prendre des risques au niveau de la vitesse d’avance dans la nuit noire. Le temps de voir l’obstacle apparaître dans l’une ou l’autre des auréoles jaunes qui nous précédaient de 5 mètres, et clairement nous étions dedans avant de commencer à freiner ! Mon copilote était même obligé de descendre de voiture à chaque endroit ou nous devinions un panneau routier pour aller l’éclairer avec son briquet et pouvoir le lire… Car bien évidemment, pas de GPS dans une 2cv, ni même de prise allume cigare pour charger le téléphone, mais seulement une carte Michelin qui elle ne tombe jamais en panne ! Quel souvenir formidable!

    Répondre
  7. Jean-nicolas

    Tous ceux qui comme moi on eu une SAAB se souviendrons de cette fonction magnifique de nuit sur le tableau de bord qui permettait, tel un pilote d’avion, d’éteindre toutes les lumières du tableau de bord ( hors compteur de vitesse ).

    Et la vous filiez tel un Airbus de la route dans cette obscurité reposante à peine troublée par cette superbe lueur vert pâle du tachymètre…. souvenir de retour d’italie de nuit avec toute ma famille dans mon 93 sporthatch ( au bioethanol monsieur et oui ces suédois avaient tout compris avant tout le monde ) .

    Mon X5 d’aujourd’hui n’a plus ce charme là mais il est pratique avec mes trois enfants alors…

    La seule chose qui me semblerait supérieure à cette sensation c’est de la vivre au volant d’un cabriolet 93 SAAB une fois encore et bien sûr au grand vent pour goûter à toutes les odeurs de la nuit ( une grosse pensée pour vous M VERGÈS qui je crois avez déjà expérimenté la chose) .

    Sur ce messieurs merci à vous ne changez rien et bon we de fête nationale à tous.

    Répondre
    1. Philippe

      Night panel. Il y a ca dans la citroen c6. J’avais ca dans ma ds3 aussi. A mon avis ca existe dans beaucoup de voiture meme si c’est peut etre saab qui l’a lancee.
      Et pourquoi on dit toujours comme dans un avion. Dans un avion tu eteins jamais les instruments a moins de vouloir te retrouver sur le dos sans t’en rendre compte

  8. Nabuchodonosor

    L’Homme : Ce primate caractérisé par la station verticale, par le langage, un cerveau volumineux, des mains préhensiles, etc. Sa conscience l’élève vers la lumière, c’est un diurne. Carpe diem.

    Au-delà de tous artifices lumineux, son flamboiement de nuit n’est qu’illumination, un état de grâce pour flotter en apesanteur au-dessus des ténèbres. Qui ne connait le couplet ? « Tous pègres de renom nous attendions la sorgue voulant poisser des bogues pour faire du billon ».

    A la fraîche, mieux vaut pioncer.

    POA c’est du vol, mais à la brune, entre chien et loup, un superbe vol. Le cabriolet qui nous envolera vers Morphée sera assurément doux et agréable. Il sera le meilleur qui nous ouvrira tous les horizons puisque la nuit tous les rêves sont permis (de conduire)…
    😉
    Napasbuquedel’eau, qui reste dans son lit douillet…

    Répondre
  9. Thierry

    Dès la question posée je me souvenais d’une remarque d’un membre du gouvernement lors d’un reportage, rouler la nuit en cabriolet c’est extraordinaire ! La vidéo commence, et paf désillusion ! Et que Julien nous parle de SUV, et en avant le black panel et autre BMW électrique ….
    Heureusement tel un sauveur Renaud débarque et nous parle cabrio ! Alors oui j’adhère, une bonne MX5 et en avant pour une sortie dans les champs de lavandes de la Drome, les vignes du Beaujolais, ou la côte sauvage Bretonne.

    Répondre
  10. chapman

    Alors bien évidemment, je souscris totalement à la conduite de nuit dans un cabriolet ( c’est même probablement là que le cabriolet est le plus agréable) mais j’ajouterai ( sur route déserte et par une belle nuit de pleine lune ) tout feux éteints. Je parle d’expérience puisqu’une fois dans ma vie j’ai osé le faire. Ce n’était malheureusement pas un cabriolet mais j’avais à côté de moi celle que j’ai épousé il y a bientôt 35 ans….. Et je peux vous dire que c’est inoubliable….. Absolument inoubliable.

    Répondre